Escapade en Vallée d’Aoste

Mont Grand ParadisDe l’Italie je ne connaissais que la Toscane et la Sicile. Le week-end dernier j’ai eu la chance d’être invitée par l’Office du tourisme de la Vallée d’Aoste et Mon Nuage à découvrir cette superbe région ! 4 jours au vert, en plein air, à gambader dans les montagnes.

De l’autre côté du Mont Blanc se cache la Vallée d’Aoste, une région qui gagne à être connue et visitée ! Pas besoin de réviser vos bases d’italien avant de partir, la région est entièrement francophone. A ceux qui auraient peur de ne pas être dépaysé, n’ayez crainte, le français des valdôtains chante autant que leur italien et c’est plutôt plaisant. Ma si !

 

Que voir, que faire en Vallée d’Aoste ?

 

Avant toute chose, je vous conseille un détour par le Fort de Bard (Forte di bard en italien dans le texte) dans lequel se cache un musée des Alpes moderne, interactif et ludique où vous apprendrez toute ce qu’il faut savoir sur la vie de ce côté-là des Alpes. La faune, la flore, la vie dans les villages et les alpages, les exploits des alpinistes… Bref, ce musée est un incontournable avant d’aller crapahuter dans les montagnes.  En ouvrant vos yeux, aurez même la chance de voir (enfin) à quoi ressemble un Dahu. Chez moi, dans le Berry, il ressemblerait plutôt à un gros lièvre, en Vallée d’Aoste, il ressemble à un Chamois. Ce qui les rapproche, c’est que les deux ont leurs pattes droites plus longues que leurs pattes gauches !

 

 

Une fois que les Alpes n’auront plus de secret pour vous, il ne vous restera plus qu’à chausser vos godillots et aller randonner et prendre le pouls de quelques uns des plus hauts sommets d’Europe. J’ai eu la chance de marcher dans deux parcs aussi différent l’un que l’autre. Dans le Parc régional du Mont Avic, c’est ambiance pins à crochets et pins sylvestre. On se promène au coeur d’une flore unique. Avec un peu de chance, vous pourrez croiser des chamois et autres marmottes. Nous n’avons pas eu cette chance. Le temps en avait décidé autrement : la brume nous a accompagné tout au long de la journée.

Ce jour-là, la vue était bouchée, mais c’était quand même bien chouette, la preuve en son et en images :

[audio:http://www.voyagesetc.fr/wordpress/wp-content/uploads/2012/07/Cloches-de-la-vallee-dAoste.mp3]

 

 

Le deuxième parc que je vous recommande est le Parc National du Grand Paradis. L’ambiance est totalement différente de celui du Mont Avic. Nous sommes plus haut, les arbres se font plus rares ! Le point de départ pour la rando Croce di Arroley se situe à 1960m d’altitude et au programme une marche avec vue sur le Mont Grand Paradis (ou plutôt le Gran Paradiso, ça sonne plus exotique), un sommet qui culmine à plus de 4000m. Il suffit d’une heure de marche pour vous offrir un déjeuner bucolique en bordure de ruisseau à 2 300m d’altitude. Là-haut, on ne pense à rien et on admire la vue ! La montagne en été (si si là-bas c’est l’été), c’est bien sympa et dépaysant ! C’est vert, le ciel est bleu, la neige est présente sur les hauts sommets et les petites fleurs roses, jaunes et bleues sont partout !

 

 

Dans ces deux parcs, il y a des randonnées pour tous les niveaux. Le dénivelé de celle du parc du Mont Avic est assez raide mais en prenant son temps, cela se fait plutôt bien. Celle du Parc du Mont Paradis était d’un niveau plus facile. De ces 2 randonnées, il ne m’a manqué qu’un lac mais pour cela il fallait monter plus haut et marcher plus de 3h (aller). Ce n’était malheureusement pas au programme. Pas grave, cela me donne une bonne occasion pour y retourner un jour !

Côté détente, je vous conseille les thermes de Pré Saint-Didier. Une fois entré à l’intérieur de l’enceinte, ce sera difficile de vous en sortir. De hammams en saunas, de jets en piscine extérieure en passant par des transats ou jaccuzzi avec vue sur le mont blanc, c’est un incontournable pour reposer vos gambettes entre deux randonnées ! Un petit conseil en passant : allez-y le vendredi, un apéro géant gratuit est servi en bord de piscine dès 19h !

A être dans le coin, n’hésitez pas à passer par la ville d’Aoste. Son théatre romain en coeur de ville et le cryptoportique valent à eux seuls le détour. Cette ville qui n’était pour moi qu’une ville de passage sur la route de la Toscane m’a bien étonnée.

Theatre Romain Aoste Italie

La gastronomie locale est un autre élément de ce voyage qu’il ne faut pas négliger mais elle mérite bien un post dédié. Je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour vous raconter en images ce qui fût aussi un food trip en Italie !

 

More from Adeline

Tu cherches à me décourager ? Impossible !

Oui je pars voyager seule. Voilà quelques semaines maintenant que je parle...
Lire la suite

17 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *