Conseils de voyageuse solo, par une fille pour les filles

En ce moment le voyage en solo est le sujet qui fait parler ! Sujet à la mode pour certains, à opposer au voyage en couple pour d’autres ou encore sujet tabou pour les moins ouverts d’esprit. Pour moi c’est une façon de voyager comme une autre, celle dans laquelle je m’épanouis le plus avant tout !

conseils voyager seule fille

Cela fait quelques années que j’écris sur ce sujet. Depuis 2011 exactement. Je rentrais de mon tour du monde, je n’étais super en adéquation avec ma vie parisienne, ça arrive quand on revient d’un voyage au long cours, et je me suis dit que peut-être ce serait ma thérapie que de livrer mes émotions et mes quelques tuyaux à qui voudrait bien les lire. 4 ans après vous êtes nombreuses à venir pour ces histoires de voyageuse solo et je vous en remercie.

Parmi vous toutes il y a des ados qui ont le rêve de partir un jour mais qui doivent « passer le bac d’abord », des mamans qui paniquent parce que leur fille leur a annoncé qu’elle partait seule autour du monde ou des filles qui ont décidé de franchir le pas mais qui flippent alors que l’heure du départ approche. Vous m’écrivez et je n’ai pas le temps de vous répondre individuellement. Malheureusement.

Je n’ai pas eu le temps de vous dire que vous avez pris la bonne décision.

Je n’ai pas eu le temps de vous dire que passer son bac c’est important, que vous aurez toute la vie pour voyager et qu’à tout âge l’expérience sera belle.

Je n’ai pas eu le temps de vous dire que vos filles seront entre de bonnes mains si leur désir est de faire de leur voyage une réelle expérience humaine.

Je n’ai pas eu le temps de vous dire qu’avoir peur est normal. L’inverse serait de l’inconscience.

Bref je n’ai pas eu le temps de vous dire bien des choses alors aujourd’hui j’ai eu envie de vous rassurer !

Oui les filles sont plus vulnérables que les hommes mais…

Souvent quand je parle à mes amis voyageurs de sexe masculin qui voyagent en solo, je me rends compte qu’eux et nous les filles, n’avons pas du tout la même façon de voyager. Il faut le dire, nous sommes plus vulnérables que les hommes alors la prise de risque n’est pas la même. Les hommes vont tout donner pour montrer leur côté aventurier et voyager « hors des sentiers battus » coute que coute alors que les filles vont se servir de leur sensibilité, leurs émotions et leur instinct pour avancer tout en veillant à ne pas mettre leur vie en danger en prenant des risques inconsidérés.

Pas besoin de faire tout un plat sur notre vulnérabilité et de gâcher son voyage en y pensant constamment. Gardez-le dans un coin de votre tête et PRO-FI-TEZ. Trop y penser vous empêchera de lâcher prise et de savourer votre voyage. Tout cela se fait assez naturellement finalement si on se prépare bien au voyage, si on se connait et si on connait ses limites.

Le monde n’est pas aussi dangereux que les médias veulent bien nous le laisser entendre. Pas plus dangereux que la France, il faut juste savoir observer ce qui nous entoure et adapter ses gardes à chaque culture.

A relire : la sécurité en voyage

La peur est normale, apprivoisez-la !

La personne qui n’a pas peur de l’inconnu est pour moi un extra-terrestre. Ne pas avoir peur c’est surtout être inconscient et se mettre en danger. Alors si c’est un état normal il ne faut pas non plus se laisser dépasser par cette peur et apprendre à la gérer autant que ses émotions. Quand on voyage seule on développe un instinct super efficace et un regard particulier sur ce/ceux qui nous entoure(nt). N’ayez crainte cela se fait naturellement avec le temps, avec la route, avec les échanges. Au  début on n’ose pas sortir, on se sent fébrile et petit à petit on prend de l’assurance, chaque jour on avance un peu plus, chaque pas en avant est une victoire sur ses peurs, sur soi-même.

Quand je voyage seule j’arrive à sentir si  je peux m’engoufrer ou pas dans une ruelle, si je peux faire confiance ou pas à l’inconnu qui m’invite à prendre un thé, si je dois faire la route de jour ou de nuit. Si je ne le sens pas ou moyen, je ne le fais pas ! La première règle quand on voyage en solo est de S’ECOUTER.

Conseils de voyageuse solo, par une fille pour les filles. Le voyage pour les filles qui ont peur de tout

Mon conseil : acheter le livre le voyage pour les filles qui ont peur de tout de Marie-Julie Gagnon et Ariane Arpin-Delorme. J’y reviendrai dans un prochain article mais ce livre est drôle, pratique, plein d’autodérision, de témoignages et surtout il déculpabilise totalement ! Celui-ci nous dit aussi qu’il n’existe un type de voyageuse mais bien plusieurs et que c’est à chacune de faire de son voyage ce qu’elle veut. Pas de place aux donneuses de leçons dans ce livre mais plein de petits trucs bien utiles avec des conseils de voyageuses aguérries !

A relire : faut-il avoir peur de voyager seule ?

Ne pas se replier sur soi, s’ouvrir aux autres

Ici ou ailleurs j’ai tendance à penser et croire que la peur attire le mauvais. Plus elle se lit sur nos visages, plus on se rend vulnérable. Alors vous allez me dire « c’est en moi, je ne sais pas cacher mes émotions… » Alors vous êtes comme moi, quelque soient les circonstances, votre visage en dit long sur vos pensées !

Quand on décide de voyager seule, il faut assumer. Un peu timide avant mon départ, je me suis assez rapidement dit :

si tu ne changes pas d’attitude et reste repliée sur toi alors tu ne retireras rien de ce voyage

Dès le début de mon voyage, j’ai réalisé que tout était question d’attitude : j’ai levé la tête au lieu de regarder mes pieds, ouvert mes yeux et adopté mon plus joli sourire, relevé mes épaules pour faire croire que j’avais une grande confiance en moi, dans la rue j’ai regardé au loin et fixé un point comme pour me créer un but sans me laisser distraire par mes craintes et mes doutes, pris le moins de choses de valeur sur moi pour attirer le moins possible les pick pockets…

L’attitude et ce qu’on renvoit aux autres a beaucoup d’importance. Montrer combien on a confiance en nous est la meilleure façon de ne pas se rendre vulnérable. Franchement c’est pas si difficile que ça quand il s’agit de réaliser le rêve de sa vie, non ?

A relire : voyager seule ou l’audace de s’abandonner à vivre

S’écouter et mesurer les risques

Voyager seule, c’est aussi être seule à prendre ses décisions. Je le disais plus haut la règle numéro un est de s’écouter. La deuxième est de mesurer les risques. Si vous ne sentez pas quelque chose, NE LE FAITES PAS. Pourquoi se mettre en danger ? Pourquoi prendre des risques ? Vous n’avez rien à prouver à personne. Vous voyagez seule c’est déjà beaucoup. N’oubliez jamais que ce voyage est le vôtre, faites-en ce que vous voulez et pas ce que les autres aimeraient que vous en fassiez. Ne vous mettez pas des objectifs irréalisables et profitez de l’instant présent.

Trouver sa zone de confort

Dans le voyage tout le monde parle de « sortir de sa zone de confort ». Quand on voyage seule, je dirais plutôt qu’il faut trouver sa zone de confort. Trouver ses limites. Jusqu’où on est prête à aller. Voyager n’est pas forcément synonyme d’aventure. Pas besoin de sortir inconsidérément des sentiers battus pour repousser ses limites. Je l’avoue il y a des choses que je ne suis pas prête à faire. Par exemple lors de mon tour du monde je voulais faire un trek au Népal. N’ayant pas une grande expérience de la haute montagne, je n’étais pas prête à le faire sans guide. Je n’étais pas prête à faire comme tous les backpackers et me mettre en danger au point de vivre cette expérience seule.

Je l’avoue je ne suis pas une grande aventurière. Et ce n’est pas grave. Je fais ce que j’aime. Je suis curieuse et ce que j’aime c’est prendre mon temps, me balader avec mon appareil photo, rencontrer des gens, discuter avec eux et profiter de la nature. Pas besoin de sortir inconsidérement des sentiers battus pour accéder à tout ça. Il suffit de s’écarter un tout petit peu des sentiers touristiques (ou pas d’ailleurs) pour trouver son bonheur.

Ne pas se mettre la pression

Je suis partie avec une phrase en tête :

si tu te rends compte que le voyage en solo n’est pas fait pour toi, tu peux rentrer, ce ne sera pas un échec

Au fond de moi je ne concevais pas vraiment ce retour il faut bien l’avouer. Pour ne pas me mettre la pression j’ai donc décidé de prendre chaque jour l’un après l’autre. De profiter de chaque minute. Il y a eu des hauts et des bas (beaucoup plus de hauts que de bas je l’avoue) mais rien qui ne justifie un retour. Je dirais même que chaque bas me faisait avancer un peu plus et m’emmenait vers quelque chose de positif.

Je me rappelle particulièrement de ce jour en Inde où j’étais au plus bas. Je ne recontrais personne, j’étais assez seule sans l’avoir décidé. J’avais passé une soirée assez déprimante dans un hotel pourri. Décidé à ne pas m’enfoncer dans des pensées négatives, je décide de sortir le lendemain avec tout le positivisme qui me caratérise habituellement genre « je vais bien tout va bien ». Ce jour-là je fais l’une des meilleures rencontres de mon séjour en Inde : dans un restaurant trois personnes s’asseyent à côté de moi alors que j’allais quitter le lieu. Je les regarde, je vois qu’elles ont l’air sympathique, je décide donc de rester pour papoter avec elles. De fil en aiguilles, elles me proposent de venir les voir dans l’école où elles font du volontariat. Ce jour-là je me suis poussée pour aller vers l’autre et bien m’en a pris.

A relire : les temps du voyage : de l’euphorie au blues

Quand on voyage seule, on n’est jamais seule

C’est ce que tout monde dit et c’est facile à dire sauf que tant qu’on ne l’a pas vécu et bien on ne peut pas le savoir ! Parfois les rencontres se font facilement, parfois c’est plus difficile. Pour ne pas être seule, il faut se pousser pour aller vers les autres. Durant mon tour du monde, j’ai développé quelques stratégies : dormir dans des auberges avec des dortoirs ou des espaces de vie où les voyageurs peuvent se retrouver pour papoter et boire un verre. Dans les restaurants je scannais la salle et j’allais m’asseoir à côté de personnes qui m’avaient l’air sympa et j’engageais la conversation et quande n’ai plus eu le courage de me pousser, j’ai fait du volontariat dans des écoles… Bref c’est assez inné finalement. Tout dépend de son attitude et l’envie de rester seule ou pas.

Je dois préciser que j’ai un caractère assez solitaire. J’apprécis autant d’être en groupe que d’être seule. C’est dans l’équilibre des deux que je m’épanouis le plus.

A relire : lettre à une aventurière à la recherche d’un compagnon de voyage

L’Asie du sud-est : région facile à voyager pour une fille seule

Si vous me demandiez où aller pour un premier voyage en solo, je vous répondrais qu’un voyage en Thaïlande est certainement le bon plan. Comme disais Gaspard Walter, auteur du livre Voyage en Thaïlande, lors d’une interview au Nomad festival l’autre jour : « c’est l’endroit où tous les bars vendent des tickets de bus ». Se déplacer est facile, trouver un hotel est facile, se faire des potes est facile. Bref tout est facile et surtout bon marché ! Le reste de la région, Laos, Cambodge, Vietnam… est aussi facile à voyager. C’est ma région préféré dans le monde, je m’y sens bien et en sécurité. C’est mon deuxième « chez moi ».

Dans cette région, je mettrais un bémol sur la Malaisie qui reste pour moi le pays d’Asie du sud-est où je me suis sentie le plus mal à l’aise voire parfois en insécurité. Alors il ne faut pas généraliser sur le pays, je ne suis allée qu’à Bornéo et je n’ai vécu ce mal-être que dans une ville peu touristique, mais en même temps j’ai eu quelques retours de voyageuses solo dernièrement qui valident ce bémol.

Le voyage en solo n’est pas réservé aux célibataires

Loin est le temps où le voyage en solo était réservé aux seules célibataires. Aujourd’hui on peut être en couple et vouloir partir seule ! Le voyage en solo et le voyage en couple ne s’opposent plus, je dirais même qu’ils se complètent. On peut partir à deux un jour et se faire un voyage seul pour se retrouver un autre. Chacun ses passions, chacun ses envies… Marie-Eve Vallières l’explique très bien dans un dernier article de son blog toEuropeandbeyond. Oui messieurs, on peut être mariée ET voyager seule.

On peut aussi voyager seule avec un enfant et Marie-Eve Blanchard en parle très bien sur son blog Mawoui.com.

Conseils de fille : 6 blogs que je recommande

Aujourd’hui de nombreux blogs masculins s’intéressent au voyage en solo au féminin or pour moi rien ne vaut les conseils d’une fille pour les filles. J’ai sélectionné 6 blogs qui m’inspirent ou qui sont, à mon avis, référents sur une niche très particulière comme le stop ou l’handivoyage.

Solo Traveler

C’est pour moi le blog référent sur le voyage en solo. Sur ce site on retrouve des conseils par pays ou par ville, une vraie mine d’information. Janyce a aussi écrit The solo traveler’s handbook, un livre en anglais où elle livre ses conseils et est aussi à l’origine du  Solo traveller accomodation guide 2015, un guide rassemblant des hôtels sur les 5 continents recommandés par sa communauté de voyageuses solo.

Taxi Brousse

Marie-Julie a le voyage dans le sang et ça se sent. Mariée, mère de famille, elle continue à voyager seule. C’est son équilibre de vie. Elle aime autant cela que voyager en famille. Son blog fourmille de récits et si vous cherchez un peu vous trouverez aussi pleins de conseils sur le voyage en solo comme cet article Partir seule, la meilleure décision de ma vie. Elle aussi co-auteur du livre Le voyage pour les filles qui ont peur de tout

Petites Bulles d’Ailleurs

C’est le premier blog sur lequel je suis tombée quand j’ai pris la décision de partir en tour du monde en 2009. Même si je ne plonge pas j’adore le blog de Corinne. D’abord parce qu’il est super bien écrit et qu’il parle beaucoup de l’Asie, mon continent de prédilection. Elle aussi aborde le sujet du voyage en solo dans l’article Je suis une fille et alors ?

Mawoui

Marie-Eve est une mère célibataire. Elle n’a pas attendu que Rouckie soit grande pour voyager avec elle. A 22 mois elle l’emmenais au Costa Rica pour un voyage sac à dos mère-fille. J’aime la plume de Marie-Eve qui à travers ses mots nous emmène avec elle. Loin, très loin. Elle a collaboré à l’écriture du livre Voyager avec des enfants aux éditions Ulysse.

Globestoppeuse

Anick-Marie est une aventurière des temps modernes. Elle est pour moi LA référence sur la niche du voyage en solo en stop et le voyage alternatif. Sur son blog, Globestoppeuse.com, elle partage ses expériences, bonnes comme mauvaises, ses conseils et met aussi en avant la communauté des autostoppeuses. Elle est co-auteur du livre La bible du grand voyageur édité par Lonely Planet.

Roulettes et sac à dos

Audrey est la référence sur le handivoyage. Rien ne fait peur à cette jeune fille, surtout pas le voyage en solo dans lequel elle s’épanouit. Vous la trouverez tantôt sur un voilier, tantôt en roadtrip et même dernièrement en parachute ascensionnel. Pleine d’énergie, Audrey partage toutes ses expériences et ses conseils sur son blog Roulettes-et-sac-à-dos.com. Retrouvez son interview ici

A relire : mes interviews de voyageuses solo et toute la rubrique voyager seule quand on est une fille

A votre tour, avez-vous déjà voyagé seule ? Avez-vous envie de voyager seule ? Livrez-moi vos peurs, vos envies, vos meilleurs moments, vos conseils de voyageuse solo… La parole est à vous !

Mots clés qui ont permis de trouver cet article

Dernière mise à jour par le .

More from Adeline

« Le voyage solo, ça te rend meilleure » Interview de Corinne Stoppelli

Il existe autant d'expériences de voyage solo que de personnes qui voyagent...
Lire la suite

19 Commentaires

  • Merci pour ce super article. Je songe de plus en plus à voyager seule. Au début ça me terrifiait mais je sens que je vais finir par le faire. J’ai tellement envie de découverte que si j’attends après mes amis pour m’accompagner, je n’en ferai pas le quart.

  • Je te remercie pour ce bel article ! J’ai souvent l’impression qu’on me prend pour une folle quand je dis que j’aime voyager seule, je vois qu’au moins quelqu’un partage mon avis !

  • Merci pour ce bel article ! Je voyage actuellement seule au Vietnam et je n’ai jamais fait autant de rencontre que maintenant. Je confirme tous se que vous dite, le fait qu’on peut avoir un petit coup de blues, mais aussi qu’on peut tout à fait voyager seul même en étant en couple, et surtout le fait qu’on apprend à nous connaître et à savoir nos limites.
    De plus votre article me donne envie de partir en Inde, sans doute ma prochaine destination.

    En vous souhaitant une bonne continuation !

  • Article très intéressant. Je suis un mec donc je pense que j’ai toujours pu voyagé moins préoccupé par certains aspects … Quel voyage, ville ou lieu as-tu trouvé le plus dangereux/effrayant ?

    • J’ai trouvé l’Amérique du Sud plus délicate à aborder que le reste. Seule c’est compliqué pour tout : Surveiller ses sacs, prendre un taxi, un bus… Le danger est à chaque coin de rue. Je n’ai jamais été vraiment tranquille. J’y retournerai mais pas seule.

  • merci pour ces conseils! j’avais tellement envie de sauter le pas, et c’est tomber sur ce site qui m’a décidé. C’est vrai qu’une fille seule qui voyage c’est pas évident, mais c’est vraiment SAUTER LE PAS, SE DECIDER DE PARTIR, qui est dur! pour ma part j’ai commencé doucement, une chambre d’hôte toute seule, dans ma région… et ça m’a conforté dans le fait que oui, je pourrais partir plus loin seule!!

  • Merci beaucoup pour cet article-témoignage, en tant que femme, je n’ai encore jamais osé me lancer dans l’aventure d’un voyage en solo! Mon entourage me décourage systématiquement ou bien…je me trouve toujours des excuses! Pourtant, force est de constater que les voyageurs solo font souvent plus de rencontres que les voyageurs en couple!

  • Bonjour! Je voulais savoir si vous aviez déjà été à Malte en solo? Car j’aimerai bien y aller mais je n’ai jamais voyagé toute seule donc j’appréhende…
    Merci 🙂

    • Bjr Norma, oui je suis allée à Malte et aucun soucis pour voyager seule. Les connexions en bus sont faciles (mais la circulation est assez dense sur l’ile), tout le monde parle anglais. C’est une île magnifique, il n’y a aucune appréhension à avoir 🙂

  • Bonjour Adeline, merci beaucoup pour ces supers conseils et partages d’expériences !

    Je devais partir avec mon copain 4 mois en Asie (février-juin) et voir la Thaïlande, la Birmanie, le Laos, le Cambodge et le Vietnam. Seul hic : à un mois du départ nous nous sommes séparés ! Je décide de partir tout de même, et vais donc voyager seule ☺. Ton blog m’a bien éclairée et rassurée !
    J’ai quelques questions concernant les préparatifs. Nous devions y aller à deux en sac à dos et voir le jour même où le vent nous porterait, mais seule la donne change un peu :

    – J’arrive à Bangkok, dois-je booker à l’avance une nuit d’hôtel ou une auberge pour le soir de mon arrivée ? Et pour les jours/étapes suivantes ? Ou est-il possible voire plus économique de ne réserver qu’une fois sur place ?

    – Est-il facile de trouver des treks à faire en groupe avec ou sans guide ? Y-a-t ‘il différents niveaux ? Je n’en ai jamais fait ^^ (Je pense surtout à la Birmanie☺)

    – Dans les auberges, tu n’as jamais rencontré de problèmes pour laisser tes effets personnels la journée durant tes escapades ? Une astuce ?

    C’est à peu près tout ce qui me vient en tête, tu as déjà répondu à beaucoup de mes interrogations dans tes articles !

    Merci par avance si tu trouves le temps de me répondre ☺

  • Merci pour cet article (ainsi que pour les références), je suis parfaitement d’accord qu’un voyage en solo peut être l’occasion de se ressourcer et de souffler un peu donc je comprends ton point de vue 🙂

  • Voyager seul ne donne que des bénéfices et les seules barrières qui existent en nous c’est celles qu’on se met !
    Je partage tout à fait ton opinion, merci de donner autant de motivation pour pouvoir voler des ces propres ailes

  • Il n’y a pas que les jeunes femmes qui voyagent seules.J’ai 60 ans et depuis le décès de mon époux ma thérapie c’est de voyager !
    Il est vrai que la peur s’installe! Se retrouver seule face à l’inconnu est difficile mais lors de mon premier voyage je me suis fais violence .Aller à la rencontre des gens des pays visités est une belle expérience Pour l’instant je ne voyage qu’en Europe.
    Ma réponse aux personnes qui me disent tu voyage seule?tu n’as pas peur ?je réponds « il vaut mieux voyager seule que mal accompagnée ».
    Merci pour les bons tuyaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *