En route pour Kodaikanal

Mercredi dernier, je quitte le pensionnat pour me rendre à Kodaikanal. 3 heures de route et je prends de l’altitude. Qui dit altitude dit températures plus douces… A ce niveau-là, ce n’est pas doux, c’est froid… Je pense qu’il fait une 15zaine de degrés en journée et entre 5 et 10 la nuit. On oublie le chauffage dans l’hôtel et l’eau chaude ne marche pas dans ma chambre.

Que je vous explique : pour l’hôtel, je me suis fait un peu piégée… Monsieur Raghavan, le directeur de l’école primaire de Nilakottai, a un ami dans ce village qui tient un hôtel, il m’a donc réservé une chambre, un peu chère pour mon budget mais ce n’est pas grave… C’est ça aussi l’Inde !

Tout indien qui se respecte :

1- est inquiet de voir partir une femme seule sur la route
2- a des amis partout en Inde
3- est prêt à appeler tous ses potes pour être sûr que tu auras un lieu pour dormir et quelqu’un sur qui compter en cas de problème

Cela a ses avantages, mais aussi ses inconvénients. Le principal avantage c’est que tu n’as pas de galère : tout est réglé pour toi, on t’accompagne à l’arrêt de bus, on s’assure que tu montes bien dans le bon bus, à l’arrivée tu appelles l’ami sur place qui vient te chercher, t’emmène à l’hôtel, bref tu es une sorte de VIP.
L’inconvénient, c’est que tu ne maitrises rien, tu n’es pas libre de tes choix et cela peut être assez intrusif parfois. Je comprends et j’accepte. Je m’adapte à ce pays au fur et à mesure en essayant de ne pas me laisser marcher dessus mais c’est parfois difficile de dire non.

Je me suis un peu égarée, revenons à nos moutons. J’arrive à Kodaikanal, j’ai pris froid dans le bus. Angela et Janine m’avaient prévenue qu’il faisait froid mais je ne m’attendais pas à autant à dire vrai donc la polaire au fond du sac, trop compliqué à chercher dans ces bus étroits… Voilà comment on prend froid en Inde : perdre 15 degrés en 3 heures sans être préparée psychologiquement ! L’eau froide et la chambre sans chauffage n’aident pas !

Je n’ai qu’une journée à passer ici car je me suis engagée dans ce marathon avec le pensionnat et je dois être redescendue vendredi. Il n’y a de toute façon pas grand-chose à faire à part marcher, une journée suffira. Je me promène donc avec mon appareil photo. D’abord autour du lac (5km quand même), puis je fais la Coaker’s walk, une petite promenade à flanc de montagne où je rencontre un couple d’Australien à la retraite avec qui je sympathise. Ils m’inviteront à partager leurs repas jusqu’à mon départ… Toujours aussi sympas ces australiens ! Je pense qu’on se recroisera dans les jours à venir… Ils sont en Inde du sud pour 5 semaines et se dirigent sur la côte comme moi sauf que je me dirige vers le sud et eux vers l’ouest !

Ma journée à Kodaikanal a surtout été marquée par cette rencontre, je vous laisse savourer le reste en images…

A l'arret de bus... jamais seule...
A l'arret de bus... jamais seule...

PXR_IMG_1236PXR_IMG_1241PXR_IMG_1242PXR_IMG_1246PXR_IMG_1284PXR_IMG_1260PXR_IMG_1295PXR_IMG_1299Dedicace aux gamers...PXR_IMG_1296PXR_IMG_1307PXR_IMG_1310

More from Adeline

Laos #1 : la photogénie du Mékong

Qui n'a pas rêvé une fois dans sa vie d'une expédition sur...
Lire la suite

2 Commentaires

  • Ma belle, une pensée pour toi, je rentre de vacances et je commence mon new job today et je me demandais ou tu etais ?? Ton site est super et j’ai donc pu répondre a ma question toute seule, ou es tu !!! Je t’embrasse, a bientot.

  • coucou Adeline,
    t’es toujours aussi pétillante…même si je me doute que cela doit être parfois un peu dur, t’as l’air d’avoir la pêche qd on te lit c’est cool de te sentir bien à distance…Bises laurence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *