D’Athènes à Hydra, une journée les yeux dans l’horizon bleu de la méditerranée

J’aime la mer, elle me transporte, elle me calme. Quand j’étais petite je rêvais d’une maison avec vue sur l’Atlantique et à l’intérieur de celle-ci un endroit où je puisse m’asseoir pour plonger mes yeux vers l’infini, à l’abris des vents et des tempêtes (oui j’aime la mer quand elle se déchaine). Bon c’est raté pour le moment, pour l’instant je plonge mes yeux dans la tour Eiffel, c’est un autre style et ne m’en plains absolument pas. Néamoins il ne faut surtout jamais perdre ses rêves de vue alors je garde espoir. En attendant je me régale chaque fois que mon regard peut se noyer dans le bleu et se perdre dans l’horizon. Lors de mes 3 jours à Athènes, j’ai été invitée par Olympic Cruises pour une croisière d’une journée en méditerranée, pour mon plus grand bonheur… Un vrai bol d’air pour la citadine que je suis.

C’est au son de Zorba le grec (si vous le souhaitez) que je vous emmène dans l’horizon bleu de la méditerranée. N’y voyez aucun cliché ici, c’est la musique qui nous a accompagné sur le bateau toute la journée !

Voilier dans la mer Egée, sur la route d'Hydra

Il était tôt ce matin-là quand j’ai quitté le port du Pyrée à Athènes pour l’île d’Hydra, la plus lointaine des îles sur lesquelles le bateau s’est amarré ce jour-là. Il faut entre 3 et 4 heures pour y arriver. D’abord un peu endormie avec l’envie profonde de retourner dans les bras de Morphée, je me suis réveillée doucement au rythme du lever du soleil, le nez au vent à l’avant du bateau.

l'arrivée magique sur Hydra

Hydra mon coup de coeur

L’arrivée sur Hydra est MA-GI-QUE. A l’approche, on se demande où on arrive, où on va poser les pieds et on ne se doute à aucun moment de cette entrée dans ce joli petit village accroché à la colline et son petit port intimiste. Je donnerai tout pour le revivre cet instant, là tout de suite !

Une fois les pieds posés à terre, je n’ai qu’une heure et demie pour découvrir le village. J’ai l’impression que ce sera trop court. Je quitte le port un peu trop animé pour moi et je m’engouffre dans les ruelles pavées qui montent dans le village. Je croise des ânes, l’île est sans voiture alors c’est pour les habitants de monter les courses et les bagages vers les maisons et les hôtels. C’est loin de n’être qu’une attraction touristique. Ici les ânes sont attachés devant les maisons comme on y garerait sa voiture. Totalement authentique et pittoresque. J’aime le fait qu’il n’y ait pas de voiture et que cela reste ainsi au 21ème siècle.

Les jolis escaliers verts d'hydra
bougainvilliers d'une rue typique d'hydra

Hydra est une ile sans voiture. On se déplace avec des ânes

Après m’être perdue dans les ruelles, à travers les escaliers de-ci de-là, j’arrive au cimetière. Quelle vue de là-haut ! Je suis toute seule alors avant de redescendre dans la cohue du port, je profite de quelques instants de quiétude. Alors que je redescends, je croise deux femmes toutes deux de noir vêtues. Deux veuves j’imagine. Leur montée vers le cimetière est plutôt joyeuse. Elles se racontent leurs histoires avec le sourire et à mon passage me lancent un kalimera sincère et souriant.

A Hydra il faut monter au cimetière pour avoir une jolie vue sur le port

En bas dans le village, je profite des derniers instants sur le port. Je vois le bateau revenir. A l’heure de partir je suis nostalgique. J’ai eu un vrai coup de coeur pour cette île. J’aurais aimé marcher plus loin, jusqu’au phare et plus encore. Je reviendrai.

La méditerranée et l’arrivée sur Poros

On reprend la mer. Direction Poros.

plonger ses yeux dans la mediterranée

Après le déjeuner, je retrouve ma place à l’avant du bateau, toujours le nez au vent et les yeux dans l’horizon. L’arrivée sur Poros est elle aussi unique. J’aime ce village qui donne l’impression de s’avancer dans la mer et tous ces voiliers attachés à des bouées dans la baie. Ici l’arrêt est court, juste le temps de monter à la tour de l’horloge pour admirer la vue et c’est déjà l’heure de partir.

Arrivée sur Poros, grèce

La tour de l'horloge Poros Grèce
vue sur la baie de Poros

Direction Aegina.

Aegina, les dauphins et un village paisible

Croisiere une journée athènes - le phare

Toujours à l’avant alors qu’Aegina était en vue, j’ai eu le plaisir de voir des dauphins. Je ne m’y attendais pas. Quelle surprise. Ils jouent un peu avec le bateau et puis s’en vont. Un dernier nous honore d’un petit saut ! Pas de photo, j’ai profité de ce moment, de ce cadeau de la nature ! Selon la compagnie qui m’a laissé un message sur ma page facebook, voir des dauphins annonce un futur chanceux.

Nous sommes très heureux que vous ayez eu la chance de voir les dauphins qui nous accompagnent parfois lors de notre échappée vers Aegina. On raconte que cela annonce un futur chanceux !

A Aegina je ne profite pas du tour proposé sur le bateau pour aller voir le monastère. Je préfère marcher dans la ville. Elle moins de charme que Hydra mais il est quand même agréable de s’y promener.

Croisiere une journée athènes - les herbes sur le volet

Croisiere une journée athènes - Coiffures aegina
Croisiere une journée athènes - brocante

Après un petit tour, je m’installe à la terrasse du bar le Maya Bay avec vue sur la plage. Je profite d’un dernier petit moment à moi avant de reprendre la mer en direction d’Athènes.

Croisiere une journée athènes - to the beach

Coucher de soleil sur la méditerranée

Je remonte sur le bateau. Le soleil se couche doucement sur la méditerranée plongeant l’horizon du bleu au orange. Sur le bateau c’est la fête. On chante et on danse le sirtaki au son de Zorba le grec. Je vais et je viens entre l’avant du bateau plus calme, tranquille et l’arrière plus déluré.

coucher de soleil sur la mediterranée

Je rentre à mon hotel après une journée dépaysante. J’étais loin, ailleurs et pourtant à seulement 3 heures de Paris. Cette croisière est avant-goût d’un voyage sur les îles. Mon vrai coup de coeur est Hydra. Je crois que j’y retournerai pour me reposer, marcher, aller au-delà de ce joli village accroché à la colline.

Mon avis sur cette croisière à Athènes

La croisière Olympic Cruise coûte 100 euros, incluant le repas et animations à bord pour une sortie porte à porte d’environ 12 heures. Les boissons ne sont pas incluses. Sur chaque île il est possible de faire des tours guidés (frais en plus). Personnellement je n’ai pas essayé préférant profiter de chacune d’entres elles seule à mon rythme. Ceci étant, s’il y avait peut-être un tour à choisir, j’aurais choisi celui sur Aegina qui m’aurait permis d’aller voir le temple d’Afaia.

Les plus du tour :

  • La taille du bateau : sa taille humaine lui confère une ambiance familiale très agréable
  • La clientèle internationale : durant ma journée j’ai voyagé dans le golf Saronique mais aussi en Colombie, en Suisse, aux USA ou au Guatemala.
  • La compagnie propose un service de transfert depuis de nombreux hôtels à Athènes et dans ses environs jusqu’à la marina Flisvos
  • L’animation à bord. Si je préfère le calme et profiter de la mer, je reconnais que nombreux ont été les gens à bord à participer à l’animation musicale. Le matin quelques chansons et danses pour se mettre dans l’ambiance, en fin d’après-midi, en route vers Athènes, le pont arrière du bateau s’est transformé en véritable piste de danse. Encore une fois si on veut pas participer, il est possible de s’isoler à l’avant ou sur le pont supérieur.
  • Un personnel accuaillant et quadrilingue (grec, anglais, espagnol, français)

Les moins du tour :

  • Les boissons sont en supplément. Un café le matin et une boisson à midi mériteraient d’être inclus dans le forfait
  • Le manque d’information sur les îles où on s’arrête mais comme ils vendent des tours sur 2  d’entre elles, je comprends.
  • L’arrêt à Hydra qui devait être de 2 heures et qui n’a été que d’une heure et demie

Si c’était à refaire, je choisirai de nouveau Olympic Cruises plutôt que son concurrent qui propose le même programme mais avec un bateau 2 à 3 fois plus grand. Je l’ai vu dans chaque port où nous nous sommes arrêtés et ma première pensée a été « j’aurais pas aimé être sur ce bateau ». Je préfère les sortie plus intimistes où j’ai l’impression d’être quelqu’un plutôt qu’un numéro. J’ai vraiment aimé cette journée super dépaysante en dehors du chaos de la ville.

Croisière à Athènes le bateau olympic cruises entre dans le port de hydra d
Un matin à l'arrière du bateau Olympic cruise, en route pour Hydra

A lire aussi : coucher de soleil sur le Cap Sounion

Pour me suivre dans mes prochaines aventures, n’hésitez pas à vous abonner à mes comptes Facebook, Instagram, Pinterest et twitter.

Pour partager cet article sur Pinterest :

Une journée de croisière à Athènes pinterest

 

Ce voyage a été réalisé dans le cadre de campagne #thisisathens who do you think you are sponsorisée par la ville d’Athènes et développée par ToposophyTous les choix éditoriaux des billets produits suite à ce voyage me reviennent.

 

Tags from the story
More from Adeline

Année en tour du monde, année de vacances ?

Prendre une année sabbatique et faire un tour du monde, c’est décider...
Lire la suite

1 commentaire

  • J’étais allée à Athènes avec mon frère et nous avions fait une petite escapade à Égine (env.15e l’aller-retour en ferry je crois, à l’époque ) et j’avais été conquise par cette île, ses couleurs, ses champs de pistaches… Je n’ai pas pu comparer avec Hydra, que j’ai depuis découverte et rêvée dans un livre de Marc Levy (pas de moquerie sur mes références haha!) et qui parait tellement atypique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *