N’ayez pas peur de voyager seule !

Faut-il avoir peur de voyager seule ? La colère gronde sur les blogs anglophones après la diffusion d’un reportage sur NBC News faisant suite à l’horrible et malheureuse mort de l’américaine voyageuse solo Sarai Sierra en Turquie en janvier dernier. Cette diffusion a entrainé une déferlante de commentaires sur le web allant à l’encontre de notre façon de voyager : «Une femme ne devrait jamais voyager seule» ou «Jamais je ne laisserais ma magnifique épouse voyager seule !». Toutes les « solo traveleuses » y vont de leur avis pour contrer ces dires, un hashtag #WeGoSolo, a même vu le jour sur Twitter. L’objectif : revendiquer haut et fort notre statut de voyageuse solo, montrer que nous ne sommes pas irresponsables et surtout dire au monde que les violences faites aux femmes existe partout et ce n’est pas le fait de voyager seule qui nous expose au danger.

J’ai déjà écrit quelques articles comme voyager seule en Inde ou Voyager seule en Amérique du Sud, j’apporte aujourd’hui ma contribution à ce mouvement avec ce billet en disant NON, n’ayez pas peur de voyager seule.

Peur de voyager seule - Photo de Sarai Sierra

Voyager seule : être décérébrée ? irresponsable  ?

En préparant ce billet, j’ai remonté le temps et fouillé sur le net pour trouver des faits identiques ici en France. Il ne faut pas remonter très loin…

En avril 2012, une française a été retrouvée morte dans une guest house de Delhi et dans les commentaires d’un article paru sur le site d’un grand quotidien français, on pouvait lire : « Les jeunes femmes de notre pays sont décérébrées. Toutes confites d’universalisme et d’humanisme bisounoursien, elles vont voyager seules dans des pays peu sûrs, là où elles sont vues comme des proies sexuelles de choix. Français, mettez un peu de plomb dans le crâne de vos filles et dites le monde tel qu’il est ! » Et bien sachez Monsieur que nous autres voyageuses solo ne sommes ni décérébrées, ni irresponsables.

En voyageant un an en solo, j’ai constaté que le monde n’est pas celui que l’on nous montre dans les médias. Oui le danger existe : je suis arrivée à Bangkok en plein conflit des chemises rouges en 2010, à Rio alors que les autorités déclaraient la guerre aux narcotraficants, enfin je suis arrivée en Bolivie alors qu’un couple venait de disparaitre et pourtant dans chacun de ces pays je suis restée et je n’ai pas eu l’impression de mettre ma vie en danger. Pourquoi ? Et bien parce que le danger existe partout et quand il arrive un fait comme celui-ci, il s’agit souvent de faits localisés et non de pays en guerre.

Ai-je quitté Paris quand Villiers-le-Bel s’est embrasées en 2007, NON.

Ai-je quitté la France quand Mohamed Merah a perpétré ses horribles et insoutenables meurtres à Toulouse ? NON.

Ailleurs, c’est pareil. En Thaïlande et au Brésil je me suis réfugiée sur une plage à quelques centaines de kilomètres, bien loin de ces malheureux conflits. En Bolivie j’étais de l’autre côté du pays, bien loin de cette horrible et triste actualité. Attention, je ne parle pas ici de pays en guerre. Il va sans dire que je n’irais jamais mettre les pieds sciemment dans un pays comme le Mali ou la Syrie actuellement.

Nous avons nos repères en France et nous pensons être à l’abri du danger et pourtant… Peu de temps après mon retour de tour du monde, une femme française est morte dans le métro parisien, tuée par la violence du vol à l’arrachée de son portable. La violence de sa mort est comparable à celle subie par Sarai Sierra en Turquie. A l’époque ce fait divers m’avait autant choquée que la mort de cette américaine aujourd’hui, que celle de cette française en Inde ou cette autre en Argentine auparavant. Je suis triste pour leurs familles.

Ne nous empêchons pas de vivre et voyager. Ne laissons pas les médias anxiogènes avoir une emprise sur notre vie, nos envies. Ces faits sont de malheureux faits d’actualités qui peuvent arriver à l’autre bout du monde comme au coin de notre rue ! Le simple fait d’être une femme nous expose plus au danger que les hommes et le fait d’être une voyageuse solo ne nous exposera pas plus. Je suis assez fataliste : être au mauvais endroit au mauvais moment peut m’arriver n’importe où, n’importe quand. Ici et ailleurs.

Soyons honnêtes. Voyager est une passion. Quelle voyageuse solo irait mettre sa vie en danger ? Sur la route nous avons toute une attitude responsable, confiance en nous, un instinct décuplé et sommes toutes conscientes de nos capacités à resister à tel fait, telle actualité. Le danger ne vient pas de soi, mais des autres. 

Voyager seule : mes recommandations

Durant mon tour du monde, je n’ai jamais eu l’impression de mettre ma vie en danger. Il est évident que l’on ne voyage pas en solo comme on voyage à deux, en couple ou en famille. Il faut bien évidemment prévenir les dangers et voici quelques uns de mes conseils pour vivre son périple en solitaire le plus sereinement possible :

  • Respecter les traditions et porter des tenues correctes en toutes circonstances pour ne pas attirer les regards indiscrets, dérangeants ou voir la violence
  • Ressembler le moins possible à une touriste et essayer de se fondre dans le décor
  • Avancer avec assurance et confiance, ne pas laisser le doute nous envahir
  • Ne jamais être seule dans la rue le soir. Je me souviens d’un soir à Cuzco où je suis rentrée à mon hotel vers 21h. Pas tard pourtant mais les rues étaient désertes et mal éclairées. Cuzco est à plus de 3000m d’altitude, pas le genre de ville où on fait un 100m. J’ai marché le plus vite possible, le regard droit devant. Arrivée à destination essoufflée, je n’étais par très fière d’avoir pris la décision de rentrer à pied plutôt que de prendre un taxi.
  • Toujours acheter sa propre boisson et surveiller sur verre – On ne sait jamais à qui on a affaire et la drogue du viol est pas mal usitée (ici comme ailleurs), surtout dans les villes ou lieux de fêtes.
  • Faire attention à son discours avec les gens qu’on ne connait pas : les locaux comme les autres voyageurs. Mieux vaut en dire le moins possible tant que son instinct ne nous dit pas « ça va tu es en sécurité »
  • Toujours enregister votre présence dans un pays auprès de l’ambassade ou du consulat de France local. Pour cela il suffit de vous enregister sur Ariane, le service de France Diplomatie.

Voyager solo : aller plus loin sur d’autres blogs

N’ayez pas peur de voyager seule les filles. Ayez confiance en vousavancez avec assurance, ne prenez pas de risques inconsidérés, respectez les traditions locales et vous vivrez une aventure UNIQUE. Ne laissez pas les autres ou l’actualité guider votre vie.

Si vous avez des témoignages, un avis à apporter sur ce billet… N’hésitez pas, la parole est à vous !

Pour me suivre dans mes prochaines aventures, n’hésitez pas à vous abonner à mes comptes Facebook, Instagram, Pinterest et twitter.

N’hésitez pas à partager sur Pinterest :

N'ayez pas peur de voyager seule
Faut-il avoir peur de voyager seule ? Et bien et je vous explique pourquoi dans cet article

Dernière mise à jour par le .

More from Adeline

Le goût d’Helsinki

Il est des villes dont l'évocation du nom met en route votre...
Lire la suite

49 Commentaires

  • Merci beaucoup pour cet article ! Apres avoir vecu un an en Finlande seule et voyager dans les pays voisins, j ai soif de faire mes propres periples seule, mais il est penible d’avoir ses envies etouffer a cause de cette atmosphere pesante et alarmante. Il y a des villes comme Liverpool ou Stockholm qui sont des villes sûres mais si meme ca on n’y pas droit, autant rester chez soi…

  • Article très intéressant, si je peux me permettre je rajouterai cela :

    Ne renoncez pas à un voyage routard sous prétexte que vous êtes une femme seule ! Tous les témoignages récoltés nous prouvent que vous aurez plus de bonnes expériences que de mauvaises. Règles de base avant départ, mais vous vous rendrez compte que sur place, on est moins parano !

    – En déplacement avec votre sac à dos, faîtes en sorte d’avoir au moins une main libre.

    – Evitez d’avoir un sac à main comme en France.

    – Choisissez plutôt les pensions indiquées dans les guides.

    – Portez une « vrai/fausse » alliance, cela vous positionnera vis-à-vis de certaines personnes pour éloigner les dragueurs.

    – Rentrez en contact avec d’autres voyageuses.

    – Evitez les tenus provocantes.

    – Ne réagissez pas aux provocations, aux remarques, aux sifflements.

    – Prenez place aux emplacements réservés aux femmes dans certains trains.

    – Gardez vos lunettes de soleil, pour que l’on ne puisse pas voir vos yeux (cela évite les ambiguïtés, car le simple fait d’échanger un regard avec un homme peut suggérer que vous souhaitez sa compagnie).

    – Préparez votre arrivée après un trajet de bus ou de train, en demandant à votre voisin(e), voir aux autres backpackers, s’ils connaissent votre lieu de chute, l’hôtel choisis, le prix du taxi… Il arrive souvent que l’on vous dépose ou que l’on vous y emmène… en pleine nuit, c’est toujours utile.

    – Ne montez pas dans n’importe quel taxi.

    – Restez calme et faite preuve d’humour, faite le clown, ça passe toujours mieux.

    – N’hésitez pas à faire appel aux femmes âgées locales dans certains pays pour vous sortir de situations sensibles.

    – Dans les taxis, asseyez-vous à l’arrière et non devant à côté du chauffeur (Témoignage de certaines femmes se retrouvant en train de se faire gentiment caresser la jambe en Afrique du Nord).

    Attention :
    En Arabie saoudite, une femme seule ne peut conduire un véhicule de location. Elle doit avoir un chauffeur de sexe masculin.

    Conseil du frog :
    En Inde, le haut des bras d’une femme peux être considéré comme l’une des parties sensuelle du corps et donc, ne doit pas être exposé en public.

    Dans les îles du Pacifique, les cuisses d’une femme sont souvent considérées comme une partie érotique du corps et elles ne doivent pas être exposées en public également.

    Stéphane (frog on the road)

  • Il y a quelques jours, 6 espagnoles ont été violées au Mexique. Six. Et elles étaient avec 7 garçons, qui ont été ligotés. Le calcul est simple, elles voyageait en maxi-groupe (à 13, quand même !) et ça n’a rien empêché. Alors, finalement, revenir en vie, c’est un mélange subtil entre chance et bon-sens, mais ce sera jamais pire qu’à Paris…

    Par contre, je me permets de répondre à Clément : l’alliance, ça ne marche pas (ils oublieront de la voir… ou enchaineront sur « mais il est où, pourquoi t’es toute seule »), et les lunettes de soleil, je ne suis pas convaincue non plus, ça peut aussi attirer l’attention…

  • Tu as tout à fait raison ! Voyager seule ne doit pas faire plus peur à l’étranger qu’en France ! Il est aussi impératif e respecter les us et coutumes du pays et de ne pas se faire ostensiblement remarquer en tant que touriste…mais cela vaut aussi pour les couples je pense ! Bon week end bises

  • Ton article amène une très bonne réflexion. C’est un scandale ce que tu as pu lire dans les commentaires.
    Demandez nous aussi de porter le voile ou de rester à la maison pour garder nos bébés, c’est sûrement notre seule rôle.

    J’ai presque envie de dire que c’est l’inverse. Un nana qui ne bouge jamais de chez elle est la proie la plus vulnérable, car elle n’a rien vu de sa vie et se mettra en position de victime par peur de l’inconnu.

    J’ai souvent pris des risques, même si je suis allée trop loin, je ne regrette rien. Sans compter qu’une personne qui a pris des risques sait du coup les mesurer. Et comme tu dis, ayez confiance. Une personne confiante et détermineé à moins de chance de se faire emmerder en plus.

  • J’ai aussi remarqué que les gens qui font le genre de commentaires que tu as repris ne sont pas les plus aventureux. Ils disent que les femmes ne devraient pas voyager seules mais c’est aussi parce qu’eux non plus ne le feraient jamais.

    Les personnes qui m’ont déjà dit que c’était dangereux de se balader solo étaient exactement ceux qui n’auraient jamais osé faire de même, hommes ou femmes. Ils ne comprenaient tout simplement pas que QUELQU’UN puisse se débrouiller ou trouver un intérêt en étant sur les routes sans compagnon pré-établi.
    C’est aussi les mêmes qui ne comprenaient pas comment je pouvais vivre en colocation avec des gens que j’avais rencontré par annonce (et non avec des amis), comment je pouvais passer la soirée avec des gens que je venais de rencontrer ou comment je pouvais aller au restaurant ou dans un café/bar toute seule…
    Bref des gens qui ont du mal à sortir de leur zone de sécurité!

    Du coup, je ne me fie pas trop à ces commentaires et ces discours moralisateurs. Le jour où un voyageur au long cours qui a déjà beaucoup rencontré sur la route de femmes voyageant seules me fera ce type de réflexion et m’expliquera pourquoi il pense que c’est dangereux, je voudrais bien l’écouter… En attendant, je les laisse parler de choses qu’ils connaissent pas 😉

  • @ Morgane, nous somme donc tout à fait d’accord. J’adore au contraire faire ce genre de rencontres.
    Mais dis moi d’où sortent ces gens ? Ils ne sont jamais sorti de chez eux, nous sommes quand même dans l’ère de l’international, de l’échange, de la rencontre. Peut-être ne rencontrent-ils des gens que par l’intermédiaire de notre adoré Facebook ! 🙂

  • Tu as tout à fait raison de le rappeler. Et je suis entièrement d’accord avec toi. Enfin je ne me suis jamais enregistrée à l’ambassade en voyage. On est aussi souvent plus exposée à se faire piquer un truc comme appareil photos, téléphone, argent en voyage qu’à la maison car dans beaucoup de pays, étant touriste, on passe pour des riches, mais comme tu le dis, ça arrive aussi en France, même si on est locale, et puis ce n’est pas la mort, une assurance pour ses objets de valeur peut être utile. Des bises du Guatemala ou je voyage toute seule.

  • Merci pour cet article Adeline,

    C’est justement parce que le cas de Sarai (qu’elle repose en paix) est exceptionnel qu’il a eu autant de retentissement. Je voyage solo la plupart du temps et ce genre de commentaires qui essaie de culpabiliser les femmes, parce qu’elles sont justement femmes me débecte!
    Sortit de chez soi (et encore, il parait que les accidents domestiques sont dans le top des accidents fatals), c’est toujours un « risque » (avec d’énormes guillemets). Malheureusement, même en prenant des précautions et en étant prudente, le malheur peut vos tomber dessus. Que ce soit en franchissant le pas de sa porte, ou à l’autre bout du monde!

    Alors vivons! Soyons prudentes, comme il convient, mais renoncer à nos envies de parcourir le monde, pas question!

  • Pour avoir moi aussi pas mal voyagé, je considère que le danger existe partout que ce soit en France ou au fin fond de l’Asie mais pour autant cela ne doit rien empêcher. Les conseils que tu donnes sont les bons. Je rajouterai qu’en général le bon sens suffit pour éviter pas mal de problèmes.

  • « Ne nous empêchons pas de vivre et voyager. Ne laissons pas les médias anxiogènes avoir une emprise sur notre vie, nos envies »

    J’aime, j’aime, j’aime!!! Au delà du voyage, il faut appliquer cela a toutes les facettes de notre vie! Arrêter d’avoir peur de tout, tout le temps! Être prudent, oui mais profiter!

    Je ne voyage pas seule, mais en couple. Depuis 7 mois sur les routes, je ne me suis jamais retrouvée dans des situations de danger, ou au milieu de gens malveillants. Seul ou en couple, on évite les coups fourrés, c’est tout. Je suis admirative de ces femmes comme toi qui partent sur les routes du monde. Seules, oui, mais finalement pas tant que ça. En solo ou en couple, on se fait avant le départ toute une idée du voyage. Le Monde effraie ceux qui ne le connaisse pas. J’ai été moi aussi inquiète au début, puis au bout d’un temps on se rends compte que partout, c’est comme chez nous. Il y a bien des quartiers en France où je ne m’aventurerais pas tard le soir! Pas besoin d’aller si loin pour se faire agresser en effet! Une fois qu’on « sait » on aimerait pouvoir rassurer ceux qui craignent de partir, mais c’est dur d’être compris, cru! Mon frère hier encore me demandait si nous étions armés. Euh, non??!

    Je « plussoie » ton article, pour les femmes, et contre les médias anxiogènes en général qui savent parfaitement ce qu’ils font, a vouloir nous gâcher nos rêves.

    À bientôt,
    Lydia, Nowmadz

  • Je suis tout à fait d’accord avec cet article. Il faut refuser l’image qu’on veux donner des femmes « victimes » et « proies ».

    J’ai aussi beaucoup voyagé seule et j’ai eu moins d’embrouilles que certains garçons. Le danger existe malheureusement partout et pour tous, et ceci n’a rien à voir avoir le sexe !

  • Je ne pense pas forcément qu’il faille avoir peur de voyager seule mais il faut bien prendre quelques précautions quand même, que l’on voyage à l’étranger ou en France d’ailleurs. Après il y a quand même une histoire d’attitude à respecter et des lieux à ne pas fréquenter d’ailleurs seule ou en couple …

  • Je suis d’accord avec le fait qu’il ne faut pas avoir peur de voyager seul, que ce soit pour les hommes ou les femmes.
    Egalement, il ne faut pas écouter ceux qui vous donnent des conseils car évidemment ce sont les mêmes qui sont mort de trouille à l’idée du moindre voyage (seul ou pas seul d’ailleurs…).

    Mais il faut aussi considérer que les voyages et particulièrement les voyages en solitaire, ne sont pas faits pour tout le monde. Il faut faire preuve d’un certain caractère pour partir à l’aventure tout seul. Pourquoi encourager quelqu’un à partir seul quand il risque de passer son voyage dans l’anxiété et la peur constante?

    Voyager seul ok, mais ce n’est vraiment pas fait pour n’importe qui…Banaliser le voyage solo peut amener certains écarts de conduite.

    Personnellement, au Brésil à quelques centaines de mètres du centre ville de Fortaleza je me suis retrouvé nez à nez avec des jeunes armés qui voulaient me voler en ayant fait l’erreur de m’endormir sur la plage…Ca peut arriver à tout le monde et n’importe où c’est vrai, mais cela ne sert à rien d’augmenter les risques juste pour prouver qu’on en est capable 😉

    A bientôt 😉

  • Bonjour,

    Personnellement je suis habituée à voyager seule et ce n’est pas tant la sécurité qui me pose un problème mais la solitude elle-même. C’est vrai, un voyage est une expérience incroyable et le mieux c’est de pouvoir partager ça avec quelqu’un !

    A bientôt,

    Nadège

  • Bonjour Adeline,

    Je suis entièrement d’accord pour dire qu’il ne faut pas s’empêcher de voyager à travers le monde car le voyage reste une expérience très enrichissante mais je pense aussi qu’il est nécessaire de s’informer un minimum pour limiter les risques ou même juste un voyage désagréable.

    J’ai parcouru ton blog Adeline et je n’ai pas vu de voyage au Vietnam?

    amicalement

    Minh Chau

    PS: Ton blog est très classe !

  • Personnellement je préfère voyager seul !! je suis plus libre de faire ce que bon semble et de visiter les coins qui m’intéresse vraiment sans être obligé de faire plaisir à qui que ce soit! Dans un seul voyage j’adore changer d’endroit, d’hôtel et riad, je suis passionné par l’architecture j’aime changer et découvrir. Biensur quand il est question de visiter un pays à risque je prends mes précaution.

  • Salut 🙂

    Moi je voyage qu’en couple, j’aurais vraiment peur de partir seul à l’étranger..

    Très bon article et bonne continuation pour ton blog 🙂

  • ça fait rêver de pouvoir s’évader et voyager seul, se retrouver avec sois même et méditer sur la vie, perso je ne pourrait pas partir seul, à la rigueur avec ma femme partir à l’aventure là ok, mais seul seul mon caractère ne me le permet pas

  • Après avoir longtemps hésité, j’en suis à mon 3° voyage en solo… Je reviens juste d’Istanbul où j’ai passé une semaine absolument géniale à la rencontre de l’autre ! Je n’avais jamais autant rencontré de personnes en voyageant à plusieurs… Il faut dire que le dessin est un super vecteur de communication ! Merci pour les conseils, je n’avais pas pensé à tout ça ! (je suis abonné à bout du monde…)

  • Merci pour cet article. Je me sens tout à coup… moins seule !
    J’ai quasiment toujours voyagé seule – au grand désespoir de ma famille. Les ami(e)s oscillaient entre peur et envie. Quand je me suis installée – seule toujours – dans un pays musulman, ça a été le pompon ! Je m’y sens pourtant bien plus en sécurité qu’en France. Halte aux idées préconçues !
    Le bon sens et le respect des coutumes locales permet à mon avis de contrer la plupart des dangers. Parfois, je me dis qu’apprendre une technique d’auto-défense serait bien aussi. Pour partout, tant pour chez soi qu’ailleurs.

  • Wow, j’ai adoré cet article, ça donne envie de voyager et d’enlever nos peurs, c’est vrai que plus ça va et plus on se forge des craintes ici et là, chose que l’on ne devrait pas faire.

  • BIEN AU CONTRAIRE ! J’ai fait un West-Travel en solo et c’était vraiment génial. Pas de contrainte, pas d’obligations RIEN DU TOUT ! juste des rencontres formidables et une liberté totale. J’ai encore plus apprécié mon retour, car j’ai pu raconter mon voyage à TOUT LE MONDE, personne pour confirmer, démentir ou « sortir des dossiers ».

    Bonne continuation, merci pour cette petite piqure de rappel.

  • C’est vraiment un très bon article ! C’est important de rappeler (hélas !)qu’une femme peut voyager seule à travers le monde (en prenant certaines précautions). Avant que je parte au Sénégal ou en Mongolie, on m’a dit « tu vas te faire dévaliser, agresser … » Résultats : à part quelques dragueurs (un peu lourd), je n’ai jamais eu de problèmes ! Bon voyage !

  • solo en Afrique noire, jamais de problèmes.

    on éradiquera jamais les dingues, nulle part, qui s’attaquent à des femmes et/ou à des hommes, c’est selon !
    ce n’est pas une raison pour étendre la suspicion sur toute l’espèce humaine.

    6 mois solo en Afrique de l’ouest : que du bonheur.

  • Sympa ton blog Adeline. Articles tres interessant.

    Je voyage seule car je suis celibataire et mes amis sont soit en couple ou pas interessés ou simplement pas pret a mettre les finances de cote pour voyager. Je ne m’interdirai jamais de voyager a cause de la peur du fait que je suis femme.
    Par ailleurs, je suis d’origine afro-antillaise et certains endroits sont moins accueillants vis a vis de mon ethnie, cela non plus n’est pas suffisant pour m’arreter.
    De toute facon, le backpacking solo n’est pas fait pour tout le monde c’est sure.
    Les medias et la societe nous apprenent la crainte, la securite constante plutot que le courage, l’entrepreunariat et la prise de risque. Bien sur, il faut informé afin de prendre les meilleures decisions car l’ignorance tue.

    Notons que s’il arrive quelque chose a une femme c’est toujours de sa faute. On devrait inculquer a chacun comment se remettre en question avant d’accuser la victime.

    Le danger est partout. La semaine derniere j’ai failli me faire casser la figure par un type qui refusait de faire un constat alors qu’il etait entré a l’arriere de ma voiture! (il est parti sans signer apres me l’avoir arraché des mains en plein jour devant temoins parce que je lui tenait tete).
    Une amie a moi est missionnaire au Mali avec son epoux, ils m’ont invité a Bamako mais j’hesite a cause de l’assurance et contre indications ministerielle. Peut-etre l’annee prochaine!

    Une derniere chose,en France, la violence conjugale est tres forte et ca beaucoup l’oubli et se concentre sur les ‘dangers’ a l’etranger. Il n’y a qu’a voir les statistiques sur les humiliations, coups, viols, assassinats et autres faites aux femmes. Je peux vous donner au moins 5 noms d’amies qui ont souffert a un moment ou a un autre de la violence de leur compagnon…

    Vive les femmes! Vive la liberté et les droits! Vive le voyage. 🙂
    Vous etes des battantes.

  • Je suis tout à fait d’accord avec toi, c’est une chose de faire attention et d’etre consciente de l’environnement mais ca ne doit pas empecher une fille de voyager seule. Je suis partie au Bresil pendant 3 mois et si je n’avais pas fait ce voyage seule, je n’aurais jamais vécu autant d’aventures aussi extraordinaires. D’ailleurs tu peux les lire sur mon blog: http://umagirlnobrasil.tumblr.com/

  • Merci pour ce témoignage ! Cella faisait quelques années que je révassais et ressassais mon rêve de partir autour du monde, seule, avec un sac à dos, et cette peur du voyage seul en tant que fille on me l’a communiquée, plein de fois, ça m’as fait hésité beaucoup, mais comme tu le dis si bien j’ai fini par conclure que le danger existe partout autour du monde et nulle part à la fois. Beaucoup de gens n’ont pas l’air de comprendre ce désir de partir seule. Pour moi voyager seule est la promesse de milles rencontre et d’une liberté indescriptible. Je me vois très mal partir 12 mois avec quelqu’un à vrai dire ! Donc j’ai décidé de franchir le pas, enfin ! Je me prépare, me renseigne, lis des blogs, ai fait mon itinéraire global, et récolte des fonds pour cela ! départ prévu dans 2 ans… J’ai hâte !

  • Bien d’accord avec toi et merci pour ton blog. En adoptant une attitude respectueuse et en étant curieuse (dans le bon sens), j’ai jamais été emmerdée, même plutôt aidée lorsque je n’ai pas vu l’heure passer et qu’il était 22h. 2 mois en Inde du sud en solo pour un 1er voyage hors France, des personnes gentilles et prévenantes. Parfois des regards déplacés mais rien de plus. Continuons pour faire taire ces froussards qui n’osent pas partir seul et donner envie à chacune et chacun. On apprend tellement en voyageant seul(e).

  • Je tombe par hasard sur cet article, au final on se rejoint tous sur le sujet ! Je faisais parti de ces personnes qui :
    – Avait besoin des autres pour partir en vacances
    – Avait peur de partir seul, car je m’imaginais tout un tas de choses. C’est en lisant des blogs comme le tien que je me suis rendu compte que si d’autres y arrivent pourquoi pas moi…
    Je suis parti dans des pays où je ne connaissais pas la langue, et même si il y a la barrière de la langue on est jamais seul quand on part en solo à l’étranger, on fait toujours des rencontres intéressantes…
    En tout cas mes meilleures expériences sont celles que j’ai vécu seul à l’étranger, en attendant de trouver une voyageuse aussi aventurière que moi…

  • Je suis tombée par hasard sur ce blog en faisant une petite recherche sur le web!
    Je m’apprête a faire ma première escapade solo dans quelques jours, direction la thailande. l’amie avec qui je voyage souhaitait un itinéraire qui ne m’emballait pas. Alors pourquoi ne pas se splitter quelques jours afin que chacune vive son voyage comme elle en a envie afin qu’on ne soient pas toutes les deux frustrées? Cela me faisait peur mais étant au fond un peu solitaire, je me suis dit pourquoi je ne me jetterai pas à l’haut! J’ai toujours rêvé de partir à l’aventure, dans un pays étranger avec un sac a dos..ce temps est donc venu! Je suis très enthousiaste car je sais que je pourrais enfin m’imprégner d’une destnation à mon rythme et vivre l’expérience réelle du voyage.
    A deux c’est mieux car on peut partager ensemble mais voyager a deux n’est pas toujours évident quand on ne trouve pas de (bons) compagnons de voyages.
    Mon entourage a essayé de me transmettre ses craintes que je refuse d’entendre. On aurait préféré que je parte frustrée du moment que j’ai de la compagnie car voyager seul dans un pays exotique, c’est dangereux blablabla.
    Alors je rejoins tous les commentaires de cet article, et je dis un grand bravo a toutes ces femmes qui trouvent la forcent de voyager seule! C’est un état d’esprit, une grande force d’esprit.
    Nous devons certes faire preuve de bon sens comme partout mais ne nous limitons pas par la peur, la vie est courte, le monde est vaste nous devons écouter nos envies qui auront toujours quelques choses à nous enseigner. et surtout on pourra se dire fièrement: I dit it! 😉 Beaucoup le font, alors si cette envie nous agite il est temps de se poser la frande question: et pourquoi pas moi?
    Alors vivez, n’ecoutez pas votre entourage, car les plus craintifs deviennent souvent les plus admiratifs car ils n’auraient jamais osé prendre le risque de vivre!

  • Je bouge beaucoup seule en France ou dans les pays frontaliers, mais c’est vrai que j’ai un peu peur d’aller à l’étranger… Je commencerai peut-être par une croisière en solo 😉 En tous les cas de lire des blogs comme le tien ne me donne que l’envie de me lancer 😉

  • Moi aussi j’ai suivi un reportage concernant la mort de cette américaine. Tout simplement horrible! Quand on est une femme qui voyage seule, il est vrai qu’on rencontre parfois certaines difficultés que les hommes ne rencontrent pas. Mais le plaisir du voyage est beaucoup plus fort, alors si on n’a pas peur de prendre des risques pourquoi se priver? Comme l’a dit quelqu’un dans son commentaire plus haut, tout est une question de chance. Merci pour ces conseils utiles.

  • Merci pour cet article ! A force de chercher des témoignages de nanas ayant fait l’expérience de voyager seule, je suis tombée sur cette interview en 5 parties de Karen Guillorel : http://www.youtube.com/watch?v=C3l-2Z4VnSs
    Elle parle de son voyage seule et à pied jusqu’à Jérusalem, et donne plein de conseils pour celles qui souhaitent un voyage sans chaperon 😉 Et franchement, moi qui commençait à penser que mon rêve est peut-être aussi fou et suicidaire que ce qu’on veut me faire croire, ça m’a énormément rassurée de voir que c’est possible et qu’il y en a qui en sont revenues ^^ Voilà, j’avais envie de partager ça avec vous, ça donne du courage pour se lancer et des pistes pour mieux se préparer. Quoi de mieux ? 🙂

    • Bonjour à toutes et à tous ceux qui soutiennent les toutes qui voyagent en solo,
      Je salue le style de vie d’Adeline et de toutes celles qui ont su se libérer des préjugés, des leurs et de ceux des autres, pour sortir un peu des sentiers battus ou d’une vie qui sent déjà le ronronnement.
      Merci aussi pour le blog.
      Je pense aussi que voyager seul-e est le meilleur moyen de rencontrer les autres et ne nous épargne pas le blues mais on n’est jamais rentré chez soi parce qu’on avait le blues.
      Voyager avec qqu’un dont il faut tout le temps se préoccuper est lourd et gâche les paysages, les saveurs, le ressenti.

      Je pense avoir appris à mes enfants la curiosité et l’audace tout en observant comment on évolue. Autour de moi, ceux et celles qui ont voyagé sont toujours bcp plus intéressants mm s’ils ne parlent pas de leurs voyages.
      Vos remarques à toutes et à tous m’incitent à vous encourager à continuer vos voyages à votre rythme et selon les distances qui vous conviennent et me donnent envie d’une échappée solo en Irlande ou en Turquie assez rapidement.

      bonne continuation.

  • Un des articles que j’ai lu et relu sur la blogosphère. Tout simplement car c’est devenu mon quotidien en voyage. D’ailleurs ce qui est semblable pour tous, c’est qu’on est jamais seul. Rare sont les jours où j’ai été seul, que ce soit aux USA, Bolivie, Pérou et j’en passe. Quand on est seul c’est souvent qu’on l’a décidé. Le sac à dos aidant à faire diverses rencontres.

    J’ai fais la Turquie en solo il y a presque un mois. Si tu veux quelques infos dans la partie Ouest du pays n’hésite surtout pas 🙂

  • Il y a pas mal de gens qui voyagent seuls, beaucoup plus qu’on ne le pense et cette tendance est croissante il me semble.

    Moi le premier j’ai fait un road trip l’année dernière de 3 mois en duo qui s’est fini… en solo ! Le comble : c’est quand j’étais tout seul que je me suis le plus éclaté ! J’ai rencontré un max de gens, j’ai fait la fête… bref, je me suis bien amusé.

    Quand on voyage seul,la rencontre se fait plus facilement. Je projette d’ailleurs de partir au Pérou prochainement… seul !

  • Voyager seul contient un grand risque et vous avez 50/50 de chance , un voyage seul est pas pour tout le monde, meme si c’est un voyage dans un pays connu pour la securité, c’est pas encourageant , les accidents contre les voyageurs en solo, par contre , c’est pas impossible pour ceuz qui aiment les aventures – Assurez vous que vous avez bien étudié le trajet de votre voyage avant de partir seul ou seule et suivez bien les conseils des voyageurs aguerris- Bon voyage

  • Je viens de tomber par hasars sur ton blog, j’ai adoré lire ton article, je suis moi aussi voyageuse solo et je suis entièrement d’accord avec toi! Merci pour ton lien pour Ariane, je ne connaissais pas!

    xo

  • Sujet au combien d’actualité par ces temps troublés ( c’est le moins que l’on puisse dire ). La question n’est pas tant de voyager seul en tant que femme que de savoir s’il est prudent de voyager seul tout court, voir même de voyager .. bien vue tes recommandations.. il y a tant à découvrir chez les autres et même en soit en voyageant..j’espère que les monde va se calmer et que le voyage restera ce qu’il a toujours été : un formidable vecteur de découvertes, d’échanges et de paix.. car c’est bien connu, on a peur , on fait la guerre à celui que l’on ne connait pas !

  • Je viens de découvrir ton blog via cet article depuis le blog Sac à dos, et j’aime beaucoup. J’ai le goût du voyage depuis que je suis enfant grâce à mes parents, ancienne hôtesse de l’air pour ma mère et pilote pour mon père. J’ai beau n’avoir que 22ans, je considère ne pas avoir suffisament voyagé jusqu’à maintenant. Je voudrais continuer à découvrir ce qui m’entoure, et j’y pense de plus en plus. Après la fin de mes études, j’envisage de voyager à nouveau, mais probablement seule, sans ma famille bien sûr. Je pourrais être éventuellement rejointe par mon compagnon, mais ça, surprise 😉

  • bonjour, je viens de découvrir votre blog et votre article! Très passionnant! J’ai 20 ans, je suis une fille et j’organise actuellement mon premier voyage en solo en Norvège! J’ai vraiment hâte ! cet été j’ai fais mon premier voyage sans ma famille mais je suis partis avec des amies et déjà pas mal de gens nous disait partir que vous 3? mais vous êtes des filles et jeunes, c’est dangereux? Vous êtes sûre de ne pas vouloir partir avec au moins un garçon? Bah non ce voyage on voulait le faire juste entre nous, alors je peux vous dire que j’entend déjà les commentaires me disant que partir seule est une folie! Alors merci vraiment pour votre article et à tous pour vos commentaires tous inspirants et rassurants car je n’ai pas l’impression d’être folle ou inconsciente et je suis ravie de voir que beaucoup partage cet avis et l’envie de découvrir le monde. Je précise aussi que je ne me sent pas plus en danger dans un pays étranger que dans le RER tous les jours pour aller à la fac. Aujourd’hui le danger est partout et nulle part à la fois.
    Bref je m’égare un peu mais en tout cas merci pour ces témoignage de voyage en solo.

  • Bonjour Adeline,

    Merci pour ce super article. Je suis partie seule plusieurs mois en Australie, pas de problème, au Maroc, pas de « gros » problème (notamment si on respecte le point sur la façon de s’habiller). A Nîmes, emm* tous les 100 mètres. En banlieue parisienne, j’ai du courir pour échapper à un couteau… En général, les campagnes sont plus sûres que les Villes. On a l’impression que lorsqu’il y a du monde, on est plus en sécurité mais pfff les gens s’en foutent de vous 2 fois sur 3.

    Je ne connaissait pas Ariane (merci pour l’info !), mais je regarde toujours les « codes couleur » du gouvernement pour me donner une idée du risque global de la région. Il y a aussi l’international peace index que j’aime bien.

    Dans tous les cas, on ne peut dire que c’est une attitude écervelée ou plus risquée de voyager seule sur de simples faits d’hivers. Idem pour mon expérience personnelle, cela ne veut rien dire statistiquement. De bons réflexes comme ceux que tu décris sont la clé. Par contre je pense sincèrement qu’une partie des jeunes filles sont quand même un peu naïves et se ferait avoir si elles ont été sur-protégées, ce qui est souvent le cas en France, si les parents « ont les moyens ». Restons sur nos gardes tout en étant conscientes que 95% des gens sont sympathiques, curieux, accueillants.

  • Je trouve cet article très intéressant et très juste, j’ai une amie qui a été en Inde en dépit de la mauvaise réputation de ce pays envers les femmes et il n’y a pas eu de soucis, respecter les traditions locales est extrêmement important je pense!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *