I love Valparaiso

PXR_IMG_8925Il est des lieux et des rencontres qui marquent un voyage.  Valparaiso tiendra certainement une place particulière dans ce chapitre !

Voulant me poser 5 jours, je me suis lancée dans la recherche d’un hôtel avec un « petit quelque chose en plus » et de préférence tenu par des chiliens. Et oui on ne vient pas dans cette ville à la personnalité époustouflante pour rester dans un hôtel sans charme et/ou tenu par des étrangers !

Après quelques recherches sur internet, je tombe sur une petite pension au cœur du Cerro Alegre. Je craque sur son nom, Acuarela, sur l’escalier en colimaçon que je vois sur les photos et sur le fait que le pain du p’tit déj est « fait maison ».  Des « petits riens » qui cachent parfois des « grands touts » !

Sans m’y attendre et avec mon espagnol qui se résume à quelques mots centrés sur la nourriture, la boisson, les transports, le logement et les formules de politesse, j’arrive « chez moi » à l’autre bout du monde.  Je suis accueillie par Otey, ses dreads et sa musique à base de salsa et de reggae qui se joue du lever au coucher du soleil !  L’escalier tient toutes ses promesses, la vue du dortoir et le pain du petit déjeuner aussi. Je sens dès les premiers instants que je serai chez moi dans cette maison !

Difficile de nouer des contacts avec la barrière de la langue ? Ben finalement non ! Je développe un langage qui m’est particulier : le frangnol, une langue à base de français, d’anglais et d’espagnol ! Ah oui, vous rigolez mais ça marche assez bien. Durant ces 5 jours il m’est même arrivé de servir d’interprète entre un australien et Otey ! Alors on arrête de se moquer de mon frangnol, c’est mieux que ne rien parler du tout !

Dès le premier jour, je rencontre au petit déjeuner un couple d’américains qui me propose d’aller faire un trek dans un parc national voisin avec Cristina, une de leurs amies. Ce trek se transforme en déjeuner chez elle avec ses colocataires, de jeunes artistes qui habitent dans la banlieue de Valparaiso. Pendant que certains préparent le déjeuner, Patty m’initie à l’art de faire des animaux et des chapeaux à base de ballons ! Je me prends au jeu, et je dirais même que c’est addictif ! Avant de partir, Robert et Patty me laisseront le matériel nécessaire à me perfectionner à l’art du plier de ballon : un gonfleur et des centaines de ballons ! Ma première création : un singe rose pour les 5 ans d’Aubane ma nièce ! Je sens qu’il y a des choses à faire avec ces ballons et les enfants des montagnes péruviennes et boliviennes à venir…

Le lendemain de cette fantastique journée, je vois partir Robert et Patty avec tristesse mais le reste de séjour à Valparaiso sera loin d’être triste ! Je profite de ma solitude pour aller me promener dans le Cerro Alegre et le Cerro Bellavista, les deux collines les plus populaires de Valparaiso, sans oublier d’aller visiter la maison du célèbre poète chilien Pablo Neruda et rendre une visite aux pélicans et aux lions de mer de la baie ! Mes yeux vont de droite , de gauche et ne savent plus où donner de la tête tellement cette ville est une œuvre d’art à elle toute seule. Je passe mes 4 derniers jours à explorer les collines, les rues, les ruelles, les murs en me laissant aller au rythme de mes découvertes (tout en faisant bien attention à ne pas aller dans les quartiers qui craignent !). Ici tout est exploité : un bout de mur, une porte, une pierre, un trottoir, un poteau…

Cette ville est créative, inventive et me donnerait presque des envie de devenir artiste ! Dans quel domaine ? Je n’ai pas encore trouvé !

Les jours passent et je me lie un peu plus d’amitiés avec mes hôtes Otey, Sebastian et Yvan. Ils sont d’une gentillesse incroyable et j’aime leur style de vie, leur accueil, leur simplicité. Du matin au soir j’entends « chanter » mon prénom dans cette maison et j’aime ça. Holà Adéline, Buen dia Adéline, Buenas noches Adéline, un café Adéline ? Buenas fotos Adéline ?

Les 3 sont originaires de Patagonie et ils me poussent à aller là-bas ! Selon eux, les patagoniens auraient un coeur énorme et le Torres de Paine serait le plus bel endroit du Chili voire de la planète (Tiens donc j’ai déjà entendu ça quelque part : Paulina et Benjamin sortez de ces corps !). Si les patagoniens sont tous à l’image de mes 3 lascars, il est clair qu’un détour en Patagonie s’impose ! Je fais, défais, refais mon parcours. Comment faire tout rentrer dans 3 mois ? Je n’ai pas encore trouvé ! Brésil, pas Brésil… Pour l’instant mon cœur penche vers le « pas Brésil » pour avoir le temps de profiter de l’Argentine et du sud Chili après le Pérou et la Bolivie !

Je quitte Valparaiso les yeux humides et la tête remplie de nostalgie. Heureusement une nouvelle belle aventure m’attend dès ce soir au Pérou !

Señor D, I’m coming ! Valparaiso, I’ll be back !

More from Adeline

Escale citadine en Autriche

Alors que vous me lisez, je suis à Vienne où j'ai atterri hier matin...
Lire la suite

6 Commentaires

  • Oi!

    Tu penches pour le « pas Brésil » ?? N’as-tu pas honte ? 😉
    En tout cas, très bon article ; un article de voyage comme je les aime.
    Tiens moi au courant pour le Brésil et Rio.

    Até logo,

    Stéphane

  • Salut Adeline,

    Ca fait bientôt 9 mois que je suis tes pérégrinations. Super !!! Ca donne envie…
    Pour ce qui est du Chili, cela me rappelle pas mal de souvenirs. Effectivement, le Torres del Paine et la Patagonie sont vraiment impressionnnants. En Bolivie, il faut aussi voir le Salar D’Uyuni et l’altiplano autour que tu connais déjà (autour de St Pedro)
    Bon voyage

    • Merci Emmanuel de suivre mon aventure ! Je viens d’aller dans la jungle bolivienne. Le salar, c’est pour la semaine prochaine… J’attends ça avec impatience… Après ce sera effectivement l’Argentine et la Patagonie certainement !

  • Je suis heureuse d’être tombée sur ton blog grâce à la Une sur Hc =D
    Je suis Chilienne mais je ne connais malheureusement pas Valparaiso. Je connais La Serena d’ou est originaire ma maman, Coquimbo, el desierto de Atacama, Santiago,…
    Mon papa dit que Valparaiso est sa ville préférée alors j’ai hâte d’y aller!
    Ton article m’en a donné encore plus envie =D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *