Amrum, dans le vent de la mer des Wadden

Classée au patrimoine mondial de l’Unesco pour son écosystème unique au monde, la mer des Wadden est composée d’un chapelet d’îles allemandes, danoises et hollandaises. J’imagine que chaque île de la frise a son caractère, sa personnalité. Enfin c’est le cas pour les îles allemandes que j’ai exploré en juin dernier ! Amrum est l’une d’entre elles, toute petite. Avec sa vingtaine de kilomètres carrés tout au plus et ses 2400 âmes qui y vivent à l’année, elle est majoritairement composée de dunes qui gagnent du terrain plus qu’elles ne reculent ! A pied ou à vélo, on s’enfonce facilement dans ces paysages de pinèdes et de sable blanc à l’infini et on y vit tranquillement au rythme du va et vient des marées.

Phare d'Amrum

Dans le vent d’Amrum

Le vent souffle sur Amrum… Enivrant pour la tête, impressionant pour la vitesse à laquelle se déplacent les nuages et la rapidité des changements de couleurs sur les dunes. La plage est belle, la mer au loin. Quelques 2 km de dunes de sable blanc m’en sépare. J’enfourche mon vélo bien décidée à aller à la découverte de l’île et on verra bien où le vent me mènera !

Depuis Wittdün au sud de l’île (point d’arrivée du ferry), je passe d’abord devant le phare. Imposant, majestueux, il domine la mer du nord avec ses 66 mètres de haut. Sur sa passerelle le vent souffle encore plus qu’ailleurs mais on domine la côte est ! Je me rends bien compte aussi du paysage unique dans lequel je me trouve : une île légèrement vallonnée de dunes sable en mouvement éternel, la cause au vent et aux grandes marées ! En bas, dans ces champs sablonneux, un camping nudiste « pour vivre en hamornie avec la nature » comme l’indique le panneau publicitaire à l’entrée !

Vue du Phare d'Amrum

Je n’ai pas essayé, le nudisme n’est pas pour moi ! Quand le vent souffle et que la température extérieure ne monte pas plus haut que 15°C, j’ai plutôt tendance à enfiler les couches de vêtements plutôt que de les enlever ! Je reprends donc mon vélo et je pédale sur les pistes de terre à travers la pinède. Je m’arrête non loin de la plage de Nebel. Interdit d’y aller à bicyclette : pour y arriver il faut traverser à pied ces dunes protégées sur un petit chemin de bois prévu à cet effet. Les roses sont en fleurs, le paysage incite à la rêverie.

Amrum - les dunes

Ambiance unique sur la plage de Nebel

Arrivée sur la plage je passe à une ambiance différente. Le vent souffle toujours aussi fort et le sable fin danse, tournoie, s’envole. La plage est désertée et pourtant l’atmosphère y est magique, unique, un peu mystique.  Au loin, tel un mirage, se dessine un café et un stand de location de Strandbröke, ces cabines de plage ingénieuses, typiquement locales fabriquées de manière artisanale sur l’île de Sylt et que l’on loue pour un jour, une semaine ou la saison.

Amrum - le vent sur le sable

Ce jour-là, elle sont fermées la faute au vent… Il souffle trop fort par rapport aux autres jours et les propriétaires de ces petites cabines ont déserté la plage. Elles ont beau être ingénieuses, ce jour-là rien n’y fait, le vent et le sable s’engouffrent partout, quelle que soit l’orientation que l’on prend… J’ai la plage quasiment pour moi toute seule et je m’y promènerai quelques heures !

Mer des wadden - strandkorbe sur la plage de Nebel

Les lifesguards s’ennuient… Pas d’alerte à Amrum !

Mer des wadden - plage de Nebel - Alerte à Amrum

Je m’arrête au café. Les propriétaires sont accueillants, leur paillotte est sympa, pas un client, tout au plus quelques mouettes qui trainent… Ici tout est prévu pour passer un moment tranquille : un billard, un babyfoot et des tables de jeu (dames, échec…). ça doit être une autre atmosphère un jour d’affluence mais moi je l’aime bien quand même cette petite ambiance où le vent souffle, m’entête et m’enivre !

Mer des wadden - plage de Nebel - cafe et Strandbröke

Nebel, petit village typique des îles de la frise

Sur la route du retour vers WittDün, je découvre le village de Nebel. Les îles de la frise ont une âme et elle est bien représentée ici au centre d’Amrum. On ne peut pas louper son petit moulin fabriqué en Hollande et monté ici au 18ème siècle. Il fût en service jusque dans les années 60 et est aujourd’hui transformé en un petit musée.

Mer des wadden - le moulin du village de nebel

Au coeur du village, les maisons au toit de chaume sont très mignonnes. Le centre ici est préservée, on ne peut pas construire n’importe comment, n’importe où et n’importe quoi ! La visite à pied de ce village très hamonieux vaut le détour.

Mer des wadden - maison frisonne village nebel

Mer des wadden - le musée d'Amrum dans le village de nebel

Il est temps de rentrer vers Wittdün, pas le temps ce jour-là de monter vers Norddorf au nord de l’île mais j’aurais l’occasion plus tard de le faire puisque la traversée de la mer des Wadden à pied de Amrum vers l’île voisine Föhr… Mais ça c’est une autre histoire.

Amrum est une île qui incite à la lenteur, la douceur et le laisser vivre. Là-bas on est hors du temps, hors du stress, l’endroit idéal pour des vacances dédiées au repos !

Comment aller dans la mer des Wadden ?

Le meilleur moyen de se rendre dans la mer des Wadden est d’arriver en avion à Hambourg. Je vous recommande Germanwings que j’ai pris 2 fois dernièrement, la première en avril pour me rendre à Leipzig puis cette fois-ci ! Rien à redire sur le service de cette compagnie low cost, il est parfait !

Depuis Hambourg, il faut ensuite prendre un train depuis la gare de Hambourg-Altona pour Westerland qui vous amène directement à Sylt, le terminus de la ligne. De là il est facile de se déplacer d’île en île avec la compagnie de ferry Adler-Schiffe. La traversée de Sylt à Amrum se fait en 1H30 environ et le ferry se prend à Hörnum, village situé à la pointe sud de l’île.

Carnet pratique et bonnes adresses à Amrum

Le plus facile pour se déplacer sur l’île est de louer un vélo. On peut aller du sud au nord sur des pistes cyclables plutôt en bon état et l’île est plutôt plate. Pour les flémards, un bus relie le sud au nord de l’île toutes les heures en faisant de nombreux arrêts. Le pass journalier coûte 5€.

A Wittdün il faut aller absolument au Sports bar/restaurant situé dans la rue principale. L’accueil y est fort sympathique (même si les propriétaires parlent difficilement anglais) et on y mange plutôt bien pour un prix raisonnable. C’était un peu mon QG à Wittdün !

A une centaine de mètres de là en direction de Nebel, se trouve un petit snack où on peut emporter (entre autre) le sandwich local crabe/crevettes (plutôt bon). Vous le repèrerez facilement : il y a toujours la queue le midi, c’est un signe !

A Nebel, un détour au Friesen café s’impose. Ici vous pourrez déguster les bonnes patisseries locales pleines de crème ou aux fruits et en profiter pour voir l’intérieur d’un maison frisonne.

Pour loger de nombreuses possibilités s’offrent à vous du camping à l’hôtel un peu plus luxueux en passant par de l’auberge de jeunesse mais attention ces îles sont très prisées en haute saison (de juin à septembre) alors mieux vaut vous y prendre à l’avance si vous ne voulez pas être à la rue !

Plus d’infos sur la mer des wadden et les 38 autres sites classés au patrimoine de l’Unesco en Allemagne sur le site de l’office du tourisme allemand

Mer des wadden - friesen café village de nebel Amrum

Le projet #Jaimelallemagne est le fruit d’une collaboration entre le Collectif des blogueurs voyage et l’Office National Allemand du TourismeTous les choix éditoriaux des billets produits suite à ce voyage me reviennent.

More from Adeline

Quel appareil photo pour voyager ? Je vide mon sac !

Vous êtes nombreuses (et nombreux) à me demander quel appareil photo j'utilise pour voyager....
Lire la suite

10 Commentaires

  • Toute la magie des îles du Nord ! 🙂 J’aime beaucoup le souci de préservation des paysages et de la nature qu’ils affichent ! Même le vent fait partis du décor 😀 mais pour Germanwings j’ai un mauvais souvenir . Il est vrai que j’avais payé un vol Air France avec collation gratuite et je me suis retrouvée ( merci Costa-voleur ! ) dans le lowcost avec même le verre d’eau payant et les bagages cabine en soute !!! belle semaine Bises

    • Ah dommage pour Germanwings pour ma part c’est l’une de mes meilleures expériences low cost avec Air Asia 🙂
      Pour les bagages et les collations dans les avions c’est maintenant aussi valable sur certaines compagnies non low cost, il va falloir (malheureusement) s’y faire, c’est là-dessus aussi qu’ils se gagnent de l’argent !

  • 2 fois en 2 jours que j’entends parler de la mer des Wadden, il faut vraiment qu’on parte découvrir ce bout de paradis ! Mais en été de préférence, le temps a l’air capricieux là bas (quoi que même ici…)

    • C’est vraiment très beau !!! Je conseille vraiment la destination.
      La meilleure période pour y aller est de Juin à Août/septembre… Nous avons eu beaucoup de vent mais pas vraiment de pluie par contre les 3 semaines avant notre arrivée il avait fait super beau… Les gens étaient super bronzés 🙂
      Pour pouvoir se baigner, mieux vaut y aller en Juillet ou août mais attention il faut s’y prendre longtemps à l’avance pour réserver un gite/hotel/camping…

  • C’est fou cette plage. Grandiose, immense. Ca me rappelle carrément le Danemark avec ses grandes plages et ses petites maisons de plage colorées 😉 J’irais bien y faire un petit babyfoot pendant mon prochain periple dans le nord en 2016.

  • Cette île est magnifique et tu le décrits si bien.
    Le calme, le vent et le paysage paradisiaque. Il y a tout ce qu’il faut pour un moment de repos, loin du stress et de la pollution.
    Bravo Adeline pour ce voyage à travers cet article et les photos si bien choisies 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *