Koh Yao Noi : de la simplicité et l’authenticité d’une île

Tout voyageur en Thaïlande fait face au même dilemne : sur quelle île aller ? Pour moi le choix ne se porte pas sur la plus paradisiaque ou la plus festive mais plutôt celle où la culture et la vie locale sont encore fortes. J’ai besoin qu’elle ait une âme. Je jette donc mon dévolu sur Koh Yao Noi, une île simple et authentique située au coeur de la baie de Phang Nga, à mi-chemin entre Phuket et Krabi.

Sur la balançoire Koh Yao Noi, Baie de phang Nga, Thaïlande

Ma jolie histoire avec Koh Yao Noi commence à Tha Len pier à Krabi. J’attends là, un peu seule au monde je dois bien l’avouer, le bateau qui me mènera sur mon petit paradis pour 6 jours. Dans la baie, les nuages s’accrochent aux rochers karstiques au pied desquels des pêcheurs s’affairent à relever les filets depuis leur bateau longue-queue.

La vue depuis Tha Len pier à Krabi, le port pour aller vers Koh Yao Noi dans la baie de Phang Nga

Retour de pêche à Tha Len pier, Krabi - Thailande
Selfie time sur Tha Len Pier - Krabi, Thaïlande
L'homme et la poule de Koh Yao Noi - Thailande
Sur le quai, des jeunes en uniforme de l’école voisine débarquent en scooter et se prennent en selfie avant de repartir. La jeunesse est bien la même partout !

Mon bateau s’apprête à partir. Un jeune homme à l’air inquiet s’approche, une poule blessée dans les bras.

Tous les hommes du bateau viennent s’enquérir de la santé de la bête, l’un sort même la boite à pharmacie pour désinfecter l’abcès situé sur l’arrière de l’une des pattes de la pauvre poule.

A cet instant, moi la seule farang à aller sur l’île par le dernier speed boat, je me dis que je vais trouver ce que je suis venue chercher : une immersion totale dans une culture locale forte et incarnée.

Nous sommes hors saison et les touristes manquent à l’appel, pour mon plus grand bonheur ! La traversée en speed boat dure une bonne trentaine de minute. Il se met à pleuvoir et les gens à bord sont bienveillants avec moi. « Fais attention à ton sac, il va être trempé » me dit l’un tandis que la mamie qui s’est assise à côté de moi me lance un large sourire. Je n’ai pas encore posé les pieds sur cette île et déjà je m’y sens bien !

Koh Yao Noi : une île tournée vers la pêche

Où vas-tu ? me demande t-on dès l’arrivée sur le ponton de Koh Yao Noi ? Tabeak viewpoint leur dis-je. Oh Tabaek, ok ok. Ni une ni deux nous prenons la route qui longe la mer d’Andaman vers le sud. Une affaire bien ficelée.

Première vue sur la baie de Phang Nga depuis Koh Yao Noi

Quelques kilomètres plus loin me voilà arrivée dans mon bungalow qui surplombe la baie de Phang Nga et qui sera mon petit nid pour quelques jours. C’est rudimentaire mais confortable et de là-haut la vue est superbe. Je ne pouvais rêver mieux !

Vue depuis Tabeak viewpoint sur Koh Yao Noi - Thailande

Au réveil il pleut sur mon île. L’heure est au repos, à la lecture. Soudain j’entends un Hello au pied de mon escalier. C’est Pramot le propriétaire de mon bungalow qui m’amène un parapluie. Il part « en ville » et me propose de l’accompagner dans sa petite voiture bleue un peu déglinguée. C’est hyper gentil et j’accepte avec plaisir. Ce petit voyage nous donne l’occasion de papoter un peu, pour lui de me partager ses tuyaux et pour moi d’en apprendre un peu plus sur l’île. J’apprends qu’il est le policier de l’île. Tu verras me dit-il ici tu ne risques rien, tu es en sécurité. Il y a 4000 habitants sur l’île, tout le monde se connait donc s’il se passe quelque chose, on est au courant dans la minute et on règle le problème vite fait ! Je n’étais pas du tout inquiète et ne me sentais pas du tout en insécurité mais me voilà prévenue et rassurée.

Sur la route Pramot s’arrête à la pompe à essence. Le litre est quelques bahts plus cher que sur le continent mais la pompe est tellement plus pittoresque. Je l’aime de plus en plus cette petite île.

Station essence de Pasai beach sur Koh Yao Noi, Thailande

Durant notre petite escapade, j’apprends que Koh Yao Noi vit essentiellement de la pêche. En ce moment c’est la saison des crevettes, c’est ça que tous les bateaux de pêche que l’on voit à l’horizon ramènent en ce moment. Qui est-ce qui va se régaler pendant 6 jours ? C’est moiiiiiii !

Ici c’est simple me dit Pramot, il y a une route circulaire de 17 km, tu ne peux pas te tromper de direction. De retour au bungalow je passe mon après-midi à repérer les alentours et je m’aperçois que sans véhicule, ça va être compliqué d’explorer l’île. C’est joli vers chez moi mais ça ne va pas m’occuper 6 jours.

Le pêcheur de Pasai beach sur Koh Yao Noi - Thailande

Le lendemain c’est décidé je vais louer un scooter pour être libre de mes mouvements. C’est sur Pasai beach que je le trouve pour 250 bahts par jour (soit 6,25€).

Les jours qui suivent, je visite Koh Kao Noi de long en large empruntant routes et chemins (parfois très glissants du fait de la pluie) pour en explorer tous les recoins, du petit village de pêcheurs à la jolie plage retirée de Lo Mhoon. La route fait le tour de l’île et il y a très peu de voiture. Ici on se déplace en vélo ou en scooter. Ce qui me marque d’emblée, ce sont les sourires. Si la Thaïlande est connue pour être le pays du sourire, Koh Yao Noi en est vraiment la preuve incarnée. Je ne croise pas une personne qui ne me sourit pas. Cette île c’est du pur bonheur !

La pêche est la principale activité sur Koh Yao Noi - Thailande

Vue sur Koh Yao Noi - Thailande
Les enfants de Pasai beach sur Koh Yao Noi

Arrivée sur Koh Yao Noi - Thailande

Alors qu’en France les discussions stériles sur le burkini vont bon train et que quelques attentats viennent de se produire dans le sud de la Thaïlande, je suis sur une île musulmane. Ici le soleil se lève et se couche au son du muezzin. Avec Pramot, très au fait de l’actualité internationale, nous discutons de vivre ensemble et de tolérance. Je repense alors à la salle d’embarquement de Roissy et mon besoin de fuir le climat tendu de France. Cette petite île me redonne de l’énergie et un coup de booster avant de reprendre ma route vers Bangkok puis la France.

Magasin général du village de Koh Yao Noi - Baie de Phang Nga, Thaïlande

Port de pêche sur Koh Yao Noi - Baie de Phang Nga, Thailande
Port de pêche Koh Yao Noi - Baie Phang Nga, Thailande

Village de pêcheur sur Koh Yao Noi - Baie de Phang Nga Thailande

Les trésors de la baie de Phang Nga

Mes 6 jours défilent à la vitesse grand V. Avant de rentrer, je m’offre un tour en long tail boat dans l’archipel de Mu Hong dans la baie de Phang Nga. Pramot me recommande l’un de ses amis pêcheur. Derrière les rochers karstiques que l’on voit au loin depuis Koh Yao Noi, se cachent des petits trésors. En partant tôt le matin, j’arrive sur plusieurs sites avant les speed boats venant de Krabi. Bonheur de voir ces petits paradis déserts. En haute saison, cela doit être différent alors je savoure, souvent pour quelques minutes seulement mais quel bonheur !

Petit matin sur la baie de Phang Nga depuis Koh Yao Noi en Thailande

Au petit matin les pêcheurs sont de sortie. Le temps est un peu couvert, le soleil peine à percer et confère une ambiance un peu mystique à la baie. ça me plait bien !

Mon premier arrêt est l’île de Koh Hong. C’est un moment assez magique que d’arriver dans cette baie seule, sans aucun autre bateau et sous une éclaircie. Je l’ai pour moi pour quelques minutes. Je profite et me sens toute petite au coeur de ces rochers immenses.

L'arrivée sur Ko Hong, un parc régional de la baie de Phang Nga, Thailande

La mangrove de la baie de Ko Hong - Baie de Phang Nga, Thaïlande
Long tail boat dans la baie de Phang Nga, Thailande

Ensuite je prends la direction Koh Lao La Ding. Le soleil se cache de nouveau et la baie s’assombrie.

Les pêcheurs de la baie de Phang Nga - Thailande

Mini rocher karstique de la baie de Phang Nga, Thailande
La baie de Phang Nga et ses long tail boats - Thailande

Ces bleus et ces verts sont uniques. je n’ai pas vraiment de mots pour décrire toute cette beauté. Je m’y arrête quelques instants et alors que je remonte dans le bateau, une famille Thaï arrive. Je ne pensais pas trouver de l’authenticité ici aussi, je m’attendais à plus de touristes aussi mais hors saison, ces îles sont un peu moins prisées.

Arrivée sur l'ile de Koh Lao La Ding dans la baie de Phang Nga, Thaïlande

L'ile de Koh Lao La Ding
L'eau translucide de l'ile de Koh Lao La Ding, ile de la baie de Phang Nga - Thailande

Bateau dans le baie de Koh Lao La Ding - Baie de Phang Nga Thaïlande

A Koh Pak Bia j’ai une dizaine de minutes seule pour profiter de la plage et de l’eau à température parfaite avant que deux speed boats ne débarquent. Tout de suite l’atmosphère est moins agréable et moins reposante. J’imagine qu’en haute saison il doit être impossible de s’isoler. Les bruits incessants des moteurs et des va-et-vient des bateaux c’est assez désagréable et cela gâche un peu ce décor paradisiaque.

Tranquille sur Koh Pak Bia une ile de la baie de Phang Nga en Thaïlande

L'eau transparente de Koh Pak Bia en Thaïlande
Long tail boat sur Koh Pak Bia - Thaïlande

Après quelques heures sur l’archipel, c’est déjà l’heure du retour ver Koh Yao Noi. Je m’arrête sur Koh Nok, le banc de sable que je vois depuis la terrasse de mon bungalow. C’est clairement l’île la moins belle de cette escapade mais je suis contente d’y faire un arrêt puisqu’elle me donnait envie.

Le banc de sable de l'ile de Koh Nok dans la baie de Phang Nga, à deux pas de Koh Yao Noi - Thaïlande

Koh Nok, un banc de sable à 2 pas de Koh Yao Noi - Baie de Phang Nga, Thaïlande
Koh Nok, un banc de sable à 2 pas de Koh Yao Noi - Baie de Phang Nga, Thaïlande

Il faut savoir que 3 de ces îles sont des parcs nationaux et que pour les visiter, il faudra, en plus du prix du bateau d’environ 3500 bahts), vous acquitter d’un droit d’entrée de quelques centaines de bahts pour chacun d’entre eux. Au final ça peut chiffrer. Mieux vaut trouver des personnes pour partager les frais du bateau et pouvoir se payer en plus les entrées et profiter.

Ce soir-là je profite une dernière fois de la vue. Les calaos, ces oiseaux noirs au long bec jaune viennent me saluer une dernière fois. Lors de mon séjour je n’ai pas vu de singes malheureusement mais ils étaient là, retirés dans la jungle. Ils avaient mangé toutes les papaye de Pamrot, il n’y avait plus rien à grapiller dans les environs. Pramot m’a aussi parlé de serpents mais j’ai un peu fermé mes oreilles et puis en saison des pluies, eux aussi sont dans la jungle.

Vue depuis la terrasse de Tabeak viewpoint, Koh Yao Noi Thaïlande
Un calao qui vient me saluer au coucher du soleil, thailande

Se réconcilier avec les îles thaïlandaises

Ce séjour sur Koh Yao Noi me réconcilie avec les îles thaïlandaises. Koh Phi Phi avait été pour moi une vraie déception il y a quelques années. Trop de béton, trop de bars, trop de backpackers alcoolisés et surtout zéro authenticité.

Pa Sai beach sur Koh Yao Noi, une île de la baie de Phang Nga en Thaïlande

Sur Koh Yao Noi la plage appartient aux enfants et aux pêcheurs à toute heure de la journée et ce où que l’on se promène sur l’île. Outre la pêche, l’île vit un peu d’agriculture : rizières, plantations d’hévéa et d’ananas… On voit tout cela en se promenant autour de Kao Noi.

Buffle dans les prés de Koh Yai Noi - Baie de Phang Nga, Thaïlande

Poule qui traverse un pont sur Koh Yao Noi
Plantations d'hévéa sur Kho Yao Noi - Baie de Phang Nga Thaïlande
Ferme d'ananas sur Koh Yao Noi - Baie de Phang Nga, Thaïlande

Retour de pêche sur Koh Yao Noi - Baie de Phang Nga, Thaïlande
Retour de pêche sur Koh Yao Noi - Baie de Phang Nga, Thaïlande
Sur le ponton de Koh Yao Noi - Baie de Phang Nga, Thaïlande

Ici comme me l’a dit un français installé sur l’île, c’est le Phuket d’il y a 30 ans mais pour combien de temps ? Des promoteurs immobiliers arrivent et de nouveaux hôtels se construisent. Dans les années à venir le profil de l’île risque de changer. Ceci étant, les plages ne sont pas aussi paradisiaques qu’elles peuvent l’être qu’ailleurs (et c’est aussi ce que j’ai aimé) et l’île étant à majorité musulmane l’alcool ne coule pas à flot. Je pense (et j’espère) que les gens qui se rendront sur Koh Yao Noi dans le futur seront toujours ceux qui feront le choix de la simplicité et de l’authenticité.

Une vidéo qui reflète l’atmosphère de Koh Yao Noi

Si vous avez besoin d’être encore plus convaincu, regardez cette vidéo réalisée par Philip Bloom qui nous donne une très bonne idée de l’atmosphère très authentique qui règne sur l’île. Je vous avoue qu’habituellement je ne suis pas fan des vidéos filmées au drone car elles proposent souvent des vues « trop » : trop clichés, trop aériennes… Là je suis assez bluffée du résultat. Le réalisateur joue avec les enfants, rase les plages, les rizières, la canopé et traverse les paysages. On a l’impression d’y être. Regardez c’est très beau.

Koh Yao Noi : Carnet pratique

Comment aller à Koh Yao Noi ?

Depuis Bangkok, il faut prendre le bus ou l’avion pour Krabi ou Phuket. Le moyen le plus économique est le bus mais vous mettrez environ 12h (ça se fait très bien par bus de nuit), le plus rapide reste quand même de prendre avion. En réservant les billets à l’avance vous pourrez obtenir de bons prix sur Air Asia ou Bangkok Air. Je vous conseille de comparer les prix sur Skyscanner.

Pendant mon tour du monde où j’avais un budget serré j’avais visité la Thaïlande en privilégiant le bus, cette année j’ai préféré l’avion pour les longues distances pour des questions de temps et le prix n’était si élevé puisque j’ai payé environ 70€ l’aller/retour en m’y prenant seulement quelques jours à l’avance (encore une fois nous étions hors saison).

Depuis Krabi 

Depuis l’aéroport de Krabi, il faut prendre un taxi jusqu’à Tha Len Pier. Les prix du taxi sont fixes et si mes souvenirs sont bons, il vous en coûtera autour de 800/900 bahts (prix de la voiture) ensuite le bateau coûte 200 bahts. Il faut une quarantaine de minutes pour rejoindre le port et une trentaine de minutes pour arriver sur l’île.

Depuis Phuket

A Phuket, il faut se rendre au Bang Rong pier. Le taxi est aussi à un prix fixe de 700 bahts (prix été 2016). Le bateau est lui aussi autour de 200 bahts et il faut aussi compter une trentaine ou quarantaine de minutes pour rejoindre le port.

Dans un cas comme dans l’autre depuis les aéroports il faudra compter environ 1000 bahts pour rejoindre Koh Yao Noi.

Où dormir à Koh Yao Noi ?

Du bungalow en bord de plage (et parfois de route attention dans vos réservations) aux hôtels les plus chics, il y en a pour toutes les bourses pour se loger sur Koh Yao Noi. L’hôtel le mieux placé, légèrement isolé de la route et situé sur une belle plage, c’est le Six Senses mais les prix y sont très élevés. Je n’y ai pas dormi mais j’ai quand même squatté Lo Mhoon beach,  la plage voisine histoire d’être tranquille !

Plage du six senses Koh Yao Noi - Baie de Phang Nga Thailande

Il y a un autre hôtel de luxe, le Paradise Koh Yao Noi mais il est situé au nord de l’île, très isolé et je ne le recommande pas si vous souhaitez profiter de l’authenticité de l’île. Si vous logez là vous en serez totalement coupé car pour y accéder, il faut emprunter un chemin de quelques kilomètres. Hors saison il est impraticable en scooter ou en VTT.

Personnellement j’ai fait le choix de Tabeak viewpoint pour être au coeur de la vie de l’île et je n’ai pas regretté. D’abord les bungalows sont construits en hauteur et en retrait de la route, ce n’est pas le cas de beaucoup de propriétés. Soyons honnêtes, la route n’est pas très fréquentée et le bruit n’est pas gênant mais la vue sur le bitume avant de l’avoir sur la mer, ce n’est pas très intéressant. Les prix oscillent entre 800 et 2000 bahts selon si vous choisissez la clim ou le ventilateur, l’eau chaude ou l’eau froide. J’ai fait le choix du ventilateur et de l’eau froide et à cette saison le ventilateur suffit par contre j’aurais apprécié une eau un peu plus chaude à la nuit tombée.

Aller à Koh Yao Noi hors saison, quels sont les risques météo ?

Je suis allée sur Koh Yao Noi en août donc en pleine saison des pluies. Sur 6 jours j’ai eu 2 demies journées où il a plu sans discontinuer mais sinon le temps était agréable, pas un franc soleil, quelques averses et quelques nuages mais quand il fait chaud, le soleil qui tape, ce n’est pas forcément ce que je préfère.

Hors saison, l’île est assez désertée des touristes. Franchement je n’ai pas croisé grand monde et j’ai trouvé ça plutôt agréable. Certains hôtels ferment, le mien fait partie de ceux-là mais peut faire des exceptions si vous restez longtemps. Le seul hic c’est que vous n’aurez pas de petit-déjeuner servi, la femme de Pamrot est japonaise et retourne pour quelques mois au Japon à cette période mais Pamrot propose sa cuisine pour se faire à manger au cas où.

A relire : Bangkok : mes 10 incontournables

Pour me suivre dans mes prochaines aventures, n’hésitez pas à vous abonner à mes comptes Facebook, Instagram, Pinterest et twitter.

Pour partager cet article sur Pinterest :

Koh Koa Noi, de la simplicité et de l'authenticité d'une île en Thaïlande - Baie de Phang Nga

 

Tags from the story
,
More from Adeline

Calendrier de l’Avent #24 : La Réunion vue du ciel

Pour cette dernière fenêtre du calendrier de l'Avent voyage avant les vacances,...
Lire la suite

15 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *