Pérou #2 : les courbes des terrasses de Moray

Pérou, Septembre 2010.

Les Incas n’ont cessé de me surprendre durant ces 15 jours passés dans la vallée sacrée. Après le Machu Picchu construit à un endroit improbable, bienvenue à Moray.

Sur les cartes postales vendues à Cuzco, ce site avait l’air incroyablement beau et d’une créativité sans pareil chez les incas. En vrai, il est effectivement esthétique mais surtout à couper le souffle d’ingéniosité.

Se présentant comme des amphithéâtres, ces terrasses (dont 2 sur 3 sont restaurées) servaient de centres de recherches agricoles. Les Incas y pratiquaient des expériences pour leurs cultures. Si les pommes de terre péruviennes ont une si bonne réputation aujourd’hui, c’est peut-être grâce aux recherches des Incas à Moray ! (A creuser).

Bref, nous ne sommes pas là pour parler patates, revenons à nos terrasses. Chaque amphithéâtre contient au moins 10 niveaux hauts d’environ 2m. On peut descendre jusqu’au centre via des escaliers de pierres incrustées dans les murs, assez typiques sur les terrasses incas. On retrouve les mêmes escaliers entre autres sur celles de Pisac et de Chinchero (deux autres sites de la Vallée sacrée personnellement classés 3 étoiles). A Moray, chaque niveau a son microclimat : du plus chaud au centre au plus frais sur les hauteurs. Logique : plus on monte, plus il fait frais, surtout à 3500m au-dessus du niveau de la mer, mais il fallait y penser et il fallait surtout que ça marche ! Ingénieux ces Incas.

Pour vous donner encore plus envie d’aller observer les courbes des terrasses de Moray, voici un cliché pris d’en haut. Si vous avez de bons yeux, vous pourrez distinguer quelques personnes sur le virage nord-ouest (mon clin d’oeil à la défaite du Quatar PSG à domicile samedi dernier), ça vous donnera éventuellement une idée de la grandeur du lieu.

Moray est situé à 50 km au nord de Cuzco, sur la route d’Ollantaytambo. Pour y aller, il suffit de prendre un bus à la petite gare routière de Cuzco et demander à vous faire déposer à un croisement où vous attendent quelques taxis. Pour une dizaine de Soles, ils vous mèneront sur le site de Moray. De là, vous pourrez marcher jusqu’aux magnifiques Salines situées à quelques kilomètres de là. C’est une expédition d’une journée que je recommande.

Si vous ne vous sentez pas de le faire seul, de nombreux tours organisent ce même parcours depuis Cuzco.

 

 

 

More from Adeline

Thaïlande : la réalité des inondations en images

En octobre/novembre 2011, de terribles inondations ont isolé certaines régions et villes...
Lire la suite

2 Commentaires

  • Nous revenons tout juste de Moray ! Ce beau site se conjugue à merveilles avec les salineras. Deux beaux exemples du savoir faire humain, à deux époques différentes.

    Il est possible de partir d’Urubamba jusqu’aux salineras (1h), puis des Salineras jusque Moray en passant par le sympathique village de Maras (2h30). Le panorama vaut autant le coup que ces attractions. Puis après Moray, retour à Maras (1h) pour prendre un collectivo (2 soles) jusqu’à la route. De la route, passent régulièrement des bus pour Cusco ou Urubamba.
    Comme tu dis, il faut prévoir la journée, mais la marche est facile et vaut vraiment la peine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *