Profession : Touriste

Revenue dans une routine Métro-Boulot-Dodo depuis quelques semaines, je me cherche souvent des échappatoires qui me mènent vers des ailleurs. Ma dernière trouvaille en date est un livre au nom prédestiné : Touriste.

Après avoir lu çà et là, et ce à quelques minutes d’intervalle, des pseudo-critiques dans la presse, je me suis dit que ce livre avait un gros potentiel « Evasion dans le métro aux heures de pointes avec des gens le nez dans leur téléphone qui râlent et qui puent » . 18h01, c’est la quille. Direction une librairie avec pour objectif « trouver un livre avec en couverture un pingouin qui fait de l’avion-stop » . Déjà l’enveloppe me plaît ! Hop trouvé… Pas besoin d’en lire trop. En 4ème de couverture, la première phrase me suffit : « Certains veulent faire de leur vie une oeuvre d’art, je compte en faire un long voyage ». Hum si on pouvait cliquer dans une librairie comme on clique sur le mur d’un célèbre site communautaire, j’orienterais la souris sur « I like ». A la caisse, je me risque à regarder la table des matières, appelée table d’orientation pour l’occasion. Quelques chapitres m’intriguent : « En Inde et au Népal, où l’on dine avec la mère de Bouddha », « Au Brésil où on voit des pauvres en vrai », « Interlude aéroportuaire où l’on déteste les suisses », « Interlude parisien où l’on atterrit dans la vie normale »… Comment vous dire qu’en m’arrêtant à la table d’orientation, j’ai déjà l’impression que ce Julien Blanc-Gras raconte ma vie !

Vite trouver une bouche de métro, vite une place assise et c’est parti pour l’aventure ! Je comprends que l’auteur aime la géographie, les cartes, les atlas et que selon lui « la dynamique du monde ne s’appréhende pas en restant dans un fauteuil ». C’est bon, je suis ailleurs. Dans mon métro j’enchaîne les mots, les phrases, les chapitres et je revis mon aventure. J’ai l’impression que quelqu’un sur cette terre a transformé mes pensées en livre. Au fil des chapitres je souris, je rigole, je me revois, je revis pendant que les gens du métro font la gueule ! Arrivée à destination, je dois refermer mon livre. Je n’ai pas envie. Je suis tellement bien en Colombie. La réalité est moins dépaysante : je suis porte de Saint Cloud. Quelques minutes plus tard, je repars en direction de Bombay, Katmandou et Rio. Je rencontre le touriste adepte des clubs tunisiens, l’allemandenshort de plus de 40 ans qui boit de la bière, je repars à Pushkar fêter Shabbat et quand je lis « le paradis n’a pas d’adresse. Il se déplace à la surface de la planète pour offrir des moments furtifs à ceux qui savent les saisir », je me dis que c’est bien vrai.

Je ne vais pas vous en raconter plus. Je vous conseille de vous procurer ce livre pour vous évader de votre quotidien et vous dire que bientôt les vacances vous permettront de vivre de tels moments.

Amis baroudeurs qui comme moi éprouvez un peu de nostalgie, je n’ai qu’un conseil : lisez Touriste de Julien Blanc-Gras. Vous y revivrez votre aventure. Tout y est, les rencontres : l’attente dans les aéroports, les trajets en bus, les odeurs ou le bruit qu’il décrit avec cette phrase fantastique : « le vrai tourment dans ce pays, c’est le bruit. Aucune intimité auditive. La modulation du volume sonore ne fait pas partie des options ». Lequel d’entre vous n’a pas eu envie au moins une fois pendant son voyage, de donner un gros coup de pieds dans les baffles d’un bus de nuit en Asie ?

A tous ceux qui m’ont dit être courageuse d’avoir entrepris ce voyage dont beaucoup rêvent et auxquels j’ai répondu que j’étais plutôt audacieuse, j’ai envie de citer une autre phrase de mon désormais livre de chevet : « je crois qu’il y a deux catégories de gens qui ne sortent pas de chez eux. Dans le premier cas, c’est simple, cela ne leur vient même pas à l’idée. Dans le second, ils n’osent pas, considérant que l’inconnu est dangereux. Il ne faut pas les blâmer. Vu de loin, le monde est effrayant. Je pense qu’en regardant où on met les pieds, nos baskets ne craignent rien ».

Pour acheter Touriste en quelques clics :

Dernière mise à jour par le .

More from Adeline

Voeux 2014 pour vous, pour moi, pour nous !

Et voilà nous sommes en 2014 et je suis heureuse de voir...
Lire la suite

20 Commentaires

    • Merci Charly. Tu as raison de te le réserver pour le retour du Laos… ça prolongera un peu ton voyage.
      Quelle chance tu as de partir au Laos ! Je retournerais bien à Luang Prabang là maintenant ! Profite et rapporte-nous plein de sourires !

    • Cool, ça va te plaire ! Il est journaliste free-lance mais à ma connaissance il n’a pas de blog. Je cherche, je te dis si je trouve !

  • Ce que j’aime dans ton article Adeline, c’est ta passion. Elle est contagieuse. Tu m’as aussi donner envie de lire ce livre. Je l’inscris donc sur ma liste d’achats.

    Il va falloir que je parte en voyage pour avoir le temps de lire.

    Je terminerai par une citation :

    « Le bonheur est un voyage pas une destination »

    Au plaisir de te lire ou te suivre 🙂

  • super!! j’ai adoré!! merci pour le conseil et la découverte! j’adore quand il dit « je ne me demande pas où j’irai demain. pour l’instant, je sais où je suis. je suis adossé contre la croûte terrestre, écrasé par le bonheur d’être vivant, ici et maintenant ». c’est tout à fait ça quand on part en voyage à l’aventure. on vit à fond le moment présent et c’est ce qui rend heureux!

  • Je viens de l’acheter par hasard ce matin sur Amazon (comme toi c’est le titre et le pingouin qui m’ont sauté dessus !) et je trouve ton lien sur facebook à l’instant !!! Les voyageurs sont connectés c’est maintenant une preuve spirituelle :))

  • Je ne connaissais pas de livre mais je crois qu’il va falloir que je me le procure d’urgence……Il a tous les ingrédients que j’aime!!! En tout cas, tu en parles admirablement bien et tu m’as convaincue!

    • Ce livre commence à faire parler de lui et tellement qu’il est en rupture de stock. Aux dernières nouvelles il est en réimpression donc patience.
      Qui a un peu voyagé se reconnait forcément dans ce livre plein d’humour et de dérision ! J’espère que tu le trouveras vite et que tu apprécieras la lecture autant que moi 🙂

  • Il est de nouveau disponible car j’ai pu le commander la semaine dernière et je l’ai récupéré hier. J’ai déjà lu le premier chapitre et j’aime beaucoup l’écrire. Je reviendrai par ici à la fin de ma lecture.
    Pour l’instant j’essaye de finir 4 enfants et 1 rêve, sur une balade en camping-car jusqu’à Katmandou, en famille et fin70/début80. Car une chose est sûre, vu la taille de mon ventre, le prochain voyage se fera obligatoirement en famille pour moi.

  • Lu et fortement apprécié. Je trouve assez incroyable de me retrouver dans plus d’une situation alors que je n’ai vu aucun des pays (sauf l’Angleterre) présentés… enfin si, plusieurs des pays ridicules.
    Merci de ce conseil lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *