Ramassage scolaire à Nilakottai

Après avoir visité l’école située à côté du Dhan Karunai Illam mardi matin, Monsieur Raghavan nous invite, Angela et moi, à accompagner Papandi, l’intendant du foyer des garçons et apprenti professeur, à aller faire le tour des villages voisins pour récupérer les enfants.
Nous partons à 8h30 pour une tournée d’environ 1h30, l’école commence à 10h dans ce village du Tamil Nadu.

Nilakottai - Ramassage scolaire en Inde

Avec ce mini bus, nous pénétrons au cœur de la campagne indienne. Les rizières sont exploitées pour cultiver des légumes plutôt que du riz et il y a beaucoup de champs de fleurs. Les routes indiennes étant plutôt mauvaises, il est difficile de prendre des photos, ça bouge trop.
Nous arrivons dans un premier village où un petit garçon attend le bus avec sa maman. Panpandi l’aide à monter dans le bus, récupère son sac et son panier repas et nous partons pour un autre village. Nous passons dans une quinzaine de villages et récupérons une vingtaine d’enfants en uniforme bleu et rouge. Tous ont l’air ravis d’être là. Seule une petite pleure à notre arrivée, mais plus à cause de notre présence qu’à cause de l’école. Les blanches lui font peur. Déjà hier à la vue d’Angela, elle s’était mise à pleurer et s’était réfugié dans les bras de la maitresse. Papandi passera le reste du trajet à l’avant avec la petite pour éviter qu’elle nous voie !

C'est parti pour une journee d'ecole

PXR_IMG_1159
Au fur et à mesure que le bus se remplit, les langues se délient. Je peux observer les timides, les malicieux, les décidés, comme ce petit garçon qui à peine monté dans le bus escalade le dossier de la banquette où je suis assise pour aller s’asseoir sur un petit banc juste derrière le chauffeur. Il y a aussi 2 petits excités par mon appareil photo. Malgré nos « sit down », ils ne veulent pas s’asseoir. Un coup de frein et hop l’un des deux tombe dans les marches du mini bus. Rien de grave, une petite bosse au front… Comme partout, il y a aussi les petits conflits de fratrie, comme ce petit garçon qui ne veut pas laisser de place à sa sœur… Heureusement Papandi est là et gère tout cela d’une main de maître.

Papandi

PXR_IMG_1178PXR_IMG_1158PXR_IMG_1165

Monsieur Ragavan m’a expliqué qu’il voulait que les enfants se sentent chez eux à l’école, qu’ils aient envie de venir. Les professeurs sont donc recrutés avec soin et on voit là le succès. Les petits sont très respectueux vis-à-vis de Papandi. Pas besoin de crier, un mot et ils obéissent. Je vois dans leurs yeux l’envie d’aller à l’école.
Après une tournée d’une heure et demie, nous arrivons enfin à destination. Nous sommes en Inde donc c’est n’importe quoi… Tous se bousculent pour récupérer sac et panier repas… Objectif être le premier à descendre du bus (c’est comme un sport national ici).
Tous prennent la direction de leurs classes accompagnés de leurs professeurs. Ils en ressortiront vite en rang d’oignons. Une journée d’école ne commence pas sans faire une prière et chanter l’hymne national indien. « oh Shanti, oh great Shanti » est récité par l’un des plus grands et repris par tous les autres. Dans les rangs, on essaye de rester concentré et fermer les yeux mais on n’y arrive pas trop… Pas grave ça viendra en grandissant non ?

Nilakottai - avant l'école

PXR_IMG_1201
Après cela une petite est récompensée par le prix de la plus belle carte de vœux. Elle reçoit une petite gourde des mains de Janine. La séance protocolaire est terminée, chacun retourne dans sa classe en faisant la chenille, place à l’école !

More from Adeline

Calendrier de l’Avent #20 : la tête tournée vers les étoiles

Le 20 décembre 2000 naissait une nouvelle étoile... Depuis ce jour, celle-ci me suit, m'accompagne, me...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *