Road trip en solo sur la North coast 500 : récit et conseils pratiques

Après 2 jours à Edimbourg c’est en train que je rejoins Inverness, le point de départ de mon road trip en solo sur la North coast 500. Cette aventure automnale dans le nord des Highlands en Ecosse, bien que trop rapide, m’a offert l’une des escapades les plus extraordinaires de 2016. J’y ai vu une jolie variété de paysages aux couleurs et aux contrastes parfois indescriptibles, une terre ensoleillée, un peu, pluvieuse, beaucoup mais offrant une légère dramaturgie à ce voyage. C’est aussi ça que nous attendons de ces Highlands, non ?

La North Coast 500, qu’est-ce que c’est ?

La North coast 500, c’est un parcours de 500 miles (environ 800 km dont vous trouverez la carte en cliquant ici) qui longe les côtes du nord de l’Ecosse et fait une boucle avec pour point de départ et d’arrivée Inverness. On dit d’elle que c’est la route 66 de l’Europe. Deviendra t-elle aussi mythique, l’avenir nous le dira.

Récit et conseils pratiques pour un road trip en solo (ou pas) sur la North Coast 500 dans les Highlands en Ecosse

Cette route-là n’est pas nouvelle, elle existe depuis longtemps mais n’avait pas de nom. La nommer c’était l’ouvrir vers l’extérieur, l’offrir au monde. Est-ce pour un bien ? Ecologiquement je ne pense pas mais honnêtement ce coin de l’Ecosse mérite vraiment le détour, surtout la côte ouest pure et sauvage pour laquelle j’ai littéralement fondu et sur laquelle je me suis entendue dire « mais wahouuuu » à chaque virage et  à chaque arrêt. Les images de cette région que vous verrez plus bas vont je l’espère vous surprendre et vous wahouifier à votre tour (oui en Ecosse j’ai inventé un mot).

Vous retrouverez ci-dessous toutes mes étapes, récits et bonnes adresses sur la North Coast 500 auxquels vous pouvez accéder directement en cliquant sur chacun de ces liens :

(N’hésitez pas à cliquer aussi sur les photos pour les voir en plus grand)

Inverness. Nessie where are you ?

Quand on pense à Inverness, on pense forcément à Nessie, le fameux monstre du Loch Ness. Je vais peut-être vous décevoir mais cette légende ne m’a jamais donné l’envie de visiter la région pour celle-ci. Alors que je me trouvais dans le coin pour une conférence, j’ai fait la fameuse Croisière sur le Loch Ness. Je n’ai pas envie de mourir idiote non plus. C’est une sortie agréable où on nous raconte les légendes et l’histoire de l’Ecosse. Elle nous offre des vues spectaculaires sur le Loch et ses rives et le château d’Urquart datant du 13ème siècle. Au coucher du soleil, même sans soleil mais avec une bonne bière à la main, c’est bien agréable (mais pensez à vous couvrir, il ne fait pas chaud). C’est aussi rigolo de parler avec le pilote du bateau qui vous persuaderait presque que Nessie existe. Quoi Nessie n’existe pas ? J’en perds mon british !

Croisière sur le Loch Ness au coucher du soleil

Dégradés de vert sur les bords du Loch Ness - Inverness, Ecosse
Pêcheur sur les bords du Loch Ness - Inverness, Ecosse

Cottage sur les bords du Loch Ness - Inverness, Ecosse

Il suffit de sortir d’Inverness pour avoir de première vues époustouflantes sur les highlands et les loch. Cette vue m’a donné envie d’aller voir plus loin, de m’immerger dans ces étendues infinies et me sentir toute petite parfois face aux éléments.

Les environs d'Inverness : Loch et bruyères d'automne

J’ai hâte de vivre les prochains jours.

De Inverness à Wick

Une journée de route et quelques arrêts intéressants m’attendent. 165 km à parcourir. Au petit matin, je récupère donc ma voiture et prends la direction du nord-est. Mes objectifs de la journée : rejoindre Wick en m’arrêtant sur la plage de Durnoch, au chateau de Dunrobin, le petit port de Lybster et les ruines du château de Sinclair Girnigoe.

Quand je pense à l’Ecosse, je pense grands espaces, je quitte donc très vite Inverness pour trouver la nature. Cette première partie de la North coast 500, c’est l’autoroute. Pas très agréable à conduire sur la première centaine de kilomètres. C’est la partie qui m’a le moins wahouifiée. Mais quand même…

La plage de Dornoch

J’attendais les grands espaces et me voilà face à une longue plage de sable blanc que l’on pourrait trouver chez nous. Rien de très dépaysant et pourtant tellement agréable. Surprenant aussi de trouver celle-ci en Ecosse. Malgré cette belle journée d’automne, je n’ai pas eu envie d’enfiler mon maillot de bain, il fait quand même frisquet mais que la balade était revigorante et valait mon détour ! L’ambiance est familiale. Les parents s’occupent des chiens, les enfants sont affairés à courir entre les rochers et jouer à pêcher les crabes. Routine de bord de mer simple mais tellement efficace pour se sentir libre et léger !

Arrivée sur la plage de Durnoch - Ecosse
La plage de Durnoch - North Coast 500 Ecosse

Promenade sur la plage de Durnoch - North coast 500 Ecosse

Après cette promenade vivifiante qui me coupe de la monotonie de cette première partie route, je prends la direction du château de Dunrobin, il parait qu’il est impressionnant.

Le château de Dunrobin

Attirée par l’extérieur, je commence par découvrir les jardins. A l’anglaise, fleuris et entretenus au millimètre près, il invite à faire une pause. J’ai juste un petit regret : celui d’avoir été seule pour les visiter. Comme beaucoup de monuments et jardins en Grande-Bretagne, des activités incitent les visiteurs à rester longtemps. Il y avait une pelouse avec un jeu de croquet. Un jeu de croquet… Toute mon enfance. Des souvenirs de parties endiablées chez ma grand-mère me remontent alors à l’esprit !

Chateau de Dunrobin - Ecosse

Chateau de Dunrobin sur la north coast 500 en Ecosse
Jardins du chateau de Dunrobin, Ecosse

Après un petit détour par la fauconnerie, je pars faire la visite du château. Il est interdit de prendre des photos à l’intérieur mais il vaut le détour, notamment pour la bibliothèque impressionnante, sa vue reposante sur la mer et la nurserie trop mignonne.

Port de Lybster

Je reprends la route en direction du port de Lybster qui fût autrefois l’un des plus grands ports de pêche aux harengs en Ecosse. Sur la route, j’ouvre mes yeux. Elle commence à m’offrir les vues que j’attends : du bleu, du vert, des murets de pierre, des petits ponts et des moutons. Pas de doute je suis bien là où je voulais être.

Paysage de la côte est de la North Coast 500 en Ecosse

Chapelle dans le paysage sur la côte est de la North Coast 500
Petit pont de pierre - North coast 500 - Ecosse

Le port de Lybster est vraiment trop mignon et si vous voulez prendre un peu les chemins de traverse de la NC 500 alors c’est vraiment un joli détour à faire. Pas de secret j’aime les phares, je suis donc comblée par la simple présence de celui-ci au bout de ce port isolé certes un peu désert et paisible mais dont les quelques bateaux, paniers à homards et autres bouées l’habillent joliment bien. Il y a un petit café avec un terrasse extérieure. Une pause s’impose dans ce petit bout du monde.

le phare du port de Lybster - sur la North coast 500 en Ecosse

Petits bateaux de pêche du port de Lybster - North coast 500, Ecosse
Lybster, port de pêche dans les highlands en Ecosse

Lybster, port de pêche sur la North Coast 500 - Ecosse

Les ruines du château de Sinclair-Girnigoe – Caithness

J’arrive à Wick et avant de faire résonner le clap de fin de cette journée bien remplie, je m’arrête aux ruines du château de Sinclair Girnigoe situé à l’extérieur de la ville. Un peu difficile à trouver sans GPS mais une fois sur place, quel site ! La voiture garée, je prends un petit chemin qui longe de loin un phare…

Phare de Wick - ecosse

…Les ruines sont situées sur une falaise, exposées aux vents et aux marées. Ce château a été construit au 15ème par le 2ème comte de Caithness. De prime abord on ne leur trouve pas de grand intérêt et pourtant il se passe quelque chose quand on y est. L’ensemble est juste beau, marqué par le temps et les intempéries. Ces ruines prises dans les herbes vertes se trouvent au coeur d’une belle balade de bord de mer.

Les ruines du chateau de Sinclair Girnigoe à Wick, Ecosse

Port de Staxigoe, Caithness

Sur la route de Wick je m’arrête par hasard dans le petit port de Staxigoe, lui aussi autrefois réputé pour la pêche aux harengs. La baie m’a l’air très calme sauf qu’au moment où je me balade, un petit bateau rentre de pêche, m’offrant un moment de pure poésie. Le bateau, les mouettes… Le petit bonheur simple de la voyageuse que je suis.

Port de Saxtigoe à Caithness en Ecosse

Dormir à Wick

J’arrive à Wick pour le diner. Ici on dine comme les poules, et encore j’ai réussi à faire une réservation pour 19h. Je m’installe à l’hotel Mackay’s qui a pour particularité d’être situé dans la plus petite rue du monde qui fait… la largeur de l’hôtel. Autant dire si petite qu’on ne distingue même pas que c’est une rue. J’ai dû demander où elle se situait (même pas honte !).

Le peu de chose que je vois de la ville ressemble sans surprise à l’Ecosse : tout est en pierre et le drapeau bleu et blanc flotte fièrement. Les mouettes et la marée basse me rappellent que je suis en bord de mer et ça j’aime.

Coucher de soleil sur le clocher de Wick - Ecosse
Rue principale de Wick - Ecosse

Mackays hotel à Wick située dans la rue la plus petite du monde - Ecosse

Après une nuit réparatrice, je quitte Wick de bonne heure pour rejoindre John o’Groats, Duncansby head et filer vers la côte nord puis ouest.

Retour en haut

De Wick à Clashnessie

De nouveau une longue journée de route m’attend. 250 kilomètres. ça parait peu mais c’est sur cette partie de la NC 500 que les routes rétrécissent et passent à une voie. Plus authentiques, elles m’emmèneront à travers des Highlands aux visages variés. Sauvages, pris par les vents. Magnifiques.

John O’Groats & Duncansby head 

Ma journée commence par John O’Groats, l’endroit même qui était indiqué sur le panneau de Lands ends en Cornouailles où je suis allée avec ma nièce au printemps 2016. Je m’étais promis d’y aller un jour, m’y voilà ! A part d’être au point situé le plus au nord de la Grande Bretagne, il n’y a rien d’impressionnant du côté du panneau par contre à quelques kilomètres de là, se trouve une chouette petite randonnée qui mène jusqu’à Duncansby stacks.

John o'Groats le point le plus au nord de l'ile de Grand Bretagne

La petit route jusqu’au phare de Duncansby head, point de départ de la randonnée, est mon premier vrai moment wahouuuuu de ce séjour en Ecosse. S’arrêter. Profiter. Savourer.

La carte postale est belle mais ce qui m’attend est encore un cran au-dessus.

Les moutons de Duncansby Head sur la NC 500 en Ecosse

Phare de Duncansby head sur la NC 500 en Ecosse
Le phare de Duncansby head sur la North coast 500 en Ecosse

La petite randonnée (d’un niveau facile) qui mène jusqu’aux falaises offre des vues incroyables sur la mer. Au loin on distingue un autre phare et les Orcades j’imagine. Si j’avais le temps je crois que je prendrais un bateau pour aller là-bas au loin. A l’infini.

Côté terre la vue n’est pas mal non plus. Des plaines vertes, des maisons isolées et la mer au loin. Arf… Il n’y a personne. Les terres sont presque vierges. Contrairement aux sentiers de l’île de Skye, la nature encore a tous ses droits ici.

Magnifiques hauteurs de Duncansby head au nord-est des highlands en Ecosse

Randonnée à Duncansby head dans les highlands en Ecosse
Sur Duncansby head, highlands Ecosse
Paysages de Duncansby Head - Ecosse

Après quelques minutes de marche, je commence à distinguer les falaises et les rochers qui un jour se sont détachés. J’aurais bien continué à marcher là, seule au monde mais le temps m’est compté et sur les 250 kilomètres de la journée, j’en ai fait… 10 !

Duncansby head - North coast 500 Ecosse

Je retourne au phare, reprends la voiture et je roule, je roule et roule encore. Le temps se gâte. Je prends la direction de Tongue. La route devient moins « roulante », les passing place font leur apparition. Les moutons aussi. Les paysages commencent à être différents. Je passe de plaines vertes au landes de bruyères en fleurs. Au loin, des lochs, des montagnes. Je commence à vouloir m’arrêter à chaque virage et ne plus trouver les mots pour définir tout ce qui défile à travers mon pare-brise. Difficile de se concentrer sur la conduite dans un paysage si saisissant.

Road trip en solo sur la North coast 500 en Ecosse
Automne sur la North Coast 500 en Ecosse
L'automne sur la north coast 500 en Ecosse

Je passe Tongue et fait le détour jusqu’à la baie de Talmine & Talmine. Le temps est malheureusement pas celui que j’aurais espéré mais les vues sont une nouvelle fois époustouflantes. Pas le temps de m’arrêter. Tout au plus à l’épicerie pour grignoter un truc et je rebrousse mon chemin.

Détour sur la North coast 500 - Ecosse

Talmine and Talmine Bay - North coast 500 - Ecosse

Baie de Talmine & Talmine - North coast 500 - Ecosse
Vue sur la baie de Talmine & Talmine - North coast 500 - Ecosse
Ferme de la baie de Talmine & Talmine - North Coast 500 Ecosse

Les paysages défilent, m’éblouissent et me laissent sans voix. Il pleut. Difficile de faire des photos contrasté autant que peut l’être ce que je vois.

J’ai un coup de coeur pour le Loch Eribol et cette petite ferme isolée sur son île. Dans ma vie de voyageuse, peu de lieux ou de pays m’ont fait cet effet-là. Me wahouifier je veux dire. Parmi eux il y la Nouvelle Zélande (à laquelle je trouve beaucoup de points communs avec l’Ecosse) et certains pays ou régions en Amérique du sud comme le sud Lipez en Bolivie, la Patagonie en Argentine (je ne connais pas la partie du Chili mais il parait que c’est encore mieux)… Mes sentiments sont mélangés. Je suis heureuse d’être là pour découvrir ces terres encore bien vierges mais aussi un peu frustrée de ne pas avoir le temps de ressentir à fond mes émotions en me plongeant en profondeur dans ces terres si pures.

Vue sur le Loch Eriboll - North coast 500 - Ecosse

Maison sur le Loch - North Coast 500 - Ecosse

Cottage en bord de la North Coast 500 - Ecosse

Ce soir-là je dors chez Andrea & Nigel, un couple anglo-allemand de retraités qui a choisi de s’installer à Clashnessie dans la région d’Assynt dans le nord-ouest des Highlands. On peut dire que nous sommes loin de la civilisation. Il ne faut pas avoir oublié un truc au supermarché quand on habite par là. J’arrive quasi à la nuit tombée et je m’installe dans une chambre très sympa située au rez-de-chaussée de leur maison moderne, faite en bois, et tout simplement appelée The Grey House.

Je passe une super soirée en compagnie d’Andrea et Nigel et leur chien Bruno ! Au menu une cuisine végétarienne délicieuse et surtout super chaleureuse. Ils me parlent avec amour de leur région d’adoption, une région « où l’on trouve quelques unes des plus vieilles pierres du monde » me disent-ils. Ils me décrivent les journées des 4 saisons, me parlent de leur vue sur la baie de Clashnessie (que je découvrirais au petit-déjeuner), d’aurores boréales parfois visibles en hiver, de randonnées et de Stoer head où je déciderai de faire un détour le lendemain. Ils me parlent de la richesse de la péninsule de Stoer où « il aurait fallu que tu restes 3 à 5 jours » me disent-ils. Je comprendrai pourquoi le lendemain.

Retour en haut

De Clashnessie à Ullapool

Je quitte la Grey house (photo ci-dessous) sous une pluie battante mais quand même décidée à faire le détour jusqu’à Stoer point. Aujourd’hui de nouveau une longue journée m’attend. 239 km au compteur ! La péninsule de Stoer est magnifique et de tout ce que j’ai vu durant ces 3 jours, c’est certainement mon plus grand coup de coeur ! Ici je manque de mots, la langue française, pourtant si riche en vocabulaire, ne possède pas suffisamment d’adjectifs pour qualifier la beauté de cette région !

The grey house Clashnessie - North coast 500 - Ecosse

Eggs - No eggs sur la North coast 500 - Ecosse
La plage de Clashnessie, Lochinver - North coast 500 - Ecosse
Bord de route sur la North Coast 500 - Ecosse

Sur la route du phare de Stoer head - Lochinver - North coast 500 - Ecosse

J’arrive à Stoer head sous un vent à décorner les highland cow. Tellement fort que je n’arrive pas à ouvrir la porte de ma voiture. Je suis partie pour faire la randonnée jusqu’à Stoer point. D’autres falaises, d’autres rochers mais la pluie a inondé les sols et je n’ai pas les bonnes chaussures. Je commence, histoire de m’offrir une belles vue sur le phare avec la bruyère en premier plan, mais je rebrousse vite chemin, tout comme un couple qui pourtant avait les bonnes chaussures. Eux.

Sur la route qui mène au phare de stoer point
Phare de stoer point - North coast 500 - Ecosse
Stoer head - Northcoast 500 - Ecosse

Vue sur le phare de Stoer point - North coast 500 - Ecosse
Vue sur le phar de Stoer point - North coast 500 - Ecosse
La côte ouest écossaise exposée au vent - North coast 500 - Ecosse

En repartant du phare, je m’arrête prendre ces petites maisons situées en bord de mer, une ferme isolée et inhabitée j’ai l’impression.

Ferme isolée sur la route de Stoer point

Sur la route qui mène à Lochinver, les paysages s’enchainent : des lochs, des fermes isolées, des montagnes et l’éblouissement à chaque virage.

Loch écossais - North coast 500 - Ecosse
Maison isolée au bord d'un loch sur la North coast 500 en Ecosse
Magnifique Loch écossais - North coast 500 - Ecosse
Bancs avec vue sur un loch en Ecosse

De Ullapool à Lochcarron

La pluie n’arrête pas de tomber. Je m’arrête à Ullapool pour déjeuner en me disant que la pluie va cesser mais non. Ce n’est vraiment pas le genre de journée à mettre un appareil photo dehors mais je fais tout de même quelques petites pauses juste parce que les vues sont incroyables, dramatiques et poétiques à la fois.

Au bord d'un loch sur la North coast 500 - Ecosse

Le chateau d’Ardvreck sur le Loch Assynt est l’un de ces arrêts que l’on ne peut oublier. L’histoire de l’Ecosse au milieu de ces étendues vertes et humides.

Paysage écossais de la North coast 500 - Ecosse
Ardvreck castle - Lairg, Scotland
Vue sur le chateau d'Ardvreck - North coast 500 - Ecosse

Que serait l’Ecosse sans ses moutons ? Ils font partie du paysage. De la route même. Je m’arrête. Moi, fille et petite-fille d’éleveuses de moutons, forcément ça ne me laisse indifférente.

Attention Lams crossing - North Coast 500 Ecosse
Les moutons, incontournables des routes écossaises
Maison sur les bords de la North Coast 500 - Ecosse

La journée a été éprouvante. Entre les petites routes, la pluie et la solitude, cette étape était bien trop longue. Pas le temps de m’arrêter pour profiter. Tout juste celui de faire des photos mais quelle étape. Je retrouve avec plaisir le Loch Maree et le Loch Torridon où j’étais allée lors de mon dernier road trip en Ecosse mais le temps ne m’offre pas les si jolis reflets de l’époque. Malheureusement.

A l’arrivée à Lochcarron le soleil fait son apparition du fond du loch lui offrant un visage arc-en-ciel assez rare si j’en crois tous ces gens qui sortent de leurs maisons, boutiques ou restaurants pour observer le phénomène.

Après une nuit dans un Bed & Breakfast à l’extérieur de Lochcarron, l’heure est au retour à Inverness puis la France.

Je finis la route une nouvelle fois avec des paysages dingues. Ah l’Ecosse. Je pourrais y retourner encore et encore, je crois qu’elle ne me laisserait jamais indifférente. Se paysages purs et sauvages font sa force c’est sûr, mais les rencontres dans les hôtels, Bed & Breakfast ou au détour d’une station essence ne me laissent pas non plus indifférente. Je pourrais dire que c’est l’isolement qui poussent les habitants des Highlands à être si chaleureux mais je pense sincèrement que ce serait sous-estimer l’accueil des autres régions écossaises.

Je rentre en France avec un léger sentiment de frustration. 3 jours dans ces Highlands, c’était vraiment trop court. Je n’en ai pas fait le tour, j’y retournerai ! Et puis il faut que j’aille plus loin maintenant. Les Orcades, les Shetlands… Je nourris mes rêves !

Retour en haut

Combien de temps pour parcourir la North Coast 500 ?

J’ai fait ce road trip en solo sur la North Coast 500 en 3 jours (mon programme était chargé à l’époque et je n’ai malheureusement pas pu prolonger mon séjour). Je vous déconseille fortement de le faire ainsi. Comme vous avez pu le voir à travers mon récit et mes photos, cette route est exceptionnellement belle. Elle est faite pour savourer chaque bruyère, humer ses embruns, s’arrêter regarder des moutons ou les fameuses Highland cows qui ruminent en bord de route, randonner le long des côtes et profiter des rencontres rares mais enrichissantes.

La North Coast 500 est une route d’exception alors si c’était à refaire, je pense que je prévoirais 8 à 10 jours pour avoir le temps de randonner et prendre plus de chemins de traverse. Profiter.

Si vous n’avez que trois jours comme moi alors dirigez-vous directement vers l’ouest jusqu’à la péninsule de Stoer, vous serez certainement aussi éblouis que je l’ai été.

Retour en haut

Parcours détaillé de ma North Coast 500

Il y a autant de North coast 500 à parcourir qu’il y a de voyageurs. Il faut suivre son instinct et s’arrêter quand bon nous semble.

De Inverness à Wick :

Quitter Inverness par l’A835 et passer par Beauly. A Muir of Ord suivre l’A862 jusqu’à Dingwall puis l’A9 jusqu’à Wick. Si vous voulez vous arrêter au storehouse of foulis (une des adresses que je recommande, arrêtez vous sur l’A9 à Evanton. Pour aller à Durnoch et toutes les lieux indiqués dans ce billet, suivez les indications depuis l’A9 (sauf pour les ruines du château Sinclair Girnigoe où vous aurez besoin d’un GPS)

De Wick à Clashnessie :

A Wick, prendre la direction de John o’Groats puis celle Duncansby head. Vous verrez tout est bien indiqué. Une fois la petite rando faite, suivre l’A896 et suivez votre instinct. Entre Duncansby head, vous pourrez par exemple vous arrêter à The castle of Mey, un arrêt que je n’ai pas eu le temps de faire.

A Tongue, après le pont vous pouvez faire un détour par la baie de Talmine & Talmine. Le paysage est magnifique.

Une fois revenu à Tongue, prendre l’A838 et passer Durness (où vous trouverez le Cocoa Mountain). Vous passerez à travers des paysages impressionnants comme les Loch Eriboll, Loch Hope, Ben Hope et Ben Loyal.

Une plage sur la North Coast 500 - Ecosse

Il y a aussi sur la route quelques plages qui doivent être dignes de celles des Caraïbes quand le soleil est au rendez-vous. Parmi celles-ci Sango Sand.

Pour rejoindre Clashnessie, il faut prendre la direction du sud-ouest puis tourner sur l’A838, passez Kylesku, puis l’A894 et la B869 jusqu’à Clashnessie. The Grey house se trouve sur un chemin à droite après la plage.

De Clashnessie à Lochcarron :

En repartant de The Grey House, j’ai pris la direction de la péninsule de Stoer (à droite), qui rallonge la route mais vous serez wahouifié ! Alors ça vaut le coup 🙂

Magnifique péninsule de Stoer - North Coast 500

Après l’arrêt à Ullapool, reprendre l’A832. C’est là que vous verrez le Loch Assynt et le château de Ardvreck (en photo plus haut).

Après reprendre l’A832 en passant par Gairloch, une route époustouflante qui vous mènera à travers plusieurs Lochs dont le Loch Ewe, Loch Broom et le fameux Loch Maree que j’avais tant aimé lors de mon 1er road trip en Ecosse.

J’ai rejoint directement Lochcarron mais si vous avez le temps je vous conseille de prendre la route qui passe par Applecross (prise aussi lors de mon dernier voyage). La route qui traverse les hauts plateaux est superbe !

De Lochcarron à Inverness :

Il faut un peu moins de 2 heures pour rejoindre l’aéroport d’Inverness. Là aussi vous trouverez quelques beaux points de vue. Prévoyez large.

De Lochcarron à Inverness - North Coast 500 - Ecosse

Retour en haut

Mes bonnes adresses sur la North Coast 500

Inverness

Faire une croisière sur le Loch Ness - Inverness, Ecosse

Lors d’un passage à Inverness, vous pouvez vous offrir une croisière sur le Loch Ness. Ce n’est pas le plus beau loch vu lors de mes voyages mais pour les légendes, les histoires et quand même les belles vues sur les rives bien vertes, je vous le conseille.

Vous pouvez réserver votre croisière sur la boutique en ligne de Visit Britain en cliquant ici.

De Inverness à Wick

Le Storehouse of Foulis est un « magasin, café, restaurant, galerie, boutique » situé à 25 kilomètres d’Inverness sur l’A9 en direction du nord. Cet lieu, comme vous pouvez le voir sur la photo, est l’endroit idéal pour une pause au soleil. Du cookie au muffin en passant par le scone, tout avait l’air délicieux et m’a donnée envie.

Une pause s’impose ici !

Storehouse of Foulis, une belle adresse où s'arrêter à la sortie d'Inverness - Ecosse

Mackays hotel à Wick située dans la rue la plus petite du monde - Ecosse

L’hôtel Mackays est un petit hôtel familial à l’accueil chaleureux et souriant situé en plein coeur de Wick. Comme je l’ai dit plus haut il est situé dans la plus petit rue du monde et ça fait aussi son charme. Les chambres sont  petites mais très propres et agréables.

Une belle adresse à Wick, aussi pour son restaurant Bistro N°1



N°1 Bistro est le restaurant de l’hotel Mackays. C’est visiblement l’incontournable de la ville. La cuisine est faite à partir de produits locaux et de saison. Tout comme l’hôtel, l’accueil est chaleureux et souriant.

Attention, le restaurant est prisé et il y a peu de tables. Réservation chaudement recommandée.

Plat au N°1 Bistro - Mackays hotel Wicj - Ecosse

Le chateau d'Ackegill à côté de Wick sur la North Coast 500 en Ecosse

Si comme je l’ai fait lors d’un précédent voyage en Ecosse, l’expérience de dormir dans un château vous tente, sachez qu’à la sortie nord de Wick, se trouve le château d’Ackergill Tower, un hôtel 5* situé en bord de mer.

Je n’ai pas testé mais de loin il m’a bien fait envie !

 

De Wick à Clashnessie

Imaginez, la pluie, le froid… Quoi de plus réconfortant qu’un bon chocolat chaud. Cocoa mountain est THE adresse pour trouver du chocolat dans les Highlands. Si on passe son emplacement loin d’être sexy, l’adresse est plutôt réconfortante et pleine de gens prêts à engager la conversation.

Recommandée pour une pause chocolate time !

chocolat cocoa mountain - Durness - Ecosse

Petit déjeuner à The grey House, un chouette Air BnB sur la North Coast 500 en Ecosse

Le Air BnB de Andrea et Nigel est l’adresse que je recommande sur la péninsule de Stoer. Ici il faut rester plusieurs jours, explorer la région, randonner, profiter des embruns, des routes de montagnes qui serpentent à travers les lochs et des paysages époustouflants. Et si au bout de quelques jours vous pouvez diner avec Nigel et Angela, faites-le, un moment trop sweet vous attend.

La maison est moderne et le petit déjeuner avec vue sur la baie de Clashnessie est juste parfaite ! N’est ouvert qu’en saison haute.

De Clashnessie à Lochcarron

 The ceilidh place Ullapool - North coast 500 - Ecosse

The Ceilidh Place à Ullapool est un pub où je vous recommande de vous arrêter pour un déjeuner ou un diner. Ambiance pub, pas mal prisé j’ai l’impression.

Une petite librairie juxtapose le pub. j’ai bien aimé m’y arrêter.

Si vous prévoyez un voyage en Ecosse, ne vous concentrez pas seulement sur cette route et comptez visiter de nombreux châteaux/distillerie…, vous pouvez acheter le Ticket National Trust for Scotland Discover ou le Pass Historic Scotland Explorer.

Bon plan : Si vous n’avez pas de compte sur Air BnB, je peux vous parrainer et vous recevez un bon de 35€. Vous pouvez vous inscrire et revoir votre crédit en cliquant ici.

Retour en haut

Mes conseils pour un road trip en solo sur la North coast 500

Pour rejoindre la North Coast 500, le plus facile est d’arriver à Inverness mais il n’y pas beaucoup de vols directs depuis la France. Vous pouvez aussi vous prévoir un city trip à Edimbourg ou Glasgow et louer une voiture de là. Aux aéroports vous trouverez toutes les agences de location de voiture. Mieux vaut réserver donc si vous cherchez un comparateur de prix, je vous propose Rentacar ou Skyscanner.

En haute saison (d’avril à septembre), je vous conseille de réserver aussi vos hôtels, Air Bnb ou Bed & Breakfast. La North Cost 500 bénéficie d’une forte visibilité depuis 2016 et elle risque d’être très prisée dans les prochaines années. A date, les capacités d’accueil ne sont pas suffisamment développées du coup c’est un vrai conseil à prendre en considération à moins que vous ne soyez adepte du voyage en van ou de camping (le camping sauvage est légal en Ecosse à partir du moment où vous laissez l’emplacement comme vous l’avez trouvé).

Retour en haut

Conduire sur la North coast 500 (et à gauche)

Comme vous le savez on roule à gauche en Ecosse. Moi ça ne me pose pas trop de problèmes, il suffit juste de se mettre en condition mentalement au début mais ça vient assez vite. Non je vous rassure vous ne risquez pas de prendre un rond point à l’envers, si vous êtes attentifs ils ne sont pas dessinés pour.

Pour moi là où ça se complique, c’est sur les routes à une voie comme il y en a beaucoup dans les Highlands. Nos réflexes de français vont nous pousser à nous garer sur les passing places de droite plutôt que ceux de gauche (ce sont des petits décrochements réguliers pour se garer et laisser passer). Sur ces routes on ne peut pas rouler très vite donc on a le temps de voir venir les voiture d’en face et de réfléchir. Personnellement je ne me suis jamais dit « oops j’ai failli avoir un accident ». Je redouble d’attention quand je conduis avec une voiture de location ET de surcroit roule à gauche.

Je suis droitière et on peut dire que ma main gauche est très gauche alors je préfère louer une voiture automatique quand le prix le permet (parfois c’est plus cher de louer une automatique).

Retour en haut

La North coast 500 en train, est-ce possible ?

C’est une question qui m’a été posée sur Facebook au moment de mon départ. La réponse est non. Malgré tout certaines villes ou monuments de la côte est comme Durnoch ou le château de Dunrobin, sont accessibles par voie ferrée.

Le réseau ferré en Grande Bretagne est très bien développé. En Ecosse il existe le Pass BritRail Scottish Freedom qui vous permet de découvrir le pays en train. Il est achetable en ligne si vous habitez en dehors de la Grande Bretagne. A vous de voir si c’est intéressant par rapport à la durée de votre voyage, aux trajets que vous comptez faire et sur combien de jours. Sinon vous pouvez réserver votre billet avec Trainline. J’ai payé mon trajet Edimbourg- Inverness moins de 10€ en réservant mon billet à peu près 3 mois en avance (Notez que ce site marche pour toutes vos réservations de train et parfois de bus en Europe, France y compris).

Pour aller plus loin sur l’Ecosse et la NC 500

Ce séjour automnal sur la North coast 500 était mon deuxième voyage en Ecosse. Je vous propose donc de relire mes autres carnets de voyage :

Si vous voulez aller plus loin ou chercher plus de détails sur les activités et autres immanquables pour étoffer votre programme alors je vous conseille d’aller voir le site officiel de la NC 500, ceux de Visit Britain et Visit Scotland ainsi que les blogs French Kilt et Oh my world.

Retour en haut

Pour me suivre dans mes prochaines aventures, n’hésitez pas à vous abonner à mes comptes FacebookInstagram, Pinterest et twitter.

Pour partager cet article sur Pinterest :




Ce road trip en Ecosse est le fuit d’une collaboration avec Iambassador et Visit Britain. Tous les choix éditoriaux des billets produits suite à ce voyage me reviennent.

Cet article contient des liens d’affiliation. Si vous cliquez dessus et achetez des produits ou nuitées, il ne vous en coutera pas plus, je recevrai juste une commission pour vous avoir recommandé ces options. Merci pour votre soutien.

Road trip en solo sur la North coast 500 : récit et conseils pratiques
4.67 (93.33%) 12 votes

More from Adeline

Ma semaine sur Instagram #3 : patchwork photo

Si la dernière édition de ma semaine sur Instagram était entièrement consacrée à...
Lire la suite

20 Commentaires

  • Super tour dans le nord de l’Ecosse. Je confirme il faut plus de 3 jour pour apprécier cette partie nord du Pays. Il y a plein de petites criques de locks et de rencontre avec les locaux et la vie sauvage (cerf au bord de la route,…). Prendre son temps est primordial. Quand je me promène en ecosse je ne planifie que rarement mes stop du soir car je ne sais jamais ce que ou qui je vais rencontrer sur mon chemin.

  • Ton article est super ! Très détaillé, très bien documenter, j’ai vraiment l’impression de pouvoir prévoir un voyage en Ecosse dès demain en sachant facilement ce que je vais pouvoir y faire 🙂 Chapeau, c’est exactement ce que je recherche dans un blog !

  • Waouh ! Ton blog a fini de me convaincre de partir découvrir cette route 500 !
    Tes photos sont magnifiques et tes récits suscitent l’envie ! Bravo à toi et…je vais de ce clic réserver mes billets d’avion ! Merci !

  • bonjour merci et félicitationssss pour vos commentaires et photos En préparation de notre premier séjour en Ecosse moi de mai 15 a 18 jours mais il y un mais ….4 jours de route A/R car nous partons en voiture d Aix En Provence donc je peaufine notre séjour circuit en B&B j avis prévu cote est au départ Edimbourg puis visite distilleriesss a Dofftown Inverness descente vers Skye(2 jours) et si possible MULL mais après réflexion je vais abandonner la cote est donc Edimbourg direct Inverness mais par Dofftown un peu « just » dans le temps
    ..

  • Bonjour, je viens de découvrir ton blog, et c’est amusant, car je reviens tout juste de 12 jours de road trip en camper van (et en solo) dans le nord de l’Ecosse. Je suis fan de ce pays ! C’était d’ailleurs mon 4e voyage. L’été dernier, avec mon mari et mon chien on a fait le tour, et comme toi, énorme coup de coeur pour la péninsule de Stoer ! Beaucoup de touristes ne montent pas plus haut que Skye et c’est à mon avis une grosse erreur. Mais bon moi ça me va, il y a moins de touristes comme ça ! 😉

    En tout cas mon voyage en solo en hiver ne m’a donné qu’une envie : y retourner ! 🙂
    Mais en prenant plus le temps, comme d’habitude, j’ai voulu trop en faire… en tant photographe, je me suis trop mis la pression. 🙁 (mais c’est une bonne excuse pour repartir).

    Merci pour ce bel article ! (j’ai dévoré L’Inde aussi !, ça me fait tellement rêver !)

    aude de http://www.unpeuplusloin.fr

  • Aaaah l’Ecosse, j’y suis allé 2 fois et avec ce genre d’article, ça va encore me pousser à y aller une troisième fois. Superbes photos et superbe article, je sens que je vais aller lire quelques autres articles dans les prochains jours 🙂

  • Superbe article J-2 avant le départ!!! Au programme 2 jours à Edimbourg et 1 semaine en van sur le route 500 et retour par Glen coe! Pour la croisière sur le loch ness, peut-on acheter un billet comprenant la visite du château Urquhart et la croisière…

    Merci!

  • Bonjour,

    Super article! Pour nous J-1 avant Edimbourg et la route 500!!! J’ai hâte! Petite question: peut-on combiner la visite du château d’Urquhart et la croisière sur le loch ness?

    Merci encore pour ce beau récit!

  • Bonjour Adeline,
    J’envisage ce road trip en septembre seul en moto. Pour plus de flexibilité j’ai pas trop envie de réserver à l’avance les b and b. Surtout en moto où l’on est plus tributaire de la météo.
    L’ idée de rester 4 -5 jours au b and b Grey House et vadrouiller autour me parait une option intéressante qui évite de « courir ». Seul bémol j’ai l’impression qu’il n’y a pas grand chose autour. La petite pinte au pub le soir me semble improbable.
    Merci de me donner ton avis et enfin si tu as une bonne adresse de couchage à Glasgow je suis preneur.
    En tout cas ton récit dégage les méninges à lui tout seul. De l’air toujours de l’air…
    Thierry

    • Hello Thierry, merci beaucoup pour ton message. La North Coast 500 en moto, ça va être fantastique ! Le BnB est assez isolé mais je me demande s’il n’y a pas quand même un pub dans le hameau en contrebas. Il y a toujours un pub dans un rayon raisonnable en Ecosse 🙂 Sinon pour Glasgow non je n’ai pas d’adresse, je ne suis jamais allée là-bas malheureusement. Je suis toujours arrivée par Edimbourg.
      Bon voyage 🙂

      • Salut,
        Merci pour ta réponse. Tu avais pré réserver tes logements ou pas?
        Je me dis que seul en septembre avec le nombre de b and b sur place on doit pouvoir improviser mais j’ai pas non plus envie de galérer.
        Je me ferais bien aussi Belfast et la causeway road. Un petit coup de ferry et hop. Ca se bouscule dans ma tête, va falloir trier…
        J’ai vu que tu étais originaire du Berry. Petite anecdote j’ai acheté ma moto à Sancerre car j’ai vécu mon adolescence sur Bourges. Sacrée occas, 255000 kms au compteur aujourd’hui…
        Maintenant je suis sur Orléans et je profite des bords de Loire en vtt.
        A bientôt pour de nouvelles aventures.

        • Quand j’étais sur place, j’ai compris que les logements font assez défaut dans cette région-là de l’Ecosse (par rapport au nombre de personnes qui empruntent cette route). En été c’est sûr il faut réserver mais si j’étais toi je réserverais aussi pour septembre. Le coin est super sauvage donc si un logement est complet tu peux vite te retrouver à faire des dizaines de km pour en trouver un autre (surtout sur la côte ouest). Quand la nuit tombe/est tombée, ça peut vite être galère sur ces toutes petites routes très isolées.

          Sancerre c’est un très beau coin du Berry et faire de la moto sur les petites routes alentour ça doit être bien chouette 🙂

  • Merci pour ces conseils avisés.
    Sinon l’agence Allain tour me propose un auto tour 12 j 11 nuits pour 1200 euros.
    On se laisse guider mais manque un peu de charme.

    Effectivement les petites routes du Sancerrois en moto c’est sympa. Plus que le Loiret (plat et lignes droites). Par contre les bords de Loire en vélo c’est top.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *