Séjour en Champagne #1 : de Troyes à Essoyes dans l’Aube

Parfois cela fait du bien de revenir jouer dans son propre jardin et trouver en France ce que souvent nous allons chercher à l’autre bout du monde. Début juillet, alors que je rentrais tout juste de la mer baltique en Allemagne, j’ai fait un court séjour en Champagne où je suis allée à la rencontre d’initiatives locales dont je ne soupçonnais pas l’existence. Je suis d’abord partie à la découverte de l’Aube puis de la Haute Marne et ce voyage a mis sur ma route des lieux hors du communs ou historiques et surtout des personnes passionnées et impliquées localement. Je vous offre aujourd’hui le premier volet de ce voyage dans le temps, de Troyes à Essoyes dans l’Aube.

Troyes et son joli coeur historique

Je suis arrivée à Troyes sous la pluie malheureusement. Encore une des ces matinées sans lumière, pas du tout propice à faire de belles photos. Pourtant la ville de Troyes vaut le détour et honnêtement j’ai été surprise. Oui je vous l’avoue je n’avais aucune image de Troyes hors celle mis les magasins d’usines où ma mère allait deux fois par an dans mon enfance. Ce serait bien triste de résumer cette ville à cela, elle est tellement mignonne avec ses maisons à pans de bois (ne dites surtout pas colombages, ce serait un sacrilège) et ses petites ruelles sombres.

Sur la place de la cathédrale

troyes-jolie-rue
maisons à pans de bois Troyes

Et puis parlons de toutes ces églises aux vitraux sublimes (attention je suis berrichonne et la cathédrale de Bourges est déjà un must en la matière). Si cela vous intéresse je vous conseille cet article : Troyes, la ville aux 10 églises où leur histoire est bien détaillée.

Jubé gothique de l'église de la Madeleine

Vierge aux raisins de la basilique Saint Urbain Troyes Champagne
photo-vitrail-cathedrale

Il y a aussi cette petite anecdote que j’aime beaucoup : saviez-vous que le coeur historique de Troyes a la forme d’un bouchon de Champagne ? Et oui, c’est un fait prémonitoire, la ville ayant pris cette forme 7 siècles avant la création de notre célèbre boisson dont le monde entier nous envie le nom (et les bulles).

Troyes apparait souvent dans l’histoire de France comme au temps de l’ordre des Templiers ou de celui de Napoléon… Je ne vais pas vous en faire le récit ici, j’en serais bien incapable, mais pour qui s’intéresse fortement à l’histoire de notre pays, un petit passage par l’ancienne capitale des Comtes de Champagne s’impose ! Et pour les autres, n’ayez pas peur de l’histoire, regardez donc comme elle est mignonne :

Troyes en Champagne - jolie cour intérieure

Jolie cour intérieure Troyes dans l'Aube
séjour en champagne : jolie cour intérieure

Ruelle de la vieille ville de Troyes
Reflets sur les pavés de Troyes
Statue Lapis Troyes

Le musée des outils ou la poésie des savoir-faire

Je ne peux pas vous parler de Troyes sans vous parler du musée des outils. Alors oui j’imagine votre tête derrière votre écran, j’avais la même quand on m’a proposé de visiter ce lieu. Et bien écoutez dans ce bâtiment historique, qui à lui seul vaut le détour, sont exposés 11 000 outils de façon super poétique. Oui oui j’ai bien dit poétique ! Qui aurait dit que je puisse m’attarder devant une vitrine de truelles ou une autre de scies. Tous ces objets ont une histoire et c’est ce que ce musée nous raconte.

Facade du musée des outils de Troyes en Champagne

les truelles du musées des outils à Troyes en Champagne
L'humour gravé sur les outils

Notez l’humour de cet artisan qui a gravé sur sa scie « vous me faites scier » !

Au rez-de-chaussez vous pouvez aussi voir une pièce unique réalisée par un compagnon. Une oeuvre, appelons-là ainsi, de 11000 pièces dont le niveau de réalisation n’a jamais été égalé à ce jour !

La bonne adresse pour déjeuner à Troyes

Le bus à impérial Chez Claire et Hugo et sa cuisine « tombée de camion ».

Bus à impériale Claire et Hugo à Troyes en Champagne

Intérieur du foodtruck Claire et Hugo Troyes en Champagne
Délicieux burger du foodtruck Claire et Hugo Troyes en Champagne
Dessert aux abricots chez Claire et Hugo foodtruck Troyes en Champagne

Claire et Hugo, deux pâtissiers de formation, se sont lancés dans l’aventure foodtruck il y a 3 ans. Ce qui les différencie de tous les autres foodtrucks croisés jusqu’à ce jour, c’est leur bus berlinois avec une salle de restaurant à l’étage. La cuisine y est excellente et ce que j’ai aimé c’est qu’ils font tout eux-mêmes à base de produits locaux. Une cuisine kilomètre 0 ! Même leur vaisselle est fabriquée dans le coin et leur mobilier acheté sur place. Franchement allez-y les yeux fermés pour manger un burger gastronomique (dont le pain est fait maison aussi) et surtout gardez une petite place pour le dessert… Conseil d’amie !

Pour connaitre l’emplacement jour par jour, rien de mieux que d’aller sur leur page Facebook ici.

Visiter le château de Vaux et faire renaitre l’histoire

Il s’appelle Edouard Guyot, a seulement une petite vingtaine d’année et il s’est lancé dans un projet de fou : faire revivre le chateau de Vaux et le restaurer ! Alors que le chateau est menacé de destruction, lui le rachète et décide de l’ouvrir aux visites mais attention, pas question de faire payer les visiteurs pour voir une ruine ! Il s’est inspiré de l’association des monuments anglais, English Heritage, pour créer un lieu de vie que les visiteurs s’approprient. Dans les dépendances, les jardins et les parties du chateau viables, il a donc créée une chasse au trésor avec une dizaine de postes de jeux anciens, des chaises de jardin pour s’installer et flâner… Tous les fond récoltés iront dans les années à venir à la restauration de ce monument classé.

Chateau de Vaux - Séjour en Champagne

Ecurie du chateau de Vaux

Perron du chateau de Vaux
Escalier classé intérieur du chateau de Vaux en Champagne
Salle de séjour chateau de Vaux - Champagne
Portes intérieures du chateau de Vaux - Champagne

Chateau de vaux dans le rétroviseur

Edouard Guyot a le goût de la restauration du patrimoine français dans les gènes. Ses parents et son oncle sont eux-aussi à l’origine de la restauration de chateaux comme celui de Saint Fargeau en Bourgogne, la Ferté Saint Aubin en Sologne et Bridoire en Dordogne. Si l’histoire de cette famille vous intéresse, je vous conseille Bienvenu au chateau un article paru dans Paris Match au printemps dernier et la saga des Guyot sur le site du chateau de la Ferté Saint-Aubin.

Personnellement j’ai aimé l’âme du chateau de Vaux et ses murs  abîmés, délabrés qui racontent des histoires. Si vous habitez dans le coin ou si vous êtes de passage pendant les vacances, n’hésitez pas à y aller en famille. C’est un formidable endroit que petits et grands s’approprieront sans problème grâce à cette chasse aux trésors et aux jeux anciens dispersés çà et là.

Adresse :  Chateau de Vaux  – 10 260 Fouchères – Tél 09 84 25 93 15 

Le moulin de Dosches

Le moulin de Dosches n’est pas juste un moulin… Celui-ci a été construit en 2007 selon les plans des moulins champenois du 18ème et dans les conditions de fabrication traditionnelles de l’époque. Ce chantier a été rendu possible grâce à la création d’un chantier d’insertion. L’idée : sauvegarder les savoir-faire d’antan. Ici tout est mécanique et on fabrique une farine bio selon les bons vouloir du vent ! 

Le jour où je l’ai visité, une école venait de passer une 1/2 journée et j’ai pu gouter le pain fait par les enfants avec un boulanger bénévole à partir de la farine du moulin et d’un four traditionnel au bois. Un délice.

Moulin à vent champenois Dosches

On range les pales du moulin
Coeur au moulin de Dosches

L’atmosphère de ce lieu est assez unique, un peu hors du temps, dans l’instant. Il y a aussi cette magnifique grange champenoise, qui servait autrefois à récolter la dîme, qui a été démonté d’un village voisin puis remonté dans le cadre d’un autre chantier d’insertion. N’oublions pas aussi ce petit jardin où l’on trouve des cabanes à insectes et de jolies fleurs qui se plaisent forcément dans un environnement où tout est fait pour qu’elles s’épanouissent.

Grange du moulin de Dosches

Adresse : Rue du Grand Cernay – 10220 Dosches – Tél : 03.25.42.92.37

A la rencontre d’une productrice de Champagne Bio

Dans la famille Cheurlin on est vigneron de père en fils (ou en fille) depuis 5 générations. Après des études de viticulture et d’oenologie, Lucie part faire des stages en Californie et en Afrique du sud pour travailler des vinifications différentes de celles du Champagne.

Dégustation chez Lucie Cheurlin productrice champagne bio

Elle revient ensuite sur les terres familiales où elle s’intéresse à la biodynamie. Utiliser le cuivre et le souffre à outrance (seuls produits à dispo dans le bio pour traiter la vigne), ce n’est pas une solution dit-elle, alors elle se forme avec d’autres vignerons champenois pour créer des tisanes (oui oui elle a bien employé le mot tisane) à base d’huiles essentielles ou de plantes sauvages. Sur quelques parcelles des vignes familiales elle expérimente et on peut dire qu’elle la chouchoute sa vigne même si elle ne m’a pas « montré la plus belle ». Pour elle le raisonné, le bio, c’est l’avenir mais attention le « bio ce n’est bien que si c’est bon » alors il faut avant tout faire attention aux goûts, aux saveurs.
Coccinelle et Papillon, sa première cuvée issue de ses vignes biologiques, avec ses goûts de pêche et d’abricot est vraiment pas mal !

Adresse : 18 Rue des Huguenots, 10110 Celles-sur-Ource – Site internet à consulter ici.

Renoir et son coup de coeur pour Essoyes

Marcher sur les pas du peintre Pierre-Auguste Renoir, l’un des grands maîtres de l’impressionnisme et de sa famille, c’est ce que j’ai fait au village d’Essoyes. Renoir n’est pas né ici, il a connu ce village grâce à Aline, sa femme, qui en était originaire. C’est assez tard qu’ils sont devenus propriétaires de cette jolie maison et de son jardin au fond duquel il avait fait construire son atelier. Ici aussi on sent une âme, une atmosphère d’antan. Dans ce jardin, j’aurais bien vu la chaise à bascule du jardin de ma grand-mère et j’imaginais plein d’enfants qui jouaient autour. J’y ai senti aussi une atmosphère propice à la création et je comprends pourquoi Renoir a fait de ce village le sien. C’est ici qu’il a peint ses plus grandes oeuvres et surtout a rencontré Grabrielle, la nounou de ses enfants, devenue sa muse, son modèle préféré.

Le village vit autour de la famille Renoir dans lequel un circuit découverte a été imaginé. On part de l’espace des Renoir qui retrace l’histoire de la famille d’artistes, puis par le magnifique atelier et le cimetière où toute la famille est enterrée. L’an prochain, dans la maison qui a récemment été achetée par la municipalité, un musée ouvrira ses portes. On pourra même y voir 1 ou 2 oeuvres de Renoir, ce qui je trouve manque vraiment à ce jour dans le village.

Maison de Pierre-Auguste Renoir Essoyes

La maison de Pierre Auguste Renoir côté jardin
détail du jardin de Pierre Auguste Renoir

L'atelier de Pierre-Auguste Renoir à Essoyes

Escalier de l'atelier de Pierre Auguste Renoir
Escalier de l'atelier de Pierre-Auguste Renoir vu de l'intérieur

Intérieur de l'atelier Pierre-Auguste Renoir

Jardin de l'atelier de Pierre Auguste Renoir
Fleurs du jardin de l'atelier de Pierre Auguste Renoir à Essoyes
Cimetière d'Essoyes où est enterrée la famille Renoir
Perron de la maison des Renoir

Le village d'Essoyes dans l'Aube

Citation de la maison des Renoir Essoyes
Citation de Jean Renoir

Carnet pratique pour un séjour dans l’Aube

Pour y aller : depuis Paris le train se prend gare de l’est jusqu’à Troyes. Pour vous déplacer à travers le département vous aurez néanmoins besoin d’une voiture. Pour en louer une, si comme moi vous n’en avez pas, je vous conseille le comparateur Skyscanner dont je m’étais servie pour mon séjour au Portugal et dont j’ai été ravie.

Où dormir dans l’Aube ? Ce n’est pas forcément facile de trouver un hôtel sympa et une bonne table au même endroit quand on s’enfonce dans nos campagnes françaises. J’ai trouvé ce qu’il vous faut pour un séjour dans l’Aube !

Le jardin de l'auberge du lac

Si vous cherchez une belle adresse dans la région, je vous conseille l’Auberge du Lac à Mesnil-Saint-Père. Cette Auberge créée dans les années 70 par deux autodidactes est aujourd’hui bien plus que cela grâce à son restaurant gastronomique Au vieux pressoir et l’ouverture très récente d’un joli spa dont la décoration rappelle que vous êtes en Champagne. Située à deux pas de la forêt d’Orient et à quelques dizaines de kilomètres de tout ce que je vous ai présenté plus haut, c’est un petit havre de paix et surtout une bonne table de la région à côté de laquelle il ne faut pas passer.

Adresse : 5-7 rue du 28 Août 1944 – 10140 Mesnil-Saint-Père – Tél.: +33 (0)3 25 41 27 16  – Site internet ici

Au vieux pressoir c’est l’adresse incontournable de la région. Aux commandes Patrick Gublin le proprétaire et créateur de cette adresse de charme. La présentation des plats aussi bien que les goûts sauront certainement vous charmer autant que moi. 
Dessert restaurant gastronomique Au vieux pressoir dans l'Aube

Au vieux pressoir auberge du lac

Je n’ai fait que visiter le spa tout fraichement ouvert mais je me voyais bien m’y prélasser un après-midi entre copines un jour d’été pour profiter du solarium dans le jardin. Bon ce n’était pas pour cette fois mais qui sait ?

Je n’en ai pas parlé plus haut parce que je n’ai pas eu le temps de m’y promener vraiment pour les découvrir un peu plus mais l’auberge est située à deux pas du parc naturel de la forêt d’orient. Je n’ai visité que la maison mais je me voyais bien me balader en vélo, me poser avec mon appareil photo au petit matin pour photographier la brume qui s’élève du lac ou les oiseaux migrateurs qui passent dans le coin. C’est vraiment l’endroit où j’aurai aimé passé plus de temps à m’enfoncer dans la forêt et profiter pleinement de la nature.

Si vous passez par la maison du parc, vous verrez forcément cette superbe longère champenoise.

Longère de la maison de la foret d'orient
le lac d'orient

Pour aller plus loin dans la découverte la Champagne, je vous conseille les sites des offices du tourisme de l’Aube et de la région Champagne-Ardenne.

A lire aussi : Séjour en Champagne #2 : histoire et poésie en Haute Marne

Pour me suivre dans mes prochaines aventures, n’hésitez pas à vous abonner à mes comptes Facebook,Instagram, Pinterest et twitter.

Partager cet article sur Pinterest :

Séjour en Champagne

Cet article est le fruit d’une collaboration avec la région Champagne-Ardenne. Tous les choix éditoriaux des billets produits suite à ce voyage me reviennent.

Tags from the story
,
More from Adeline

Lost in Khaosan road

Mi-avril, alors que Bangkok s’enflamme et s’enlise dans le conflit des chemises...
Lire la suite

12 Commentaires

  • J’ai passé mes 18 premières années à vouloir quitter Troyes et voilà que, partie depuis 15 ans, je suis fière comme pas permis de ma ville natale 😉 J’y vais régulièrement car ma famille s’y trouve et tes photos font vraiment plus qu’honneur à la ville.
    Forcément, j’ai testé déjà deux fois Claire et Hugo. Il faisait d’ailleurs teeeellement chaud la dernière fois… !
    Mes parents parlent régulièrement du château de Vaux (plusieurs de leurs cousins sont à Fouchères). Il faudra que je le découvre un jour !
    Bon, du coup, j’ai honte car il me reste tant de sites à découvrir !

  • mis a part monsieur baroin nous aimonstous notre belle ville de troyes mais alors vous avec vos photos vous l avez sublimee infiniment merci tres cordialement

  • C’est un très bel article que vous signez-là ! Je suis troyenne de naissance et je préfère Paris pour son dynamisme, mais ça ne m’empêche pas d’apprécier Troyes qui est une ville pleine de charme et pour toutes les raisons que vous citez. Alors merci car ça fait plaisir de voir de si belles photos de Troyes et de lire un article qui lui rend honneur 🙂

  • Salut,
    C’est vraiment un super article que tu as fais, ça m’a donné envie de refaire le même parcours ! Tu étais partie pour combien de jours là bas ? 2 – 3 jours ? J’essaie de me faire mon petit programme…
    Merci pour ta réponse et tes bonnes idées.

    • Merci Christelle. Je suis partie 3 jours dont la moitié dans l’Aube (et l’autres dans la Haute Marne dont je vais bientôt parler). Je te conseille de prendre 3 jours pour visiter tout ce que je décris dans cet article parce que j’ai un peu couru quand même, notamment à Troyes où je pense, il faut passer au moins une journée.

  • Superbe article sur ma ville d’enfance que j’ai redécouverte après en être partie 10 ans.
    Je lis attentivement tous vos articles, je rêve d’autres horizons…

  • Magnifiques photos, cela me donne envie d’y faire un passage. Contrairement aux Etats-Unis, on a la chance d’avoir un patrimoine historique et la ville de Troyes reflète bien ça. La ville est-elle très fréquentée? Cela semble bien calme quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *