East end : le temple du street art à Londres

Le street art à Londres est à tous les coins de rue et l’East end en est son temple. Lors de mon dernier séjour, j’ai fait le choix de consacrer une journée à ce quartier branché en me laissant porter de rue en rue par cet art et ces fresques parfois fascinantes.

Street art à Londres - La fille au chien

Pour préparer cette balade, j’ai pas mal surfé sur Street Art London, le site d’une association qui aide à la reconnaissance de cet art de rue éphémère et de ses artistes. Ne pouvant pas participer à l’une de leurs sorties pour des raisons d’horaires, j’ai acheté leur application, très bien faite, pour voir, savoir apprécier et en apprendre plus sur les artistes et leurs oeuvres. J’ai fait le choix de me laisser porter, le nez au vent, les yeux à l’affût du moindre petit détail perdu à ras de terre ou proche du ciel. Dans ce quartier, le moindre petit bout de mur est exploité. Autant vous dire que je me suis régalée.

C’est à la station Shoreditch High street que je m’arrête avant de me laisser guider par le vent (et la technologie). Loin de moi l’idée de vous raconter tout ce que j’ai appris de la vie des graffeurs ce jour-là, j’ai juste envie de vous emmener dans une petite balade en images.

Prendre du street art en photo n’est pas chose aisée. Son intérêt majeur est qu’il s’intègre dans la ville. Pour photogaphier cette intégration, il faut être armé de patience. J’espère y être arrivée.

J’ai été fascinée par cet éléphant octopus de l’artiste puertoricain Alexis Diaz (devant lequel on se croirait plus en Asie qu’à Londres d’ailleurs).

Street art a Londres Elephant

Un peu plus haut son pote le héron, une oeuvre de l’artiste belge Roa, lui tient compagnie. Ces deux-là sont immanquables et se situent Hanbury street, une rue perpendiculaire à Brick Lane, enfin s’ils sont toujours-là car le street art est éphémère et d’un mois ou d’une année à l’autre, on peut ne pas retrouver ces graffs.

Street art a Londres Heron

Dans la même rue mais de l’autre côté de Brick Lane, j’ai trouvé cochon du même artiste qui semble surveiller l’entrée de ce tatoo shop.

Street art a Londres - le cochon

New Goulston street ce rat sortant du mur pour aller fouiller les poubelles m’a fait sourire…

Street art a Londres - la souris

En continuant ma promenade, je suis tombée sur ce graffeur et là je me suis arrêtée assez longtemps tellement il était fascinant à regarder. Voilà 3 vues de l’artiste en plein oeuvre.

Street art a Londres - L'homme et son matos

Street art a Londres - Face to face

Street art a Londres - Painting

Street art à Londres côté pratique

S’arrêter à la station Shoreditch high street, prendre Ebor street et puis se laisser porter par les oeuvres. De rue en rue on ne sait plus où donner de la tête. On regarde en haut, en bas et on s’émerveille.

L’application dont je parle plus haut est payante (environ 5$) et en anglais. Elle est mise à jour régulièrement avec les nouvelles oeuvres d’artistes reconnus et les géolocalise. Elle est aussi utilisable offline.

Street art à Londres - Abel

Et vous, vous vous êtes déjà baladé dans l’east end, ce musée à ciel ouvert ?

Tags from the story
,
More from Adeline

E noho ra Aotearoa

Kia Ora Kiwis, Where to start ? I guess in India where...
Lire la suite

20 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *