Une semaine à Yanapay

Volontariat Cuzco - Marco et son petit air coquin

Visiter le Pérou à deux, c’était extra ! Fabrice et moi avons passé 17 jours géniaux à parcourir le sud : de Lima à Cusco en passant par Nasca et le survol de ses fameuses lignes, la très belle ville d’Arequipa, le Canyon de la Colca et sa fameuse « montée infernale », Puno et son célèbre lac Titicaca et enfin Cusco, la vallée sacrée et LE Machu Picchu. J’ai des souvenirs plein la tête.

Une semaine de volontariat à Cuzco

Néanmoins, un manque subsiste dans mon aventure dans ce pays: je n’ai pas fait LA rencontre qui marque. Il y a bien eu Lida, la gérante de l’hôtel Quipu à Cuzco… Cette femme à la forte personnalité, n’a cessé de nous parler espagnol tout en sachant qu’on ne comprenait pas grand-chose. Une personnalité que je ne peux oublier mais ce n’est pas suffisant, j’ai besoin de plus !
Je décide donc de rester quelques jours supplémentaires à Cusco et revois Alexandros, un autre voyageur au long court rencontré au Chili. Il s’est engagé pour la semaine dans une école et m’invite à la réunion hebdomadaire des volontaires de Yanapay. Lors de cette réunion, je me rends compte que l’école manque cruellement de volontaires. Pourquoi donc ne pas donner une semaine de mon temps et peut-être vivre l’aventure humaine que je recherche au Pérou ?
Je passe le vendredi après-midi à Yanapay et je suis touchée par la personnalité de Yuri, le fondateur, par les enfants en recherche d’amour et de tendresse et par tous les volontaires impliqués dans cette mission. C’est décidé, je reste !

Le lundi 26 septembre, je deviens « Profe Adéline ». J’enfile une blouse bleue roi, signe de mon appartenance aux Delfines, la classe des petits de 4/5 ans. Avec mon espagnol basic, les petits me conviennent : pas besoin d’avoir un niveau « expert » dans cette langue pour faire des puzzles et jouer au Memory. Le fonctionnement de l’école n’est pas aussi simple ! Chaque volontaire passe la première partie de l’après-midi en classe « art », « jeu » ou « bibliothèque » soit du côté des petits soit du côté des grands ! Pour moi ce sera donc dans la Bibliothèque avec Profé Alexandros et Profé Diana pour aider les plus grands à faire leurs devoirs. Voilà comment je me suis retrouvée à faire faire des maths, du dessin ou faire réciter de l’histoire, tout ça en espagnol dans le texte ! J’ai vite progressé ceci dit. Et surtout en espagnol « géométrie » : « cuanto hay 3 lados es un triangulo, cuanto hay 4 lados, es un cuadrilatero ». J’ai laissé les fractions à Alexandros, ça me rappelait de mauvais souvenirs et surtout les pauvres petits auraient certainement eu de mauvaises notes à cause de moi !

La semaine à la bibiothèque s’est bien déroulée. Mon seul mini problème a été d’essayer d’avoir un semblant d’autorité avec mon espagnol bien pauvre… Avec l’aide des autres je m’en suis sortie et surtout j’ai enrichi mon vocabulaire : sienta te, gracias para preguntar, etc, etc…
17h, c’est l’heure du cercle de discussion mené par Yuri, un homme aux valeurs exceptionnelles. Il tient à ce que ses valeurs soient respectées dans son école, c’est pourquoi tout le monde se réunit chaque jour. C’est l’occasion de revenir sur des événements qui lui ont déplu (un retard, une bagarre, un manque de respect), de donner la parole aux enfants et surtout de rappeler ces valeurs qui lui sont si chères. Parmi celles-ci, on retrouve des valeurs qui me sont proches : la politesse, le respect, la tolérance, la non-violence, la ponctualité ou encore le rejet de la corruption (et au Pérou ce n’est pas rien !). Le but est de donner des bases d’éducation à tous ces petits issus de familles difficiles, de donner chaque jour quelques heures de bonheur et peut-être des clés pour s’en sortir demain ! Yuri est d’une patiente exemplaire avec tous ces enfants plus enclin à bouger, parler et faire des bêtises qu’à écouter. Il les connait tous et n’est pas avare de « mi amor ». Et oui donner un peu d’amour à ces enfants qui n’en reçoivent pas à la maison, c’est aussi ça Yanapay !

17h30, c’est l’heure de préparer le show du vendredi ! A Yanapay, on apprend en s’amusant ! Chaque semaine, Yuri définit un thème sur lequel chaque classe va travailler afin de présenter une scénette de quelques minutes lors du show. Les thèmes sont variés : un pays, une religion, un lieu, un homme…
Cette semaine, le thème « pays » est choisi. Avec Maia, l’autre volontaire attachée aux Delfines, nous choisissons de présenter la France ! Avec les petits, nous faisons donc des coloriages : le drapeau, la tour Eiffel, l’arc de triomphe, la mer, des bateaux et le pont d’Avignon. Afin de mettre un peu de « piment » dans notre scénette, nous décidons de danser sur la chanson « sur le Pont d’Avignon » ! Les petits sont tout excités à l’idée de présenter une danse !
Après une semaine bien fatigante, arrive le vendredi et l’heure du show ! Yuri est le maître de cérémonie. Entre chaque scénette, il pose des questions de culture générale aux enfants (souvent en rapport avec les thèmes des shows précédents) et les félicite par des petits cadeaux donnés par les volontaires ou des gens de passage, comme ce groupe de français venu apporter de nombreux stylos Bic. En début du show, Yuri présente les cadeaux. J’ai aimé voir le rêve dans les yeux de ces enfants à la présentation d’un bic ou d’un T-shirt rose « princesses » ou marron « Ben 10 ». Pas besoin de beaucoup pour les rendre heureux. Je peux vous dire que ce vendredi-là, le Bic en aura fait rêvé plus d’un ! Pour gagner ce rêve, il faut répondre à des questions du genre « citez-moi 3 dieux Hindous », « qui peut venir chanter une chanson en anglais », « citez-moi 5 villages de la région de Cuzco », « citez-moi 3 joueurs de l’équipe de foot d’Espagne championne du monde » ou encore « citez-moi 3 animaux domestiques ». Les questions sont très variées, cela permet à tous les enfants, des petits au plus grands, de gagner des petits cadeaux !
Le show s’est bien passé, les enfants rentrent chez eux après avoir reçu comme chaque jour une tasse de lait. Les volontaires eux,  se réunissent autour d’un diner dans un restaurant de la ville monté par Yuri et dont tous les bénéfices servent à faire fonctionner l’école.
J’ai passé une excellente semaine à Yanapay. J’aurais eu du temps, je serais restée quelques semaines de plus pour apprendre à mieux connaitre les enfants (et apprendre l’espagnol !) mais ainsi va ce voyage, je continue ma route. Je ne compte plus les expériences enrichissantes de ces 10 derniers mois. Celle-ci aura une saveur particulière, certainement comme celle de mes deux jours passés dans ce pensionnat en Inde.
Si vous allez dans la région de Cuzco, n’hésitez pas à faire un petit détour par l’école et apporter des cahiers, des crayons, des taille-crayons. Vous ferez le bonheur de ces enfants.

Si vous êtes à Cusco et que vous souhaitez aider Yuri et son super projet social Yanapay, rendez-vous au café restaurant situé dans Calle Ruinas 415 ou encore à l’hostal Magico. Tous les bénéfices de ces deux établissements servent à faire fonctionner l’école.
Si vous souhaitez devenir volontaire comme moi, n’hésitez pas à me contacter pour toute question ou à vous rendre sur le site pour postuler.

More from Adeline

7 ans d’émotions

Je me souviens exactement de ce jour de février 2009 où j'achetais...
Lire la suite

6 Commentaires

    • Mais oui, si tu passes par-là il faut absolument y aller. Tu y seras très bien accueillie. C’est seulement à quelques pas de la Plaza de armas à Cuzco.
      C’est génial si tu peux prendre avec toi des crayons et des cahiers, ils serviront à féliciter les enfants lors du show du vendredi.
      Je suis bien contente que ce post puisse servir à la cause de Yuri et ces enfants si attachants.
      Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *