Le goût de l’Afrique du sud

Aller à la rencontre de l’Afrique du sud était un rêve aujourd’hui devenu réalité. Je suis dans l’avion qui me ramène de Johannesburg vers la France et derrière mon hublot le regard tourné vers le sol, je pleure. Je pleure de joie, je pleure de tristesse. Ce voyage fût fort. Fort en émotions, fort en rencontres, fort en sourires et fort en saveurs. Si vous me lisez régulièrement, vous savez sûrement que mon continent de prédilection est l’Asie mais honnêtement ce premier grand voyage en Afrique australe m’a donné l’envie de plus. Je pense qu’il marquera le début d’une longue histoire d’amour avec l’Afrique.

le drapeau coloré de l'Afrique du sud

Pour moi rencontrer l’Afrique du sud c’était revenir sur son passé pour mieux comprendre ce qu’elle est aujourd’hui, une vingtaine d’années après la signature de la fin de l’apartheid. C’était aussi me plonger dans sa nature et découvrir sa faune et de sa flore si exceptionnelles. Je voulais aussi aller à la rencontre de ses saveurs, riches de ses différentes migrations. J’attendais surtout d’aller à la rencontre de la vie et d’être surprise. Et cette surprise je l’ai eue dès le moment où j’ai posé le sol sur les terres sud-africaines jusqu’aux toutes dernières minutes.

La première phrase que j’ai entendu alors que je passais la douane fût « bonjour comment vas-tu ce matin ? ». Celle qui m’a fait pleurer fût la dernière « merci d’avoir donné ton sourire aux gens que tu as croisé durant ton séjour ». ça pose tout de suite une idée de l’accueil que réserve l’Afrique du sud à ses visiteurs.

Le parcours que j’ai fait durant 10 jours est certainement celui que je recommanderais à tous ceux qui ne connaissent pas le pays. Voilà un léger aperçu de ce séjour, je reviendrai en détail sur chaque point dans les semaines à venir.

Rencontrer l’histoire à Johannesburg

Johannesburg est une ville assez difficile à approcher. Ville étendue avec ses banlieues riches et ses banlieues pauvres où parfois il ne faut surtout pas mettre les pieds, elle est cependant riche de sa population et incontournable pour revenir sur l’histoire et comprendre où en est l’Afrique du Sud aujourd’hui.

Ne pas oublier l'histoire enAfrique du sud

Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres – Nelson Mandela

Pour l’histoire et la mémoire, Johannesbourg est la porte d’entrée sur l’Afrique du Sud. Pour moi 4 lieux y sont incontournables :

  • Constitution hill, autrefois prison où ont été emprisonnés de grands hommes comme Ghandi ou Mandela, aujourd’hui lieu de reconnaissance de l’Apartheid et cour constitutionnelle du pays
  • Le musée de l’Apartheid qui procure de grandes émotions et parfois incompréhensions
  • Soweto, le township chargé d’histoire(s) où la vie évolue
  • La Satyagraha house, maison où vécut Gandhi dans ses années sud-africaines. C’est notamment ici qu’il élabora sa théorie de la non violence. Aujourd’hui ce lieu est une très jolie maison d’hôte/musée qui retrace la vie de ce grand monsieur en Afrique du sud.

Rencontrer les saveurs au Cap

Le Cap quant à elle, est la plus européenne des villes sud-africaines (voire africaines). De chez nous on pense surtout à Table mountain (la montagne de la table) et Robben island où Mandela fût emprisonné mais Le Cap est surtout une ville « à vivre » : on y mange bien et on y boit surtout de bons vins ! Elle est aussi connue pour le Jazz mais je n’ai pas eu le temps d’explorer ce pan-là. Moi j’ai surtout pris du temps sur la péninsule, Cape point et le mythique Cap de bonne espérance où je rêvais d’aller et les manchots de boulders beach à Simon’s town. J’ai aussi bien profité du vin dans la région de Stellenbosch, la plus grande région productrice de vin (et la plus connue) en Afrique du Sud.

degustation des vins dans la region de stellenbosch afrique du sud

Cette ville est peut-être pour nous européens la porte d’entrée la plus facile en Afrique du sud car plus sécurisante que sa soeur Johannesburg. J’ai l’impression que les deux villes sont un peu en compétition, un peu comme le sont Paris et Marseille chez nous ! Personnellement j’ai su apprécier les deux mais j’avoue que l’ouverture sur la mer au Cap m’a plus fait d’oeil que Joburg mais je retournerai dans les deux pour explorer de nouveaux visages, comme Soweto à Joburg que je n’ai fait que survoler et qui m’intéresse vraiment ou Bo-kaap (le quartier malais coloré), le waterfront, Long street et tout le centre du Cap dont je n’ai pas du tout profité.

Rencontrer la faune et la flore du Cap occidental

Faire un safari à la recherche des big 5, c’est un peu ce que tout le monde attend en Afrique du sud. Il y a deux manières de le faire : la première ce sont les parcs nationaux, la deuxième les réserves privées. On dénombre une vingtaine de parcs nationaux en Afrique du sud et seuls deux ne sont pas « Malaria free » : le plus connu de tous, le Kruger, et le Mapungubwe.

Giraffes en Afrique du sud

Moi je suis allée dans une réserve privée de 11 000 hectares de la région du Western Cape (environ 4h à l’est du Cap) qui possède les Big 5. Je ne les ai pas tous vus au coeur du fynbos, ce bush exceptionnel que l’on trouve aussi en Australie et en Amérique du sud, certains sont difficiles à observer (comme le léopard) mais j’ai vu un serval, qui se fait tout aussi rare. Et j’ai raté les éléphants à quelques heures près… Petite tristesse pour moi qui suis une grande fan de ce pachyderme !

Bon je m’en suis remise et si je vous dis que c’était trop bien vous êtes étonnés ? Bon je vous raconte ça plus en détail très vite dans un article entièrement dédié, avec plein de photos dedans !

Rencontrer la vie de la rue à Durban

Skatepark Durban - afrique du sud

Durban est une ville complètement différente de Johannesburg ou Le Cap. Elle est entièrement tournée vers l’océan indien, c’est une ville qui vit, qui grouille et quand je vous aurais dit qu’elle accueille la deuxième plus forte population d’indiens en dehors de l’Inde, vous aurez surement compris pourquoi elle m’a plue ! Ce subtile mélange de culture indienne et de culture zoulou fait qu’il se dégage de Durban une énergie particulière et je ne vous parle pas de ses saveurs. Les currys… Miam !

Un peu à l’image du Cap, Durban est une ville à vivre, point de départ vers les contrées du Kwazulu natal.

Petite question sur la sécurité en Afrique du sud

Récemment l’image de l’Afrique du sud a été entachée par de malheureux actes xénophobes à Durban et Johannesburg, certaines d’entre vous m’ont posé des questions à ce sujet sur facebook. L’armée a mis fin aux tensions et la situation est aujourd’hui totalement apaisée. Je me suis promenée plusieurs fois en ville de jour à Durban et honnêtement je ne me suis pas sentie en insécurité.

La sécurité en général est une grosse question en Afrique du sud. De jour, je dirais qu’il faut faire attention mais sans prendre de risque et sans montrer de signes extérieurs de richesse (la base), ça se gère à Durban et au Cap (qui selon notre guide est la ville la plus sûre d’Afrique du sud de jour). Concernant Johannesburg, je l’ai visitée accompagnée et c’est vraiment le conseil que je vous donnerais pour une première approche.

Je fais vraiment une différence entre la sécurité de jour et de nuit comme le font les sud africains. La nuit est clairement plus dangereuse et personnellement je ne sortirais pas seule dans les grandes villes et surtout pas à pieds. Le meilleur moyen de se déplacer pour sortir reste le taxi. L’application Uber a la cote en Afrique du Sud !

Donner le goût de l’Afrique du sud

Je suis clairement tombée amoureuse de l’Afrique du sud. L’idée de ce voyage était de rencontrer et me donner le goût du pays et c’est réussi, elle ne m’a pas laissée indifférente. J’ai aimé ses sourires, ses villes aux énergies et aux histoires différentes, ses histoires positives qui effacent les côtés négatifs, ses lodges extraordinaires, les questions de durabilité…

Je retournerai en Afrique du Sud pour aller encore plus à la rencontre de l’autre, rentrer plus en profondeur dans ces histoires humaines que je n’ai fait que survoler. J’en ai de nombreuses en tête sur des sujets variés.

C’est sûr j’y retournerai !

Visite de constitution hill - Johannesburg afrique du sud

Ce voyage a été organisé par l’office du tourime d’Afrique du sud. Tous les choix éditoriaux des billets produits suite à ce voyage me reviennent.

More from Adeline

Le jour où j’ai visité le Machu Picchu

Le réveil sonne à 3.45 du matin. C'est le prix à payer...
Lire la suite

24 Commentaires

  • Pour le moment, je ne connais que le Cap et ses alentours. Impatient de découvrir le reste de l’Afrique du Sud. Et une chose est bien vraie : on y mange super bien… Et le vin est juste délicieux (bien costaud comme je l’aime). Au plaisir de peut-être t’y croiser 😉

  • J’ai pas mal d’amis sud africains qui me vantent toujours Capetown… il faudra que je me décide un jour mais c’est loin de Hong Kong…
    Je vois que tu rentres ravie, tu as ressenti le racisme ambiant? J’entends souvent des remarques désobligeantes de la part des blancs sud africains quand on parle des noirs… pas qu’il soient racistes en fait, mais plutôt parce que ce sont des petites phrases qui semblent super courantes là bas… enfin j’ai l’impression… Tu en penses quoi?

    • ah oui il va falloir que tu ailles à Cape town (et ses alentours) c’est la région des saveurs !
      Concernant le racisme, il y en a encore c’est sûr. La fin de l’apartheid a été signée il y a une vingtaine d’année, cela va prendre du temps. Il faudra encore quelques générations pour que les mentalités évoluent vraiment. C’est encore fragile mais l’Afrique du sud y travaille.
      A titre perso, je n’ai pas entendu les petites phrases et remarques désobligeantes dont tu parles mais il ne faut pas se voiler la face ça existe encore. Après on peut juger ce qu’il se passe chez eux mais malheureusement ça existe chez nous aussi j’ai envie de dire. Regarde les propos racistes odieux dans le métro de Paris récemment.
      Pour comprendre l’Afrique du sud, il faut maitriser un peu son histoire et elle est tellement complexe. J’ai essayé un peu mais j’ai aussi voulu prendre les bons côtés. L’Afrique du sud évolue avec sa fragilité.

  • J’aimerais tellement y aller un jour ! C’est magnifique, et c’est vraiment une culture et des paysages qui m’attirent beaucoup. Merci en tout cas pour ce bel article 🙂 À très vite.

  • L’Afrique du Sud est n°1 sur ma « to go list » ! Tes impressions me donnent encore plus envie d’y aller. CA a l’air vraiment magnifique et dépaysant 🙂
    Merci pour ce partage !

  • J’ai découvert l’Afrique de sud sur Instagram avec Aurélie et je n’avais pas compris que tu y étais aussi.L’histoire africaine est passionnante et j’aimerais beaucoup m’y rendre une fois pour sentir l’atmosphère des lieux. J’ai un peu d’appréhension à me lancer en terres africaines même si mon ami a, lui aussi, commencé à me parler d’envies de voyages en Afrique du sud. Je me réjouis de découvrir vos aventures et pouvoir en savoir un peu plus sur ce pays encore un peu méconnu pour moi.

  • Salut Adeline, ravie de lire ton beau reportage sur l’Afrique du Sud. C’est un pays qui m’a énormément marquée lors de mon tour du monde car il est vraiment impossible de le comparer à un autre. Une histoire unique, une faune et une flore incroyablement riches, et une culture tantôt très similaire à la nôtre, tantôt opposée : un pays surprenant sous toutes ses coutures! Bon retour à toi et merci pour ces quelques lignes qui m’ont rappelé de bons souvenirs 😉

  • un voyage qui me fait rêver depuis longtemps, le seul pour lequel mon copain est prêt à me suivre d’ailleurs :p J’ai beaucoup entendu parlé des tensions à Joburg notamment ces derniers temps je dois dire que c’est une bonne nouvelle d’entendre de quelqu’un qui y étais que ça s’est calmé… plus de raison de ne pas y aller. J’ai hâte de voir tes photos de la réserve !

  • Quel plaisir de lire tes lignes sur l’Afrique du Sud ; c’est un pays que nous avons découvert, mon mari et moi, à l’occasion de nos vingt de mariage et j’ai ressenti la même chose que toi. Ce fut un énorme coup de foudre et de grosses larmes dans l’avion. Nous avons décidé du coup d’y retourner cet été en y emmenant nos deux enfants (18 et 20 ans) car notre projet, maintenant qu’ils vont voler de leurs propres ailes est de nous y installer (mon mari et moi). En tout cas, mille mercis pour tes reportages qui me font encore rêver et me donne hâte d’y retourner.
    En attendant la suite…. 😉

  • Je suis allée en Afrique du Sud la première fois en 2003. Je reviens de mon 14è voyage. A chaque fois, que du bonheur. On devient très vite « South Africa Addict ». Je suis accro au point de pleurer de joie en apercevant Table Moutain en atterrissant au Cap.
    Chaque saison offre ses trésors. Les baleines sont arrivées à Walker Bay. Spectacle garanti.

  • salut j’ai bien aimé ton article sur l’AFS j’y suis allée 3 fois, il faut dire que j’habite à la Réunion donc a 3h de vol et des patates.
    Je trouve que 10 jours c’est court tu as du courir partout très vite. A chaque fois que j’y suis allée c’était pour 3 semaines et j’ai pas eu le temps de tout faire.
    le mieux pour ton prochain séjour c’est de ne faire qu’une région pour bien profiter.
    mon premier séjour s’est fait sur la région du Cap (jusqu’a Port Elizabeth), le deuxième que au Nord (joburg, pretoria, la région du Mpumalanga, le Kruger, le Swaziland) et le troisième sur la cote est (Saint Lucia, Durban,Petermaritzburg, la région du Drakensberg et le Lesotho).
    La prochaine fois (si je peux xD) j’aimerais faire la région du namaqualand et une partie du désert.
    Si vous voulez des infos n’hésitez pas à me demander

    • Merci Marine pour ces infos et tes conseils. Comme toi je suis adepte du moins en faire et mieux. On ne peut pas « tout faire » dans un pays si grand. si j’y retourne, c’est exactement ce que je ferai : me concentrer sur une région à la fois !

  • Un pays très intéressant à visiter et un voyage très enrichissant, en plus les paysages sont à couper le souffle, avec en plus une faune et une flore est assez incroyable.

  • Voyager seule…C’est mon projet en Afrique du Sud. Je voulais faire du bénévolat dans un orphelinat pendant les vacances de Noël mais j’ai l’impression que les programmes ne concernent que les étudiants ou sont du « tourisme volontaire » à des prix exhorbitants. Je voulais ce premier contact avant d’y retourner pour une installation plus longue. Pas de ville de prédilection pour ce premier contact. Je réserverais l’avion et le logement en fonction des propositions. Connais-tu stp ou quelqu’un connaitrait-il des organismes en Afrique du Sud qui pourraient me renseigner sur les possibilités? Merci d’avance. 🙂

  • Bonjour Adeline,
    J’aimerais y partir seule au mois de mars 2016. Mais je ne sais pas trop par quel bout prendre le voyage. Tu conseilles de faire certaine ville/visite en étant accompagnée, mais comment recommandes-tu de trouver ce/ces guides sans pour autant tomber dans un voyage de « groupe ». En tout cas ton itinéraire donne une bonne base pour tracer mon voyage !
    Merci d’avance,
    Marion

  • un pays fabuleux avec de vastes espaces magnifiques, le multiculturalisme y est guaranti et que dire de cape town la perle australe a vous couper le souffle ? si vous allez une seule fois vous y reviendriez encore et encore tant le charme de cette ville est envoûtante!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *