6 conseils pour voyager seule en toute sécurité

Voyager en solo Pérou : sécurité en voyageDepuis la publication de ma lettre à une apprentie aventurière en solo, vous êtes nombreuses à me faire part de votre peur de l’insécurité et me dire qu’elle constitue votre principal frein au départ en solitaire. Avoir peur est un sentiment normal, le contraire serait inquiétant voire dangereux. Il faut néanmoins apprendre à ne pas montrer ses craintes pour éviter les problèmes. Je vous livre ici mes 5 conseils pour voyager seule en toute sécurité.

Avancer avec confiance, assurance et suivre son instinct

Quelqu’un qui n’a pas confiance en lui dégage l’insécurité par son attitude et devient de fait une proie facile, ce en France comme ailleurs dans le monde. Le pays étranger vous parait plus dangereux parce qu’il représente l’inconnu et parfois la perte des repères mais il n’est parfois (pas toujours) plus dangereux que la France. Je vous conseille donc de toujours marcher avec confiance et assurance afin d’écarter le danger. Comment faire ? Avancer la tête haute et le regard affuté, à la recherche de la moindre attitude suspecte. Avec le temps, vous apprendrez à brancher votre radar de détection des problèmes et à changer de trottoir quand quelqu’un vous paraitra louche, entrer dans un magasin quand vous vous sentirez suivie ou encore aborder quelqu’un qui vous parait sympa pour éviter un ennui X ou Y. Avec le temps votre instinct vous guidera et vous vous créerez tout simplement de nouveaux repères qui vous permettront d’avancer avec moins de craintes.

Sourire et avoir une attitude positive

Le sourire est sans conteste une arme efficace. On peut faire passer beaucoup de messages avec cette arme-là et surtout ouvrir des portes insoupçonnées. Quelqu’un qui a le sourire parait forcément plus sympa et avenant que quelqu’un qui « fait la gueule ». C’est identique partout dans le monde ! Avec le sourire aux lèvres, vous aurez moins de problèmes et attirerez la sympathie des locaux. On viendra plus facilement vers vous et parfois même vous serez envahie par les sollicitations. En écrivant cela je pense à l’Inde où quand vous vous promenez avec un appareil photo dans les mains, vous ne pouvez éviter les demandes de photos.

sécurité en voyage

Respecter les traditions et faire attention à son apparence

Selon les pays où vous allez, faites attention aux traditions pour ne pas choquer ou attirer les ennuis. Je pense à l’Inde où il est indécent de se promener les genoux à l’air et les épaules découvertes mais aussi aux pays musulmans où pour ne pas attirer de regards gênants et ou indécents, mieux vaut essayer de se fondre dans la masse. Sans aller jusqu’à porter le voile, mieux vaut éviter de porter des vêtements moulants ou trop courts. Vous comprendrez vite les attitudes vestimentaires à adopter, surtout en croisant les regards. Je me souviens qu’en Inde je n’ai pas pu me baigner dans la mer en dehors des plages prévues pour les touristes. J’ai testé une fois et me suis retrouvée avec une dizaine d’hommes sortis de nul part autour de moi. Dans le sud de la Jordanie, les regards des hommes étaient tellement dérangeants que je ne sortais jamais dans les sans être ultra-couverte. Petit conseil : avoir toujours sur soi une écharpe ou un paréo à sortir pour couvrir ses épaules ou ses genoux et moins attirer les regards.

Ne pas se rendre vulnérable

Quand on voyage en solo, il est conseillé de faire très attention à ce que l’on boit ou ce que l’on fume et surtout avec qui ! Moins on est lucide, plus on est faible et vulnérable, plus on devient une proie facile à dévaliser. Mon conseil est donc de faire attention avec qui l’on sort, à qui nous offre un verre et d’imaginer le retour à sa guesthouse avant même de commencer à boire. Si vous êtes plusieurs à revenir à votre hôtel, tout va bien, si vous êtes seule, mieux vaut éviter de boire de façon inconsidérée pour garder la maitrise de son attitude. Parfois mieux vaut prendre un taxi que de risquer sa vie dans les rues. Je pense notamment à certaines villes d’Amérique du sud qui deviennent coupe gorge passé 9h du soir. Ce n’est pas un mythe mais bien une réalité.

Ecouter les conseils des locaux

A mon arrivée en Amérique du sud, j’ai rencontré beaucoup de voyageurs qui se sont fait voler leurs affaires en pleine journée au détour d’une rue. Un coup de malchance mais souvent aussi d’imprudence. Mon conseils est donc d’écouter les conseils des locaux, ils connaissent mieux que quiconque les quartiers où il ne faut pas mettre les pieds. Quand quelqu’un vous dit de ranger votre appareil photo car vous attirez les regards, rangez-le, quand on vous dit de ne pas rester dans un quartier car il est dangereux pour les touristes, quittez-le. Si je ne me suis pas sentie plus en insécurité que cela en Asie, j’ai par contre eu beaucoup plus de craintes en Amérique du Sud. J’ai donc pris pour habitude en arrivant dans une guesthouse de demander les quartiers à éviter, les attitudes à adopter avec mon appareil photo, etc… J’ai obtenu ainsi de précieux conseils qui m’ont évité de sérieux problèmes.

Ne pas tenter avec vos richesses

La majorité des pays que vous allez traverser, que ce soit en Asie, en Afrique ou en Amérique du sud sont des pays pauvres. Nous autres étrangers représentons une source d’argent facile. Voler des bijoux, un reflex numérique ou un ordinateur portable et les revendre permet de faire vivre une famille plusieurs semaines voire plusieurs mois alors mieux vaut réfléchir à deux fois à ce que l’on prend avec soi avant d’aller se promener. Durant mon voyage, je n’ai porté aucun bijou de valeur. Mon matériel photo et informatique pouvait néanmoins tenter. En Amérique du sud par exemple, je ne gardais jamais mon appareil photo autour de mon cou. Il était toujours rangé dans mon sac et ne le sortais que quand j’avais envie de faire un photo. Je n’ai pas adopté la manière la plus spontanée de prendre des photos mais c’est le prix à payer pour se sentir en sécurité. Je ne sortais jamais avec un sac le soir mais toujours avec le minimum vital dans les poches, c’est à dire de quoi me payer à boire et à manger, et toujours un billet facile d’accès à donner en cas de problème.

La peur de l’insécurité ne doit pas être un frein au voyage en solo mais plutôt un élément motivant pour se dépasser et repousser ses propres limites de l’impossible (sans pour autant prendre des risques inconsidérés). J’ai pour habitude de dire que l’insécurité est à chaque coin de rue, ailleurs dans le monde comme ici chez nous. Pourquoi se mettre des barrières et se priver d’une aventure hors du commun (cf Bref. J’ai fait un tour du monde), alors que vous pouvez vivre le même type d’imprévu, de vol ou de blessure chez vous ? Avec le temps, vous apprendrez à vous sentir chez vous partout dans le monde après quelques jours de voyage seulement.

Voyager en solo : pour aller plus loin

De nombreuses autres voyageuses sont devenues comme moi addicts au voyage en solo. Pour aller plus loin sur leur retour d’expériences, je vous conseille l’excellent article de Marie-Julie, astuces des voyageuses en solo, publié sur son blog Taxibrousse ou celui de Corinne du blog petitesbullesdailleurs.

Je vous invite aussi à consulter les nombreux autres articles sur le sujet dans la rubrique le voyage en solo par une fille pour les filles.

Si vous aussi avez des petites astuces à partager, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires.

Pour me suivre dans mes prochaines aventures, n’hésitez pas à vous abonner à mes comptes Facebook, Instagram, Pinterest et twitter.

Pour partager sur Pinterest :

Conseils pour voyager seule en toute sécurité

More from Adeline

Le jour où… j’ai testé le fish foot massage

Les massages thaïlandais énergiques, tout le monde connais ! Lors de mon séjour...
Lire la suite

23 Commentaires

  • Tes conseils sont très pertinents. Ils s’adressent aux voyageuses et voyageurs en solo mais aussi aux autres… Le sourire, le respect des traditions, l’écoute des locaux, le non-étalage des richesses… sont importants pour réussir son voyage.
    Encore un bon article ! Merci

  • Très bon conseils, je regrette que nombre de voyageurs ne fassent pas attention à ton point 6 – style 2 appareils autour du coup et une caméra dans un petit village d’Indonésie 🙁

    Attention à l’excès de sourire quand même, ça peut faire mal aux zygomatiques ! Et surtout, parfois il vaut mieux « faire la gueule » et tracer son chemin.

  • Je pense que tant que l’on n’a pas franchi le pas, on reste submergé par ce genre de craintes. Se jeter à l’eau semble être le meilleur moyen d’y remédier car plus on attend, plus on cogite, inventant tout type de phrases avec des « SI » et des « MAIS », et moins on a le courage de se lancer.

  • Superbe conseils, je crois qu’il faut y aller de bon sens. ëtre logique dans nos décisions, le conseil que je garde le plus est de faire attention à ce que tu bois ou fume et avec qui. TRÈS TRÈS IMPORTANT, pour tous et partout.

    Merci de partager.

    Norm

  • J’ai voyagé seule en Amérique latine et j’ai suivi ces conseils + je prenais souvent le taxi à la nuit tombée même pour quelques mètres 😉

    En couple, j’ai fait le tour du monde et je me suis sentie en sécurité aussi…par contre depuis 2 ans je voyage avec bébé et j’avoue que j’ai à nouveau des angoisses qui reviennent ! Ce soir, nous partons à l’île Maurice avec les enfants donc je vais appliquer tes conseils de zénitude !

  • Bonjour, merci encore une fois pour cet article complet et clair :p !

    J’avais conté dans l’article précédent l’histoire de mon ami, il m’a expliqué comment il voyageait seul et ses conseils étaient similaires aux vôtres !

    C’est peut être ça mon plus gros problème, transporter des richesses, je me dis que j’aurais beaucoup de mal à voyager sans mon laptop…

    Enfin bon, chaque chose en son temps, tout d’abord la trajet à réaliser !

    Marie 🙂

  • En fait, le sourire ça ne marche pas partout. Je pense à la Russie, par exemple, où on attire pas forcément la sympathie en montrant ses dents : on passe surtout pour un crétin ! Ils réservent le sourire à certaines occasions spéciales, pas au tout venant.

    Sinon, je suis d’accord, c’est avant tout une histoire de bon sens. Se comporter comme on le ferait ici… J’ai envie de raconter une anecdote. J’étais seule en Bosnie, et je discutais voyage solo avec une fille qui avait été seule en Amérique latine. Pendant son séjour, une touriste, elle aussi en solitaire, avait été violée et assassinée. Elle avait passé la soirée dans un bar à raconter partout qu’elle comptait aller se faire un bain de minuit, nue, pour profiter de la pleine lune. Tous les ingrédients d’un gros ratage sont là… et ça n’a pas loupé, même si c’est dramatique. Un peu de bon sens aurait dû lui mettre la puce à l’oreille 🙁

      • @Oreille @Bruno c’est vrai qu’il y a des zones où le sourire n’est pas forcément le bienvenu mais dans la plupart des cas, il facilite quand même le contact. J’ai des souvenirs dans les Andes où la dureté de vie ne prêtait pas forcément aux sourires, par contre une fois descendue en Amazonie, les populations étaient plus enclines à communiquer et donc à sourire.
        Comme le dit Madame Oreille, c’est une question de bon sens. Il suffit de « sentir » les choses et à minima de ne pas faire ailleurs ce qu’on ne ferait pas chez nous !

        • Oui c’est clair ! Je me souviens aussi que dans les Andes les gens étaient plutôt fermés… J’ai d’ailleurs pris assez peu de photo de la population là-bas . Pas du tout le même rapport qu’en Asie !

  • Très bonnes astuces. il y a certaines règles de sécurité à respecter, et je me demande encore comment les gens peuvent ne pas y penser. Quand au sentiment d’insécurité, personnellement, je me suis senti moins en sécurité dans certaines villes de france que dans d’autres pays.

  • Merci pour ces conseils mais j’ai toujours du mal à envisager un voyage seule… Peut être que je devrais simplement me jeter à l’eau sans trop réfléchir et voir dans les faits que cela n’est pas si terrible…

  • Je suis entièrement d’accord avec tes conseils. On se doit d’être modeste, de découvrir les traditions locales, d’écouter les populations et de s’adapter aux situations.

    Merci pour cette article très bien rédigée. Au plaisir de lire tes prochains articles.

  • J’ai l’impression que dans certains endroits il y a même plus de femmes seules que d’hommes seuls, comme quoi les plus courageux ne sont pas forcément les hommes…

    Y a une part importante de psychologie, ça vient avec l’expérience et la pratique.
    Si on observe des règles basiques ça devient déja nettement moins dangereux, ça me troue toujours autant de voir des touristes sortir des liasses de billets équivalent à un salaire annuel local !

  • Tout à fait d’accord avec ces conseils! Car s’il faut être prudent lorsqu’on voyage en solo, il faut l’être encore plus lorsqu’on voyage solo et qu’on est une femme. Ehh, c’est la vie! Ta première photo est au Pérou? 🙂

  • Merci pour tous ces conseils bien détaillés. Je prévoie de partir au Perou et j’ai du mal à me renseigner sur Internet. Donc déjà ton billet commence bien pour ma prise d’informations.

  • Coucou Adeline , J’ai 14 ans et j’aimerai partir en thailande 1 an dans une famille d’acueil. Je me suis déjà renseignée sur AFS ( Je sais pas si tu connais ) Et ça m’interesse vraiment ! Après je sais pas si c’est bien de partir après le brevet ou attendre ma majorité …J’aimerai savoir .( Les risques surtout ) Voilà , merci d’avance .

  • Perso si j’ai bien un conseil à donner à une apprentie voyageuse c’est de débuter une petite période en Europe. Perso je suis actuellement à Rome pour une semaine complètement seule et pourtant comme tu disais dans tes autres autres articles, je me sens jamais seule. C’est mon premier jour dans la ville éternelle et j’ai déjà lié des amitiés (alors que je ne suis pas quelqu’un d’extremement sociable non plus , ni même tout à fait bilingue). En fait on s’ennuie pas vraiment, on visite, on marche et , en Italie du moins, le sourire est essentiel 🙂 sans ça je pense que j’aurais pas fait de chouettes rencontre comme celles d’aujourd’hui. Après comme partout ailleurs, il y a beaucoup de pickpockets mais quand tu vois certains touristes avec les sacs à main ouverts pendant qu’ils prennent des photos… ça tenterait n’importe qui..
    Mais sinon pour les plus hésitants à tenter l’expérience, mieux vaut commencer petit à petit 🙂 en tous cas pour ma part c’est une formidable découverte, j’attend de voir comment on se sent au bout d’une semaine 🙂
    (merci en tous cas j’ai découvert ton blog avant de partir et c’est une formidable source d’inspiration!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *