Accueil > Week-end à Marrakech : mes 10 incontournables

Week-end à Marrakech : mes 10 incontournables

par Adeline
Publié Mis à jour le

Visiter Marrakech en un week-end, c’est s’offrir une parenthèse dépaysante, gourmande, et effervescente à 3 heures seulement de Paris. De palais en souks, d’adresses gourmandes en lieux insolites, je vous emmène à la découverte de la cité rouge, une ville aux mille visages.

Liens utiles pour réserver son séjour à Marrakech

Que faire et visiter en un week-end à Marrakech ? Mes 10 idées

Le Maroc est un pays que j’ai pas mal exploré il y a une vingtaine d’années. Marrakech, Ouarzazate, Agadir, Essaouira, toutes ces villes que la proximité aérienne avec Paris rendaient facilement accessibles pour trouver le soleil quand l’hiver devenait trop long pour la parisienne que j’étais.

Il y a peu j’ai retrouvé la Marrakech traditionnelle que j’ai aimée par le passé, mais surtout constaté combien elle devenait contemporaine. Les souks se modernisent et offrent un mélange de petits boutiques encore très traditionnelles, comme des adresses de designers locaux. La scène gourmande est aussi en plein développement. On trouve à Marrakech aujourd’hui aussi bien des petits restaurants de rue, que des adresses branchées avec des chefs de renommée internationale à leur tête. Au coeur de la Medina, j’ai aimé retrouver ces couleurs, ces saveurs, ces petites adresses, ces souks tentaculaires et les odeurs qui font de Marrakech une escapade fascinante.

1- Se laisser transporter par la ferveur de la Medina

On trouve des Médina dans toutes les villes du Maroc. Ce sont les vieilles villes qui abritent souks, palais, jardins, mosquées, hammams, etc…. A Marrakech, la Médina est encerclée par des remparts, c’est une ville tentaculaire fondée en 1070. La mosquée almohade de la Koutoubia et son minaret du XIIème siècle sont les emblèmes de la ville, et de véritables joyaux (non accessibles aux non musulmans). Si vous avez déjà visité Séville alors sachez que ce minaret a servi de modèle à la sublime Giralda. Quand on connait les deux, on y trouve des similitudes !

La place Jemaa El-Fna est l’un des centres incontournables de cette médina et le point central pour accéder aux souks. Le jour la place est calme et le lieu idéal pour déguster un jus de fruit frais. En fin de journée elle s’anime avec des stands de rue, des danseurs, des charmeurs de serpents…

Au sein de la Médina, de véritables joyaux se visitent tels que les tombeaux saadiens, le palais de Bahia ou la Medersa Ben Youssef. Si j’ai visité cette dernière, je ne connais pas les deux autres. Une bonne raison pour retourner dans la ville rouge.

Pour vous familiariser avec la Médina de Marrakech, pourquoi ne pas faire une visite privé avec un guide ? Vous pouvez réserver ici

2- Se perdre dans le dédale des souks de la médina

Se perdre est mon activité favorite en voyage. J’aime marcher le nez en l’air, observer, sourire, m’arrêter parler, photographier, c’est comme ça que je trouve l’âme d’une ville ou d’un village, que je sais les apprécier aussi. La médina et les souks de Marrakech se dégustent tels un bonbon acidulé, un carré de chocolat, ou une cuillère de crème brûlée fondante et croquante à la fois. Pour les bouches salées, ce sera tel un tajine de poulet aux tomates confites. Au choix !

A Marrakech, les souks sont divisés par univers : souk des bijoutiers, du cuir, des teinturiers, des épices, des musiciens, de la laine… Impossible de vous dire où chacun se trouve, ou par lequel il faut commencer, perdez-vous. Ouvrez grands les yeux, faites confiance à vos sens et profitez. C’est mon meilleur conseil. Et si vous vous perdez, demandez votre chemin, c’est le meilleur moyen d’entrer en contact avec les marocains et d’engager la conversation.

3- Visiter la Medersa Ben Youssef, chef d’œuvre arabo-andalou du Maroc

La medersa Ben Youssef est l’un des chefs-d’oeuvre arabo-andalous du Maroc. Elle a été édifiée au XVIème siècle par le sultan saadien Abdallah El-Ghalib Billah. Si à l’origine c’était une école coranique où on enseignait les sciences religieuses, elle est devenue par la suite une école plus généraliste où étaient enseignées mathématiques, philosophie, médecine ou géographie…

Située dans le quartier Ben Youssef, cette medersa a été une institution de premier rang pouvant accueillir jusqu’à 900 élèves. En se divise en plusieurs parties : les chambres, qui se situent au rez-de-chaussée et à l’étage, sont distribuées autour de la cour centrale. Enfin la salle de prières se trouve dans le prolongement de celle-ci. J’ai beaucoup aimé la cour centrale où se côtoient marbre, faïences et bois, avec un petit bassin en son coeur. Une magnifique architecture travaillée avec minutie.

4- Visiter la maison de la photographie de Marrakech

Je m’étais toujours promis, si un jour je retournais à Marrakech, d’aller visiter la Maison de la photographie. Située dans une jolie maison du quartier Ben Youssef, non loin de la Medersa, elle abrite une magnifique collection de 3500 clichés du Maroc des année 1870 à 1950 (la collection tourne). A l’image du musée national de la photographie de Schköder, visité lors de mon road trip de 2 semaines en Albanie, qui présente un sublime héritage du pays recueilli par 3 générations de photographes, la maison de la photographie de Marrakech offre un témoignage aussi sublime qu’émouvant du Maroc d’autrefois. Je n’ai pas été déçue par tous ces clichés en noir et blanc d’un Maroc des villes et des campagnes.

En fin de visite vous pouvez vous poser sur la terrasse avec vue sur les toits et minarets de la Médina.

Pour tout savoir sur l’exposition permanente et les expositions temporaires, rendez-vous sur le site Maisondelaphotographie.ma

5- S’offrir un moment jazzy et gourmand au Riad Monceau

Situé dans le Derb Jamaa, à deux pas de la place Jemaa el-Fna, le Riad Monceau est le lieu parfait pour s’offrir une soirée gourmande, une pause bien être ou un cours de cuisine à Marrakech. Ouvert il y a 20 ans par Marc Antoine, le riad est un oasis gourmand et jazzy en pleine Médina.

Diner à la Pergola by Abdel Alaoui au son d’un live de jazz

Depuis le début de l’année 2023, c’est le chef franco-marocain Abdel Alaoui (que vous avez peut-être vu dans C à vous sur France 5 ou écouté sur Europe 1) qui a repris les rênes de La pergola, le restaurant en toit-terrasse du Riad Monceau. Il y propose une carte de plats à partager (ou pas). Parmi mes incontournables : la Nabrick en entrée (une pastilla de méchoui d’agneau et fromage frais) et son plat signature la Kefta qui pleure, épicé comme il faut, en référence au plat le tigre qui pleure pour ceux qui ont la réf. Vous accompagnez tout ça d’un cocktail comme la Pergola sait bien en imaginer et en servir, et vous avez tous les ingrédients pour passer une très bonne soirée à Marrakech !

Outre les signatures culinaires, Abdel Alaoui à la Pergola et Myriam Ettahri qui signe la carte du bistrot arabe, le riad Monceau fait de plus en plus sa réputation à Marrakech sur ses soirées Jazz. Doté d’un directeur artistique en la personne du violoniste Jalal el Allouli, c’est l’assurance du soirée réussie dans un palais qui s’illumine à la tombée de la nuit, et réveille à merveille vos sens gustatifs, visuels et sonores.

Prendre un cours de cuisine à Marrakech

La cuisine fait partie des raisons pour lesquelles nous voyageons. Il m’arrive souvent de prendre des cours de cuisine et à Marrakech je n’ai pas dérogé à cette règle. Bon il faut dire que j’avais la chance d’avoir un cuisinier de luxe en la personne d’Abdel pour apprendre à faire son Tiramisouk, un tiramisu revisité aux saveurs marocaines (amlou, oranges, fleur d’oranger…). Bon 10000 calories la portion mais c’est excellent !

Ensuite, nous avons repris le rythme normal des cours tels qu’ils se passent au riad avec les cuisinières, et avons appris à faire un Mancha de Légumes en entrée puis un tajine de poulet aux tomates confites. Je suis trop gourmande pour vous dire que ce n’était pas bon ! C’était excellent.

Après le cours, nous dégustons ces belles recettes de cuisine marocaine autour d’une table du bistrot arabe.

Une nuit au riad Monceau

Le riad propose aussi 10 chambres très agréables réparties autour du patio de ce magnifique palais arobo-andalou. Le lieu est vraiment hyper bien situé à proximité de la place Jemaa-el-Fna, par contre n’y allez pas si vous êtes couche-tôt. En effet tous les soirs le concert de jazz anime le riad jusqu’à 23 heures. La terrasse du bistrot arabe se trouve autour de la piscine et les chambres donnent toutes sur le patio. Je vous laisse imaginer le bruit ambiant jusqu’à minuit/une heure du matin. Personnellement j’ai aimé dormir dans ce palais arabo-andalou où telle une princesse d’un conte des mille et une nuit, mes nuits ont été bercées par un imaginaire débordant.

Les chambres ont une décoration singulière : instrument de musique donné par un musicien du groupe de jazz, de sublimes photos de la fille du propriétaire, et autre objets de décoration.

Le riad possède aussi un coin bien-être où il est possible de se faire masser et un petit endroit divin avec jacuzzi à privatiser… Du bonheur.

Pour réserver un cours de cuisine, une nuit au riad Monceau, une table à la Pergola ou au bistrot arabe, une seule adresse riad-monceau.com

6- Visiter le jardin Majorelle

Quand on pense à Marrakech, le Jardin Majorelle nous vient en tête assez rapidement. Malgré mes différents séjours dans la cité rouge, je n’y étais jamais allée. Victime de son succès, il est aujourd’hui beaucoup trop fréquenté par des gens qui ne pensent qu’à se photographier devant les murs bleu Majorelle.

Je l’ai visité à l’ouverture et déjà il y avait du monde, beaucoup de monde. Tellement de monde que j’ai fait la queue dans les allées. Bref, je n’ai tellement pas su trouver l’âme de ce jardin créé en 1920 par le peintre Majorelle, racheté par Yves Satin-Laurent et Pierre Bergé en 1980, que je n’ai fait que 4 photos du site.

Je l’ai mis dans les incontournables parce qu’on veut tous visiter ce lieu lors d’un séjour à Marrakech, mais sincèrement faire la queue pour visiter un jardin, c’est inconcevable pour moi. Si c’était à refaire je n’irais pas. Bref je serais bien curieuse d’avoir vos avis dans les commentaires.

J’ai par contre beaucoup aimé le Musée des arts Berbères Pierre Bergé. Celui-ci se situe dans l’enceinte du jardin. A l’intérieur, on y se trouve une très belle collection de costumes, d’objets, d’armes et de bijoux à la scénographie très soignée. Magnifique et pour le coup pas grand monde le visite.

A savoir : depuis début 2023, les billets se réservent uniquement en ligne sur le site Jardinmajorelle.com. Si vous souhaitez les visiter malgré la surfréquentation évidente, pensez bien à réserver votre entrée avant votre séjour.

7- Visiter le musée Yves-Saint-Laurent

Tant qu’à être au Jardin Majorelle, pourquoi ne pas visiter le musée Yves-Saint-Laurent. Derrière cette architecture originale réalisée par le Studio KO sur l’inspiration de l’oeuvre du couturier, se cache une exposition permanente sur un thème lié au travail du couturier, ainsi que des expositions temporaires photographiques ou artistiques autour du Maroc.

Je n’ai malheureusement pas pu le visiter car il était fermé le jour où j’ai visité le jardin Majorelle. Ne prévoyez pas une visite le mercredi 😉

Pour connaitre les horaires/jours d’ouverture, et tout savoir sur les expositions, rendez-vous sur le site museeyslmarrrakech.com. Vous pouvez acheter un billet combiné Jardin Majorelle + Musée des arts Berbères Pierre Bergé + Musée Yves-Saint-Laurent

8- Se poser dans le jardin secret, une oasis poétique au cœur de la Médina

Le jardin secret est une alternative très poétique au Jardin Majorelle. C’est en pleine Médina, à l’ombre de deux riads que se cachent deux jardins imaginés par le paysagiste Tom Stuart-Smith. L’un est exotique, l’autres est islamique. Tous deux invitent à la flânerie, à se poser à l’ombre d’un olivier et profiter d’une ambiance paisible alors qu’à deux pas de là les rues de la Médina s’agitent.

J’ai largement préféré ce jardin à celui de Majorelle. Ouvert récemment, il est aussi moins connu. On en reparlera dans quelques mois ou quelques années.

Pour tout savoir (horaires d’ouverture, adresse, tarifs…), rendez-vous sur le site lejardinsecretmarrakech.com/fr

9- Visiter le MAP, Monde des Arts et de la parure

Le Monde des Arts et de la Parure est un nouveau musée qui a ouvert ses portes en novembre 2022 au cœur de la Kasbah de Marrakech. Le MAP invite à découvrir une collection de quelques milliers de bijoux, accessoires, et autres parures chinés dans le monde entier. Cette collection unique a été rassemblée par Marlène et Paolo Ponce-Gallone au cours de leurs 40 ans de voyages autour du monde.

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de visiter ce musée mais il parait qu’il est magnifique et mérite vivement le détour.

Pour tout savoir, rendez-vous sur le site lemapmarrakech.com

10- Glamping dans le désert d’Agafay, à une heure de Marrakech

Si vous passez un long week-end à Marrakech, pourquoi ne pas sortir de son effervescence pour aller vous poser dans le désert d’Agafay. Situé à moins d’une heure de Marrakech, à vous dépaysement dans un paysage lunaire. Non pas de sable ici mais de la roche creusée par les oueds à perte de vue. Le désert d’Agafay est le lieu idéal où faire du glamping au Maroc. Il est aussi possible d’e’y faire des excursions à la journée, mais je vous recommande vraiment de dormir dans l’un des camps pour une nuit magique et étoilée. L’expérience d’une nuit dans le désert est à vivre au moins une fois dans sa vie.

Vous pouvez trouver des excursions dans le désert d’Agafay ici et réserver un camp nomade ici

Carnet pratique pour passer un week-end à Marrakech

Aller à Marrakech depuis la France

Les compagnies Royal Air Maroc et Air France assurent des vols réguliers depuis Paris-Orly. Depuis Nantes et d’autres grandes villes de France, vous trouverez des vols sur Transavia, Easyjet ou Volotea. Pour trouver les meilleurs prix, rendez-vous sur Skyscanner.

Trouver un taxi à l’aéroport de Marrakech-Menara

Vous pouvez organiser un taxi avec votre hôtel ou bien en trouver un directement à la station de taxi. Sachez que les prix sont réglementés à Marrakech avec un tarif fixe selon si vous vous rendez en ville ou à la Palmeraie, et si vous voyagez de jour ou de nuit.

Visiter Marrakech pendant le ramadan

Il n’y a aucun problème à partir en week-end à Marrakech durant le ramadan. Les horaires d’ouverture des musées et des boutiques sont aménagées, à vous de vous renseigner auprès de votre hôtel ou des sites internet pour ce qui est des musées. La majorité des restaurants restent ouverts. Je n’ai pas trouvé cela plus compliqué qu’à une autre période de l’année. On sent juste que le rythme est ralenti en journée. Par contre les nuits sont festives !

Guide de voyage à Marrakech

Si vous cherchez un petit guide pratique, avec plein de bonnes adresses, je vous recommande Un grand week-end à Marrakech aux éditions Hachette. Quand je visite une ville, en France ou à l’étranger, c’est le guide que j’ai adopté. Il est petit, pratique et tient dans une poche.

Trouver un hôtel à Marrakech : médina ou palmeraie ?

Si vous cherchez une expérience traditionnelle alors dirigez-vous vers la Médina pour dormir dans l’un de ses nombreux riads. Sachez que vous êtes en plein coeur de l’activité de la ville et que cela peut-être bruyant. Tous n’ont pas une piscine, et quand elle existe, elle est petite et pas forcément propice à se poser, plutôt à se rafraichir.

Réserver un hôtel dans la Médina

Si vous cherchez plutôt à vous poser sur les bords d’une piscine un livre dans les mains, et visiter Marrakech entre deux baignades, alors je vous recommande plutôt de trouver un hôtel du côté de la Palmeraie. Là vous aurez un éventail de choix assez large.

Réserver un hôtel dans la Palmeraie

J’ai testé les deux. J’ai aimé être dans la Médina pour pouvoir faire tout à pied, profiter des souks, des palais, des restaurants, mais il faut reconnaitre que l’agitation et le bruit peuvent être fatiguant. A la Palmeraie, on trouve plus le côté vacances. Un coup de taxi pour la Médina et vous voilà au coeur de l’activité. C’est ce que je recommande à ceux qui recherchent aussi bien le côté culturel que le côté reposant de Marrakech.

Trouver une carte sim à Marrakech

Visiter Marrakech peut être une façon de déconnecter de votre téléphone. Attention à bien désactiver vos données à l’étranger sinon cela pourra vous coûter très cher. Si vous souhaitez néanmoins resté connecté et acheter une carte SIM, sachez qu’il y a trois réseaux au Maroc : Maroc Telecom, INWI et Orange. Si vous restez à Marrakech, l’un des 3 fera l’affaire. Si vous souhaitez aller dans le désert, Orange parait être mieux côté. Vous trouverez le stand des 3 opérateurs à la sortie de l’aéroport. Je n’avais pas pris de carte SIM donc je n’ai pas idée du prix mais j’imagine autour de 10 euros.

Activités à faire lors d’un week-end à Marrakech & dans ses alentours

De la visite privée de la médina à la nuit dans le désert d’Agafay, en passant par une visite gastronomique, vous trouverez de nombreuses idées ci-dessous pour sortir de l’agitation de la ville comme pour en profiter.

Carte de Marrakech

Voici la carte de tous mes incontournables à faire en un week-end à Marrakech. Cliquez sur la carte pour pouvoir zoomer de plus près sur le centre historique de la ville.

carte de Marrakech avec mes incontournables à visiter en un week-end
5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire