Visiter Séville et se laisser charmer par la belle andalouse

Séville, la belle andalouse, est en train de s’imposer comme l’une des villes incontournables à visiter en Espagne. Moins fréquentée que la méditerranéenne Barcelone, elle est culturelle, pétillante, parfumée, ensoleillée et séduit incontestablement tous les visiteurs qui passent par l’Andalousie. Entre ses somptueux palais, ses airs de flamenco, ses délicieuses tapas et ses petits quartiers traditionnels où l’on aime se perdre, on ne s’y ennuie pas une seconde. Retour sur mon séjour à Séville.

Visiter Séville en un week-end : que voir ? Que faire ?

Je ne suis pas très en avance pour vous conter Séville. Ce voyage avec deux amies remonte à plus de deux ans maintenant. Il a fallu que je me replonge dans mes photos pour me dire que c’était bien dommage de les laisser dormir dans un disque dur… C’était en mai 2017 et j’y suis restée une semaine, un peu seule avant que les filles ne me rejoignent, et puis c’est avec elles que nous avons pousser les portes de ce monde andalou aux influences multiples. Gros gros coup de coeur !

Itinéraire pour visiter Séville en un week-end

L’article est long et comporte de nombreuses photos, alors cliquez directement sur les liens ci-dessous pour rejoindre les chapitres qui vous intéressent ou laissez vous tout simplement guider en faisant défiler l’article.

En arrivant dans le centre historique de Séville, on ne peut être qu’époustouflé par son architecture. Si la cathédrale et le Real Alcázar sont classés au Patrimoine mondial de l’humanité, il y a aussi toutes ces petites rues de Santa Cruz où il est agréable de se promener, ces nombreux palais qu’il ne faut pas ignorer et toutes les portes de ces églises qu’il ne faut pas hésiter à pousser pour admirer les fameuses Imágenes, ces vierges larmoyantes qui animent tant les sévillans.

A Séville il faut flâner, se perdre et se laisser charmer par ce musée à ciel ouvert.

La Cathédrale gothique et la Giralda

La cathédrale gothique est une oeuvre d’art à elle toute seule. C’est la plus grande au monde et si l’on veut utiliser d’autres superlatifs, c’est la 3ème plus grande cathédrale derrière Saint Pierre de Rome et Saint Paul de Londres.

On ne peut visiter Séville sans découvrir la cathédrale et la fameuse Giralda

Elle est singulière cette cathédrale car autrefois, en lieu et place de celle-ci, se trouvait la Grande Mosquée almohade construite au XIIème siècle lors de la domination musulmane. De celle-ci ne reste que la Giralda, l’ancien minaret qui ressemble fortement à celui de Marrakech pour ceux qui connaissent, et la cour des orangers, si graphique vue du haut de la tour.

Depuis le haut de la Giralda à Séville, on voit très bien les toits de la cathédrale

A l’intérieur, la cathédrale est gigantesque. Elle est composée de 5 nefs et de nombreuses chapelles. Vous ne pourrez pas passer à côté du (très doré) retable gothique, réalisé par Pierre Dancart, qui relate les scènes de l’ancien testament et de la vie du Christ, ainsi que du mausolée de Christophe Colomb.

Il faut emprunter la rampe qui vous emmène en haut de la Giralda. Situé à plus de 90m de haut, c’est le point culminant de Séville. Autrefois le muezzin montait cette rampe avec son âne pour faire ses appels à la prière.

La cour des orangers est l’un des autres vestiges de la Grande Mosquée. Du haut de la Giralda, on distingue bien le mélange des genres et des influences.

Vue sur le patio des orangers de la cathédrale de Séville depuis le haut de la Giralda
Le patio de banderas, Séville
Le patio de banderas fait partie du Real Alcazar mais il est en accès libre. On y a une belle vue sur la Giralda

Pour visiter la cathédrale et la Giralda, surtout en haute saison et/ou pour vous éviter de faire la queue, qui croyez-moi peut être impressionnante, je vous conseille de réserver votre billet coupe-file. Vous trouverez le lien en fin d’article dans le paragraphe dédié ou en cliquant ici.

Retour en haut

Real Alcázar, le somptueux palais de Séville

Derrière les remparts qui ne laissent rien paraître de ce qu’ils dissimulent, se cache un palais digne d’un conte des mille et une nuits. Mêlant les styles gothique, arabe et Mudéjar, le Real Alcázar est un enchevêtrement de patios, de jardins et de palais, tous aussi somptueux et majestueux les uns que les autres. Ils se dégustent au fil des histoires racontées par l’audioguide.

Patio du Real Alcazar à Séville - Espagne

Il faut s’attarder sur les détails de l’architecture : les sculptures, les céramiques et ce, du sol au plafond. Ce style arabo-hispanique est vraiment unique.

Intérieur du Real Alcazar à Séville
Patio du Real Alcazar à Séville

Il faut se perdre dans les jardins, admirer les fontaines et se laisser transporter dans une autre époque. Au printemps et en été, lorsqu’ils sont fleuris, ils sont somptueux ! Vous y verrez des oranges aussi. Pas de patio sans orangers dans ce palais !

Jardins du Real Alvazar avec vue sur la Giralda - Séville, Espagne
Jardins du Real Alcazar, Séville

Le Real Alcázar est la résidence officielle de la famille royale d’Espagne lorsqu’elle est en visite à Séville.

Comme pour la cathédrale, je vous conseille vivement de réserver un billet coupe-file pour visiter ce palais. Vous pouvez le réserver en cliquant ici ou vous reporter au paragraphe dédié à ces billets en fin d’article.

A Séville, il y a ces monuments qui font sa réputation et attirent les visiteurs. Il y a aussi toutes ces portes qu’il faut pousser pour découvrir le monde merveilleux de l’architecture mudéjare et des azulejos. Même si ces deux emblèmes de Séville sont sublimes, j’estime que d’autres palais, bien moins connus et fréquentés, méritent tout autant le détour. Je vous y emmène 🙂

Retour en haut

Palais de las Dueñas, ses patios et jardins paisibles

Situé dans le quartier de la Alfalfa, le palais de la Dueñas est certainement celui que j’ai le plus aimé derrière le Real Alcázar. Beaucoup moins fréquenté, on peut prendre le temps de s’asseoir sur un banc et admirer les détails des galeries ou des jardins, des fontaines ou des oeuvres d’art et humer orangers et citronniers.

Le palacio de las dueñas à Séville, Andalousie #espagne

Séville : porte du palacio de las duenas
Jardins du palacio de la dueñas à Séville en Andalousie

Construit entre les XVè et XVIème siècles, l’architecture du palais de la Dueñas mêle les styles Gothique, Mudéjar et Renaissance. Il est plus petit mais bien plus coloré que l’Alcázar et, ici encore, les détails nous émerveillent.

Ce havre de paix situé au coeur de la ville est la résidence privée de la famille d’Albe.

Retour en haut

La Casa de Pilatos

Avec ses marbres et bois finement sculptés, ses magnifiques mosaïques d’époque, ses galeries et ses jardins, la casa de Pilatos a su me charmer. C’est une très belle représentation de l’art sévillan que l’on trouve ici. Le patio intérieur est juste sublime et laisse sans voix.

Construite entre les XVè et XVIème siècles dans le quartier de San Bartolomé, la casa de Pilatos mêle les styles Renaissance, Mudéjar et Baroque. 

Intérieur de la casa de Pilatos à Séville en Andalousie #espagne

Face à Face dans la casa de pilatos à Séville en Andalousie #espagne
La casa de Pilatos à Séville en Espagne

Les magnifiques mosaïques de la casa de Pilatos à Séville en Andalousie #espagne

On s’y sent bien et on n’a pas envie d’en partir. On se dit qu’on n’a pas assez admiré tous ces détails qui font la magnificence de ce palais.

Retour en haut

Palais de Lebrija

Enfin le dernier palais que j’ai visité est celui de Lebrija. A vrai dire, je l’ai visité en premier et j’ai bien fait car il est bien moins impressionnant que les autres dans sa structure. Il est plus petit aussi. J’ai juste craqué sur son escalier décoré d’azulejos peints dans le quartier de Triana et datants du XVIè et XVIIème.

Cour intérieur du Palacio de Lebrija à Séville, Andalousie #espagne

Intérieur du Palacio de Lebrija à Séville en Espagne
Le palacio de Lebrija à Séville - Espagne
Les escaliers en mosaïques du Palacio de Lebrija à Séville en Andalousie

Retour en haut

La place d’Espagne et le parc de Maria Luisa

La majestueuse place d’Espagne est l’un des seuls souvenirs qu’il me restait de mon voyage scolaire des années 90. Elle est impressionnante mais ce n’est pas le meilleur souvenir que je garde de ce dernier voyage. Construite en 1929 pour l’exposition ibéro-américaine, elle est finalement assez récente contrairement à tout le reste. Je crois que l’architecture Mudéjare a su toucher mon coeur.

La place d'Espagne à Séville

Pour se reposer, le parc Maria Luisa voisin est idéal. Très étendu, il offre une belle pause bucolique dans le ville. Je n’en garde pas un bon souvenir puisqu’un pick pocket est venu nous voler un sac alors que nous étions assises sur un banc. Nous n’avons rien vu venir alors le seul conseil que je puisse vous donner si vous allez dans ce coin : garder bien vos affaires sur vous.

Retour en haut

Metropol Parasol, des champignons dans la ville

Vous ne pourrez pas passer à côté de ces champignons géants dans le quartier d’Alfalfa. Construite en 2011 sur la Plaza de la Encarnación par l’architecte berlinois Jürgen Mayer, cette structure en bois sur laquelle on peut se balader, offre une belle vue sur la ville. Très sincèrement je n’ai pas trouvé cela exceptionnel. Il faut aimer le mélange des genres. C’est graphique et ça s’intègre plutôt bien dans le paysage mais il y a tellement mieux à faire et à voir dans cette ville.

Metropol Parasol ou las setas, une structure en bois moderne à voir à Séville

Vue sur Séville depuis le haut de la structure las satas à Séville

Retour en haut

Les arènes et la tour de l’or

Situées le long du Guadalquivir, les arènes de Séville se distinguent par leur architecture remarquable qui leur a valu d’être classées aux monuments historiques en 1984. Elles se visitent mais attention, âmes sensibles mieux vaut s’abstenir car il y a un musée qui retrace l’histoire de la tauromachie à l’intérieur.

Arènes de Séville

Entrée des arènes de Séville
Statue devant les arènes de Séville

Un peu plus loin, vous ne pourrez pas passer à côté de la tour de l’Or, un tour construite au XIIIè siècle pour contrôler les passages sur le fleuve. Je ne l’ai pas visitée mais suis passée de nombreuses fois à côté puisqu’il y a une balade aménagée très sympa le long du fleuve.

Tour de l'or, Séville

Retour en haut

Triana et le Guadalquivir

De l’autre côté du fleuve Guadalquivir, se trouve le quartier de Triana, là où autrefois étaient fabriqués les fameux azulejos que l’on voit partout dans la ville. Populaire et colorée, il faut se perdre dans ses rues pour admirer les devantures en céramique, aller découvrir son marché et se balader sur la Calle Betis, la rue qui longe le fleuve.

Le Guadalquivir traverse Séville. De l'autre côté, le quartier de Tiriana est très coloré et c'est que l'on y fabrique les mosaïques

Croisière sur le Gadalquivir à Séville
Faire du canoë sur le Gadalquivir à Séville

Visiter le marché de Tiriana à Séville

Charcuterie du marché de Tiriana à Séville
Charcuterie au marché de Tiriana à Séville

Je ne vous conseille pas de faire la croisière sur le Guadalquivir, vous n’y verrez rien de plus qu’en vous baladant à pied sur les rives. Mieux vaut marcher.

Pour trouver la beauté et l’âme de Séville, il faut pousser les portes !

Peña de Tirana, Séville
Azulejos dans les rues de Triana à Séville
Façade avec des azulejos à Triana, Séville

Retour en haut

Trouver l’âme de Séville

Et il y en a des portes à pousser à Séville pour trouver son âme. Celles des palais, nous l’avons vu plus haut, mais aussi celle des salles de flamenco, des églises ou des bodegas.

Voir un spectacle de Flamenco

Le berceau du flamenco se trouve à Séville, dans le quartier de Triana. Cette danse, vivante et profonde, est d’ailleurs inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’Unesco.

Assister à un spectacle de Flamenco à Seville

Il y a différents endroits où découvrir le flamenco à Séville : le Museo del Baile Flamenco situé dans le quartier de Santa Cruz. Il propose aussi bien des spectacles que des initiations à cette danse.

Vous pourrez aussi assister une représentation dans des tablaos ou dans des peña flamenca. Vous trouverez dans ces dernières la plus pure tradition du flamenco. Dans les endroits les plus connus pour voir cette danse, il y a la Carbonería, la casa de la memoria où je suis allée (et c’était bien), mais pour trouver quelque chose de moins touristique, je vous conseille plutôt d’aller voir du côté de Triana (sala Tronío) ou casa la teatro.

Retour en haut

Boire l’apéro dans une bodega

Bodega dans le quartier de Santa Cruz à Séville en Andalousie #espagne

Imaginez-vous : la soirée est belle et ensoleillée, la température est agréable alors pourquoi se priver d’une petite bodega pour l’apéro ?

Vous en croiserez plein dans les quartiers de Santa Cruz, d’Alameda, de Triana ou d’ailleurs, alors n’hésitez pas à vous y arrêter.

Moins touristique sera le quartier et plus vous y trouverez l’âme de Séville.

Un conseil : éloignez-vous du centre !

Retour en haut

Boire un verre avec vue sur la Giralda

Plus chic, vous pourrez aller à la Terraza de l’hôtel Eme Cathédrale pour boire un cocktail avec vue sur la Giralda. A l’heure où le soleil se couche, où le ciel est bleuté et où la cathédrale s’illumine, c’est magique.

Mais c’est plus cher 😉

Terraza de Eme, un bar rooftop avec vue sur la cathédrale et la Giralda

Retour en haut

Acheter des biscuits au couvent de Santa Ines

Au couvent de Santa Inés, je vous recommande d’aller acheter des madeleines à travers cette petite porte. Vous ne verrez pas la soeur qui prend la commande mais vous entendrez sa voix. Après avoir payé, vous récupèrerez vos gourmandises.

Acheter des biscuits chez les Augustines du couvent de San Leandro, un incontournable à Séville

Retour en haut

Voir les Imagenes

Les Vierges sont partout à Séville : dans les églises comme dans les rues. Il faut vous rendre à la Basilique de la Macarena pour voir la plus belle. La vierge de la Esperanza Macarena serait la statue la plus vénérée de Séville et en voyant la ferveur qu’il règne autour d’elle, on ne peut que se dire que c’est vrai. Si vous voulez en voir d’autres, il parait que la vierge de la Esperanza de Triana, que l’on peut voir à la Capilla de Los Marineros à Triana donc, se dispute aussi la première place dans le coeur des sévillans.

A vous de choisir !

Vierge de la Basilique de la Macarena à Séville

J’ai aimé lever la tête un peu partout pour voir aussi les vierges dans la rue. Elles sont absolument partout.

Les vierges sont partout dans les rues de Séville

Retour en haut

Flâner dans les rues de Séville

Enfin, et ça c’est mon activité favorite dans n’importe quelle ville que je visite dans le monde, il faut flâner ! Se balader et se laisser emporter pas ses sens. Un air de guitare, une danse, une odeur, une couleur, des azulejos… Séville est une ville géniale pour cela !

Prenez votre temps, laissez-vous guider par les imprévus et profitez de tout ce que cette ville peut vous offrir

Flâner dans les rues de Séville

Plaza del cabido, un sublime place en arc de cercle près de la cathédrale de Séville
Une vierge dans les rues de Séville
Les rues de Santa Cruz à Séville

Retour en haut

Envie d’une pause tapas ?

On a envie de pousser la porte de cette façade bien vintage non ?

Le bar Alfalfa, une chouette adresse à tapas à Séville - Andalousie

Jambons pendus au plafond, étagères remplies de bouteilles, le bar Alfalfa est l’endroit où s’arrêter à toute heure de la journée pour manger des tapas. Ici, ça va et ça vient, ça mange sur le pouce et c’est vraiment chouette. Le bar est tout petit, souvent bondé mais tout est fait maison et très bon !

Adresse : calle Candilejo, 1

Intérieur du bar Alfalfa à Séville

Tapas du bar Alfalfa à Séville
Tapas du bar Alfalfa à Séville

Retour en haut

El Rinconcillo est une institution à Séville. Ce bar fondé en 1670, oui rien que ça, est certainement le plus vieux bar de la ville. Et comme si ces faits ne suffisaient pas, il est tenu par la même famille depuis 1860. Ici aussi on s’arrête pour manger des tapas ou boire un café au comptoir et on est ébloui par ce décor si vieux et si beau à la fois.

Attention il y a du monde, des locaux comme des touristes. Il vaut largement le détour !

Adresse : calle Gerona, 40

Façade du bar El Rinconillo, une institution de Séville
Intérieur du bar El Rinconcillo, une institution de Séville en Andalousie

Retour en haut

Situer toutes ces attractions sur une carte

Retour en haut

Visiter Séville en un week-end : tous mes conseils pratiques

Formalités pour entrer sur le territoire espagnol

Pour les ressortissants français et européens, une carte d’identité ou un passeport valide est nécessaire pour entrer sur le territoire espagnol. Je vous conseille de vérifier la date de validité avant de réserver votre billet d’avion.

Sachez que les cartes d’identité françaises établies entre 2 janvier 2004 et le 31 décembre 2013 sont maintenant valables 15 ans (malgré leur date d’expiration de 10 ans). Sachez tout de même que les autorités espagnoles n’ont pas transmis leur position à la France quant à leur acceptation des cartes avec une date de validité dépassée. Mieux vaut donc faire attention, même si votre carte est valide pour les autorités françaises, elle pourrait ne pas l’être pour les autorités espagnoles. Si vous avez un passeport valide, préférez celui-ci. Je vous parle plus en détail de tout cela dans mon article Préparer un voyage : mes conseils pratiques.

Retour en haut

Arriver à Séville

Transavia, la compagnie à bas prix du groupe Air France, dessert Séville depuis Paris, Nantes et Lyon à partir de 34€ l’allerVueling, la compagnie à bas prix espagnole, dessert Séville depuis plusieurs villes de France à des prix tout aussi compétitifs. Il y a aussi la compagnie Ryan Air qui assure des liaisons.

Pour trouver les meilleurs prix à vos dates, sur tous types de compagnies, régulières incluses, pensez aussi à regarder sur les comparateurs Momondo ou Skyscanner.

Rejoindre le centre de Séville depuis l’aéroport

Le bus est le moyen le plus économique pour rejoindre le centre de Séville depuis l’aéroport. C’est la compagnie Tussam qui assure cette liaison jusque dans le centre ville (Terminus Plaza de Armas) en 45 mn environ. Un départ est assuré toutes les 20 à 25 mn et le billet simple est à 4€, l’Aller-Retour à 6€. Si vous comptez réserver une carte pour les transports en commun à Séville alors ce transfert est inclus.

Vous pourrez aussi prendre le taxi depuis l’aéroport. Il faut compter 30€ pour rejoindre le centre ville.

Retour en haut

Où dormir à Séville ?

Le choix d’hôtels à Séville est large. Vous pourrez réserver, selon la saison, vos envies et vos moyens :

Dans quel quartier dormir à Séville ?

Santa Cruz, le quartier historique de Séville, est certainement le plus prisé de la ville puisqu’un bon nombre d’attractions y sont concentrées ici ou se trouvent à proximité. Les prix y sont assez élevés (compter à partir de 80€/nuit pour une chambre dans un hôtel sympa) et surtout il faut faire attention aux rues dans lesquelles vous réservez car cela peut-être assez bruyant la nuit. Regardez bien les avis des clients sur les sites de réservation avant de choisir votre hôtel. A côté de l’Alcazar, j’ai repéré Alcazar de Eva Maria qui a l’air sublime avec de très bons avis. Ne pas choisir Santa Cruz si vous arrivez en voiture à Séville car les ruelles sont petites et vous ne pourrez pas la garer voiture dans ce coin-là.

A Alameda, vous serez aussi très bien situé, non loin du centre historique. Vous trouverez ici des petites auberges où vous pourrez dormir en dortoir comme le For you hostel comme des hôtels, comme le One shot palacio de Tojerron 09 ou des appartements comme The Zentral Hércules. Attention, le quartier peut aussi être bruyant car c’est celui des fêtards.

San Bartolomé, San Pablo et Santa Justa sont des quartiers situés au nord de Santa Cruz, un peu plus éloignés de l’agitation mais tout de même assez proches de toutes les choses à visiter. on y trouve des hôtels à des prix plus accessibles comme Catalonia Santa Justa (hôtel avec piscine).

la Macarena vous serez au calme mais beaucoup plus excentré. A vous de voir ce que vous souhaitez.

Si vous voulez vous excentrer encore plus et aller de l’autre côté du fleuve Guadalquivir, alors le quartier de Triana est peut-être une idée. Encore très authentique, c’est une ambiance plus populaire qui vous y attend (en comparaison au touristique Santa Cruz). On y trouve pas mal d’appartements. Les prix y sont un peu moins élevés.

Retour en haut

Réserver vos billets coupe-file pour visiter Séville sereinement

Le Real Alcazar, la cathédrale et la Giralda sont les 3 sites et monuments les plus prisés de Séville et d’Andalousie. Si vous ne voulez pas faire la queue, je vous conseille vivement de réserver vos billet coupe-file en ligne à l’avance (en haute saison, je vous conseille même de les réserver quelques semaines avant votre départ).

Pour les réserver, je vous recommande d’aller sur Ticket bar :

Vous pouvez réserver aussi le city pass Séville et la carte des transports en commun (incluant le transfert de l’aéroport) si vous en avez besoin.

Retour en haut

Quel budget prévoir pour visiter Séville ?

  • Le billet d’avion : je vous conseille de vous y prendre assez longtemps à l’avance pour trouver de bons prix, surtout si vous souhaitez vous y rendre à partir du mois de mai et sur les mois d’été. En théorie, vous pouvez trouver des tarifs à partir de 50€ ou 60€ l’aller-retour sans bagage, en pratique ces prix là sont compliqués à trouver. Je n’ai qu’un conseil : anticiper !
  • Le logement : vous pourrez trouver des logements corrects à partir de 50€ la nuit (moins si vous acceptez de dormir en dortoir). Si vous voyagez à plusieurs entre amis ou en famille, regardez plutôt du côté des appartements comme j’en parle plus haut.
  • Les repas : le coût de la vie est moins élevé en Espagne qu’en France. Il faudra compter autour 10€/15€ par personne pour un repas (sans alcool). Quand je voyage dans des pays chauds comme l’Espagne, il m’arrive de prendre un copieux petit déjeuner, zapper le déjeuner et me faire un bon diner. J’économise comme ça sur le poste repas.
  • Les activités : il y a beaucoup de choses à faire et à voir à Séville. Si vous voulez visiter l’Alacazar, la cathédrale, la casa de Pilatos, le palacio de las Dueñas et voir un spectacle de flamenco (qui sont mes incontournables), il vous faudra déjà compter autour de 80€ par personne avec les audioguides.

J’espère de ces ordres de prix vous aideront à déterminer votre budget mais franchement Séville est une ville extraordinaire, ce serait dommage de se priver.

Retour en haut

Quel guide pour visiter Séville ?

Il existe quelques guides entièrement dédiés à la ville de Séville qui se glissent dans une poche dont Un grand week-end aux éditions Hachette, le Lonely Planet, Le Routard et le guide vert week&go Michelin. Si vous aimez les cartes, ce qui n’est pas mon cas, alors Cartoville vous plaira peut-être.

Si vous explorez l’Andalousie, vous trouverez les classiques Lonely Planet, Routard, le guide Evasion et Guide vert Michelin.

Je suis partie avec le Grand week-end à Séville des Editions Hachette mais malheureusement la dernière édition date un peu (2017).

Retour en haut

Combien de temps faut-il prévoir pour visiter Séville ?

Séville est riche de sa culture, de ses monuments, de ses saveurs. Cette ville se vit, se découvre lentement. Les palais se dégustent, le flamenco se savoure… Sachez qu’il faut déjà compter une journée pour visiter l’Alcazar, la cathédrale et flâner dans Santa Cruz. Si vous voulez visiter les autres palais, vous balader dans Triana et aller vers la place d’Espagne et les jardins de Santa Luisa, il vous faudra 2 ou 3 jours de plus.

J’y suis restée une semaine et j’étais triste de rentrer. Ma préconisation est qu’il faut rester au moins 4 jours pour visiter Séville et en profiter sans courir partout.

Quand visiter Séville ?

Le printemps est certainement la plus belle saison pour y aller. Les bougainvilliers sont en fleurs et les jardins des palais sont colorés. La chaleur est idéale.

Il n’y a pas vraiment de mauvaise saison pour y aller, l’Andalousie est située au sud de l’Espagne et le climat y est tempéré. Personnellement, j’éviterais l’été à cause de la chaleur qui peut dépasser les 40°, je ne trouve pas cela très agréable pour se promener.

Retour en haut

Vous souhaitez continuer le voyage en Andalousie ?

Séville est, avec Grenade et Malaga, une des portes d’entrée vers le reste de l’Andalousie. Vous pouvez continuer par un road trip à travers les villages blancs, la sierra Nevada, Cadix, Cordoue et bien sûr visiter l’Alhambra à Grenade, un des lieux qui m’a le plus marquée dans ma jeunesse.  Moi je rêve de retourner en Andalousie rien que pour retourner visiter ce palais.

Si vous souhaitez l’organiser par vous-même, il suffit de louer une voiture (je vous conseille Rentalcars, AutoEurope, BSP Auto pour comparer les prix) et réserver vos hôtels (Booking, Hotels.com, Trivago pour trouver les meilleurs hôtels)

Vous pouvez aussi choisir de passer par une agence qui réservera voiture et hôtels pour vous et parfois même vous proposera d’être accompagné d’un guide. Je peux vous conseiller Evaneos, un site qui vous met en relation avec des agences locales avec lesquelles vous pourrez dessiner votre voyage idéal. Il suffit de leur demander un devis, c’est gratuit.

Parmi les idées de voyage proposées par l’agence de Justine, j’ai repéré :

Retour en haut

Je vous emmène dans d’autres voyages en Espagne ?

Avant que je ne retourne en Andalousie et vous raconte tout cela, je vous propose d’aller plus au nord et vivre mon road trip en Catalogne, un voyage de deux semaines des Pyrénées à la Méditerranée.

Partager cet article sur Pinterest :

Visiter Séville en un week-end : que voir ? Que faire ?
Visiter Séville en un week-end : que voir ? que faire ?

Retour en haut

Visiter Séville en un week-end et se laisser charmer par ses palais, ses petits quartiers populaires, ses églises et son Guadalquivir. La belle andalouse sait envoûter ses visiteurs par son architecture, son flamenco, ses tapas et son art de vivre. Que peut-on visiter en un week-end à Séville ? Suivez le guide !
Tags from the story
More from Adeline

Calendrier de l’Avent #8 : little India, Singapour

Pour entamer cette deuxième semaine du calendrier de l'Avent voyage 2014, nous...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *