Accueil > Les traditions du nouvel an chinois à Hong Kong

Les traditions du nouvel an chinois à Hong Kong

par Adeline
Publié Mise à jour le

Comparable à Noël en Europe ou à Thanksgiving aux Etats-Unis, le nouvel an chinois est la fête la plus importante de l’année à Hong Kong. Aujourd’hui, 12 février 2021 nous entrons, selon le calendrier lunaire, dans l’année du Buffle de métal et, même si les célébrations sont bouleversées du fait de la Covid 19, il n’en reste pas moins l’événement le plus populaire de l’année. De mes sommets enneigés de la Toussuire, j’ai pu participer, sur l’invitation de l’office de tourisme de Hong Kong, à un live en direct de Central et avoir un avant-goût des croyances et traditions du territoire. C’est l’occasion de partager quelques-unes d’entre elles avec vous.

Kung Hei Fat Choi, Bonne année et bonne chance !

Kung Hei Fat Choi est certainement la phrase la plus prononcée à Hong Kong lors des célébrations du Nouvel an chinois. On la dit comme nous dirions Bonne année mais en réalité elle signifie Félicitations, vous êtes riche ! On se souhaite ainsi Good fortune autrement dit bonne chance, bonne richesse pour l’année à venir.

Les festivités du nouvel an durent 15 jours et sont généralement l’occasion de se débarrasser des événements négatifs du passé et de prendre un nouveau départ. Alors on fait le ménage de printemps, on se souhaite les bons voeux et on s’offre des petits cadeaux.

Boudhistes taoïstes, les hongkongais croient au karma. Prières aux ancêtres et offrandes au temple font aussi partie des rituels du jour de l’an.

Le temple, une tradition au nouvel an chinois à Hong Kong

Nombreuses sont les croyances à Hong Kong. Que vous vouliez que votre enfant réussisse ses examens, que vous souhaitiez rencontrer l’homme ou la femme de votre vie ou que la chance tourne en votre faveur pour l’année à venir, il faut choisir le bon temple !

Voici 3 des temples de Hong Kong les plus populaires où venir prier et faire des offrandes le jour du nouvel an chinois :

Le Temple de Man Mo, un lieu dédié au Dieu de la littérature

J’avais beaucoup aimé le temple de Man Mo lors de mon séjour à Hong Kong, un lieu étonnant que l’on ne peut pas rater lorsque l’on visite le quartier Central, le centre d’affaires de Hong-Kong. Situé au coeur des immeubles, c’est un petit havre de paix où les hongkongais vont et viennent à toute heure de la journée. Temple dédié au God of Man, le Dieu de la littérature, on y vient prier et faire des offrandes avec ses enfants, afin qu’ils réussissent leurs examens.

Le temple de Man Mo où l’on vient faire des offrandes au dieu de la littérature

Pour la bénédiction, les familles apportent cartable, livres, cahiers ou n’importe quel objet qui se rapporte aux études. Pour ce qui est des offrandes, elles apportent des onions ou du céleri. Pourquoi ? Les onions, appelés chong, ressemble au mot intelligent en cantonnais et le céleri, kun, lui ressemble au mot travailleur. Si vous flânez un jour dans ce temple, vous saurez maintenant pourquoi vous trouverez ces produits devant God of Man.

Devant la représentation de God of Man, le dieu de la littérature, se trouve aussi un grand Stylo d’or que les étudiants viennent toucher pour renforcer leurs compétences en écriture. Cela vaut aussi pour toutes les personnes qui vivent de leur don pour l’écriture comme les écrivains, les journalistes, les rédacteurs… Je sais donc ce qu’il me reste à faire lors de mon prochain passage à Hong-Kong 😉

Temple Wong Tai Sin pour prier le dieu de l’amour

Centre religieux très important de Hong-Kong, ce temple est dédié au moine Wong Tai Sin, et accueille 3 religions : le Taoisme, le Bouddhisme and le Confucianisme. Ici la divinité fonctionne sur “le premier à faire un voeux est le premier servi” donc en temps normal, hors Covid, des milliers de croyants font la queue dès 18h la veille du nouvel an chinois pour être le premier à faire des offrandes d’encens à minuit. Les voeux se pratiquent avec une boite à stick, appelée Kao chim, et qui consiste à poser une question puis secouer la boite jusqu’à ce qu’un des nombreux bâtons en tombe. Sur celui-ci un numéro qui correspond à un oracle, donne une indication ou une réponse à une question, interprétée soit par une machine soit par une voyante. Il paraitrait que Wong Tai Sin répond aux prières d’où l’engouement des hongkongais pour ce temple. C’est le temple de Hong Kong qui attire le plus les médias lors des célébrations du nouvel an chinois. On comprend pourquoi !

Cette année le Nouvel an chinois coïncide, au troisième jour, avec la Saint Valentin ! Il est fort à parier que les célibataires viendront prier le Dieu de l’amour pour les aider à trouver leur future moitié ! Après l’offrande, il existe un petit rituel qui consiste en enrouler une petite ficelle rouge autour de son doigt à côté de la statue du genre qui les intéresse, symbolisant une demande de jumelage.

Temple Che Kung pour tourner la roue de la fortune

Le temple Che Kung est dédié à Che Kung, un commandant militaire de la dynastie Song du Sud (1127–1279), qui était particulièrement doué pour réprimer les soulèvements au 13ème siècle. Il a escorté les derniers empereurs Song à Hong Kong alors qu’ils fuyaient les envahisseurs mongols. Les habitants de Sha Tin lui ont dédié un temple il y a environ 300 ans pour arrêter la propagation d’une épidémie locale. Selon la tradition locale, la maladie a disparu le jour où le temple a été achevé.

Le moulin à vent acheté au temple pour porter chance

L’un des rituels de ce temple consiste à frapper un tambour pour annoncer au général Che que vous êtes entré dans le lieu. L’autre rituel consiste à faire tourner la roue de la fortune mais attention, pas n’importe comment ! Si vous avez eu de la chance l’année précédente, faites-le tourner dans le sens des aiguilles d’une montre pour maintenir le bon karma. Si au contraire vous avez rencontré des obstacles et que vous voulez inverser votre chance, vous devez le faire tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Pour améliorer la bénédiction, de nombreux visiteurs achètent un moulin à vent coloré dans l’un des stands à l’extérieur pour porter chance à la maison.

Si le général Che pouvait faire un truc rapport au Covid, ce serait bien non ?

Le feng-shui pour faire prospérer son business et voyager

Si vous êtes un jour allé à Hong-Kong, vous savez certainement à quel point le Feng-Shui a son importance sur le territoire. Lors de cette visite virtuelle, Thierry Chow, une jeune maitre Feng-Shui hongkongaise, nous a délivré quelques conseils pour améliorer notre chance, être en bonne santé et faire prospérer notre business lors de l’année du Buffle.

Perles de métal pour éloigner la maladie selon les principes Feng Shui

Le Freng-Shui nous aide à vivre en harmonie avec notre environnement. Chaque objet, matière, couleur et les lieux où vous allez placer chaque chose a une importance. Alors voilà quelques conseils à suivre :

  • Placer des objets en métal ronds, comme des bols en cuivre, des horloges et des perles du côté nord de votre maison pour éloigner la maladie
  • Mettre un cheval en bronze dans le coin sud-est de votre maison pour augmenter vos chances de voyager
  • Mettre des plantes vertes du côté est de votre maison pour améliorer vos perspectives de carrière
  • Placer une lampe jaune chaude du côté ouest pour attirer la richesse.
  • Pour améliorer votre vie amoureuse, Thierry Chow suggère de porter des vêtements à motif floral et des accessoires portant le symbole de l’infini

A Hong Kong, vous pourrez trouver tous ces objets à Upper Lascar Row, une rue qui se situe non loin du Temple de Man Mo et que l’on appelle aussi la rue des antiquités.

Mong Kok, le marché aux fleurs

Lors de mes voyages en Asie et notamment à Bangkok, j’aime toujours aller flâner sur les marchés aux fleurs. Je n’ai malheureusement pas eu le temps d’aller au Mong Kok à Hong-Kong, pourtant l’un des premiers sites visités du territoire. Aux environs du Nouvel An Chinois, il est encore plus fréquenté que d’habitude car on y vient acheter des fleurs et des plantes pour décorer sa maison et accueillir la nouvelle année. Le choix de celles-ci ne se fait pas au hazard. Parmi les plantes les plus recherchées, on trouve :

  • Les Lys sacrés chinois ou narcisse : ce sont les fleurs porte-bonheur par excellence. Elles apportent la chance et la prospérité à toute la famille, tout au long de l’année. Et si on arrive à les faire fleurir le premier jour du Nouvel An chinois, c’est le graal !
  • La fleur de pêcher est parfaite pour celles et ceux qui recherchent l’amour ou qui souhaitent renforcer leur relation amoureuse. Si vous croisez un pêcher en fleurs sur votre chemin, faites trois fois le tour de l’arbre dans le sens des aiguilles d’une montre pour améliorer vos chances de rencontrer l’amour !
  • Le Nipplefruit : cette plante est assez étrange et porte des fruits tropicaux jaune vif qui ne sont pas comestibles. Son nom chinois est très explicite : cinq générations réunies. Il offre l’harmonie familiale et la sécurité à toutes les générations. Il porte un nom anglais légèrement figuratif : le nipplefruit ou l’arbre à tétons.
  • Les Orchidées papillon sont populaires depuis quelques années en raison de leur aspect élégant et de leur facilité d’entretien. A chaque couleur sa signification : le jaune pour la réussite commerciale, le blanc pour l’amitié et le rouge pour l’amour passionné.

Réunion familiale autour d’une bonne cuisine, de bonbons et de petites enveloppes rouges

Le Nouvel An Chinois, c’est aussi l’occasion de se retrouver en famille et de célébrer autour d’une bonne cuisine. Encore plus cette année où les Hongkongais sont invités à passer le nouvel an à la maison en raison de la pandémie.

Quand on aime manger, on se régale à Hong-Kong et les papilles sont souvent en exergues. Inutile de dire qu’on y mange bien, même très bien vu que les influences y sont multiples. Je me souviens encore des Dim Sum de Tim Ho Wan ou la cuisine raffinée du Mott 32 dans le cadre d’une ancienne banque ou de la simplicité des soupes de Mak’s noodles.

Les dim Sum du Mott 32 – Téléportez-moi à Hong Kong pour retrouver ces saveurs !

Comme on ne peut pas voyager, on peut trouver d’autres solutions pour se faire un repas spécial nouvel an chinois à la hongkongaise !

Et si on essayait de se mettre à la cuisine hongkongaise ?

Alors que nous vivions l’expérience du couvre-feu et que nos sorties sont réduites à néant, c’est peut-être l’occasion de nous mettre à la cuisine hongkongaise et tester de nouvelles recettes. 3 blogueuses cuisine nous proposent une recette pour fêter le nouvel an comme à Hong Kong :

  • Har gao, dim sum aux crevettes à la hongkongaise -> ça j’adore et j’essayerai dès que j’aurai les ingrédients
  • Yau Gok, les dumplings frits à la cacahuète -> les dumplings c’est la vie !
  • Daurade à l’ail et au gingembre -> ça ne doit pas être mauvais non plus non ?

Et si cuisiner n’est pas votre truc, je comprends ça arrive, alors vous pouvez vous diriger vers la livraison à domicile :

  • Yoom, le spécialiste du Dim Sum en France a imaginé un “assortiment buffle”, disponible jusqu’au 28 février, composé de 13 dim sum salés et sucrés symboles de richesse, de bonheur, de prospérité et d’unité : bœuf au gingembre, crevettes sauvages, bœuf au basilic thaï, tang yuan au sésame. L’assortiment est livré avec un panier vapeur en bambou et l’incontournable sauce YOOM pour une préparation facile et typique. La livraison par Chronofreeze est disponible partout en France métropolitaine et Monaco. Prix : 41€ par personne (hors frais de livraison).
L’assortiment buffle de Yoom – @thetravelbuds
  • Les (chanceux) parisiens peuvent eux commander le plat iconique du Chef Dai Lung dans le film The God of Cookery, revisité par la Chef Khanh-Ly Huynh, grande gagnante de MasterChef édition 2015, aujourd’hui installée à la tête de The Hood à Paris. Ce menu composé d’un Hong Kong Cheerful Rice à base d’échine de porc et d’un Hong Kong Milk Tea est disponible jusqu’au 27 février sur le site du restaurant, Deliveroo et Uber Eats.

Offrir des bonbons pour se souhaiter les meilleurs voeux

Les hongkongais sont très friands de petits snacks. Une autre tradition pour se souhaiter les meilleurs voeux pour la nouvelle année en famille ou entre amis, consiste à s’offrir des petites choses à grignoter (bonbons, beignets, graines, petits gâteaux…) qu’ils trouvent généralement chez Yiu Fung, un magasin emblématique du territoire. Parmi ces petits snaks, des graines de lotus symboles de fertilité, et des graines de melon qui symbolisent la richesse.

On s’offre aussi des petites enveloppes, de préférence rouge et or pour l’amour et la richesse. A l’intérieur on trouve souvent un peu d’argent !

Les jolies boites de snacks développées par Yiu Fung Store et Papery.art

Et alors que va nous apporter l’année du Buffle de métal ?

Si l’année 2020 placée sous le signe du rat a été chaotique, l’année 2021 devrait être synonyme de de labeur, de discipline et de fidélité. Voici le résumé que j’ai reçu tout droit de Hong Kong :

Méthodique et discipliné, le Buffle incite à redoubler d’ardeur, pour donner de l’essor à des projets innovants. Il gère avec précision, en veillant à sécuriser l’avenir.
Les couleurs à privilégier cette année, afin d’équilibrer les flux énergétiques des 5 éléments du Wu Xing – Bois, feu, terre, métal, eau – et du Feng Shui, sont le Vert (élément bois) et le Rouge (élément Feu).
Le Buffle apprend à aborder la réalité avec lucidité et sang-froid, dans l’espoir d’ouvrir des horizons différents, lumineux et plus grands. Attaché aux traditions, le Buffle resserre les liens conjugaux, familiaux et amicaux. Sa seule priorité : aimer, en toute sincérité. Les amours à distance ou les couples qui n’arrivent pas à se réunir trouveront un terrain énergétique favorable à la sereine préservation de leurs relations amoureuses.

J’espère que ce petit tour des traditions du nouvel an chinois à Hong Kong vous a plu et éventuellement donné envie un jour d’aller visiter ce territoire moderne, culturel, traditionnel et très orienté nature aussi.

Bonne année du Buffle à tous, Kung Hei Fat Choi.

Merci à Discover Hong-Kong pour ce voyage virtuel autour des traditions du Nouvel an Chinois

Les traditions du nouvel an chinois à Hong Kong Les traditions du nouvel an chinois à Hong Kong

Autres articles à découvrir

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. Si vous continuez à utiliser ce site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies Accepter Lire la suite