Accueil > Visiter Nantes en 1 jour : l’itinéraire parfait !

Visiter Nantes en 1 jour : l’itinéraire parfait !

par Adeline
Publié Mise à jour le

Vous êtes de passage en Loire Atlantique, faites une étape d’un jour pour visiter Nantes avant de partir en week-end dans l’ouest ? Voici un itinéraire et des conseils pratiques pour voir les incontournables du patrimoine nantais, comme les lieux les plus créatifs. Du château à l’île de Nantes, voici un itinéraire d’une journée pour découvrir ma ville, celle où j’ai choisi de poser mes valises en 2018 pour une durée indéterminée.

Pourquoi j’aime Nantes ?

Originaire d’Aubigny-sur-Nère, une petite ville du cher dans le Berry et après avoir vécu plus de 25 ans à Paris, je suis venue m’installer à Nantes en 2018, sans aucun regret. Pour diverses raisons personnelles, ce choix s’est imposé à moi et en trois ans j’ai découvert une ville créative, industrielle, historique et surtout une ville proche de la nature. L’eau y est omniprésente, c’est très apaisant et surtout source de nombreuses balades accessibles rapidement à pied, à vélo ou en transports en commun.

Nantes, ville d’art et d’histoire

Classée ville d’art et d’histoire depuis 2000, Nantes n’oublie pas son passé, même le moins glorieux. Des ducs de Bretagne aux heures noires de la traite des esclaves au XVIIIème siècle, époque à laquelle Nantes fut le plus grand port négrier de France, en passant par ses heures industrielles, l’histoire se trouve à chaque coin de rue. Le patrimoine nantais est assez riche et nous allons le découvrir ensemble le temps d’une journée.

Nantes, ville industrielle à l’énergie créative

Si vous me lisez régulièrement, vous savez probablement à quel point j’aime les villes industrielles. On y trouve souvent une énergie créative que d’autres villes n’ont pas. Souvenez-vous de mon coup de coeur pour Glasgow, juste avant la déferlante Coronavirus. Dans le genre, j’ai aussi aimé aussi Belfast, Hambourg ou Manchester.

L’île de Nantes était le pôle industriel de la ville avec ses chantiers navals qui à la grand époque, embauchaient des milliers de personnes. Depuis leur arrêt en 1987, l’ile s’est réinventée. On y trouve aujourd’hui deux facettes : l’une ludique avec les machines de l’île (dont l’éléphant) et la Fabrique, et l’autre plus économique avec le pôle de la création comprenant des start-ups et de nombreuses écoles supérieures. Avec les grues jaune et grise, classées au patrimoine historique nantais, les nefs (autrefois hangar des chantiers) et le hangar à bananes, les traces du passé sont bien préservées. Elles se marient parfaitement avec un présent très créatif : architecture, art dans la rue,… J’aime la photogénie de l’île.

Nantes, ville d’eau, la nature accessible à pied

Traversée par la Loire, notre fleuve royal, l’Erdre dont François 1er disait qu’elle était “la plus belle rivière de France” ou la Sèvre qui mène jusqu’à Vertou, Clisson et plus loin encore, Nantes bénéficie grâce à elles, de nombreuses possibilités de balades, à pied ou à vélo, seul, à deux ou en famille. L’eau est un éléments que j’affectionne particulièrement et avec le lac du Grand Lieu ou l’océan Atlantique pas trop éloignés non plus, ce sont d’autant d’occasions de sortir d’un périmètre urbain sans partir trop loin.

Coucher de soleil en hiver sur le pont Eric Tabarly

Le Voyage à Nantes, suivez la ligne verte !

Avez-vous déjà entendu parler du Voyage à Nantes ?

La ligne verte sur l’île de Nantes

Chaque été, cet événement culturel transforme le centre ville en une galerie d’art contemporain à ciel ouvert. Pour découvrir les oeuvres pérennes ou éphémères, il suffit de suivre une ligne verte tracée sur les trottoirs. Elle vous guidera à travers toute la ville. Attention, il faut bien plus d’une journée à Nantes pour la parcourir de façon exhaustive.

Passez récupérer un plan à Nantes Tourisme situé 9 rue des États, juste à côté du château des duc de Bretagne, vous pourrez ainsi visualiser la totalité du parcours. Profitez-en pour récupérer le guide touristique édité chaque année ! Et si vous venez en été, le guide du voyage à Nantes. Tous deux sont très bien réalisés et très complets.

Avec le parcours que je vous propose pour ces 24 heures dans la cité des ducs de Bretagne, vous pourrez parcourir quelques morceaux de cette ligne verte. Vous la croiserez régulièrement !

Du jardin des plantes au Bouffay, Nantes historique

Pour cette première demie journée à Nantes, je vous propose de partir de la gare qui vient tout juste de se refaire une beauté. Totalement repensée et modernisée par l’architecte Rudy Ricciotti, c’est aujourd’hui, avec sa mezzanine avec vue sur Nantes, un lieu où il fait bon s’arrêter. De la sortie nord, partons directement en balade à travers le jardin des plantes.

Le jardin des plantes créé en 1807

Créé en 1807, le jardin des plantes s’étend sur 7 ha en plein centre ville de Nantes. Entre les plans d’eau, les serres et les allées, se côtoient des centaines de variétés de plantes. Il faut venir au printemps à l’heure de la floraison des camélias, des rhododendrons ou des sublimes magnolias, en été quand le voyage à Nantes installe des oeuvres provisoires, comme La coiffe de Jean Jullien que l’on a pu voir sur la pelouse du jardin en 2020.

La Coiffe de Jean Jullien au jardin des plantes

En vous baladant dans le jardin des plantes, partez à la recherche du buste de Jules Verne, des bancs et pots de fleurs de Claude Ponti et du magnolia d’Hectot, le plus vieil arbre du jardin planté en 1807. Quand il est en fleurs, il est sublime !

Sortez par la porte qui fait face à la rue Georges Clemenceau. Dans cette rue se trouvent le lycée Clemenceau créé par Bonaparte en 1803 et où étudia, entre autre, Aristide Briand et le musée d’Arts de Nantes, que je vous recommande vivement si vous avez un peu de temps devant vous. C’est l’un des plus grands musée d’arts de nos régions françaises mais en une journée, vous aurez à faire des choix.

La cathédrale Saint Pierre et Saint Paul

Au bout de la rue Georges Clemenceau, vous allez arriver sur le cours Saint Pierre. Face à vous la Porte Saint Pierre, vestige le mieux conservé des remparts de la ville, et la cathédrale Saint Pierre et Saint Paul.

Porte Saint Pierre
Cathédrale Saint Pierre et Saint Paul avant l’incendie de 2020
La Psalette, un joli manoir à voir en plein coeur de Nantes

La cathédrale qui abrite le tombeau de François II, dernier duc de Bretagne, se visite ainsi que sa crypte romane du XIème siècle. Malheureusement un incendie s’est déroulé à l’intérieur de la cathédrale en juillet 2020 et celle-ci est fermée jusqu’à nouvel ordre.

En vous dirigeant par la rue Mathelin Rodier jusqu’au château, faites un détour par l’impasse Saint- Laurent pour admirer le petit manoir à façade gothique. Construit au XVème siècle et est appelé la Psalette en référence à l’école de chant de la cathédrale qui avait dû déménager là au XIXème siècle. Aujourd’hui ce bâtiment appartient à la ville qui a rénové sa façade en 2014.

Son petit jardin est un chouette endroit pour se poser à l’ombre en été.

Le château des Ducs de Bretagne

En descendant la rue pavée Mathelin Rodier, vous arriverez directement au château. Entrez dans la cour en passant par le pont, retournez-vous et admirez la jolie façade avec sa sublime tour de la Couronne d’Or. Ce bâtiment abrite le musée d’histoire de Nantes. Il est assez riche et vous propose plusieurs niveaux de lecture selon les thématiques (la traite des esclaves, les guerres, l’industrialisation…) et de visite selon le temps que vous avez. Vous avez même un kit pour les familles pour visiter le château de façon ludique avec les enfants.

Cour intérieure du Château des ducs de Bretagne

Le château abrite chaque années 2 expositions temporaires. En ce moment je vous conseille vivement l’exposition LU qui revient sur toute l’histoire de la célèbre marque nantaise et son célèbre Petit Beurre, de sa créations à la fin des années 50. La scénographie est magnifique et très riche. En raison du Covid, l’exposition LU est prolongée jusqu’au 16 mai 2021.

Tour de la couronne d’or
Sur le chemin de ronde
Tour Lu vue du tour de ronde

Enfin, il faut absolument faire le tour de ronde qui vous mènera à voir le château et Nantes différemment. Du haut des remparts, vous pourrez apercevoir le mur d’eau, la tour LU, l’intérieur de la cour et vous pourrez finir, si vous venez en été, par le Paysage Glissé, le toboggan qui descend jusque dans les douves du château. Attention, il est fermé l’hiver, accessible qu’aux personnes de plus 1m30 avec pantalon et chaussures fermées obligatoires.

Paysage glissé, le toboggan du château de Nantes

Chasse aux reflets sur le miroir d’eau

Dirigez-vous ensuite vers le mirroir d’eau où se reflète le château. Un jour sans vent, où il est fait beau, l’effet miroir est parfait, même les nuages s’y plongent ! Par journée de fortes chaleurs, les enfants viennent faire trempette pour se rafraichir. J’aime y venir, voir la vie défiler et prendre des photos. Il n’y a jamais une heure ou un jour où la lumière ou l’ambiance est la même.

Le quartier médiéval du Bouffay

Dernier arrêt de cette demie journée, le quartier médiéval du Bouffay. Perdez-vous dans ses petites rues pour voir les maisons à colombages, rue de la Juiverie, rue des petites écuries, rue des échevins, rue Sainte-Croix, rue des Halles ou encore la place du Bouffay où vous pourrez voir l’Eloge du pas de côté, une oeuvre de Philippe Ramette installée pour le Voyage à Nantes 2018 et devenue oeuvre permanente.

Dans ce quartier vous trouverez de nombreux restaurants pour déjeuner. Je peux vous conseiller la crêperie Le loup, le renard et la galette ou chez Maman, un resto brocante à la cuisine familiale ou Mia Nonna. Ce ne sont que quelques suggestions, dans le quartier vous n’aurez que l’embarras du choix.

De la place Royale à l’île de Nantes

Pour cette deuxième demie-journée, nous allons continuer d’explorer le centre ville puis nous diriger vers l’île de Nantes, le quartier ludique et créatif de la ville.

La place Royale et sa fontaine

La fontaine de la place Royale est un incontournable de Nantes. La perspective de la place vers la fontaine et le clocher de la basilique Saint-Nicolas est l’une des vues que j’aime beaucoup à Nantes.

De cette place vous pourrez vous diriger vers la place du commerce, où se situe l’ancienne Bourse (qui abrite la Fnac aujourd’hui) puis vers la rue de la Fosse.

Si vous aimez les livres, passez par la librairie Coiffard (aux n°7 et 8). Créée au début du XXème siècle et avec ses bibliothèques de bois, c’est une librairie authentique comme on les aime !

Le passage Pommeraye, la jolie galerie commerciale

Empruntez ensuite le passage Pommeraye. Cette galerie commerciale construite sur 3 niveaux au milieu du 19ème siècle est un incontournable, vous ne pouvez absolument pas passer à côté de ce petit joyaux architectural classé monument historique. Son escalier de bois et de métal, ses statues, sa verrière, tout est harmonieux.

Montez jusqu’au dernier étage et dirigez-vous vers la rue Crébillon. Si l’envie vous prend de vous prendre pour une nantaise, dites que vous crébillonnez. Flâner dans cette rue piétonne est un sport local, autant que de soutenir le FC Nantes ou le HBC Nantes (le club de Hand-ball)… Vous n’avez plus qu’à choisir votre camp !

Passage Pommeraye

La place Graslin, son théâtre et sa cigale

En remontant la rue Crébillon, vous arriverez sur la place Graslin. Vous noterez son magnifique théâtre construit en 1783. Pour y rentrer, vous devrez réserver l’une des productions de Nantes-Angers Opéra. J’ai eu l’occasion d’y pénétrer lors du voyage à Nantes où sont exposées certaines oeuvres temporaires.

Le théâtre Graslin à Nantes

Face au théâtre, le café-brasserie la Cigale. Si vous avez le temps de vous poser pour boire un verre ou un café, n’hésitez pas, son intérieur 1900 est sublime et mérite vraiment le détour !

La Cigale, un bar à l’intérieur datant des années 1900

Enfin traversez le cours Cambronne pour voir ce jardin long de 180m bordé par des maisons à pilastres construites entre le premier et le second Empire. Ensuite dirigez-vous vers le Quai de la Fosse.

Le quai de la Fosse et le mémorial de l’abolition de l’esclavage

Le quai de la Fosse longe la Loire. Au 18ème siècle, au temps de la traite négrière, les armateurs ont construits de sublimes hôtels particuliers. Si vous regardez bien, certaines façades ne sont pas droites. C’est caractéristique de l’endroit.

Le mémorial de l’abolition de l’esclavage revient sur l’histoire de Nantes la plus sombre. Entre 1700 et 1830, Nantes était considéré comme le plus grand port négrier de France. En 1998, la ville a travaillé son devoir de mémoire et réalisé ce mémorial imaginé par l’architecte polonais Krzysztof Wodiczko. Il se divise en 2 parties : l’esplanade piétonne où l’on peut voir 2000 plaques commémoratives et en sous-sol, un passage souterrain abrite une frise avec toutes les dates importantes ainsi que des citations liées à l’abolition de l’esclave. Le fait qu’il soit situé en sous-sol rappelle les conditions dans lesquelles étaient transportés les esclaves dans les cales des bateaux.

Passage souterrain du mémorial de l’abolition de l’esclavage

Traversons maintenant le Pont Anne de Bretagne pour découvrir nous rendre sur l’île de Nantes et découvrir le côté industriel et ludique de la cité des Ducs de Bretagne.

Les Machines de l’île, ce monde extraordinaire

Au parc des chantiers sur l’île de Nantes, se trouve un monde extraordinaire qui émerveille petits et grands. Impossible de visiter à Nantes sans aller voir au moins l’éléphant ! A la croisée du monde imaginaire de Jules Verne, enfant de Nantes, et du monde mécanique de Léonard de Vinci, des animaux de bois et d’acier prennent vie. Vous pourrez y découvrir notre pachyderme géant bien sûr, mais aussi de nombreuses autres créatures des mondes marins au carrousel, ou terrestres dans la galerie. Ces dernières prendront vie dans l’arbre aux hérons qui devrait pousser dans le jardin extraordinaire d’ici 2023.

L’éléphant, le pachyderme joueur

Il est joueur notre éléphant ! Je ne me lasse jamais d’une balade sur le parc des chantiers alors qu’il est de sortie. En toute sécurité, les enfants viennent défier le pachyderme haut de 12 mètres et de 48 tonnes, rien que ça ! Impressionnant par sa taille, il l’est tout autant par ses expressions. Ses yeux, ses oreilles, sa trompe et ses pieds s’animent. Dans cette jungle urbaine, très industrielle, il prend vie. Il barrit et crache de l’eau avec sa trompe à qui vient le défier d’un peu trop près. Il joue avec ceux qui se cachent derrière les pots de fleurs aussi. Il est délicat avec les tous petits et taquin avec les plus grands ! Il faut l’observer dans les détails pour voir à quel point il est joueur ! Je pourrais passer des heures à l’observer sans jamais me lasser… Surtout en été quand il fait chaud et que l’eau gicle de sa trompe, presque sans compter !

L’éléphant aux nefs
Sur l’île de Nantes, l’éléphant est joueur… Très joueur
Le carrousel des mondes marins, un manège où partir à la rencontre d’étranges créatures sous-marines

Il se balade toute l’année, sauf quelques semaines en hiver, pour un repos et une toilette bien mérités. Vous pouvez vérifier les jours et horaires de sortie sur le site des machines de l’île.

La galerie des machines et ses créatures terrestres

La galerie des machines est un laboratoire extraordinaire où naissent toutes les créatures qui intègreront l’arbre aux hérons. Sous forme de visite guidée d’une heure, où certains enfants peuvent participer, on vous présente ces petits et grands animaux développés avec affection par les équipes des machines de l’île. Un araignée, un paresseux, des hérons, un colibri, la galerie est terre d’accueil pour animaux de bois et d’acier. Comme l’éléphant, ils ont tous des mimiques fortement ressemblantes à celles de vrais animaux.

le paresseux de la galerie des machines
Le colibri

Le carrousel des mondes marins

Le carrousel des mondes marins rappelle le passé maritime de Nantes. Situé sur les bords de Loire, il est construit sur 3 niveaux où l’on peut découvrir les créatures animées des fonds marins, ceux des abysses puis enfin ceux de la surface. Dans ce théâtre magique haut de 25 mètres et large de 22m de diamètre, l’univers des machines de l’île côtoie celui des forains. Un autre voyage extraordinaire attend les curieux qui voudraient faire connaissance avec un crabe géant, un calmar ou un poisson volant. Le dernier étage bénéficie d’une sublime vue à 360° sur Nantes.

Les grues jaune et grise, patrimoine historique nantais

Le patrimoine nantais compte aussi du patrimoine industriel et les deux grues Titan de l’île de Nantes, la jaune et la grise, en font bien évidemment partie ! Après avoir découvert l’éléphant, la galerie et le carrousel, vous pouvez vous diriger vers la pointe de l’île en vous arrêtant dans l’un des bars du hangar à bananes. Ici murissaient autrefois les bananes importées d’Afriques ou des Antilles. Aujourd’hui, ce lieu emblématique du patrimoine portuaire nantais est transformé en une succession de bars, de restaurants, un théâtre et une galerie d’art.

La grue Titan jaune au coucher du soleil

Sur la promenade qui longe le hangar à bananes, vous ne pourrez pas passer à côté des anneaux de Buren et Bouchain. Il symbolisent les anneaux autour desquels étaient encerclés les esclaves dans les cales des bateaux. A la tombée de la nuit, il se colorent en bleu, rouge ou vert.

Promenade quai des Antilles, le long des anneaux de Buren et Bouchain

Les installations pérennes du Voyage à Nantes

L’arbre à basket, le hérisson, de la terre à la lune, les bottes du jardin, ce sont seulement quelques unes des installations permanentes du Voyage à Nantes que vous trouverez sur l’île de Nantes. A toutes saisons vous pourrez les voir. Perdez-vous dans les rues et partez à leur recherche.

Le hérisson, oeuvre pérenne du Voyage à Nantes
Arbre à basket, île de Nantes
Bottes du potager, île de Nantes

Du street art sur l’île de Nantes

Vous trouverez aussi quelques oeuvres de street art sur l’île de Nantes. Il y a bien sûr celles qui se trouvent sur la Fabrique derrière les Nefs (dont le chat bien détérioré), mais aussi d’autres oeuvres disséminées un peu partout. N’oubliez pas de regarder la Fresqu’île qui se situe juste à côté de la cantine du voyage (un bar restaurant ouvert d’avril à septembre). Vous y verrez un condensé de Nantes résumé en une fresque. Elle a été réalisée en 2015 par le Studio Katra, Ador un street artiste nantais et des élèves du Bac Pro arts graphiques du lycée la Joliverie.

Fresque de street art sur la Fabrique sur l’île de Nantes
La Fresqu’île relatant une partie de l’histoire de Nantes
Fresque hommage à Steve Maia Caniço

Du quai des Antilles, vous pourrez aussi admirer la longue fresque réalisée par Ador & Semor sur un hangar situé sur l’autre rive de la Loire.

Enfin au bout de l’île, non loin de la grue grise, vous trouverez une fresque en hommage à Steve Maia Caniço, un jeune nantais mort noyé lors de la fête de la musique en 2019, une affaire qui avait fait grand bruit.

Apéro au hangar à Bananes au coucher du soleil

Pour finir votre journée, installez-vous sur la terrasse de l’un des bars du hangar à bananes sur les quai des Antilles. Vous serez aux meilleures loges pour admirer le coucher du soleil et voir les anneaux illuminer la Loire.

Les anneaux de nuit quai des Antilles

J’espère que cet article vous aidera à organiser votre séjour à Nantes. Si vous venez plus d’une journée et cherchez d’autres sources d’inspiration, je vous invite à lire visiter Nantes en 3 jours sur mon autre site, Escalealouest.com, dédié au tourisme dans les Pays de la Loire et en Bretagne.

Visiter Nantes en une journée : mes conseils pratiques

Voici quelques informations pratiques pour vous déplacer et vous loger à Nantes le temps de votre visite.

Arriver à Nantes

Le plus pratique pour arriver à Nantes depuis Paris est de prendre le train (2h20 environ). La gare se situe en centre ville et vous êtes donc, dès votre sortie du train, à proximité de toutes les attractions de la ville. Adeptes de prix mini, il y a 2 Ouigo par jour depuis Paris, ou une vingtaine de TGV Inoui. Vous pouvez consulter les horaires et ou réserver sur Oui.Sncf

Depuis les plus grandes villes de France et la Corse, il est aussi possible de prendre l’avion. Nantes est l’une des bases de Transavia, elle est donc bien desservie.

Depuis l’aéroport vous pourrez prendre la navette qui vous emmènera directement en centre ville pour 9€, ou le bus 48 ou 98 jusqu’à la Neustrie où vous pourrez prendre le Tram n°3 jusqu’au centre ville. Cette option vous coûtera le prix d’un billet de bus (autour d’1,50€).

Se déplacer à Nantes

Le centre historique de Nantes et l’île de Nantes se découvrent facilement à pied. En une journée à Nantes, il peut être intéressant de prendre un tram ou un bus pour aller d’un point à un autre. Si vous prenez le pass 24h (48h ou 72h), le transport sera inclus dedans. Ne vous en privez pas.

Visiter Nantes à pied

Le centre de Nantes est piétonnier donc c’est une ville agréable où il fait bon flâner. Pour vous aider, vous y trouverez de nombreux panneaux vous indiquant les distances en temps d’un point et un autre, il est donc impossible de se perdre.

Prendre les transports urbains à Nantes

Si le temps vous manque ou s’il pleut (ça arrive…), je vous conseille de télécharger l’application de la TAN, le service des transports urbains nantais. Vous aurez ainsi tout le nécessaire pour vous déplacer facilement dans Nantes dans votre portable. Vous pourrez y consulter les horaires mais aussi acheter des billets en ligne que vous pourrez composter depuis l’application dès votre entrée dans le bus ou le tram.

Circuler à vélo dans Nantes

Nantes est une ville assez verte et compte de nombreuses pistes cyclables. Bicloo, le service de vélos en libre-service de la métropole nantaise, vous propose des abonnements de 1 jour (à 2€) ou 3 jours (à 5€). Pour plus de renseignements, je vous invite à aller voir sur le site Bicloo.

Les incontournables petits plaisirs lors d’un séjour à Nantes

  • Déguster une glace fraise ou fraise basilic à la Fraiseraie
  • Boire un café à la Cigale
  • Passez chez le chocolatier Vincent Guerlais
  • Manger une crêpe dans l’une des crêperies du Bouffay
  • Aller boire une bière à la Little Atlantique Brewery dans le Bas Chantenay
  • Crébillonner pour faire comme les nantaises et les nantais

Où dormir à Nantes ?

Je vous invite à lire mon article Où dormir à Nantes où vous retrouverez toutes mes bonnes adresses d’hôtels ou d’appartements dans le centre ville. Classiques, insolites ou boutiques, vous trouverez une large sélection à des prix assez variés.

Si vous cherchez une nuit insolite à Nantes, vous pouvez dormir dans une église ou bien dormir sur un bateau. Vous trouverez quelques bateaux ou péniches à louer sur l’Erdre ou le canal Saint Félix. Je vous recommande la Rivière House – Péniche Carpe Diem, une sublime propriété située sur l’Erdre et qui vous offre la nature en ville. Si vous cherchez plutôt un hôtel en centre ville, alors vous serez peut-être tenté par Maison du Monde Hotel & Suites ou le Radisson Blu installé dans l’ancien palais de justice de Nantes. Le Okko hôtel est très bien situé près du château, dans le quartier Bouffay. Si vous cherchez des prix plus légers, alors l’Ibis Styles centre pourrait vous convenir.

Des vacances en Loire Atlantique ?

Si vous venez passer un week-end ou des vacances en Loire Atlantique et que Nantes n’est qu’une étape, je vous invite à lire mes articles consacrés à des locations de vacances dans le département :

Visiter Nantes en 1 jour : l\'itinéraire parfait ! Visiter Nantes en 1 jour : l\'itinéraire parfait ! Visiter Nantes en 1 jour : l\'itinéraire parfait !

Autres articles à découvrir

1 commentaire

Erikavoyage lundi 10 mai 2021 - 12:15

Super article !! Je ne savais pas qu’il y avait autant de belles choses à voir à Nantes ! Je notes toutes ces bonnes idées merci

répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. Si vous continuez à utiliser ce site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies Accepter Lire la suite