Accueil > Street art city : une friche de campagne transformée en temple de l’art urbain

Street art city : une friche de campagne transformée en temple de l’art urbain

par Adeline

A Lurcy-Lévis, aux confins de l’Allier, du Cher et de la Nièvre en plein centre de la France, une friche industrielle de 22 500m2 a été transformée en temple de l’art urbain. Bienvenue à Street art city.

C’est lors de mes vacances estivales dans mon Berry natal que je me suis enfin décidée à aller visiter Street Art City, un lieu bien connu de tous les amoureux d’art urbain à travers la France. Mes nièces aussi étaient du voyage, histoire de prouver à ces ados que dans cette région qu’elles qualifient de « trou du cul du monde » on trouve des initiatives intéressantes. Elles ont adoré !

Les extérieurs de l’hôtel 128

Ouvert en 2017 par Sylvie et Gilles Iniesta, de grands noms de la scène locale, nationale et internationale du street art viennent aujourd’hui en résidence d’artiste pour s’exprimer sur les murs extérieurs, comme dans les pièces du bâtiment central appelé Hôtel 128.

Faire d’une friche un temple du street art

L’idée était audacieuse. Lors d’une promenade sur le site avec son chien Bijou, Sylvie a visualisé ce qu’elle pourrait faire de cet endroit, alors même qu’elle ne connaissait rien au street art, de ses techniques et encore moins de ses artistes. Elle a eu comme un flash.

Avec son mari Gilles, ils se plongent alors dans cet univers et se fascinent pour cet art aux multiples techniques. Ils rachètent cet ancien centre de formation France Télécom de 22 500m2 et le transforment en un temple de l’art urbain en pleine campagne. Situé au coeur des bocages du Bourbonnais dans l’Allier, c’est aujourd’hui un lieu assez insolite où des artistes comme Aero, Ted Nomad, L8zon ou le péruvien Sef sont venus s’exprimer, et où les oeuvres sont sans cesse renouvelées.

l’extérieur de l’hôtel 128 avec le portrait en noir et blanc du pochoiriste mâconnais Ted Nomad

Les extérieurs de Street Art City

Quand j’arrive à Street Art City, j’ai l’impression que je m’aventure dans une cession d’Urbex, vous savez ces lieux abandonnés que certains photographes affectionnent particulièrement. Il n’en est rien, le site est sécurisé et le public peut y déambuler sans craintes. Un petit guide imprimé m’a été remis à l’entrée, avec le plan du site, un détail sur chaque fresque extérieure et le message que l’artiste veut faire passer. Il n’y a pas de sens ou de parcours spécifique à respecter, juste suivre son instinct pour découvrir les différentes expressions artistiques.

Mon oeil est d’abord attiré par certaines fresques, puis par des détails comme des restes de vieux logos… Les bâtiments sont vraiment restés dans leur jus et c’est en ça que l’idée est géniale et que Street Art City se déguste.

J’essaye d’être attentive à chaque détail. Et il y en a beaucoup des détails ! Voici quelques photos prises en extérieur :

L8ZON portrait de Raimbaud à Street Art City
Portrait de Rimbaud réalisé par L8ZON en Juin 2021
Le migrant et la liberté de Alaniz
Oeuvre de l'artiste réunion Yren à Street Art City
Hommage à l’ile de la Réunion par Yren
Sef à Street art City
Portrait d’un enfant réalisé par l’artiste péruvien SEF
Hommage d’Aero à son grand-père. Oeuvre réalisée à l’aérosol
collaboration entre les artistes Asu et Issak Malakkaï
Pink Spring par Aero

L’hôtel 128 et les galeries

Au centre de la propriété s’élève un bâtiment construit sur 4 niveaux. C’est l’hôtel 128.

A l’entrée on m’offre une frontale. Elle me servira à m’éclairer dans les couloirs et dans les escaliers qui mènent d’un étage à l’autre.

Les 128 chambres sont réparties sur tous les niveaux. Ne prévoyez pas d’y dormir hein, c’est à l’image du reste, très Urbex ! Chacune d’entre elles est décoré par un artiste. On entre et on referme la porte derrière soi histoire de se laisser transporter par l’univers de la pièce… Ou pas ! Un petit descriptif nous présente l’artiste et le message qu’il souhaite véhiculer à travers son oeuvre.

La visite est intense et je ressors de là enivrée par l’art urbain !

Au rez-de-chaussée, des galeries nous invitent à explorer le travail de certains artistes et éventuellement acheter l’une de leurs oeuvres. Les photos sont interdites à l’intérieur du bâtiment.

Mon avis et mes conseils pour visiter Street Art City

Il faut prévoir au moins 5 heures pour visiter les extérieurs composés du bâtiment central, d’une gare, d’un bunker et de quelques annexes, puis les galeries et l’hôtel 128.

Bien que génial, l’hôtel peut être assez oppressant à visiter d’une seule traite. Aussi, je vous invite à aller et venir entre les extérieurs et l’hôtel autant de fois que vous le souhaitez.

Si c’était à refaire, je commencerais par l’hôtel, j’irais visiter les extérieurs, me poserais déjeuner sur l’une des tables situées çà et là sur le site, puis je retournerais visiter la fin de l’hôtel.

Justice Wall 2 - Snake Street art City
Justice Wall – Oeuvre réalisée à la bombe par l’artiste Snake

Fidèle à ce qu’est l’art urbain, Street Art City est un lieu de création en mouvement constant, aussi les oeuvres photographiées et les artistes présentés dans cet article ne seront probablement pas celles et ceux que vous verrez lors de votre visite. Vous aurez aussi éventuellement la chance de voir des artistes à l’oeuvre dans l’hôtel ou en extérieur, et de pouvoir leur parler, s’ils le souhaitent. C’est fascinant !

Chaque visite est unique… Les artistes, les oeuvres, les techniques explorées et même la météo rendent nos expériences différentes.

Street Art City : le guide pratique

Dates d’ouverture et tarifs de Street Art City

Ouverture : en 2022 le site sera ouvert du 16 mai au 30 octobre de 11h à 19h
Tarifs : visite des extérieurs + galerie : 12€ , gratuit pour les – de 16 ans
Visite complète de l’hôtel 128 + extérieurs + galerie : 20€ adultes, 10€ enfants.

Vous trouverez de quoi vous restaurez sur place, mais vous pouvez aussi apporter votre propre pique-nique. Le parking se trouve à l’intérieur de la friche et permet aussi de laisser ses affaires pour se balader sans être chargé.

Visiter le site internet et réserver ses entrées ici

Comment accéder à Street Art City ?

Le meilleur moyen d’accéder à Street art city est la voiture. Le site se trouve entre l’A71 qui descend en Auvergne et la fameuse nationale 7.

Où loger près de Street Art City ?

Châteaux, gîtes ruraux, logement insolite, hôtels ou même camping, vous trouverez de quoi vous loger dans les environs, à condition de faire quelques kilomètres.

Si vous aimez le luxe, le château de Béguin est situé à une centaine de mètres seulement de Street Art City, c’est le logement le plus proche mais aussi l’un des plus chers. Si vous aimez les logements insolites je vous conseille la roulotte de la Petite Fadette, et si vous êtes plutôt gîtes la grange aux hirondelles. Ces deux propriétés sont situées à Sancoins, à seulement 15km de Street Art City.

A faire dans les environs de Street Art City

Originaire du Cher, le sud de Bourges me rappelle de nombreux souvenirs d’enfance. Ma grand-mère habitait vers Dun-sur-Auron et de nombreux noms de villages, châteaux résonnent encore en moi. Voici quelques lieux que je vous conseille de visiter dans le sud du Cher :

  • La sublime abbaye cistercienne de Noirlac à Bruère-Allichamps
  • Apremont-sur-Allier, le seul village du cher au label « Plus beaux villages de France »
  • Le château d’Ainay-le-Vieil
  • Et un peu plus au nord Bourges, sa cathédrale, son palais Jacques Coeur, son centre médiéval et ses marais

Je connais beaucoup moins le Nièvre et l’Allier, ceci étant Nevers et Moulins sont deux villes situées non loin de Street Art City.

Georges Brassens street art city
Georges Brassens par la pochoiriste Pink’Art Roz

Aller plus loin sur l’art urbain sur Voyages etc…

Rate this post
Street art city : une friche de campagne transformée en temple de l\'art urbain Street art city : une friche de campagne transformée en temple de l\'art urbain

Autres articles à découvrir

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. Si vous continuez à utiliser ce site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies Accepter Lire la suite