Accueil > Cancale et ses environs en une journée : huitres, gourmandises et randonnée

Cancale et ses environs en une journée : huitres, gourmandises et randonnée

par Adeline
Publié Mis à jour le

Cancale est un petit port ostréicole du nord de la Bretagne avec pour horizon le Mont-Saint-Michel et sa baie mythique. Point de départ incontournable de mon séjour de 5 jours sur la côte d’émeraude, j’y ai savouré en une journée la douceur du temps qui passe, ses huitres, ses gourmandises sucrées et le sentier des douaniers qui mène toujours, quelque soit le temps, vers de jolies découvertes. A seulement 2h30 de route de Nantes, c’est un joli coin pour un week-end dans l’ouest de la France.

Le front de mer et l’incontournable marché aux huitres

Ce jour-là le temps était maussade mais pas de pluie à l’horizon, et surtout rien qui ne puisse m’arrêter d’aller déguster quelques huitres plates sur le port, la spécialité locale.

Une petite promenade sur la jetée de houle et il est déjà l’heure de s’arrêter au marché au huitres. Ici la tradition veut que l’on aille chercher son plateau auprès de l’un des différents producteurs présent sur le marché, puis de les déguster sur le front de mer. Une fois dégustées, on jette les coquilles aux goélands et autres mouettes qui viennent picorer les restes.

Heure d’affluence sur le marché aux huitres de Cancale
Assiette mixte : huitres plates et huitres creuses
Le festin des mouettes et goélands

A ceux qui ne conçoivent pas une douzaine d’huitres sans un bon verre de vin, pas d’inquiétude à avoir… Tout est est prévu : un wine truck et les bars du coin assurent ce service. Il règne sur le port une ambiance assez particulière, dont aucun adepte du célèbre coquillage ne pourra se passer lors d’une journée à Cancale.

A ceux qui n’aiment pas les huitres, il y a tout ce qu’il faut sur le port, brasserie, crêperie, etc…, pour satisfaire les estomacs.

Les adresses gourmandes de Cancale

A Cancale, il y a la ville basse, avec le port, ses maisons de pêcheurs et son front de mer touristique, et puis la ville haute, autrefois le fief des armateurs et autres commerçants. On y trouve des maisons malouines du XVIIIème siècle et de quoi satisfaire les papilles des gourmands.

Balade olfactive à la découverte des épices Rœllinger

Au-delà des huitres qui font sa réputation, Cancale est le fief des Rœllinger, une famille bien connue des gastronomes. Les maisons de Bricourt, aujourd’hui Relais et châteaux, le restaurant Le Coquillage auréolée de 2 étoiles au Michelin, et les épices Rœllinger sont indissociables de Cancale et se transmettent de génération en génération.

Le coffre aux épices de la boutique Rœllinger

La tradition des épices dans le pays de Saint-Malo remonte au XVIIIème siècle, quand les bateaux revenaient les cales chargées depuis les différents comptoirs des Indes. Les frère Rœllinger se sont intéressés à cette histoire et celle du lien entre le épices et Saint-Malo, quand ils ont créé leur restaurant Le Bricourt, aujourd’hui fermé. Ils y ont vu un moyen de faire voyager les papilles de leurs clients de la Bretagne aux Indes.

Depuis, il ont créé le laboratoire des épices Rœllinger et trois boutiques : Paris (51 bis Rue Sainte-Anne Paris 2), Saint-Malo et Cancale (1 Rue Duguesclin). Visiter cette boutique faisait partie de mes incontournables. Il suffit d’entrer dans les lieux pour faire voyager son odorat. J’ai adoré le coffre à l’entrée où sont exposés différents épices colorés, et les étagères remplies de ces poudres incontournables pour parfumer nos cuisines. Impossible de repartir sans avoir fait le plein !

Grain de vanille, l’incontournable pâtisserie des voyageurs gourmands

Après les huitres, il me manquait un petit goût sucré en bouche, alors direction Grain de Vanille, une pâtisserie qui se trouve elle aussi dans le giron des Maisons de Bricourt, et tenue par Yannick Gauthier et sa femme Fernanda. Le choix de la gourmandise est difficile, il y a tout de même deux incontournables : le rocher de Cancale composé d’une crème légère, d’une crème praliné, d’un biscuit meringué et d’amandes torréfiées, un dessert gourmand croquant à souhait, et le fameux mille-feuille à la vanille de Madagascar qui fait la réputation de la maison. Faites comme moi, un sur place, l’autre à emporter !

Rien que pour ces délices, Cancale vaut le détour !

Le rocher de Cancale de Grain de Vanille

Mes incontournables sur le GR®34 entre Cancale et Saint-Malo

Après cette pause gourmande dans le centre de Cancale, il est temps d’aller se défouler un peu. Le GR®34 m’appelle. A moi les petites pépites sur la corniche entre Cancale et Saint-Malo. Même si je la parcours en voiture, j’y ai fait quelques arrêts. Je suis même revenue quelques jours plus tard pour en profiter encore plus !

La pointe du Grouin

La pointe du Grouin est l’incontournable cap qui marque le début de la fameuse côte d’émeraude, côté l’est. Ici, par temps dégagé, le panorama permet d’admirer la baie. D’un côté Granville et les îles Chausey dans la Manche, de l’autre le mythique Cap Fréhel dans les Côtes d’Armor. La pointe est venteuse, bercée par les embruns. Au loin, derrière l’île des Landes, un réserve ornithologique où l’on ne peut pas aller, je devine le Mont-Saint-Michel. Tout petit, dans la brume.

Sémaphore de la Pointe du Grouin
Sentier de la pointe du Grouin
Au loin le Mont-Saint-Michel

La plage du Verger et ses orchidées sauvages

Je suis arrivée ce jour-là au coucher du soleil. Les derniers rayons arrosaient la dune fleurie de ses orchidées sauvages, protégées par des ganivelles. C’était tellement beau, j’aurais voulu prolonger cet instant suspendu au milieu du sable et des fleurs, le bruit des ressacs en arrière plan. Je ne suis même pas allée jusqu’à la plage tant la lumière était belle et la dune se suffisait à elle-même.

Coucher de soleil dans la dune du verger
Les orchidées sauvages de la dune du verger

La plage Guesclin et son fort

Située entre la pointe du Nid et la pointe des Grands Nez, la plage Guesclin et son fort offrent un cadre idyllique pour une pause méritée le long du sentier des douaniers. Pour ceux qui, comme moi, y arrivent en voiture, un parking situé à l’arrière de la plage, permet de garer la voiture et emprunter le sentier pour prendre de la hauteur sur le fort et la baie.

le fort Guesclin depuis le sentier des douaniers

La plage de la Touesse et le manoir de Rozven chers à Colette

Au début du 20ème siècle, Colette à la recherche d’un endroit pour s’échapper de Paris, tombe amoureuse d’un manoir caché dans les dunes de la plage de la Touesse. Elle le rachète et vient y passer tous ses étés entre 1910 et 1926. Sur cette grande plage protégé des vents, on croise aussi bien des randonneurs qui parcourent le GR®34 entre Paimpol et la pointe du Grouin, des baigneurs qui viennent profiter du sable blanc et des eaux turquoises. Ni les uns, ni les autres n’ont que faire de cette histoire.

les eaux turquoises de la plage de la Touesse

Rothéneuf et les rochers sculptés de l’Abbé Fouré

Je n’avais jamais entendu parler des rocher sculptés de l’Abbé Fouré avant de mettre les pieds sur la route de la corniche entre Cancale et Saint-Malo. A Rothéneuf, à seulement 5 km de Saint-Malo, cet abbé est venu chaque matin pendant près 15 ans (à partir de 1894), sculpter la roche de granite. Ses oeuvres, principalement des têtes et des animaux, surplombent la mer sur 500m2, résistent au temps, comme aux éléments. Un oeuvre impressionnante.

Sculptures dans la roche de granite à Rothéneuf

Cancale et ses environs en une journée : quelques conseils

Cancale est facilement accessible en voiture depuis le Mont-Saint-Michel ou Saint-Malo. Je vous invite à prendre la route de la corniche qui offrent de très belles vues sur la baie, et de nombreuses occasion de vous arrêter.

Se garer dans la ville basse de Cancale

Les parkings de la ville basse à Cancale sont chers et très prisés. Il existe un parking gratuit qui permet de profiter de la ville sans être stressé par le temps. Il se trouve un peu loin.

Dans la ville haute, j’ai facilement trouvé un place où me garer, non loin de la boutique des épices Rœllinger. Où que vous vous gariez, vous aurez de toute façon à monter et descendre la rue du port pour voir les deux aspects de la ville.

Quand visiter Cancale ?

Cancale est toute l’année prisée des touristes. Je dirais du printemps à l’automne, lorsque l’on peut encore profiter de l’extérieur, et en dehors des vacances scolaires si vous le pouvez. J’y suis allée la première semaine semaine de septembre, la semaine de la rentrée scolaire, et j’ai trouvé que le port était très fréquenté.

Où dormir dans les environs de Cancale ?

Si les Maisons de Bricourt sont hors budget pour vous, ce qui est clairement mon cas, vous trouverez de nombreuses opportunités de gîtes entre Cancale et Saint-Malo, ou même à proximité de Dinard. De mon côté, j’ai choisi de poser mes valises 5 jours dans un AirBnB vers Ploubalay dans les Côtes d’Armor. Ce choix, pris après de nombreuses tergiversations, s’est finalement avéré être la meilleure option, puisqu’il m’a permis de naviguer d’un côté comme de l’autre de la côte d’Emeraude. Il m’a évité de refaire ma valise tous les jours et de perdre du temps.

5/5 - (1 vote)
Cancale et ses environs en une journée : huitres, gourmandises et randonnée Cancale et ses environs en une journée : huitres, gourmandises et randonnée

Autres articles à découvrir

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. Si vous continuez à utiliser ce site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies Accepter Lire la suite