Accueil > Découverte de la côte d’Émeraude en 5 jours

Découverte de la côte d’Émeraude en 5 jours

par Adeline
Publié Mis à jour le

La côte d’Emeraude, ses caps et ses sentiers de randonnée me faisaient envie depuis longtemps. En septembre 2021, j’ai décidé de passer 5 jours dans les embruns de la Bretagne nord, entre Cancale et les Caps d’Erquy-Fréhel. Retour sur ce voyage de la vallée de la Rance aux côtes de la Manche.

Chaque année je me prévois une petite épopée de 5 jours en solo au départ de Nantes. En 2020 c’était le Mont-Saint-Michel et un road trip dans la Manche. En 2021 cap sur la Bretagne nord, entre Ille-et-Vilaine et Côtes d’Armor.

Dinan la médiévale et Léhon la petite cité de caractère

Premier arrêt Dinan. J’avais vu de nombreuses images de ses remparts, son port de plaisance, ses rues pavées et ses maisons à pan de bois, mais jamais je ne m’étais arrêtée dans cette cité d’art et d’histoire.

Le port de plaisance de Dinan vu de la promenade de la Duchesse Anne

Située sur les hauteurs de la Rance et bien protégée derrière ses remparts, Dinan se fait discrète. Ici le temps n’a pas d’emprise et semble s’être arrêté. Au coeur de ce qu’on appelle le vieux Dinan, les maisons à pans de bois côtoient les vieilles bâtisses de granit, et les ruelles pavées lui confèrent ce charme d’antan.

Tour de l’horloge
Basilique Saint-Sauveur vue de la tour de l’horloge

Du haut de la tour de l’horloge, le panorama à 360° sur la ville et les campagnes environnantes est sublime. La rue Jerzual qui remonte du port est elle incontournable. Au Moyen-âge c’était une rue commerçante pavée et bordée de boutiques. Aujourd’hui les artistes ont investi les lieux et entretiennent son atout charme. Attention, la descente est raide. La montée aussi !

La rue Jerzual qui descend vers le port
les maisons à pans de bois côtoient celles de granit

A Dinan, il faut se perdre dans les ruelles, passer par la place des Merciers et celle des cordeliers et surtout faire le tour par les remparts. Attention certaines parties de ceux-ci se sont effondrées et sont donc fermées. Ce n’est plus possible pour le moment de faire le tour de la vieille ville pour le moment. Ceci étant, certaines portions sont praticables et méritent bien sûr le détour.

Léhon, la petite cité de caractère

J’ai failli passer à côté de Léhon et cela aurait été une erreur monumentale. Cette petite cité de caractère, située à quelques encablures de Dinan en longeant la Rance, est trop mignonne. On y arrive à pied, à vélo ou en voiture mais l’arrêt s’impose pour visiter son abbatiale Saint-Magloire et ses jardins, et se balader dans ses rues.

Léhon la petite cité de caractère voisine de Dinan

La vallée de la Rance

C’est souvent la mer qui nous attire quand on parle de Côte d’Emeraude, mais la Rance est elle aussi bien riche en patrimoine. Le fleuve côtier coule de Dinan à Dinard et Saint-Malo et vit, comme la Manche, au rythme des marées. Petite cité de caractère, rade avec vue, moulins à marée ou street art dans un cimetière de bateaux, les arrêts sur la rive droite sont nombreux pour les curieux.

La cale de Mordreuc

A quelques kilomètres de Dinan en direction de Saint-Malo, le moulin du Prat est le seul moulin à marée de la Rance qui se visite et fonctionne encore. Construit au XVème siècle sur la commune de la Vicomté-sur-Rance, et restauré dans les années 2000, il est situé en pleine nature et on peut y observer la faune locale.

Moulin à marée de Mordreuc
Vue sur les vestiges du château et la vallée en aval
Sur les bords de la Rance à Mordreuc

J’ai fait l’impasse sur ce moulin (il était fermé) pour aller directement à la cale de Mordreuc. Elle était connue pour son phoque « L9 » qui y avait élu domicile. Il est aujourd’hui mort, mais l’arrêt vaut toujours le coup.

C’est surtout la vue sur les vestiges d’un château, et la vallée côté aval qui valent le coup. Alors posez votre voiture, chaussez vos chaussures de randonnées et perdez-vous sur les rives de la Rance.

Saint-Suliac, l’un des plus beaux villages de France en Bretagne

Au nord de la cale de Mordreuc, Saint-Souliac est un charmant petit village de pêcheurs qui fait partie du réseau des Plus beaux villages de France.

Au coeur du village, au milieu des ruelles et vieilles maisons de granit, un détour s’impose par l’église et son très bel enclos paroissial.

Les rues descendent vers la Rance dont on imagine facilement les quais animés par des guinguettes en été. Sur l’eau, l’école de voile anime la Rance.

Très touristique en saison, le coeur du village est inaccessible aux voiture. Des parkings situés à l’extérieur sont prévus pour se garer. Il faut marcher un peu pour rejoindre le centre ville.

Le cimetière de bateaux de Quelmer

En se rapprochant de Saint-Malo, dans l’estuaire de la Rance, le cimetière de bateaux de Quelmer surprend. Ici de vieilles épaves venues se reposer pour l’éternité dans le chantier naval La Passagère, ont été décorées par des street artistes. Ici place à la nostalgie !

Oeuvre de Heol Art sur un vieux bateau du cimetière de Quelmer

Une boucle pédestre autour de Quelmer vous permet de passer par cette anse et admirer les oeuvres sur ces vieilles épaves délabrées.

De Cancale à Saint-Malo

Une petite vingtaine de kilomètres séparent Cancale de Saint-Malo par la route D355. Mon conseil est de prendre la D201, la route de la corniche qui longe la côte et vous arrêter dès que vous en avez envie.

Cancale, ses huitres et ses pâtisseries

Bienvenue à Cancale, la capitale ostréicole de Bretagne !

Ce petit port ostréicole est souvent le point de départ ou le point d’arrivée d’une randonnée de plusieurs jours sur le sentier des douaniers. La ville basse, et son sublime alignement de maisons de granit, se découvre à l’heure du déjeuner quand les producteurs viennent vendre leurs huitres sur le marché. C’est une petite institution ici de prendre un plateau et d’aller le déguster au bord de l’eau. La tradition veut que l’on rejette les coquilles aux goélands et autres mouettes.

La jetée de Cancale… au loin le marché à huitres et la ville haute

Ensuite, il faut absolument monter dans la ville haute pour s’arrêter chez Grain de vanille, un salon de thé aux délicieuses pâtisseries. Je vous parle de toutes ces bonnes adresses dans mon article Cancale et ses environs en une journée.

La pointe du Grouin

La pointe du Grouin est l’étape incontournable entre Cancale et Saint-Malo. Ici le panorama est exceptionnel, encore faut-il que le temps soit dégagé. Derrière la réserve ornithologique de l’île des Landes, la vue s’étend de Granville et les îles Chausey en Normandie au nord-est et le Cap Fréhel à l’ouest.

l’île des Landes sépare la pointe du Grouin du Mont-Saint-Michel

J’ai réussi à deviner le Mont-Saint-Michel, je suis déjà contente.

De dunes en caps sur la côte d’émeraude

Passé la pointe du Grouin, la route entre Cancale et Saint-Malo est sublime et les arrêts sont multiples. Je me suis arrêtée au feeling dans les dunes qui jalonnent cette route. Parmi mes préférées :

  • L’anse du Guesclin. Mon conseil : garer la voiture et marcher. En empruntant le sentier des douaniers en direction de l’est, la vue sur la baie et le fort est imprenable
  • L’anse du Verger au coucher du soleil quand les derniers rayons arrosent la dune fleurie d’orchidées sauvages
  • Les dunes de Roz-Ven et l’anse Touesse. Elles étaient chères à Colette et on comprend pourquoi !
  • Rothéneuf et les rochers sculptés de l’Abbé Fouré, un lieu à part
L’anse du Guesclin et son fort
Les orchidées sauvages de l’anse du verger

Saint-Malo, la cité corsaire

Saint-Malo, fin de la route.

La cité corsaire vaut à elle seule une journée de visite. Il faut surtout prévoir d’y aller à mer descendante pour pouvoir aller sur l’îlot de Grand Bé où est inhumé Chateaubriand, et sur l’îlot de Petit Bé avec son fort Vauban.

Vue sur la cité corsaire de Saint-Malo depuis le Môle des Noires

De Dinard à la baie de Lancieux

Le barrage de la Rance passé, direction Dinard, Saint-Lunaire, Saint-Briac et la baie de Lancieux.

Dinard et son ambiance Belle Époque

Il suffit de traverser l’estuaire de Rance pour trouve une toute autre ambiance. Fini les maisons malouines, place à la station balnéaire la plus prisée de Bretagne à la Belle Époque. La ville est connue pour le Festival du film britannique et ses somptueuses villas du 19è siècle.

Je ne me suis pas trop attardée à visiter Dinard, je me suis juste promenée sur la côte, entre la plage Saint-Enogat et la plage de l’écluse. Le jour où j’y retourne, j’irai me promener vers la Pointe du Moulinet, connue aussi pour ses villas.

Dianrd, sa promenade côtière et ses villas belle époque… Au loin Saint-Malo

Saint-Lunaire Saint-Briac par le sentier des douaniers

C’est le coin que je préfère sur cette partie-là de la côte d’Émeraude. Il suffit de garer sa voiture vers golf de Dinard et emprunter le sentier des douaniers jusqu’à Saint-Briac. Sauvage et fleuri, ce balcon sur la Manche offre un vrai dépaysement entre dunes, plages, eaux turquoises et belles villas. Et vue sur l’archipel des Ebihens.

Sentier des douaniers du côté de Saint-Briac

La baie de Lancieux et ses kytesurfers au coucher du soleil

La plage Les Briantais est celle où je suis allée me réfugier 2 ou 3 soirs au coucher du soleil. Tranquille sur terre, animée par les Kitesurfs sur mer, c’était juste chouette de voir le soleil décliner sur le clocher de Saint-Jacut-de-la-mer et l’archipel des Ebihens.

Coucher de soleil sur la baie de Lancieux

Le grand site de France Cap d’Erquy-Cap Fréhel

Deuxième site le plus visité de Bretagne, après la pointe du Raz dans le Finistère, Le grand site de France Cap d’Erquy-Cap Fréhel est le passage incontournable lors d’une randonnée sur le GR®34 dans les Côtes d’Armor.

Des dunes suspendues du cap d’Erquy aux falaises et landes fleuries du Cap Fréhel, le paysage se déguste au fur-et-à mesure que l’on avance. Si on vient essentiellement pour le panorama 5* de cette région, il ne faut pas rater le fort la Latte, le phare et enfin les rochers de la Fauconnière qui abritent plusieurs espèces d’oiseaux comme les goélands, le fulmar boréal ou le pingouin torda. Je n’ai rien vu de tout cela mais rêve d’un jour y aller accompagnée d’un guide naturaliste.

Le Fort La Latte vu des landes du Cap Fréhel
Dune suspendue du Cap d’Erquy
Phare du Cap Fréhel

Le Cap Fréhel signe la fin de la côte d’Émeraude et laisse place à la Côte de Penthièvre. Depuis Erquy, je vous invite à faire une sortie en bateau pour voir les falaises de grès rose. Au retour de la sortie un peu brassée par les vents au niveau du cap Fréhel, vous aurez peut-être la chance, comme moi, de voir des dauphins.

Il faut prévoir une bonne journée pour découvrir les caps d’Erquy et Fréhel, l’un des plus beaux sites de Bretagne. Il faut bien l’avouer.

Bonus : Hédé-Bazouges et les 11 écluses du canal d’Ille-et-Rance

Situé à seulement 26 kilomètres au nord de Rennes et quelques kilomètres au sud-est de Dinan, Hédé-Bazouges est l’endroit que j’ai choisi pour faire une petite pause en rentrant à Nantes. La particularité du lieu : la dizaine d’écluses réparties sur seulement 2 kilomètres sur cette portion du canal d’Ille-et-Rance. Dans ce coin atypique de Bretagne il faut pas moins de 11 écluses pour monter 27 mètres de dénivelés en bateau.

Ecluse la Petite Madeleine à Hédé-Bazouges
Passage d’une écluse sur le Canal d’Ille-et-Rance
Fin d’été sur le canal d’Ille-et-Rance

Je suis allée plusieurs fois me promener à pied à ce niveau du canal d’Ille-et-Rance et c’est toujours agréable. On peut y croiser des gens qui s’y baladent à pied, à vélo ou à cheval… Et si vous avez de la chance vous verrez même des bateaux passer les écluses. Un vrai jeu de patience !

Au printemps et en été les maisons éclusières sont fleuries et le canal est animé par une exposition d’art. J’avoue que ça ne doit pas être mal non plus de s’y balader en automne quand les arbres changent de couleur.

Quand partir sur la Côte d’Émeraude ?

En vacances d’été, pour un long pont de mai, un week-end en amoureux ou même un voyage en solo, visiter la Côte d’Emeraude est toujours une bonne idée. Dépaysante et sauvage par son sentier des douaniers, culturelle par villes d’art et d’histoire, gourmande par ses produits de la mer à déguster de saison, on ne peut jamais se lasser de ce petit coin de Bretagne. Il faut noter que j’ai fait l’impasse sur Saint-Jacut-de-la-mer et Saint-Cast-Le-Guildo. Ce sont deux stations balnéaires familiales et malgré les vues qu’elles offrent sur la mer d’émeraude, j’ai préféré passé ma route pour randonner ailleurs. C’est toujours une question de choix !

Découvrir la Côte d’Emeraude : mes conseils pratiques

Arriver sur la Côte d’Emeraude

En voiture depuis Nantes, il suffit d’emprunter la N137 jusqu’à Rennes, le périphérique ouest, puis la D137 en direction de Saint-Malo.

En train, le TGV dessert assez bien la Bretagne depuis Paris : vous aurez le choix au nord d’aller vers Rennes, Dol de Bretagne, Saint-Malo, ou même Lamballe pour la partie ouest de la Côte d’Emeraude. SNCF Connect pour trouver les meilleurs prix. Après vous devrez louer une voiture pour être plus libre de vos mouvements et pouvoir aller dans des endroits reculés.

Où loger sur la Côte d’Emeraude ?

La côte d’Emeraude n’est pas si étendue que cela. Seulement une soixantaine de kilomètres sépare Cancale du Cap Fréhel. Si vous êtes motorisé, je vous recommande de vous installer pour 5 jours dans un même logement, hôtel, chambre d’hôtes ou même appartement, et naviguer ensuite entre les différents points d’intérêts que vous souhaitez découvrir. J’ai par exemple loué un petit appartement au centre de la région vers Ploubalay, à peu près à mi-chemin entre Cancale et le Cap Fréhel. J’ai trouvé l’emplacement parfait car il me permettait d’aller à l’est comme à l’ouest assez rapidement. Si vous cherchez un gîte ou une maison dans la région mais ne savez pas où chercher, je vous invite à lire mon article Sur quel site réserver sa location de vacances. Ça marche aussi pour les week-ends 😉


Quel guide de voyage pour explorer la Bretagne ?

Sortie en 2021, la 5ème édition du Guide Lonely Planet est aujourd’hui agrémentée de vidéo pour vous aiguiller dans vos choix. Il vous suffit de télécharger l’application Lisez et scanner la page pour regarder la vidéo en question.

Il est divisé selon les 4 départements bretons (Finistère, Morbihan, Côtes d’Armor et Ille-et-Vilaine) et comporte aussi un chapitre sur le Mont-Saint-Michel et la Loire Atlantique.

Vous y trouverez aussi un guide détachable de la Bretagne à vélo, ainsi que des itinéraires de road trip et de randonnées pédestres.

5/5 - (1 vote)
Découverte de la côte d\'Émeraude en 5 jours Découverte de la côte d\'Émeraude en 5 jours

Autres articles à découvrir

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. Si vous continuez à utiliser ce site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies Accepter Lire la suite