Accueil > Mes 7 bonnes raisons de visiter le Sri Lanka (et autres conseils pratiques pour organiser son voyage)

Mes 7 bonnes raisons de visiter le Sri Lanka (et autres conseils pratiques pour organiser son voyage)

par Adeline
Publié Mis à jour le

Pourquoi visiter le Sri Lanka ? Surnommé la perle de l’Océan indien, le Sri Lanka séduit les voyageurs pour sa culture millénaire, sa nature riche, contrastée et luxuriante, ainsi que l’accueil chaleureux de ses habitants. Pays insulaire situé entre mer et montagne, celle autrefois appelée Ceylan offre des expériences diverses variées qui séduiront les adeptes de culture, de nature, de bonne cuisine et de jolies rencontres. Un condensé de tout ce que j’aime lorsque je voyage en Asie.

1- Le Sri Lanka, un pays culturellement et spirituellement riche

Au Sri Lanka, l’histoire remonte à plus de 2 millénaires avec l’arrivée du bouddhisme venu d’Inde. Avide de culture, le triangle culturel est un incontournable. Entre Kandy, Annuradhapura et Polonnaruwa, de nombreux sites archéologiques inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco vous attendent, comme d’autres plus méconnus. Dans ces lieux empreints de sérénité, vous y découvrirez la ferveur des pèlerins venus de tout le pays, comme la délicatesse d’une fleur de lotus posée en offrande.

Temple bouddhiste Ridi Vaharaya au Sri Lanka
Temple bouddhiste Ridi Viharaya

Si les bouddhistes représentent aujourd’hui 70% de la population, on trouve aussi environ 13% d’hindouistes (les tamouls), 10% de musulmans et 7% de chrétiens. La densité de chaque religion est plus ou moins forte selon les régions, donnant une identité culturelle bien marquée à chacune d’entre elles. Une richesse dont le pays sait en faire une force aujourd’hui, même si cela n’a pas toujours été le cas.

Durant votre voyage, vous pourrez aussi aller à la rencontre des Veddas dans le parc national de Gal Oya. C’est la seule communauté autochtone au Sri Lanka. Aujourd’hui sédentarisés, le tourisme les aide à cultiver leur culture ancestrale, un peu à l’image des aborigènes en Australie, ainsi qu’à faire vivre cette communauté.

2- Le Sri Lanka, une île aux mille paysages

Le Sri Lanka est une île situé au coeur de l’océan indien. Ses paysages sont variés. On y trouve aussi bien des forêts tropicales, que des plaines arides, des montagnes où poussent le thé qui en a fait sa réputation, que des plages de sable blanc. Il y en a pour tous les goûts.

Coucher de soleil depuis le rocher du lion

En vous promenant à travers le pays, vous trouverez aussi bien des paysages de rizières, que des collines de plantations de thé, des forêts luxuriantes, des lagons ou des plages bordées de palmiers comme ici à Arugam Bay. On ne se lasse jamais des paysages au Sri Lanka et tout ce vert nous offre une grande bouffée d’air.

Pottuvil point Arugam bay

Sur les 65 610 km² qui composent le pays, environs 5700 km2 sont des Parcs nationaux, donc des espaces naturels préservés dans lesquels il faut un permis pour pouvoir se rendre.

3- Le Sri Lanka, un bijou de biodiversité

Les 26 parcs nationaux du Sri Lanka en font une terre d’observation des espèces à l’état sauvage. Saviez-vous que le Sri Lanka a l’une des plus grandes densités d’espèces au monde, avec le Costa Rica. Dans ce pays 8 fois moins grand que la France, on trouve aussi bien des mammifères (éléphants, léopards, baleines, singes…) que des reptiles, des oiseaux et des amphibiens. Les environnements où les observer sont assez variés : forêts de plaine, les forêts d’altitude, les plaines arides, etc… Du nord au sud, vous ne verrez pas les mêmes types d’oiseaux ou de mammifères, mais vous aurez, quoiqu’il arrive, l’assurance d’en voir.

Guêpier d’orient, parc national de Kumana
Elephant d’Asie, parc national de Gal Oya

Lors de mon dernier séjour, j’ai fait deux safaris. Le premier dans le Parc national de Kumana et l’autre dans le parc national de Gal Oya. Dans le premier j’ai pu observer le Jabiru d’Asie, une espèce répandue en Asie, mais qui ne s’observe que dans de rares zones au Sri Lanka. C’est là aussi que l’on peut voir des léopards (malheureusement ils n’étaient pas au rendez-vous ce jour-là). Dans le second j’ai pu observer plus d’éléphants que dans le premier, des renards et de nombreux oiseaux.

Même si en ouvrant bien les yeux vous pourrez observer des oiseaux à peu près partout au Sri Lanka, surtout si vous dormez dans des hôtels ou guest house au jardin luxuriant, je vous recommande vivement de faire un safari dans un parc national avec un naturaliste qui saura repérer les espèces pour vous. Il n’y a rien de plus beau que de voir ces animaux dans leur habitat naturel.

Les parcs nationaux sont des milieux très préservés au Sri Lanka. Il n’est pas possible de s’y rendre seul, un permis est nécessaire et ils ferment tous à 18h.

4- Une cuisine délicieuse, végétarienne et épicée

Le Sri Lanka est un pays producteur de riz, de fruits et de légumes bio. Les saveurs sont donc riches, variées et locales. Les plats les plus simples ont beaucoup de goût, mais attention, souvent épicés. De quoi faire exploser vos papilles.

Le plat national est le « Rice and curry », un mélange de riz et de différentes recettes de curry cuisinées avec amour. Dans les campagnes il est servi dans des feuilles de banane et se mange avec les doigts.

Riz et curry, le plat national du Sri Lanka
Producteur de fruits bio dans la région de Dambulla
Femmes en train de griller des noix de cajou

Pays bouddhiste et hindouiste, la cuisine sri lankaise est majoritairement végétarienne (à base de lentilles, aubergines, potiron, coco, gombo, jack fruit,…), mais on peut aussi trouver des plats à base de poulet ou de poisson. J’aime beaucoup la cuisine épicée alors j’ai été servie. Tout est bon. Si vous voulez apprendre à utiliser les épices dans votre cuisine, c’est le moment de prendre des cours.

5- Une destination bien-être

Le yoga, la méditation, et l’Ayurveda sont des traditions ancestrales au Sri Lanka. Les deux premières sont ancrées dans les pratiques du bouddhisme et l’hindouisme, et la dernière une médecine traditionnelle à base de plantes venue d’Inde il y a plus de 2500 ans.

Massage ayurvédique des pieds au Siddhalepa Ayurveda Health Resort

Nombreux sont les centres proposant des retraites de yoga et de méditation, et les resorts proposant des cures ayurvédiques. A vous de choisir si vous préférez l’ambiance reposante des montagnes et des plantations de thé, ou celle de l’océan indien avec ses palmiers et ses plages de sable blanc.

6- Le Sri Lanka, une terre de randonnée et de rencontres

Avec des paysages aussi variés, il va sans dire que la randonnée se pratique activement au Sri Lanka. Pour quelques heures ou sur quelques jours, elles vous donnent l’opportunité de découvrir la vie dans des lieux reculés, d’aller à la rencontre des différentes cultures et communautés du pays, et d’en apprendre plus sur leur façon de vivre.

Paysages de rizières au centre du Sri Lanka

Lors de mon premier séjour au Sri Lanka, je me souviens d’une randonnée sur deux jours dans des paysages montagneux et de rizières. Notre petit groupe avait passé une soirée chez l’habitant et dormi dans le temple du village. Ce fût probablement l’un des meilleurs moments de ce voyage, et un événement fondateur dans ma façon de voyager en allant toujours à la rencontre de l’autre.

7- Les sri lankais, un peuple chaleureux et accueillant

Après 3 voyages au Sri Lanka (sur 3 décennies différentes), je peux affirmer que le peuple Sri Lankais a le sens de l’accueil. Absolument partout, les gens sont chaleureux, souriants et donnent envie d’en apprendre plus sur leur façon de vivre. Osez aller à leur rencontre.

Il est assez facile de communiquer avec les Sri Lankais, surtout dans les zones touristiques, la deuxième langue du pays étant l’anglais. N’hésitez pas à aller au contact, ils seront contents d’échanger avec vous, et vous aussi !

Vendeur de fruits à Arugam Bay, côte est du Sri Lanka

Les guides sont aussi très utiles et vous permettent d’échanger avec ceux qui ne parlent pas anglais, surtout dans les campagnes reculées.

Lors de mes discussions, beaucoup m’ont fait part de leurs difficultés suite au Covid et à la crise économique actuelle. 3 ans sans travailler c’est beaucoup. On sent vraiment que de grands espoirs reposent sur le tourisme après 3 ans d’un pays à l’arrêt.

Voyager au Sri Lanka : mes conseils pratiques

Maintenant convaincu de partir visiter le Sri Lanka, voici quelques conseils pratiques pour organiser votre prochain voyage :

Voyager au Sri Lanka en 2022

Après 2 ans de crise liée à la pandémie de Covid19, le Sri Lanka vit aujourd’hui une crise économique historique, et une inflation des coûts à laquelle la population a du mal à faire face. Après quelques mois compliqués marqués en juillet par la fuite du président, de nombreuses manifestations pacifistes à Colombo et une sévère pénurie d’essence à travers le pays, le Sri Lanka retrouve un peu de sérénité, prêt à accueillir de nouveau les touristes.

Lors de mes 10 jours au Sri Lanka, je n’ai pas été dérangée pour voyager à travers le pays. Bien sûr la population vit des moments très difficiles, et a beaucoup d’attentes vis-à-vis du tourisme pour faire revenir des devises dans le pays déclaré aujourd’hui en faillite. Si l’essence pouvait être un problème il y a quelques semaines pour se déplacer, ça ne l’est plus aujourd’hui. La population est restreinte, mais les entreprises touristiques ont accès aux pompes de manière illimitée grâce à une lettre du gouvernement. Côté nourriture, aucun problème puisque le pays produits du riz, des fruits et des légumes, la base de l’alimentation du Sri Lanka.

S’il peut toujours y avoir des risques de manifestations à Colombo (desquelles il faut se tenir éloigné même si on les dit pacifistes), le reste du pays est très calme et la population fait preuve d’un accueil extrêmement chaleureux. Je ne vois pas aujourd’hui d’objections à visiter le Sri Lanka.

Pour aider le Sri Lanka, je vous recommande de faire directement appel à des acteurs locaux (chauffeurs, hôtels, chambres d’hôtes…) pour vous déplacer, vous loger et vous guider à travers le pays.

Comment aller au Sri Lanka ?

Sri Lankan Airlines est la compagnie nationale. Elle assure des vols directs entre Paris et Colombo plusieurs fois par semaine. D’autres compagnies comme Emirates, Etihad ou Qatar Airways assurent des vols quotidiens vers l’aéroport international de Bandaranaike, avec un transit à Dubai, Abu Dhabi, ou Doha.

Pour rechercher les meilleurs prix de billets d’avion, vous pouvez regarder sur Kayak, Edreams, Go Voyages ou Opodo.

ETA, une autorisation de visa électronique pour entrer au Sri Lanka

Les ressortissants français ont besoin d’un passeport valable au moins 6 mois après la date d’entrée dans le pays (attention aux délais pour faire refaire un passeport en France), ainsi que d’une autorisation électronique de visa (ETA) pour voyager au Sri Lanka. Elle se fait en ligne sur le site officiel Eta.gov.lk. Elle coûte 36 US$ et normalement acceptée dans les 24h suivant la demande. Je vous recommande de le faire 10 à 15 jours avant votre départ.

Quand j’ai fait ma demande en ligne, je n’ai pas reçu le mail de confirmation, ni celui d’acceptation de ma demande. Heureusement j’avais fait un imprim’ écran de celle-ci et j’ai pu vérifier en ligne (sur le même site) qu’elle avait été acceptée. Pensez donc bien à noter le numéro de votre demande d’ETA en ligne pour faire appel ou vérifier si besoin.

Une preuve de cette demander pourra vous être demandée à l’aéroport de Roissy au comptoir d’enregistrement de vos bagages. Il vous faudra aussi une attestation de vaccination ou un test de dépistage datant de 72h pour un test PCR à 48h pour un test antigénique.

Se déplacer au Sri Lanka

Même si les distances peuvent vous paraître courtes, les temps de parcours sont assez longs par la route car elles sont petites, parfois mauvaises, très fréquentées et avec de nombreux obstacles (de nombreux chiens, tuk tuks, 2 roues, piétons…). Comme en Inde, l’équivalent d’une route départementale chez nous se transforme vite en autoroute à 4 voies. La conduite au Sri Lanka est sportive.

Le bus

Le bus est l’un des moyens de se déplacer au Sri Lanka. Les bus bleus assurent les déplacements locaux, et les bus rouges les déplacements nationaux. Ils circulent comme des fous, sur des petites routes très fréquentées et bourrées d’embuches. Si vous prenez ce genre de transport, évitez de vous mettre à l’avant. En cas d’accident vous serez plus protégé au milieu ou à l’arrière.

Bus sur les routes de campagne du Sri Lanka

Le train

La colonie anglaise a laissé les voix ferrées en héritage ce qui fait que l’on peut de déplacer facilement en train au Sri Lanka. Il est d’ailleurs des trajets incontournables comme celui de Kandy à Nuwara Eliya, du centre culturel aux plantations de thé. Un aventure que je relate dans mon article mon train bleu du Sri Lanka.

Vous pouvez maintenant réserver vos places sur le site Seatreservation.railway.gov.lk/

Le Tuk Tuk

Le tuk-tuk s’utilise pour les petits déplacements locaux. Il n’y a pas de prix fixe, il faut vous exercer à la négociation. Petit tuyau : commencez par diviser le montant proposé par 2 puis trouvez un accord autour des 2/3 du prix initial. C’est un bon deal et pour nous ça ne coûte pas grand chose. Prenez aussi en compte que l’essence coûte cher au Sri Lanka. Le prix au litre est quasi identique au nôtre en France, avec des revenus bien moindres. N’essayer donc pas de casser les prix.

Un chauffeur & guide privé

Faire appel à un guide et chauffeur privé est la façon la plus sereine de voyager au Sri Lanka. Vous passerez des heures en voiture, alors autant que cela soit confortable. En plus vous bénéficierez de nombreuses informations sur le pays, l’art de vivre, l’histoire, etc…

Kelum, meilleur chauffeur Guide au Sri Lanka

Je vous recommande Kelum, le chauffeur et guide qui m’a accompagnée tout au long de mon dernier voyage au Sri Lanka. Guide national, il a une licence qui lui permet d’organiser votre voyage, réserver vos hôtels et entrées dans le triangle culturel, ainsi que de vous conduire à travers tout le pays. J’ai passé 10 jours avec lui et je peux vous assurer qu’il est prudent, toujours enclins à partager la culture du Sri Lanka, organisé, souriant et toujours à l’heure. Sur la route du retour à Colombo, il a partagé avec nous ses difficultés actuelles et je lui ai promis de partager ses coordonnées. La saison qui arrive sera déterminante pour lui et son business. Alors n’hésitez pas à communiquer avec lui (en anglais) par Whatsapp de ma part (Adeline blogueuse française) pour organiser votre séjour au Sri Lanka.

Son numéro : +94 76 670 8745.

Je ne recommande pas du tout de louer une voiture à titre individuel. La conduite au Sri Lanka est particulière, et comme je l’ai dit plus haut pleine d’embuches, mieux vaut faire appel à un chauffeur expérimenté. Votre voyage en sera beaucoup plus serein.

Où dormir au Sri Lanka ?

Toutes les catégories d’hôtels sont représentées au Sri Lanka, de l’hôtel de luxe à la petite guest house. Toutes offrent une expérience particulière. Sachez que dans les petites maisons d’hôtes, vous mangerez de la cuisine locale, souvent réalisée avec amour par les propriétaires. Mon meilleur repas de ce dernier séjour, c’est à Habarana Ambasewana Resort, une petite guest house composée de tree houses, que je l’ai savouré. Un très bel endroit au milieu d’un jardin luxuriant, avec piscine. Une très belle adresse à l’accueil chaleureux, au coeur du triangle culturel du Sri Lanka.

↗️ Réserver ses hôtels au Sri Lanka

Quand partir au Sri Lanka ?

Le Sri Lanka est un pays tropical où il fait chaud toute l’année (environ 30°), avec deux saisons (sèche et humide) dont les dates diffèrent selon les régions.

Sur la côte est, la saison sèche s’étend de mai à septembre, quand sur les côtes sud et ouest elle s’étend de décembre à mars. Vous trouverez donc toute l’année des endroits où voyager au Sri Lanka sans être dérangé par la pluie.  

Dans les montagnes du centre, là où se trouvent les plantations de thé, le climat est plus tempéré et la température plus fraiche (autour de 20°). Il peut y faire un peu plus couvert, et y pleuvoir plus régulièrement qu’ailleurs dans le pays.

Que mettre dans sa valise pour un voyage au Sri Lanka ?

Le Sri Lanka est à majorité bouddhiste. Si vous comptez visiter les temples du triangle culturel, ou d’autres temples habités par des moines, pensez à prendre des vêtements qui couvrent vos épaules et vos genoux. L’astuce est de toujours avoir dans son sac une écharpe et/ou un paréo. Le mieux pour visiter les temples est d’avoir des sandales aux pieds car vous devrez vous déchausser à l’entrée. Je prends toujours des Birkenstocks. Elles tiennent bien les pieds et sont confortables pour marcher.

Pensez aussi à prendre un adaptateur. Les prises sont similaires à celles du Royaume-Uni (Type G). De façon moins courante, on peut aussi trouver des prises de type D pour lesquelles vous n’aurez pas forcément besoin d’adaptateur mais je ne vous recommande pas de partir sans si vous avez besoin de charger vos batteries d’appareil photo, votre téléphone, ou votre ordinateur.

Je vous recommande d’acheter un un adaptateur de Type G ou un adaptateur universel. Petite astuce : comme j’ai beaucoup de choses à charger, je prends toujours une multiprise avec moi pour n’avoir à embarquer qu’un adaptateur.

N’oubliez pas vos basiques : anti-moustique et crème solaire.

Quelle carte Sim pour voyager à travers le Sri Lanka ?

Vous ne pouvez pas voyager sans être connecté ? Alors à votre arrivée à l’aéroport au Sri Lanka, vous verrez quelques opérateurs vous proposer une carte Sim. Le réseau qui a la meilleure couverture à travers le pays est celui de la compagnie DIALOG. Vous pouvez acheter une carte « Tourist Plan » de 10 Giga pour 1300 rps (soit moins de 4€). Elle est rechargeable partout dans le pays.

Prendre du cash en euros à changer à l’aéroport à l’arrivée à Colombo

Je vous conseille de partir avec des euros que vous changerez à l’aéroport plutôt que de retirer de l’argent dans un distributeur, au moins pour le début de votre voyage. Je ne suis de moins en moins confiante envers les distributeurs dans lesquels les arnaques se multiplient (à travers le monde par forcément au Sri Lanka). Je préfère donc changer des euros dans le pays hôte, surtout où Sri Lanka où l’on paye majoritairement en cash. Cela vous évitera de payer des frais bancaires ainsi que les taux de changes à chaque transaction.

Prendre une assurance pour voyager au Sri Lanka

Le Sri Lanka ne fait pas partie des pays qui imposent une assurance voyage à l’entrée du pays. Cependant, je vous recommande vivement d’en prendre une au cas où il vous arrive quelque chose. Une hospitalisation, une chirurgie ou une demande de rapatriement peuvent coûter extrêmement cher. Le covid est encore présent partout dans le monde, ne l’oubliez pas. De mon côté j’ai pris l’assurance Cap Assistance de Chapka assurance pour la durée de mon séjour au Sri Lanka, afin de voyager plus sereinement.  

Liens utiles pour réserver votre voyage au Sri Lanka

5/5 - (1 vote)

Autres articles à découvrir

2 commentaire

Amélie jeudi 13 octobre 2022 - 18:12

je nourris depuis des années ce rêve d’aller au Sri Lanka sans en avoir trouvé l’occasion encore …
j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ton article et à m’imaginer l’ambiance là-bas.
et puis, évidemment, nos échanges sur Linkedin ont fait écho … j’espère que la situation pour la population sri lankaise va s’améliorer. Je suis convaincue que le tourisme, typiquement dans ce genre de cas, ne peut qu’aider et importer un second souffle économiquement (comme on le disait, à condition de le faire intelligemment).

Tu prévois d’autres articles ? 🙂

répondre
Adeline vendredi 14 octobre 2022 - 16:34

Merci Amélie pour ton message. D’autres articles vont venir, au moins 3. Il y a tellement de choses à raconter sur le Sri Lanka.

répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. Si vous continuez à utiliser ce site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies Accepter Lire la suite