Pèlerinage à Kyaiktiyo, le rocher d’or

Un jour de mai 2010, je pars de Yangoon en direction de Kinpun avec pour idée d’aller voir Kyaiktiyo, le fameux rocher d’or. Ce site est l’un des plus sacré de Birmanie et la légende voudrait que ce rocher ne tienne en place que grâce à un cheveu de Bouddha. Sur le papier se rendre là-bas semble être toute une expédition. Dans les faits, je n’ai pas été déçue.

Le magnifique et mystérieux rocher d'or en Birmanie. Un incontournable

Pourquoi expédition au rocher d’or ?

Depuis la ville de Kinpun, à 4 heures de bus de Yangoon, il faut d’abord prendre un tuk-tuk. Celui-ci nous dépose, après une montée assez rude et sinueuse, dans un village « camp de base ». De là, il faut monter une colline assez raide à pieds (ce qui prend une quarantaine de minutes), visiter le site puis redescendre de la même manière… Bien sûr, tout cela n’est pas vraiment expliqué clairement dans les guides. Kyaiktiyo réserve donc son lot de surprises !

L’aventure, c’est l’aventure !

Selon les informations glanées la veille, le premier tuk-tuk partant pour le camp de base serait vers 6h. Mon timing est serré car je dois redescendre vers Yangoon avec le bus de 14h. Je suis donc sur le pont à la première heure. C’était sans compter sur le fait que nous sommes en saison basse, mousson oblige, et que les Tuk-Tuks ne montent en direction du rocher que quand ils sont pleins. Qui dit saison basse, dit forcément moins de visiteurs, dis donc attente… Longue attente… Très longue attente !

La salle d'attente se remplit. Le camion ne partira au rocher d'or que lorsqu'il sera plein. C'est ça la Birmanie

6h je suis prête, le tuk-tuk aussi. Mon seul problème est que les autres ne sont pas au rendez-vous ! 6h30, le tuk-tuk commence à se remplir mais le chauffeur n’est toujours pas décidé à allumer son moteur. 7h : quelques personnes supplémentaires arrivent. Je me dis que ça sent bon le départ mais non, quand un tuk-tuk doit être plein, c’est plutôt genre overbooké donc faudra attendre un peu plus… Les moines et les pèlerins, fidèles à la sérénité bouddhiste donc très zens, s’installent pour regarder un match de football Mexique/Gambie, match passionnant préparatoire à la fameuse coupe du monde en Afrique du sud. 2 heures passent et le tuk-tuk se remplit au compte goutte. Le chauffeur et les moines sont plus décidés à finir de regarder le match, à l’affiche immanquable soit dit en passant, avant de prendre la direction du rocher. 9h soit 3h après mon arrivée, et seulement à la fin du match, le chauffeur allume son moteur et nous partons.

en attendant le camion qui nous mènera au Rocher d'or en Birmanie, les moines regardent le foot dans la salle d'attente

Fausse alerte décrétée quelques minutes après le départ. En effet, la route est tellement étroite et abrupte que deux tuk-tuks ne peuvent se croiser. Celui du camp de base a fait le plein visiblement plus vite que celui de Kinpun. On éteint le moteur et c’est reparti pour une dizaine minute d’attente, dans une ambiance souriante. Heureusement la pluie n’est pas au rendez-vous mais ce n’est pas non plus l’heure du soleil !

Le camion est plein nous pouvons partir pour le Rocher d'or

Arrivés au camp de base les touristes descendent du tuk-tuk, les autochtones restent. Vive la junte militaire. Eh oui, chose que nous apprenons qu’une fois arrivés en haut et après avoir marché sur une route de montagne plutôt raide : le rocher d’or appartient à l’état. Il faut donc s’acquitter de 10$ de droits d’entrée qui iront direct dans les poches de la junte ! Pfff Bref…

Arrivés au rocher, le temps n’est pas vraiment de la partie et la « bonne » surprise est que les femmes n’ont pas le droit de s’en approcher, seuls les hommes peuvent coller des feuilles d’or ! Ah non vraiment c’est une bonne journée… Heureusement je bénéficie d’une jolie éclaircie pour prendre le rocher autrement que sous la brume.

Seuls les hommes peuvent se recueillir au Rocher d'or en Birmanie. On y croise beaucoup de moines

Difficile de quitter le rocher d'or alors on se pose face à la vue sur la vallée

Au retour, nous, pauvres de nous petits touristes, nous devons redescendre au camp de base à pieds. Nous avons bien essayé de monter dans le tuk-tuk mais non, nous avons payé pour marcher, nous marcherons !

Retour de l’attente tuk-tukesque au camp de base ! La « bonne » nouvelle est que le temps s’est vraiment dégradé et maintenant nous avons droit à une pluie de mousson : une pluie lourde qui dure. Elle a fait s’activer les autochtones et le tuk-tuk se remplit à une vitesse folle. Sympa, le chauffeur attend quelques minutes que cette pluie cesse mais Bouddha en a décidé autrement… Nous faisons donc une descente de la route sinueuse sous la pluie plutôt épique mais, comme d’habitude avec les birmans : dans la bonne humeur !

Arrivés à Kinpun trempés jusqu’à la moelle malgré nos capes de pluie, nous avons juste le temps de nous changer et de déjeuner avant de repartir pour 4h de bus en direction de Yangoon.

Aller à Kyaiktiyo par ses propres moyens et de surcroît en saison basse, c’est vraiment toute une expédition.

Pour me suivre dans mes prochaines aventures, n’hésitez pas à vous abonner à mes comptes Facebook, Instagram, Pinterest et twitter.

Pour partager sur Pinterest :

Se rendre au rocher d'or en Birmanie est toute une expédition, d'autant plus pour un occidental. Je vous raconte cette expédition en pleine mousson. C'était en 2010

 

Tags from the story
More from Adeline

La stûpa de Bodnath ou le haut lieu bouddhiste de la vallée de Katmandou

La Stûpa de Bodnath est un haut lieu bouddhiste de la vallée...
Lire la suite

6 Commentaires

  • Je découvre ton blog par l’intermédiaire d’hellocoton et c’est un vrai plaisir de lire tes aventures aux 4 coins du monde et de voir tes photos! j’adore les voyages, la photo et j’aurai rêver de faire un tour du monde, alors tu imagines bien que ton blog a tout de suite attiré mon attention…je n’ai bein sur pas encore lus tous tes articles mais je sais que ce blog va être dans mes favoris et que je vais voyager tranquillement un peu tous les jours grace à toi! merci! Je suis rentrée en juin d’un voyage en Indonésie (Bali/Java), j’ai vu qu’il n’y a aucun article sur le thème, tu n’y est pas allée durant ton tour du monde? Si c’est le cas, c’est une destination que je conseille vivement pour un de tes prochains voyages…J’ai posté quelques photos sur mon blog si tu veux voir…mais je n’ai pas encore eu le temps de faire un compte-rednu détaillé de mon voyage! trop dur de reprendre le cours de la vie normale;) Merci pour ton blog et @ très vite!!! Bizzzz

    • Merci Inès pour ce petit mot très gentil.
      Je vais aller voir ton blog car je connais Bali mais pas Java et cette île me tente de plus en plus. Elle fait partie de ma liste des destinations potentielles de la fin de l’année… Allez, je file m’évader sur ton blog !

  • Salut moi c Julie je suis en prepa de mon tour du monde départ prévu en sept .merci de nous faire rêve, la Birmanie me fait bien envie et mes futurs compagnons de route craignent d’y aller ….je voulais savoir si niveau sécurité et visa les choses se déroulaient bien . Merci de ta réponse bonne route

    • bonjour Julie,
      Je suis allée en Birmanie en 2010 et ce fût l’une des destinations marquantes de mon tour du monde. Je te recommande vivement d’y aller. Au niveau sécurité, je n’ai eu aucun souci. Depuis quelques mois la Birmanie est en train de changer, et s’ouvre un peu plus sur l’extérieur. Il n’y a pas plus de crainte à y aller que dans les autres pays d’Asie du sud-est.
      Concernant le visa, c’est assez facile, je l’ai obtenu en 2 jours à Bangkok.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *