Un matin de mai, notre petite embarcation va et vient sur le lac mais malheureusement les pêcheurs se font rares : la faute au temps un peu capricieux ? la faute au niveau du lac anormalement bas pour la saison ? la faute à pas de chance ?

Après quelques dizaines de minutes de navigation, nous apercevons au loin ce pêcheur, quasiment le seul que nous rencontrerons ce matin-là. Doucement, nous nous approchons et admirons sa technique pour manier rame et filet, si particulière à ce lac.

Sans le savoir, il deviendra ce jour-là « le pêcheur du lac Inlé ».

Voilà le tour est joué. Grâce à vos votes, cette photo se retrouvera peut-être sur le mur des correspondants Evaneos en Birmanie.

Rate this post

Autres articles à découvrir

1 commentaire

NowMadNow vendredi 6 avril 2012 - 04:40

Cette photo est magnifique.

NowMadNow

répondre

Laisser un commentaire