« Tu ne viendrais pas voir les aurores boréales en Islande avec moi ? »

Pendant mon année sabbatique, j’aimerais bien aller voir les aurores boréales en Islande, tu ne viendrais pas avec moi ? ». Nous sommes en octobre dernier, je suis quelque part entre Toulouse et les Pyrénées et je m’apprête à vivre un merveilleux voyage de deux semaines en Catalogne quand Héloïse, une amie de longue date, m’appelle et me fait cette proposition.

« Ah oui l’Islande, c’est LA destination tendance du moment », lui dis-je, « Et puis je ne sais pas parce que c’est cher l’Islande »

Ni oui, ni non… Dans ma tête c’est plutôt un pourquoi pas.

Puis je lui réponds : « Je vais peser les pour et les contre et on s’en reparle quand je rentre de Catalogne ».

L'Islande est la destination du moment mais j'y vais quand même #islande #roadtrip

Moi Voyager en Islande, la destination tendance du moment ? 

J’ai donc réfléchi et voici le fruit de ces longues réflexions :

Dans mes contre un voyage en Islande :

  • Avec le développement de +264% du tourisme en 6 ans, l’Islande est devenue la destination tendance de ces dernières années. Dans mon schéma personnel, plus un pays ou une région sont dans l’air du temps et moins j’ai envie d’y aller (et ce n’est pas nouveau chez moi). C’est vrai qu’aujourd’hui avec la puissance des réseaux sociaux, les nombreux tournages de films et autres séries célèbres, l’Islande est surexposée et commence légèrement à me sortir par les yeux, notamment en été.
  • L’Islande est un pays cher. Est-ce que j’ai les moyens de me financer ce voyage ? Clairement je ne pourrais pas le faire lors d’un voyage en solo, c’est donc une occasion qui ne se représentera peut-être jamais.

Dans mes pour un voyage en Islande :

  • Je n’ai jamais vu d’aurore boréale (enfin si une petite en Norvège visible seulement à travers l’écran de mon appareil photo) alors la tentation est grande… Très grande puisque c’est quand même l’un de mes rêves… Et il ne faut jamais oublier ses rêves n’est-ce pas ?
  • Comme dit plus haut, pour des raisons de coûts c’est une destination que je ne pourrais jamais m’offrir en solo alors partager les frais, de surcroit avec l’une de mes meilleures amies, ça ne se refuse pas !
  • Même si l’Islande est la destination du moment, elle est (encore) moins explorée en hiver du fait des conditions météorologiques (enfin ça c’était jusqu’à ce que je constate qu’un nombre incalculable de blogueurs y est allé depuis quelques semaines).
  • Les paysages m’attirent et quand je vois les photos de mes potes Vincent du site journal du trek, Seb et Manu de Miles & Love ou Julie et Renaud de Carnets de Traverse et toutes celles que j’ai épinglées sur mon tableau Islande sur Pinterest je me dis que je serais bien bête de me refuser ce voyage.

Pour être honnête, le dernier argument pour qui a joué à plus de 50% dans la balance c’est le fait que j’ai besoin de vacances et de ne pas partir seule. Pour diverses raisons, et entre autres celle que j’ai (enfin) acheté mon appartement et déménagé à Nantes, ces 4 derniers mois ont été usants psychologiquement… Pfiouu je vous passe toutes les étapes par lesquelles je suis passée mais négocier avec les banques est bien plus compliqué que de voyager seule… Tout ça est maintenant du passé. Quel bonheur aujourd’hui d’avoir un chez moi dans un coin calme, loin de Paris (et du parc des Princes) et avec un bureau qui me permet de me concentrer pour rattraper tout mon retard de travail !

Pour revenir à l’Islande… Les pour ont gagné la bataille. Robert-Louis Stevenson a écrit :

L’important ce n’est pas la destination mais le voyage en lui-même

J’ai donc écouté Stevenson. Qu’importe la destination. L’idée de faire un road trip entre copines, où qu’il soit, l’a emporté et balancé toutes mes idées préconçues sur les tendances. Ce sont les détours et les aventures que l’on va vivre qui vont rendre ce voyage unique. Nous allons faire notre voyage comme bon nous semble au rythme de nos envies ! Je pars donc en Islande du 27 février au 16 mars prochain et j’en suis ravie ! (Je crois qu’en l’écrivant ce voyage devient un peu plus réel).

Au programme : Reykjavik, la péninsule de Snæfellsnes et la route circulaire.

L’Islande c’est vraiment cher ?

Oui c’est cher l’Islande et ça ne va pas aller en s’arrangeant car si j’en crois cet article de Tourmag, les autorités islandaises ont décidé de mettre fin à la TVA réduite pour le tourisme et de la passer de 11% à 21% au 1er juillet 2018. Il faut donc vraiment se poser les bonnes questions sur le voyage que l’on veut faire avant de partir. Pour l’instant c’est encore moins cher de partir en hiver en Islande mais pour combien de temps ?

Pour essayer de faire des économies, nous nous sommes posées quelques questions avant de nous plonger dans l’organisation de ce voyage. Je reviendrai sur celles-ci au retour de notre séjour. La première d’entre elles est la suivante :

Est-ce plus économique de louer un van et dormir où bon nous semble ou louer une voiture et dormir dans des auberges ?

Trop occupée que j’étais à parler chiffres avec les banques, j’ai laissé Héloïse faire les calculs. Le résultat final est que nous avons préféré la deuxième option. Même si l’idée de voyager en van nous plaisait, nous avons eu peur des soirées dans le froid (même s’il existe des chauffages dans les vans), de la fatigue lié au confort sommaire et avons préféré, pour un coût quasi équivalent, l’option voiture + auberges. En été nous aurions certainement pris l’option van !

Nous avons donc loué une voiture grâce au comparateur de Guide to Iceland pour 500€ les deux semaines (ce n’est pas le premier prix). Pour l’instant nous avons sécurisé nos deux nuits à Reykjavik au Central Guesthouse (Pour 76€ par nuit) et nous allons réserver la suite dans les jours à venir. Je ferai un tableau récapitulatif avec nos dépenses sur ces 18 jours en Islande (locations de voiture, auberges, activités, restaurants) au retour comme ça vous pourrez vous faire votre propre idée (c’est tellement personnel un budget voyage).

Côté billet d’avion, je pars de Nantes et plutôt que de faire train + avion (Nantes – Paris – Reykjavik), j’ai réservé mes vols Nantes-Reykjavik via Londres sur Easyjet, c’était plus économique comme cela. Je vous explique ma démarche (essentiellement liée au coût) dans mon article Voyager de Nantes à Reykjavik.

Chasseuses d’aurores boréales en Islande (du dimanche)

Même si voir des aurores boréales est le but de notre road trip en Islande, nous avons conscience que tout ça dépend bien sûr de la météo. Et puis je vais être très honnête avec vous : je suis frileuse… Enfin pas frileuse tout court, je suis extrêmement frileuse alors passer une partie de mes nuits dehors alors qu’ils annoncent un froid polaire sur l’Europe la semaine prochaine bah ça me fait quand même un peu flipper ! J’ai bien peur d’être une chasseuse d’aurores boréales du dimanche 🙂  Ceci étant, plus le voyage approche et plus je suis heureuse. Je ne suis pas partie depuis mon voyage au Japon en novembre dernier, j’ai les jambes qui me démangent. Il ne me reste plus qu’à préparer ma valise pour l’Islande en hiver avec beaucoup de soin.

Je n’avais pas prévu d’aller au pays des vikings, des elfs et des trolls mais j’aime la surprise, l’imprévu, l’inattendu. Jean d’Ormesson a dit :

Tout le bonheur du monde est dans l’inattendu

Et bien voilà c’est l’inattendu dans lequel je m’apprête à plonger la semaine prochaine. Pour mon plus grand bonheur !

Retrouver tous mes article sur l’Islande en hiver

L'Islande est le pays tendance du moment alors quand une amie m'a proposé de l'accompagner là-bas j'ai hésité. Voici le fruit de mes réflexion #islande #auroreboreale
L'Islande est le pays tendance du moment alors quand une amie m'a proposé de l'accompagner là-bas j'ai hésité. Voici le fruit de mes réflexion #islande #auroreboreale

Rejoignez-moi sur Instagram, Facebook, Twitter et mon tableau Islande sur Pinterest pour vous aider à préparer votre prochain voyage.




« Tu ne viendrais pas voir les aurores boréales en Islande avec moi ? »
4 (80%) 1 vote

Tags from the story
More from Adeline

Le Berry, la Loire et les castors

Du Berry j'aurais pu vous parler de mes terres natales, d'Aubigny sur...
Lire la suite

6 Commentaires

  • Salut, merci pour cet avis sur un voyage en Islande.
    Pour voir les aurores boréales, il y a aussi la Norvège, la Suède et la Finlande. Si le but du voyage est de les observer alors il vaut sûrement le coût de comparer les 4 destinations pour éviter de dépenser trop de sousous ! Un avis ?

    • Je ne connais que très peu les pays nordiques donc je ne peux pas trop comparer. C’est vrai que pour voir des aurores boréales c’est bien aussi d’aller en Norvège, Suède et Finlande, surtout pour les zones au-dessus du cercle polaire. Par contre je n’ai pas de référence en terme de coûts malheureusement.

    • Il n’y a pas de pays meilleur qu’un autre pour observer les aurores boréales, Raphaël, du moins si l’on monte suffisamment haut vers le pôle – comme c’est le cas de l’Islande, mais aussi du nord de l’Ecosse, du Canada, de la Russie… Le plus important, où qu’on se trouve, c’est de trouver une zone dégagée, où il n’y a pas trop souvent de nuages et, surtout, peu de lumières parasite (villes, phares, routes…). L’Islande – ou les Lofoten – se prêtent à la vision des aurores parce qu’elles sont riches en zones peu urbanisée (éviter donc Reykjavik). Et puis, il y a l’époque : éviter les jours où la lune éclaire trop, où quand règne le soleil de minuit. Enfin, les périodes d’éruptions solaires sont les plus propices. Le choix peut aussi dépendre du fait de vouloir ou non la compagnie d’un scientifique – qui peut être gonflante -, être seul, partager, ou juste disposer d’un paysage qui enrichit la vue qu’on a, notamment lorsqu’on fait de la photo (très difficile sans pied). Perso j’ai vu aussi de très belles aurores boréales en bateau, en pleine mer.

  • C’est marrant, je suis un peu partie en Islande dans les même circonstance en 2015 : un ami nous envoie un message pour nous proposer cette destination, que je ne connaissais pas du tout et qui ne faisais pas partie de ma liste d’envies (mais j’ai mis genre 1/2s pour répondre que j’étais partante !!!)
    Finalement vu comment le tourisme a évoluer dans ce court laps de temps, je ne regrette pas du tout d’être partie à ce moment là !

    • Ah ah c’est drôle ! Tu m’étonnes que tu ne regrettes pas d’être partie en 2015. Honnêtement en hiver quand tu sors du sud et du cercle d’or ça va encore mais du cercle d’or jusqu’à Höfn c’est fou… Tous ces gens qui viennent pour 5 jours et qui courent de spot en spot c’est dingue ! ça devait être chouette en 2015 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *