Comment se préparer pour son premier voyage seule ? Ressources et conseils pratiques

Il faut avoir de l’audace pour décider de partir en solo mais quand l’envie est là, la décision n’est pas si difficile que cela à prendre finalement. C’est seulement après que l’on se retrouve finalement face à ses démons et d’interminables interrogations : est-ce que je vais être capable de voyager seule ? Vais-je faire des rencontres ? Et s’il m’arrive quelque chose ? Est-ce que je dois m’inquiéter pour ma sécurité en voyage ? Toutes ces questions je me les suis posées avant de partir pour mon premier voyage seule, en tour du monde s’il vous plait… Je vais donc vous expliquer mes 7 mois de cheminements entre ma décision et mon départ ainsi que toutes les étapes qui m’ont été nécessaires pour être prête le jour J, le jour où je me suis lancée dans ce voyage d’un an qui a chamboulé ma vie.

Premier voyage en solo : Se rassurer, Préparer et anticiper #voyagerseule

C’est par une soirée de printemps en Jordanie que j’ai décidé de plaquer mon job et ma vie bien réglée pour partir faire ce long voyage en solo. Ah ça c’était facile de lancer l’idée un soir autour d’une discussion entre potes et de se dire « c’est ça que je veux faire » mais une fois rentrée à Paris, face à la page blanche du premier chapitre de mon changement de vie, il y avait tout à penser et à écrire. Par où commencer ?

3 verbes se sont vite imposés à moi : me RASSURER, me PREPARER et ANTICIPER.

Se rassurer sur ses capacités à voyager seule

Ma première volonté au retour de ce voyage en Jordanie a été de m’informer pour me rassurer sur mes capacités à voyager en solo ? Je voulais juste apporter quelques réponses à une question : cette aventure seule est-elle taillée pour moi ? Honnêtement on ne peut jamais vraiment répondre à cette question sans avoir essayé mais rencontrer d’autres voyageuses solo et lire tout ce que je pouvais a été ma façon de me libérer et de passer de mes questionnements à « c’est bon je pense que j’en suis capable« .

A l’époque où je préparais mon voyage (en 2009), il n’existait pas vraiment de ressources sur internet. Il y avait quelques blogs qui m’inspiraient et surtout me faisaient rêver comme Romain World Tour, Petites Bulles d’ailleurs (spécialisée sur l’Asie et la plongée) et Chemins du monde mais pas grand chose sur le partage d’expériences pratiques. Je me suis donc inscrite à l’association ABM Aventure du Bout du Monde pour participer à des rencontres qu’ils organisent régulièrement dans leur local à Paris. La première a été géniale et l’occasion de rencontrer Sarah (le blog de Sarah) qui elle aussi préparait son voyage au long cours. La deuxième intervention à laquelle j’ai participé fut catastrophique. La fille qui intervenait n’a fait que partager les pires choses qui lui étaient arrivées et même si j’étais consciente que lors d’un voyage au long cours il y a du bon et du moins bon, partager que des expériences négatives n’était pas ce que je voulais entendre. J’ai donc décidé d’arrêter de participer à ces rencontres et que j’avais suffisamment d’infos pour décider que cette aventure valait le coup d’être tentée. A moi de me faire mon expérience et de vivre mon aventure.

Aujourd’hui, près de 8 après, il existe de nombreuses ressources qui permettent de s’informer, partager, rencontrer et discuter sur le voyage en solo. Je vous en ai fait une petite sélection.

Rencontrer des voyageuses solo lors de soirées ou de festivals

Si l’association ABM existe toujours, je ne suis plus inscrite et ne participe plus à ces réunions. Par contre à mon retour de voyage, j’ai co-créé l’association Les Passeurs d’Aventures dont le but était d’organiser des soirées pour permettre aux voyageurs, avertis ou non, d’échanger et partager leurs expériences autour d’un verre. Notre petite asso est devenue grande et organise aujourd’hui de nombreux Apérovoyageurs à travers la France et notamment à Paris, Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Rennes, Strasbourg, Toulouse. L’ambiance y est vraiment familiale et il est facile d’y échanger. Pour connaitre les prochaines soirées, devenez fan de la page Facebook qui partage toutes les dates mais aussi de nombreux articles de voyageuses et voyageurs pour vous inspirer.

En France il existe de nombreux festivals de voyage où il est possible de rencontrer des réalisateurs, des écrivains ou des carnettistes pour s’inspirer et échanger. Parmi eux je peux vous conseiller le Grand Bivouac à Albertville, les rendez-vous du carnet de voyage à Clermont Ferrand, le No Mad festival à Cergy-Pontoise et Etonnants voyageurs à Saint Malo.

Discuter sur des forums

Les forums sont un chouettes lieux d’échanges même si la confrontation voyageurs novices vs voyageurs avertis, voyageurs au long cours vs voyageurs irréguliers amène parfois à des débats et des échanges enflammés. Il y des lieux d’échanges classiques comme Voyage forum ou le forum du Routard mais aujourd’hui comme beaucoup d’autres choses, c’est vers les réseaux sociaux qu’il faut se tourner pour trouver la réactivité des échanges. Pour le voyage au féminin, je vous conseille le groupe Facebook Voyager au féminin créé par Jenny qui se cache derrière le blog JD Roadtrip.

Comment se préparer à son premier voyager seule ? La communauté de JD Road trip sur Facebook est une mine d'information

Cette communauté composée à 100% de femmes s’entraide et se conseille, sans publicité mal placée. Il est important de souligner que l’audience de ce forum est à 100% composée de femmes. Aujourd’hui le voyage en solo au féminin fait beaucoup couler d’encre et il a tellement dans le vent en poupe que même les hommes s’en mêlent ! Mais d’où ils se mêlent du voyage au féminin ? Comment un homme peut-il prétendre être spécialiste de ce domaine et répondre aux questions sur les règles en voyage, l’agression ou la sécurité d’une fille la nuit ? ça me fait tellement rire ! Je trouve donc génial que l’on puisse poser toutes les questions, sans filtre, et surtout sans qu’un mec puisse apporter sa pierre à un édifice qui ne le concerne pas.

Après si vous avez d’autres questions plus généralistes, je participe assez régulièrement au groupe Voyages Sac à dos… Backpackers mais il en existe beaucoup d’autres sur le sujet comme Tourdumondiste.com la communauté (les créateurs de ce groupe ont aussi un super site Tourdumondiste sur lequel je vous conseille de flâner) ou Voyager loin : astuces, bons plans, conseils. A vous de chercher et trouver celui qui vous convient le mieux.

Lire des livres dédiés

A l’époque où je me suis lancée, il n’existait pas grand livre d’inspirations sur le voyage en solo hormis des récits de voyage. Aujourd’hui il en existe quelques uns, des guides, livres de partages d’expériences voire même une BD qui vous aideront certainement à vous rassurer et surmonter votre peur de voyager seule.

  • Le voyage pour les filles qui ont peur de tout de Marie-Julie Gagnon et Ariane Arpin-Delorme est un livre génial qui aborde absolument tous les sujets : de l’hébergement à la santé en passant par le voyage responsable. Vous y trouverez aussi de nombreuses références à des voyageuses solo et leurs expériences… Bref c’est le livre qu’il faut avoir dans sa bibliothèque avant de partir en voyage seule. Après sa lecture, vous serez rassurée et n’aurez qu’une envie : vivre le plus d’expériences possibles sur notre merveilleuse planète
  • La Bible du grand voyageur du Lonely Planet est notamment co-écrit par Annick-Marie alias Globestoppeuse, grande référence dans le voyage en stop en solo. Il contient un chapitre sur le voyage au féminin donc idem, un livre à avoir dans sa bibliothèque pour se rassurer.
  • Ils ont fait le tour du monde est plus un livre d’inspirations puisqu’il présente une vingtaine de portraits de voyageurs au long cours dont le mien en ouverture du livre… Oui rien que ça 🙂 Il date un peu maintenant mais c’est toujours un joli livre pour rêver
  • Il y a quelques années Charlotte Gérald a fait un tour du monde qu’elle a raconté en dessins humoristiques sur son blog Sans Talons. Elle a depuis sorti une sorte de BD pleine de conseils et d’anecdotes que vous pouvez acheter sur son site Un tour du monde sans talons. De quoi se rassurer en souriant !
  • Comment voyager seule quand on est petite, blonde et aventureuse, voilà un recueil d’anecdotes vécues autour du monde par Katia Astafieff. Chaque voyageuse solo se reconnaitra dans ces petites nouvelles.
  • Enfin le blogueur Michael Pinatton a sorti deux livres qui pourraient vous intéresser pourquoi voyager seul ? Voyage à durée indéterminée Je n’ai personnellement pas lu ces livres (ils sont sur ma liste à lire) mais j’ai eu de bons échos de certains amis grands voyageurs.

La liste ne s’arrête pas là. Ici j’ai mis un coup de projecteur sur des livres pratiques, en complément je vous invite à vous rendre sur ma page ressources où je vous trouverez une liste de récits de voyage et de livres sur le développement personnel qui m’ont inspirée et accompagnée tout au long de ma vie de voyageuse.

Lire des blogs sur le voyage en solo 

Il existe aujourd’hui sur la toile de nombreuses ressources sur le voyage en solo au féminin écrites par des FILLES. Certes les articles sont parfois moins bien référencés par dieu Google que ceux écrits par des mecs mais je vous assure que leurs billets répondront mieux à vos interrogations !

Parmi les blogs de filles vers lesquels vous pouvez vous tourner les yeux fermés (en plus de ceux cités plus haut), j’aimerais vous recommander :

  • Marie-Julie de Taxi Brousse qui a été une des pionnières sur le sujet. Pour commencer, vous pouvez lire Partir seule, la meilleure décision de ma vie et vous laisser guider sur son formidable blog où vous trouverez de belles réflexions sur le voyage, le blogging, le voyage en solo…
  • Corinne de Vie Nomade n’est pas spécialisée sur le voyage en solo mais sa plume est inégalable et je suis sure que de nombreux articles vous inspirerons. Faire tomber les barrières est l’un d’entre eux. Je vous invite aussi à lire l’interview qu’elle m’avait accordée Le voyage en solo, ça te rend meilleure
  • Lucie de Voyages et vagabondages aborde différents sujets comme celui du quotidien du voyage en solo mais là aussi naviguez et laisser-vous happer
  • Parce que le voyage en solo n’est pas réservé aux seules valides, je vous invite vivement à Voyager seule en fauteuil roulant avec Audrey de Roulettes et sac à dos. Là aussi vous pouvez lire son interview Surtout ne pas renoncer à ses rêves.
  • Astrid d’Histoires de Tongs nous par des avantages à Etre une fille quand on voyage seule. Astrid a voyagé en stop autour du monde et si ce mode de voyage vous intéresse, plongez-vous dedans
  • Natasya de Valiz storiz est un peu coach en réalisation de rêves de voyage. Son blog est donc bourré de ressources pour vous aider. Commencez par Comment ne pas voyager seul ? et laissez-vous envoûter
  • Jennifer de Moi et mes souliers a rassemblé 30 conseils pour voyager seul, un autre moyen de découvrir d’autre blogueuses et blogueurs en solo
  • Magali, Ma Globetrotteuse écrit aussi ses récits et recommandations qui vont susciter votre intérêt. Voyager en Iran quand on est une fille est celui par lequel je vous conseille de commencer (oui l’Iran m’attire et son article m’a alertée…)

La liste ne s’arrête pas là bien sûr mais celles-ci sont des voyageuses expérimentées que je connais quasiment toutes personnellement.

Si l’envie vous dit, vous pouvez aussi vous plonger dans des blogs en anglais. Parmi ceux que je vous recommande le blog de la très inspirante Shivya the shooting star. Ses récits me transportent et ses valeurs sont fortes ! Si vous aimez l’Inde, les montagnes, le tourisme responsables plongez-vous dans ses écrits ! Ensuite il y a bien sûr solo traveler la référence des références en matière de voyage en solo et enfin Be my travel muse dont le contenu est aussi assez qualitatif. Vous pouvez lire son interview 10 common questions about solo female travel sur le blog Nomadic Matt.

Pour finir, si vous êtes une adepte de Pinterest, je vous invite à aimer mon tableau voyager seule.




Se préparer au voyage en solo

Une fois la décision prise et validée de voyager en solo, il faut bien sûr se préparer. Je n’aborderai pas ici toutes les questions de travail et d’appartement que l’on doit laisser derrière soi mais je vais me concentrer sur les démarches à faire pour voyager l’esprit léger et tranquille.

Premier voyage en solo : Se rassurer, Préparer et anticiper #voyagerseule #inspiration #voyage

Consulter un médecin

Se rassurer sur sa santé avant le grand départ est indispensable. On peut aller chez son médecin traitant pour faire un check-up et pour qu’il puisse vous aider à faire votre trousse à pharmacie et à l’Institut Pasteur (à Paris) ou l’OMS (en Suisse) pour se faire conseiller sur les vaccins. Je ne m’engagerai pas à vous recommander lesquels il faut faire, cela va dépendre de votre parcours et aussi de votre rapport aux vaccins mais je vous invite à lire l’article Quels vaccins pour un tour du monde ? de Romain et Chloé du blog Playing the world qui vous aidera peut-être dans vos choix.

Préparer sa trousse à pharmacie/kit premier secours

Faites-vous aider par un médecin pour préparer votre trousse à pharmacie spéciale voyage. S’il est facile d’y glisser Paracetamol et pansements, il faut aussi penser, selon les pays où l’on se rend à un anti-diarrhéique, de quoi se réhydrater après la diarrhée, peut-être un antibiotique à large spectre (et savoir quand l’utiliser)… Bref une trousse pour prévenir les petits bobos ça se pense mais mieux vaut être accompagnée. Moi j’étais allée voir un médecin à l’institut pasteur mais je pense que votre médecin traitant peut clairement faire l’affaire (et en plus il sera remboursé).

Prendre une assurance voyage

S’il y a une dépense à ne pas négliger quand on part en tour du monde, en working holiday visa ou même en voyage occasionnel à l’autre bout du monde c’est bien sûr l’assurance voyage. On n’est jamais à l’abris d’une piqure de moustique qui dégénère, d’une diarrhée qu’on n’arrive pas à soigner seule, d’une dengue qui nécessite une hospitalisation ou plus grave d’un accident de bus ou de scooter. On n’aime vraiment pas penser aux catastrophes avant le départ alors le mieux, pour soi et pour ses proches, c’est de faire en sorte que l’on soit le mieux accompagné possible si quelque chose arrive.

Je suis assurée chez Chapka Direct. A vous de choisir celle qui vous correspond le mieux : Cap Assistance pour les voyages de moins de 90 jours, Cap Aventure pour ceux de plus de 90 jours ou un Tour du monde ou Cap Working Holiday pour les Visas Vacances Travail. D’autres acteurs sont présents sur le marché comme AVI ou ACS pour les plus connues. A vous de comparer les offres que toutes ces assurances proposent pour trouver celle qui vous convient le mieux (et avant de signer n’oubliez pas de lire les Garanties et les Conditions Générales pour savoir ce qui est remboursé ou pas).

Prévenir sa banque

Les problèmes bancaires peuvent être une vraie galère quand on voyage seule. Je vous invite à lire mes articles cartes bancaires et argent, mes conseils pour voyager sereinement et carte bancaire bloquée à l’étranger pour voir les problèmes auxquels j’ai déjà été confrontée.

Sinon plusieurs choses sont à valider : prévenir sa banque (ça peut éviter les blocages pour retraits frauduleux), vérifier que vous pouvez payer en ligne avec votre carte bancaire sans validation avec votre numéro de téléphone (si vous n’en avez plus ça peut-être handicapant).

Et si vous voulez changer de banque pour réduire les frais en cas de voyage au long cours, vous interrogez sur le fait de choisir une banque en ligne ou une banque traditionnelle, Chapka a réalisé une étude comparative des banques pour un tour du monde, ça pourrait vous intéresser.

Enregistrer une copie de ses papiers sur un cloud

Rien n’est pire en cas de vol que de se retrouver démuni. Pour prévenir cela je vous conseille de scanner et enregistrer une copie de tous vos papiers sur un cloud (Passeport, carte d’identité, permis de conduire, assurance voyage…).

Pourquoi sur un Cloud et non sur votre téléphone ou votre ordinateur ? Et bien parce que ces terminaux se volent alors que vous pourrez avoir accès à votre Cloud depuis n’importe quel ordinateur ou téléphone (à partir du moment où vous vous souvenez du mot de passe). Vous avez le choix de Google Drive, Dropbox (en cliquant sur ce lien, je vous parraine et vous obtenez 500 MO d’espace bonus), Onedrive.

Tous ces clouds ont développé des Apps que vous pouvez télécharger sur vos téléphone et tablette. Ils vous permettront aussi de sauvegarder vos photos en voyage (ça aussi c’est bien de le faire régulièrement pour prévenir les vols)

Ariane, le service de l’état français à ne pas oublier

Si vous êtes une fidèle lectrice de ce blog alors vous savez à quel point il est important de s’enregistrer sur Ariane quand on arrive dans un pays, surtout ceux où il y a des risques comme des crises politiques, catastrophes naturelles possibles… Ce service permettra de vous localiser et surtout de prévenir vos proches en cas de problème dans le dit pays.




Anticiper la solitude, les problèmes, le retour…

Une fois sereine sur toutes les questions pratiques, il faut anticiper tous les petits problèmes qui pourront mettre un petit grain de sable dans votre voyage. Si je n’ai pas eu de gros problèmes lors de mes différents voyages en solo, je pense que c’est parce que j’ai anticipé pas mal de choses (mais tout ne s’anticipe pas hein).  Avant de rentrer dans ce chapitre, je vous invite à lire mon article tout ce que je ne vous ai jamais dit sur le voyage en solo qui détaille toutes ces petites choses qui m’ont pesées lors de mon tour du monde (et encore aujourd’hui quand je voyage seule). Vous lirez dans les commentaires que nous sommes toutes différentes et ce qui pèse à l’une, peut ne pas peser pour l’autre.

Etre consciente de ses limites

Même si elles peuvent évoluer au fil du temps, être consciente de ses limites est vraiment une donnée nécessaire avant son départ. Par exemple je rêvais de faire un trek au Népal dans l’Himalaya mais j’étais consciente que je n’irai jamais le faire sans un guide local. Je ne suis pas aguerrie à la haute montagne aussi je préférais m’appuyer sur le savoir-faire de quelqu’un qui l’était.

J’étais aussi consciente que sortir la nuit seule n’était pas une chose à faire (selon les villes bien sûr) et que plus je prendrais les recommandations des locaux, mieux ce serait.

Vous vous connaissez, vous connaissez vos limites chez vous dans votre environnement, ne vous sentez pas intouchable ou au-dessus de tout parce que vous n’êtes pas chez vous.

Se dire que l’on peut toujours rentrer

Pourquoi se mettre la pression ? On ne peut pas savoir si le voyage en solo est taillé pour nous sans avoir essayé. Moi je me suis toujours dit que je pouvais rentrer à n’importe quel moment et que ce ne serait surtout pas un échec parce que la réussite est déjà dans le fait d’avoir essayé ! Je me suis aussi dit de voir chaque jour après l’autre pour ne pas avoir le vertige de me voir face à une année seule. Avec le recul, j’ai bien fait de faire ça !

Connaître les temps du voyage

J’ai attaqué mon voyage sur les chapeaux de roue, ce qui n’était pas forcément une bonne chose vues les conditions dans lesquelles je voyageais et la durée du voyage. Dans mon article les temps du voyage : de l’euphorie au blues je reviens sur ces temps forts de mon tour du monde. Tout n’est pas rose quand on voyage que ce soit à court terme ou à long terme. Cet article pourra vous aider à anticiper et peut-être vous inciter à prendre votre temps. Le voyage n’est pas une course à celui qui verra le plus ou traversera le plus de pays. Le voyage c’est avant tout des rencontres et pour cela il faut se laisser le temps de vivre les choses.

Le retour du voyage, un temps fort

Ah le retour… Un grand sujet. Avant de partir je le savais qu’il ne fallait pas le négliger. Je n’avais juste pas anticiper le retour avant les fêtes de fin d’année. Quel choc ! En un vol Rio-Paris, je suis passée d’une consommation basique (se loger, se nourrir, se divertir) à la surconsommation. J’aborde le sujet dans mon article Voyage au long cours ou la difficulté du retour. Bien sûr cet article vaut pour celles qui partiront longtemps mais selon l’isolement vécu lors d’un voyage, il est possible de vivre ce décalage pour un voyage de courte ou moyenne durée. Anticiper et savoir que ça existe aide à mieux gérer ce retour.

Nous ne sommes cependant pas tous égaux devant notre capacité à gérer le retour. Pour certaines, tout se passera comme sur des roulettes, pour d’autres ce sera difficile. On ne peut jamais vraiment savoir. Sachez juste que ce n’est pas toujours évident… Et surtout avant les Fêtes, croyez-moi !!!!

Musique, livres, films juste au cas où…

Même si toutes les voyageuses solo vous diront qu’elles ne sont jamais seules, il arrive tout de même d’avoir des moments de solitude… Prévus ou non. Pour anticiper tout cela, j’avais chargé mon ordinateur et mon téléphone de musique et de films et embarqué quelques livres dans mon sac à dos.

Depuis 2010, des produit et des services bien utiles ont fait leur apparition et j’ai bien sûr embarqué tout ça dans mon téléphone ou sur mon ordinateur :

  • Pour les livres : je revis en voyage depuis que le livre numérique existe. Quel gain de poids ! J’ai possédé le premier Kindle, je suis maintenant passée sur le Kobo. L’avantage du Kindle c’est que si vous êtes abonnée à Amazon Prime (49 euros par an) vous pouvez emprunter un livre gratuitement pour une durée d’un mois. Si vous êtes sur Kobo et abonnée à une bibliothèque municipale, peut-être est-elle sur Overdrive. Si oui vous pourrez emprunter vos livres via ce service. Et si vous avez la flemme de lire, Audible est une option à étudier. J’avoue ne pas avoir encore testé mais je suis tentée, surtout quand la fatigue se fait sentir… Quelqu’un qui lit pour vous je trouve plutôt pas mal en cas de voyage en bus ou en train (un peu comme une enfant qui aurait besoin qu’on lui lise une histoire avant de s’endormir).
  • Pour la musique : Je suis abonnée à Deezer depuis de nombreuses années maintenant et c’est génial. Pour moins de 10 euros par mois, on peut embarquer et écouter toute la musique que l’on veut. Il existe aussi Spotify ou Amazon Music qui offrent ce service. A vous de trouver le service qui vous convient le mieux en fonction des catalogues proposés.
  • Pour les films : on ne présente plus Netflix et son catalogue de films et de séries. Je me suis abonnée il y a plus d’un an et c’est un achat que je ne regrette pas ce choix. Il accompagne mes soirées solitaires en voyage ou même à la maison. Pour un coût mensuel inférieur à une place de cinéma (7,99€ par mois pour un écran), vous avez accès à un catalogue très intéressant de films, séries et même de productions Netflix (et vous pouvez même maintenant en télécharger certains sur votre smartphone ou tablette pour les visionner offline). Sinon vous avez aussi Prime video auquel vous avez aussi accès si vous êtes abonnée à Amazon Prime. J’avoue en être beaucoup moins fan que Netflix. 

Après la lecture de ces 3 paragraphes, je pense que vous êtes prête à faire votre sac et vous envoler vers votre première destination solo. Je ne vais pas vous laisser partir avant de vous rappeler mes 10 conseils à suivre quand on voyage seule et peut-être vous donner des idées de destinations.

10 conseils à suivre quand on voyage seule

Comme je l’ai rappelé dans mon article conseils de voyageuse solo par une fille pour les filles, il y a des petites choses à savoir quand on part seule.

  1. Suivre son instinct est le premier des conseils. Si vous ne sentez pas quelque chose, ne le faites pas !
  2. Sourire. Vous verrez il sera votre meilleur atout !
  3. Se renseigner sur les traditions du pays, de la région visitée pour ne pas éviter les faux pas comme se couvrir les épaules et les genoux dans un temple en Asie, ne pas toucher les moines quand on est une femme… Bref chaque pays a ses traditions qu’il faut respecter. Vous pourrez trouvez cela dans les guides de voyage ou en faisant vos recherches sur internet
  4. Réserver sa première nuit d’hôtel. Rien n’est plus angoissant que d’arriver dans une ville ou un pays sans savoir où l’on va dormir. Réserver sa première nuit c’est voyager l’esprit un peu plus léger et la possibilité de se reposer dès l’arrivée. Pour trouver une auberge, je vous conseille Hostelworld si vous préférez une hotel ou un appartement alors Booking sera votre ami et en Asie, je vous invite vivement à découvrir Agoda qui offre un catalogue plus varié et parfois de meilleurs prix que booking.
  5. Privilégier les auberges avec parties communes pour socialiser. Et oui quand on voyage seule, les hôtels ne se sont pas forcément les meilleurs endroits où rencontrer du monde. Encore une fois Hostelworld est le site que je vous conseille pour trouver votre bonheur.
  6. Eviter les signes extérieurs de richesse. Pour avoir le moins de problème possible, évitez de porter tout ce qui pourrait donner envie à d’éventuels voleurs. Et pour les appareils photo, rangez-les dans votre sac.
  7. Ecouter les recommandations des locaux. Je suis vraiment ce conseil partout où je voyage, aussi bien pour les restaurants que pour les quartiers où il ne faut surtout pas aller.
  8. Eviter de sortir seule la nuit. ça coule sous le sens, surtout dans des pays que l’on ne connait pas. Après encore une fois suivez votre instinct et les recommandations des locaux
  9. Avancer avec confiance en soi : plus vous montrerez que vous avez confiance en vous, moins vous attirerez les problèmes.
  10. Ne vous posez plus de questions et foncez ! Vous verrez l’aventure est unique et vous vous en souviendrez longtemps… Très longtemps !

Quelles destinations pour un premier voyage seule ?

Il n’y a pas de destination meilleure qu’une autre pour un premier voyage en solo, il y a surtout le pays que l’on sent ou pas et celui que l’on a envie de découvrir. Mon réel premier voyage seule, je suis partie pour un an en Tour du monde et j’ai commencé par l’Inde. Pas la plus facile des destinations mais tout s’est bien passé, ça faisait au moins 5 ans que j’en rêvais. D’ailleurs après ces 2 mois là-bas, j’ai écrit l’article Voyager seule en Inde qui pourra vous aider à anticiper certaines choses si vous désirez voyager là-bas. Je trouve aussi que l’Asie est un bon continent pour commencer à voyager seule, notamment l’Asie du sud-est. Des pays comme la Thaïlande, le Laos, le Cambodge, l’Indonésie sont faciles à voyager et surtout il n’est pas compliqué d’y rencontrer du monde.

L’Europe est toujours une bonne idée aussi l’Allemagne, l’Italie, l’Ecosse ne sont que quelques unes des destinations que j’ai fait seule et dans lesquelles je me suis sentie à l’aise.

Certains pays d’Amérique du sud comme le Chili ou l’Argentine sont aussi de chouettes pays par lesquels commencer. Ce continent n’est pas toujours facile par rapport aux vols, aux dangers mais comme tout il suffit de savoir et d’anticiper. Je vous invite à lire mon article voyager seule en Amérique du sud.

Alors comment se préparer pour son premier voyage seule ?

Chacune sa manière de se préparer à son premier voyage en solo. Certaines auront besoin de préparation, d’autres non. Le but ici était de vous proposer un guide pour vous aider dans le long processus de préparation au voyage seule. Vous prenez ce dont vous avez besoin, vous laissez ce qui ne vous convient pas.

Je vous souhaite un super voyage !

Si vous voulez réagir, compléter cet article, partager votre premier voyage seule, n’hésitez surtout pas à le faire dans les commentaires.

Cet article vous a aidé ? Alors faites-le savoir et partagez-le

Premier voyage en solo : Se rassurer, Préparer et anticiper #voyagerseule #inspiration #voyage
Premier voyage en solo : Se rassurer, Préparer et anticiper #voyagerseule #inspiration #voyage
Comment se préparer pour son premier voyage seule ? Ressources et conseils pratiques
4.7 (93.33%) 9 votes

More from Adeline

I love les flamands roses

En faisant ma sélection de photos du Salar de Uyuni, je me...
Lire la suite

6 Commentaires

  • Bravo et merci pour toutes les infos. Vos posts inspirent mes projets de voyage… j’ai 65 ans et, oui, on peut voyager seule et à tout âge ! J’ai arrête de travailler il y a un an et tout d’abord je suis partie seule un mois en Italie, un pays que j’adore. Puis quelques voyages avec amie(s) Ouest USA, Bulgarie, Italie. Je projette de vendre mon appartement pas pratique car avec du terrain à entretenir, et de partir, où ? Je ne sais pas encore…

    • ah génial Michelle ! Je suis bien d’accord il n’y a pas d’âge pour voyager seule. Pendant mon tour du monde j’ai rencontré une allemande de 75 ans au Brésil et j’ai passé un délicieux moment ! Un chouette souvenir.
      Bon vent et je vous souhaite que vos projets aboutissent 🙂

  • Bravo pour cet article très complet !
    Je suis partie faire un tour du monde en solo pendant 8 mois en 2011, une expérience unique et inoubliable qui marque à jamais.
    J’ai raconté mon voyage au fil des jours sur mon blog OlympiaOnBoard et je le poursuis encore aujourd’hui depuis la République Dominicaine où j’ai décidé de m’installer depuis bientôt 3 ans.
    Ce n’est pas un pays facile pour une « petite blonde aux yeux bleus », et je raconte nombre d’anecdotes sur mon blog à ce sujet… la différence de culture est à terme l’obstacle le plus pesant, car s’installer à l’étranger est encore une nouvelle étape, bien différente de l’euphorie de la découverte et du « passage » sur des terres étrangères. Mais on s’adapte et pour ma part, je ne regrette RIEN ! 🙂

  • Bonjour Adeline !
    Je lis votre billet alors que je suis actuellement en vadrouille seule et c’est super intéressant 🙂
    Je pense également publier un billet sur un voyage en solitaire une fois rentrée (bon je suis pas allée loin par rapport à vous ! Estonie, Finlande et Berlin), j’espère qu’il contribuera à aider des femmes à sauter le pas 🙂
    Je m’en vais de ce pas parcourir votre joli blog !

  • Je viens de lire avec intérêt cet article et je suis tout à fait en phase avec le fait qu’il n’y a pas d’âge pour voyager ! Bon, dans certains pays cela peu tout de même être une véritable aventure que vont vivre les nomades, alors comme une activité sportive à risque, il ne faut sur-estimer ses capacités physiques et mentales. En début d’année, je suis allé pour la première fois sur le continent africain et forcément, j’ai pu constater un décalage culturel, d’hygiène, d’alimentation, …. par rapport à mes habitudes. Il faut dire que même au sein de la Communauté européenne, nous avons des coutumes différentes, alors avant de partir prenez un peu de recul par rapport à vos capacités d’adaptation par exemple dans une capitale que vous ne connaissez pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *