Guide pratique pour préparer son voyage au Kirghizstan

Il est une question qui revient souvent quand je vois ma famille et mes amis : Quel est ton prochain voyage ? En juillet dernier quand j’ai annoncé que je partais pour un voyage au Kirghizstan, les réactions furent surprenantes. Au Kir quoi ? C’est où le Kirstan ? ça existe ce pays ? Jamais entendu parlé. Je crois qu’il est nécessaire de faire un point sur ce pays d’Asie centrale et vous livrer tous mes conseils pratiques pour préparer votre voyage.

Guide pratique détaillé pour préparer son voyage au Kirghizstan. Que voir ? Que faire ? Où loger ? Que prendre dans son sac à dos ?

Qui ? Quoi ? Où ? Comment ? du Kirghizstan

Le Kirghizstan est un pays d’Asie centrale traversé par la mythique route de la soie. Il est bordé par les frontières du Kazakhstan, de la Chine, de l’Ouzbékistan et du Tajikistan.

Le situer sur la carte c’est bien, mais en connaître un peu plus c’est mieux. Voici donc quelques faits :

  • Le pays s’étend sur 200 000 km2 
  • Il y a environ 5,4 millions d’habitants (estimation de 2012)
  • La capitale est Bichkek
  • La monnaie est le SOM (KGS) – 1 euro = 82 KGS (septembre 2017) – Il y a des distributeurs dans les grandes villes, prévoyez de retirer l’argent nécessaire avant de partir vous isoler dans les montagnes
  • On y parle le Kirghize et le Russe (le Kirghizstan faisait autrefois partie de l’union soviétique)
  • Environ 80 ethnies cohabitent au Kirghizstan, la première étant les nomades kirghizes
  • Religions : musulmans (plus de 60%) et orthodoxes (25%)
  • Point météo : la meilleure saison pour y aller se situe entre mai et septembre mais attention il peut rester de la neige sur certains cols en fin de printemps/début d’été. Il fait extrêmement chaud en juillet et août dans les plaines, mieux vaut se réfugier en montagne où la température est idéale. Les hivers sont très rigoureux.
  • Plus haut sommet : le Jengish Chokusu plus communément appelé le pic Podéba, il culmine à 7 439m
  • Le drapeau est rouge avec un soleil au coeur duquel se trouve une représentation du toit d’une yourte

Guide pratique détaillé pour préparer son voyage au Kirghizstan. Que voir ? Que faire ? Où loger ? Que prendre dans son sac à dos ?

Kirghizstan, Kirghizistan, Kirghizie, République Kirghize ?

T’es gentille Adeline mais tu as oublié une syllabe au pays, on ne dit pas Kirghizstan mais KirghiZIzstan ! 

Ce pays est certainement celui qui a le plus de noms possibles dans la langue française. 4 pour lui tout seul… Moi j’ai fait le choix du plus simple, je l’appellerai donc le Kirghizstan !

Et pour mettre tout le monde d’accord, sachez que le nom officiel est République Kirghize.

Qu’y a t-il à voir ou à faire au Kirghizstan ?

Le Kirghizstan est un véritable terrain de jeu pour les aventuriers et les adeptes d’authenticité. Randonnée, trek à cheval, ski, camping, rencontres des populations, road trip, la liste est longue et les possibilités de découverte sont sans fin tant le territoire est grand, sauvage et en grande partie inexploré. Enfin c’est l’impression que j’ai eue sur place. Les kirghizes commencent à comprendre qu’ils ont de l’or entre les mains (ou leurs montagnes plutôt) et que le tourisme peut être une source de revenus.

Le Kirghizstan est une terre de contrastes. D’abord la nature est extraordinaire et que vous alliez au sud, au nord, à l’est ou à l’ouest, vous serez toujours surpris par ce que vous verrez. Des montagnes, des canyons, des plaines, des champs… Les paysages au Kirghizstan sont tantôt époustouflants, tantôt vertigineux. Bref, ils sont tout sauf monotones.

Pourquoi aller au Kirghizstan ?

Les villes

J’avoue ne pas avoir passé beaucoup de temps dans les villes mais la très soviet Bichkek et la religieuse Och m’ont intriguée. A Bichkek j’aurais aimé trainer un peu plus et photographier tous ces bâtiments de l’ère soviétique, à Och, j’aurais aimé trainer un peu plus dans l’immense bazar.

Guide pratique détaillé pour préparer son voyage au Kirghizstan. Que voir ? Que faire ? Où loger ? Que prendre dans son sac à dos ?

Si je n’ai passé que quelques heures à Bichkek, j’ai passé 2 jours à Och. Je vous conseille donc le bazar, les fresques murales qui datent de l’ère soviétique, le food tour de destination Osh (dont je vous parle plus bas) et bien sûr Souleyman-Too, la montagne sacrée classée au patrimoine mondial de l’Unesco qui offre une superbe vue sur la ville.

La nature

Bien sûr la nature ! Lacs, montagnes, canyons, le choix est large. J’ai passé une grande partie de mon voyage dans le région de Naryn où se trouve le lac Köl-Suu, Tach Rabat mais les possibilités sont bien plus nombreuses. Les deux lacs les plus connus au Kirghizstan sont les lacs Song-Köl et Yssyk-Koul (réelle station balnéaire en été). Beaucoup vont vers Karakol, une base qui offre de nombreuses activités proches de la nature.

Guide pratique détaillé pour préparer son voyage au Kirghizstan. Que voir ? Que faire ? Où loger ? Que prendre dans son sac à dos ?

Il faut savoir que les sentiers de randonnée ne sont pas balisés au Kirghizstan donc si vous partez seul(e), mieux vaut avoir une bonne carte ou un bon GPS. Nous avons pas mal utilisé l’application Mapsme (disponible sur IOS et Android).

La culture et le style de vie nomade

Découvrir la culture nomade est l’incontournable à faire au Kirghizstan. Vous y serez pas mal confrontés lors de vos randonnées. Les kirghizes sont accueillants, ils vous inviteront à boire un thé, un bol de Koumiz (lait de jument fermenté) et les sourires seront de sortie. Même si on ne se comprend pas, les moments sont simples et généreux. Profitez de ces moments-là, ils sont uniques.

Guide pratique détaillé pour préparer son voyage au Kirghizstan. Que voir ? Que faire ? Où loger ? Que prendre dans son sac à dos ?

Découvrir la cuisine kirghize

Au Kirghizstan il y a la cuisine des villes et la cuisine des champs mais chacune est à base de mouton… Oui il faut aimer le mouton quand on voyage là-bas et malheureusement ce n’est pas mon cas. Disons que j’aime celui qui ne sent pas, qui n’a pas un goût fort en bouche et autant vous dire que ce n’est pas le cas. En été les petites salades tomates/concombres/oignons sauvent la vie.

Ceci étant, en m’arrêtant à Och, et ce grâce au food tour que propose Destination Osh, j’ai découvert qu’elle pouvait être bien plus riche que du simple mouton. Il y a l’incontournable Plov, un plat à base de riz, de légumes et de viande (mouton toujours !), les Maida-Manty (des petites ravioles à base de farine fourrées à la pomme de terre écrasée), les samsa, d’excellents pains fourrés à la viande. Et pour ceux qui aiment la viande, ne manquez pas les brochettes de boeuf (ou mouton) que l’on propose dans les restaurants de Och et Jalalabad.

Le pain, cuit dans un four en terre, est aussi la base de l’alimentation et présent à tous les repas.

Guide pratique détaillé pour préparer son voyage au Kirghizstan. Que voir ? Que faire ? Où loger ? Que prendre dans son sac à dos ?

Si vous êtes végétarien ou végan, sachez que la vie se vous sera pas facilitée. La viande est la base de tous les plats et toutes les soupes et le lait servi à chaque repas.

Jeux nomades mondiaux

Les jeux nomades mondiaux ou World Nomad Games se déroulent tous les deux ans au Kyrghyzstan. Ce sont un peu les jeux olympiques d’Asie centrale. On y voit des concours de construction de yourtes, de chasse l’aigle, le kok-borou… Pour découvrir la culture nomade d’Asie centrale, c’est là qu’il faut aller.

Les prochains se dérouleront en septembre 2018 à Cholpon Ata sur la rive nord du lac Yssyk-Koul. Pour suivre l’actualité de l’événement, suivez leur page Facebook.




Est-ce que c’est dangereux de voyager au Kirghizstan ? 

Non ce n’est pas dangereux de voyager au Kirghizstan et France diplomatie confirme (c’est assez rare il faut le souligner). Les gens sont accueillants mais comme partout il faut tout de même rester sur ses gardes.

Si vous faites de la randonnée, à pieds ou à cheval, ou des sports d’aventure, faites attention à ne pas prendre de risques démesurés. Dans les zones isolées il n’y a pas de réseau téléphonique pour appeler en cas de problème. Autre conseil, n’oubliez pas de prendre une assurance voyage avant de partir (voir le paragraphe suivant).

Même si le pays est plutôt sécure, je vous recommande de vous signaler sur le fil d’ariane avant votre départ pour que les autorités françaises puissent prendre contact avec vous en cas d’événements type catastrophe naturelle ou autre.

Que mettre dans sa valise pour voyager au Kirghizstan ?

Le Kirghizstan est une terre d’aventures. Plutôt que de partir avec une valise que vous ne pourrez faire rouler nulle part, je vous conseille de partir avec une sac à dos.

Guide pratique détaillé pour préparer son voyage au Kirghizstan. Que voir ? Que faire ? Où loger ? Que prendre dans son sac à dos ?

Vêtements/Chaussures

La randonnée étant l’activité principale, il ne faut pas négliger son matériel. Même en été il vous faudra prendre des vêtements chauds. Voici une petite liste des choses à ne pas oublier :

  • Des pantalons tranformables en short (utiles en basse et moyenne altitude) et d’une matière qui sèche vite
  • Une veste softshell
  • Dessous thermiques (pull et collant) qui peuvent aussi servir de pyjama
  • Veste coupe vent et de pluie
  • De bonnes chaussettes de randonnée
  • Des gants parce qu’en altitude le soir, même en été, il fait froid
  • bonnet (surtout si vous comptez monter à plus de 3000 m et dormir à cette altitude).
  • Un maillot de bain car vous pourrez vous baigner dans certains lacs.

Les chaussures sont importantes. Préférez des chaussures de haute montagne, de préférence imperméable pour la randonnée. Depuis très longtemps, avant même qu’elles ne soient tendances, je voyage avec des Birkenstocks. Elles m’ont été bien utiles le soir et dans les villes comme Och ou Bichkek où il faisait très chaud (j’y étais en juillet, époque il peut faire plus de 40°).

Camping

Sachez qu’il est possible de louer du matériel de camping à Bichkek, Och ou Karakol. Si vous préférez apporter le vôtre, n’oubliez pas :

  • votre tente,
  • un matelas isolant
  • un duvet pour des températures négatives (à 3500m il gèle la nuit en été)
  • une lampe frontale
  • de quoi manger (assiette, couverts, tasse, thermos…)

Si vous écoutez de la musique sur votre téléphone comme moi, n’oubliez pas une Power bank puissante pour pouvoir le recharger plusieurs fois. Ce n’est pas le réseau qui va manger votre batterie de téléphone (il n’y a aucun signal dans les montagnes) mais c’est bien utile tout de même.

Trousse à pharmacie

On a tous notre trousse à pharmacie de base comprenant du paracetamol, antidiarrhéique, un antibiotique à large spectre (sous ordonnance), du désinfectant, des pansements (jamais sans mes compeed), un stick pour prévenir les ampoules (vive compeed encore, mes pieds revivent depuis que j’ai découvert ce stick)…

Si vous êtes sujets au mal de la route, mal des montagnes, je vous conseille d’apporter le nécessaire (même si ça trouve à Bichkek ou Och).

Et si vous avez peur des courbatures à cause de la randonnée, prenez l’huile Weleda à l’arnica. Top !

Une assurance voyage

C’est souvent un sujet qu’on évite car on ne veut pas penser au pire quand on part en vacances. Néanmoins, je vous conseille vivement de souscrire une assurance pour la durée de votre voyage au Kirghizstan. Les autorités françaises ne sont pas bien représentées dans le pays donc mieux vaut mettre toutes les chances de son côté en cas de petit pépin ou de grand problème (on n’est jamais à l’abris de se faire mal en randonnée).

Voyage au Kirghizstan ? Questions pratiques

Le vol Paris-Bichkek

Il n’existe pas de vol direct Paris-Bichkek, il vous faudra donc transiter soit par Istanbul avec Turkish Airlines soit par Moscou avec Aeroflot qui sont toutes les deux de bonnes compagnies. Pour rechercher les meilleurs prix sur les vols, comme d’habitude je vous conseille de comparer les prix sur Skyscanner. Tous les vols arrivent tous vers 5h du matin et repartent tous assez tôt.

Il faut compter entre 300 et 450 euros selon les saisons.

Guide pratique détaillé pour préparer son voyage au Kirghizstan. Que voir ? Que faire ? Où loger ? Que prendre dans son sac à dos ?

Le visa pour le Kirghizstan

Avec un passeport français vous n’aurez pas besoin de visa. Votre passeport sera tamponné à l’arrivée et aurez le droit de rester 60 jours sur le territoire.

Comment se déplacer au Kirghizstan ?

Lors de mon voyage j’avais un guide et un chauffeur, ce qui m’a largement simplifié la vie. En ville vous trouverez facilement des bus appelés des marshrutki. Pour vous déplacer entre les villes, vous pourrez soit faire du stop (c’est largement pratiqué là-bas) soit prendre des taxis partagés/collectifs.

CBT : une bonne adresse pour vous aider

Il existe 15 Community Based Tourism (CBT) à travers le Kirghizstan. Je vous conseille vivement de vous rendre dans leurs bureaux pour organiser vos visites, vos randonnées à cheval. Ils vous conseilleront au mieux pour voyager responsable au plus proche des populations nomades et en apprendre plus sur la culture, le style de vie et la cuisine Kirghize.

C’est dans ces bureaux que vous pourrez obtenir le permis qui vous autorisera à rentrer dans les zones frontalières à la Chine. Attention il faut prévoir un peu de temps pour l’obtention donc je vous conseille de faire les démarches dès le début de votre séjour.

Guide pratique détaillé pour préparer son voyage au Kirghizstan. Que voir ? Que faire ? Où loger ? Que prendre dans son sac à dos ?

Se loger au Kirghizstan

Le Kirghizstan est une destination d’aventure, aussi il ne faut pas s’attendre à dormir dans des endroits luxueux. Dans les villes vous trouverez sans problème des petits hotels ou guest houses très propres.

  • A Bishkek, je vous recommande le Shah palace. Propre, central et en retrait de la circulation donc calme.
  • A Och l’Ethno hotel est génial. Son seul inconvénient est qu’il est situé à l’extérieur de la ville donc pas très pratique sans moyen de locomotion mais franchement ça m’a fait du bien de me poser là après quelques jours de camping.

Via les bureaux du CBT, vous pourrez réserver des yourtes et des guesthouses dans les villes, villages ou pleine nature, souvent avec toilettes et salle de bain partagées (ou pas de salle de bain dans le cas d’un camp de yourte). Autrement n’oubliez pas votre tente pour camper si vous partez randonner.

Pour préparer son voyage au Kirghizstan

Même si je ne suis pas une grande adepte de guides touristiques, il est toujours intéressant d’en avoir un en poche. Pour être honnête, il n’existe pas grand chose en français sur le Kirghizstan. Le Petit fûté et le Lonely Planet Asie Centrale sont les deux seuls guides disponibles. J’ai acheté le Lonely Planet, il est un peu léger sur la partie Kirghizstan mais a le mérite d’exister.

Le site de l’office du tourisme Discover Kyrgyzstan dresse une liste de tout ce que vous pourrez voir par région.

Quelques blogs/magazines que je vous conseille pour l’inspiration :

En français :

  • Laurent One Chaï, blogueur spécialiste des destinations d’Asie centrale (n’ayons pas peur des mots)
  • Linda l’apprentie voyageuse est partie seule au Kirghizstan
  • Astrid et José Histoires de Tong viennent aussi d’y faire un séjour

En anglais :

Il y a beaucoup plus de contenu en anglais qu’en français sur le Kirghizstan. Voici 4 sites que je vous conseille, les deux premiers sont des blogueurs que je connais et de réels aventuriers qui ont mis plusieurs fois les pieds au Kirghizstan. C’est un vrai conseil que je vous donner d’aller lire leurs aventures.

Lire ou relire mes articles sur le Kirghizstan

Quelques tours opérateurs sur place ou en France

CAT est une agence située à Bichkek (c’est elle qui s’est chargée d’organiser mon voyage). Ils s’occupent de tout pour vous : réserver le billet d’avion, les locations de voiture (avec guide et chauffeur si vous le souhaitez), hôtels, randonnées, réservation de yourtes, les permis pour la zone vers la Chine… Ils sont super serviables et de bons conseils. Tous les échanges se font en anglais.

Ak-Sai travel : c’est l’agence qui possède le camp de yourtes où j’ai dormi deux nuits près de Tach Rabat. Il est impossible de réserver sur place donc si vous souhaitez y dormir, il faudra passer par ce site.

Terre d’aventures propose des randonnées au Kirghizstan de plusieurs niveaux entre steppes et montagnes. Si vous souhaitez vous simplifier la tâche alors réfléchissez peut-être par passer par cette agence française.

Evaneos vous propose de vous mettre en relation avec des agences locales pour créer votre voyage. Ils ont plusieurs offres que vous pouvez consulter sur leur site.

Partager cet article sur Pinterest

Guide pratique détaillé pour préparer son voyage au Kirghizstan. Que voir ? Que faire ? Où loger ? Que prendre dans son sac à dos ?
Guide pratique détaillé pour préparer son voyage au Kirghizstan. Que voir ? Que faire ? Où loger ? Que prendre dans son sac à dos ?




Ce voyage est le fruit d’une collaboration avec Discover Kyrgyzstan et le support de USAID, United States Agency for International Development. Tous les choix éditoriaux des billets produits suite à ce voyage me reviennent et n’engagent que moi. 

 

Guide pratique pour préparer son voyage au Kirghizstan
4.3 (86%) 10 votes

Tags from the story
,
More from Adeline

Mon rêve d’Asie, mon rêve en couleurs

Octobre. L'été indien est arrivé sans prévenir pour le bonheur de tous. Et...
Lire la suite

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *