Accueil > 10 livres pour enfin oser voyager seule !

10 livres pour enfin oser voyager seule !

par Adeline

Où trouver de l’inspiration pour enfin oser voyager seule ? Les récits d’aventuriers et d’aventurières sont, depuis mes plus jeunes années, une grande source de rêve et d’évasion. Ils ont certainement déclenché plus tard, mon envie de partir faire mon tour du monde en solo. Aujourd’hui, je vous ouvre les portes de ma bibliothèque de voyage et vous livre les derniers récits qui pourraient vous motiver à enfin oser vous lancer. Vous trouverez aussi en fin d’article, une sélection de livres très pratiques pour vous aider dans l’organisation d’un voyage, vous rassurer et lever une à une ces craintes qui freinent vos envies de voyage.

5 récits de voyageuses solo

Ces filles ont décidé de tout plaquer et partir à l’aventure seule. En rupture amoureuse ou professionnelle, ne trouvant pas leur place dans notre société ou seulement en quête de liberté, elles ont un jour pris la décision de leur vie ! Fortes et vulnérables à la fois, elles se sont fait confiance, ont cru aux rencontres et à leur destin et ont eu l’audace de partir seule, en faisant fi de l’avis et du regard de leurs proches. Voici une sélection 5 livres aux plumes 100% féminines qui vont probablement éveiller en vous des désirs d’évasion.

L’appel du bout du monde, 4 ans sur les routes du monde

Justine Duquesne a 24 ans quand elle part voyager avec son petit ami en sac à dos. C’est leur rêve à tous les deux mais au bout de quelques mois leurs chemins se séparent. Pour reprendre confiance en elle et guérir de cette rupture amoureuse violente, elle décide de repartir seule. Dans L’appel du bout du monde, elle nous embarque dans le récit de ses aventures de 4 ans sur les routes du monde.

On me demande souvent les différences entre le voyage en solo et le voyage à deux. J’ai commencé à voyager seule par la force des choses. Au final, j’ai été bien plus ouverte aux autres en voyageant seule. Quand on est deux, on est dans sa bulle, son cocon, et on a moins besoin des autres, on est déjà quelque part dans sa zone de confort. J’ai rencontré des personnes de tous horizons, ce qui m’a ouvert l’esprit. J’ai d’ailleurs souvent partagé un bout de chemin, de quelques jours à quelques mois, avec d’autres voyageurs. La solitude fait peur, à moi la première. Mais cette solitude ne m’a pas isolée des autres. Elle m’a, au contraire, permis de me rapprocher d’eux. Beaucoup en ont la hantise, même pour des choses aussi simples qu’aller au restaurant seule, mais c’est un plaisir des sens à tenter ! Le voyage en solo est un voyage intérieur. En étant seul, on repousse son champ des possibles, on prend confiance en soi en brisant ses barrières vers plus de liberté.

Justine Duquesne, l’appel du bout du monde
L’appel du bout du monde – City Editions
Prix conseillé 18,90€

Infirmière et professeure des écoles, Justine a un rêve : devenir sapeur-pompier. Après sa formation, elle intègre avec fierté une caserne des pompiers de Paris mais déchante devant la misogynie et le machisme auxquels elle fait face. Elle décide alors de tout plaquer pour poursuive son rêve de voyager le monde avec son petit ami Vincent, un rêve qu’ils avaient en commun. Après l’Asie, la Nouvelle-Zélande puis un voyage en tandem en Californie, Vincent rentre en France et leurs routes se séparent.

Après cette séparation douloureuse, elle qui manque totalement de confiance en elle, décide que son rêve de voyage ne doit pas s’arrêter ainsi et repart voyager seule en Asie en sac à dos puis à vélo de Montréal à la Floride.

Avec audace et détermination, la jeune fille va, au fil de ses rencontres en couchsurfing ou warmshowers, se rencontrer elle-même, reprendre confiance en elle.

et guérir de cette rupture. Toujours guidée par son étoile, sa petite mamie disparue alors qu’elle était à Bali, elle reprend le contrôle de sa vie, découvre l’importance de vivre le moment présent et se construit une nouvelle philosophie de vie. En route vers son bonheur !

N’oublie jamais que tu es l’écrivain du livre de ta vie ! Que ton rêve soit d’arpenter le globe, de traverser les océans à la voile, d’ouvrir un restaurant, d’avoir ta propre association ou n’importe quel projet que ton entourage pourrait juger farfelu, tu tiens les clefs de ton propre destin. Toi et personne d’autre !

Justine Duquesne

Mon avis sur l’appel du bout du monde

Ce livre est un très bon retour d’expérience sur le voyage en solo. Justine Duquesne est une fille comme vous et moi, qui part sur les routes du monde en total manque de confiance en elle. Emplie de doutes mais avec une envie indéniable de poursuivre ses rêves, elle avance jour après jour, en sac à dos ou à vélo, finit par se rencontrer et définir sa vision du bonheur. En me lançant dans la lecture de ce livre, j’ai été perturbée par le fait qu’elle tutoie son lecteur, un peu comme sur un blog, et puis je m’y suis faite. Tout au long de son récit, elle délivre de précieux messages sans jamais idéaliser son voyage. Vous n’osez pas vous lancer dans un premier voyage en solo ? Foncez lire l’appel du bout du monde, il vous donnera probablement la force de vous lancer !

Les voies de la liberté : voyager seule à moto en quête de liberté

Mélusine Mallender a soif de liberté. En 2010, elle se lance dans son premier voyage seule à moto avec Poupy, sa 125 Varadero Honda qu’elle chérit. “Back to Japan” sera le premier d’une longue série de voyages. Dans les voies de la liberté, elle nous embarque dans trois de ses expéditions en Asie et en Afrique, avec une question en tête “c’est quoi la liberté ?”. Au fil de ses rencontres, au travers de ses échanges avec des femmes et des hommes aux origines diverses, et de ses interrogations, elle comprend que la réponse n’est pas unique mais personnelle et dépend de l’histoire de chacun, du pays où nous sommes né.

Il y a bien longtemps, j’ai compris que je n’avais pas besoin de demander la permission, ni d’être un homme pour faire ce que je voulais. Mais j’ai dû dépasser mes peurs, apprendre à tomber et me relever avec ou sans ma moto, et trouver ma légitimité. La liberté s’arrache, se prend et s’apprend. Mes parents ont tout fait pour que je sois libre, mais ce n’est pas en partant seule, en me confrontant à moi-même, que j’ai pris conscience de qui j’étais. J’ai goûté à ce moment où j’ai senti avec acuité que je prenais mes décisions pour et par moi-même. J’ai vu naître ce “je” qui n’était pas en opposition au tout mais qui au contraire, en faisant pleinement partie. Je suis une poussière d’étoile, une exploratrice, une humaniste, une féministe, une motarde, avec ses colères, ses joies, ses démons, sa soif de curiosité. Je suis un être humain.

Mélusine Mallender – Les voies de la liberté

Dans ce livre, Mélusine Mallender nous embarque dans 3 aventures bien distinctes, avec 3 motos différentes : Poupy, Shirine et Lucy.

La première “Back to Japan” traverse l’Europe, l’Asie centrale, la Mongolie et un peu de la Russie. Ce voyage initiatique l’emmènera à la rencontre d’elle-même. Seule, elle fait face à ses doutes et ses peurs et découvre ce qu’elle était venue chercher : la liberté.

Dans la seconde, “les routes persanes”, elle part en direction de l’Iran, puis traverse le Turkménistan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan et enfin le Kirghizistan. Tout au long de sa route, elle rencontre de nombreuses femmes et de par leurs échanges et confidences, commence à se dessiner l’envie de travailler plus profondément sur la notion de liberté à travers le monde.

C’est lors de sa 3ème expédition “A travers les grands lacs d’Afrique” que le projet aboutira véritablement.

Les voies de la Liberté – Robert Laffont
Prix conseillé : 21€

De l’Ethiopie au Rwanda, elle va provoquer des rencontres incroyables, pleines de sensibilité, d’humour et surtout d’émotions. Certains de ces entretiens ont aussi été filmés pour un documentaire réalisé pour une chaine de télévision.

Trois ans se sont écoulés entre ce nouveau voyage et “les routes persanes”, comme j’ai baptisé mon expédition en Iran. Sans doute avais-je besoin de ce temps-là, avant de reprendre la route. Je suis rentrée exténuée, et la tête pleine de questions sur les réalités du monde : cette notion de liberté qui s’est petit à petit imposée à moi, m’apparait de plus en plus comme un pivot de la condition humaine – et plus encore de la condition féminine, car ce sont les femmes qui en sont les premières privées. Je sais que j’ai besoin de poursuive cette quête autant que de raconter ce que j’ai vu.

Mélusine Mallender

Mon avis sur Les voies de la liberté

J’ai dévoré ce livre. De son premier voyage en solo un peu chaotique à cause de ses peurs et de sa moto en fin de vie, à sa troisième expédition qui est clairement la plus aboutie en terme de notion de liberté, Mélusine Mallender nous embarque sur les routes du monde. Grâce à sa moto, ou plutôt ses motos, les rencontres sont facilitées et les invitations fréquentes. Elle donne la parole à des femmes et des minorités qui n’en ont que très peu dans leur pays. Seule sur des routes désertes, elle fait face à toutes sortes de situations. Elle nous fait part autant de ses moments de bonheurs que de doutes, des difficultés rencontrées liées à sa moto ou à sa condition de femme dans les pays où elles ont peu la parole. A lire si vous êtes avide de liberté, de rencontres, d’aventures et d’envie de donner du sens à vos voyages. Ses expéditions hors des sentiers battus, et loin du tourisme de masse, donnent envie de partir en road trip sur les voies de la liberté !

Petite : voyager seule, en stop et sans argent

Sarah Gysler a 20 ans quand elle décide de partir voyager seule, en stop et sans argent. Son objectif : rejoindre le cap Nord en Laponie depuis sa Suisse natale. Dans Petite, elle nous raconte son cheminement d’adolescente sensible, révoltée et en colère, vers une vie de vagabonde sans argent mais ouverte au monde.

Il y a quand même un caprice de millionnaire que je me suis autorisé : faire tournoyer un globe, fermer les yeux et stopper de mon index pour choisir une destination. Destin et destination possèdent la même racine : l’un sera mon chemin vers l’autre. N’empêche que le pari était risqué, j’aurais pu tomber sur Tchernobyl ou – pire – la Côte d’Azur. Mais non. Mon doigt a pointé la Laponie. J’ai donc décidé de partir pour le cap Nord. Les Fjords, le père Noël, les casques de viking, Ikea. C’est à peu près tout ce que je connaissais de la Scandinavie. Pourtant, j’ai fait mon sac et je suis partie. Seule et sans un sou en poche.

Sarah Gysler, Petite
Petite – Editions Pocket Prix conseillé 6,50€

Sarah est une petite fille qui se place en marge de la société suisse dans laquelle elle vit. Ses parents divorcent alors qu’elle est petite, partagée avec son frère entre un père “bizarre attachant insolite” et une mère “indéchiffrable”. Elle se construit comme elle peut dans cette “éducation laxiste” et dans une société dans laquelle elle a du mal à se sentir bien. A vingt ans, elle prend ses cliques et ses claques et part lever le pouce vers la Scandinavie, sans argent.

Ce premier voyage en stop en solo et sans argent dans lequel elle “s’est engagée au petit bonheur la chance, sans prévoir d’itinéraire ni de date de retour” sera fait de rencontres, d’imprévus, de prises de conscience, de peurs et d’espoir. Il sera une véritable révélation et jettera les bases de sa vie d’adulte. Elle sera vagabonde.

Petite est divisé en deux grandes parties : la première où elle raconte son enfance et son adolescence et la deuxième son voyage en solo de la Suisse au Cap Nord.

Pendant vingt ans, moi aussi j’ai rejeté la faute sur la société, sur le système, sur ma mère, sur mes profs, la Suisse, ce salopard de Dieu qui a bousillé mon père, et ” les autres”. C’est bien “les autres”, il y en a plein et ils sont anonymes, de parfaits boucs émissaires. Longtemps, “ils” m’ont évité l’embarras de me remettre en question. Seulement en partant seule sur la route, je n’ai pu me cacher derrière personne. Mes pires défauts m’ont sauté aux yeux. Comme dans un miroir grossissant. Heureusement, contrairement à ces saletés de miroirs qui rendent tout moche, j’ai aussi reconnu mes qualités, mes forces.

Le voyage a rassuré mes peurs. Une à une. Ma confiance grandit au fur et à mesure des départs, elle s’étaie. Aujourd’hui, je n’ai plus peur d’être différente, j’ai lâché l’idée de faire semblant d’être normale. J’aime mieux la jouer cartes sur table, quitte à paraître vulnérable et ridicule, deux facettes difficiles à assumer. La découverte de soi commence par là, par accepter d’avoir tort et de potentiellement passer pour un con.

Sarah Gysler, Petite.

Mon avis sur Petite

Des tourments de son enfance à ses récits d’aventurière fauchée, Sarah Gysler nous embarque dans l’histoire de sa vie et son voyage initiatique jusqu’au Cap Nord avec humour, dérision, tendresse et réalisme. Même si je ne m’identifie ni à son parcours de vie, ni à ses ses révoltes, son récit se lit facilement et on s’attache à cette petite qui, grâce à son odyssée, va s’épanouir et commencer à s’accepter. Le voyage est une sorte de thérapie qui va devenir une réelle philosophie de vie ! Je conseille cette lecture à toutes les filles qui se sentent un peu en marge et n’osent pas se lancer dans une aventure en solo.

Comment voyager seule quand on est petite, blonde et aventureuse ?

Katia Astafieff rapporte de ses différentes aventures en solo des anecdotes qui nourrissent ses récits. Comment voyager seule quand on est petite blonde et aventureuse est un recueil de petites nouvelles venues du Vietnam, de Russie, d’Inde ou même de France.

Voilà un petit ouvrage regroupant quelques anecdotes vécues, propre à encourager les futures voyageuses manquant d’audace à prendre la route. Mais attention, ce livre n’est pas un guide de voyage. Ce n’est pas non plus un mode d’emploi du “comment voyager seule”. Il n’existe aucun mode d’emploi. Le seul conseil que je donnerais est : foncez ! Ne craignez pas qu’on vous regarde comme une personne étrange, bizarre, asociale, qui voudrait un peu trop sortir des clous. En voyage, vous rencontrerez des dizaines de filles comme vous. Des centaines même ! Ça n’a rien d’incongru. Vous devrez même faire quelques efforts pour sortir des sentiers battus.

Katia Astafieff

De ses nombreux voyages, Katia Astafieff a rapporté des souvenirs cocasses et drôles qu’elle nous livre ici sous forme de petites histoires, très rapides à lire.

Au Vietnam ou en Afrique du sud, au Panama ou en Chine, en Inde, Mongolie ou au Lesotho, ses souvenirs de voyage se forgent en observant la vie la plus simple.

Tous les continents sont traités et pour chaque pays ou continent sélectionné, vous pourrez lire 3 à 4 nouvelles auxquelles vous pourrez vous identifier si un jour vous avez voyagé seule. Si vous voulez vous lancer, peut-être vous donneront-elle envie !

Comment passer pour une extraterrestre dans une gare indienne ? m’a rappelé mon voyage en solo en Inde, Comment trouver un restaurant à Bangkok un 13 avril m’a rappelé mon arrivée ce 1er jour de Songkran dans la capitale thaïlandaise lors de mon tour du monde, et j’ai rigolé dans la nouvelle Comment être invitée à une boom dans les steppes en Mongolie.

Comment voyager seule quand on est petite, blonde et aventureuse
Pocket – Prix recommandé : 6,50€

Voyager, c’est parfois perdre son temps, bêtement à tourner en rond. Parfois tout cela mérite le détour. Parfois rien n’est vraiment magique. Il ne faut pas croire que le voyage est une exaltation perpétuelle, un émerveillement sans fin, une succession de découvertes et de rencontres. Les écrivains zappent. Les touristes mentent. Il ne faut pas décevoir. Il faut faire croire qu’un tour de taxi à Erlian est beaucoup plus extravagant qu’un tour de taxi à Paris, qu’un bus chinois est bien plus trépidant qu’un bus français. Et que les petits chinois sont bien plus fascinants que le français moyen.

Katia Astafieff

Mon avis sur Comment voyager seule quand on est petite, blonde et aventureuse ?

Toute voyageuse solo se reconnaitra forcément dans ces petites nouvelles de voyage. Elles ne vous donneront pas forcément envie de partir ou d’oser seule, je trouve, mais vous livreront un éventail assez large des situations dans lesquelles une fille qui voyage seule peut se retrouver. Katia Astafieff est une grande observatrice du monde qui l’entoure et s’attache aux petits détails qu’elle nous livre avec beaucoup de dérision, d’humour et souvent une petite chanson dans la tête. Les nouvelles ne sont pas toutes de qualité égale mais on se laisse facilement emporter par ses histoires. En refermant ce livre on se dit que c’est quand même chouette de voyager seul.e, pour toutes ces rencontres et ces situations drôles et cocasses dans lesquelles on se retrouve. Sans forcément se mettre en danger je précise ! Si vous voulez faire le tour du monde en solo depuis votre canapé, filez lire ce livre !

Elles ont conquis le monde en solo

Ariane Arpin-Delorme a réuni un collectif de rédactrices autour du sujet du voyage en solo. Elles ont conquis le monde en solo rassemble 10 récits de voyageuses québécoises. Chacune nous livre une aventure, sa vision du voyage en solo et les leçons qu’elle en a tiré.

Elles ont conquis le monde en solo –
Les Editions de l’homme – Prix conseillé : 19,35€

Grandes voyageuses, blogueuses, photographes ou journalistes, ces filles ont toutes un jour croisé la route du voyage en solitaire. Suite à une rupture amoureuse ou professionnelle, l’envie de se retrouver seule en laissant mari et enfant à la maison, ou éprouvant un besoin viscéral de changer d’air, elles ont pris la décision de partir seule.

En road trip, en stop, avec un bébé sous le bras, un sac sur le dos ou une caméra sur l’épaule, elles nous racontent leur cheminement, leur histoire et ce que voyager seule leur a apporté dans leur vie d’après.

Toutes nous donnent leur vision du voyage en solo, leurs destinations coup de coeur, ce qui les motive dans le choix d’une destination ainsi que leur plus grand rêve.

Chaque profil est bien différent, le choix des continents aussi, ce qui permet de s’identifier à l’une ou l’autre.

A la fin du livre, vous trouverez aussi quelques conseils pour appréhender le retour de voyage, des astuces pour voyageuses en solo et des références de blogs au Québec.

Mon avis sur Elles ont conquis le monde en solo

Je trouve le titre de ce livre très ambitieux, surtout après avoir lu le fabuleux Elles ont conquis le monde : 1850-1950, les grandes aventurières écrit par Alexandra Lapierre et Christel Mouchard sur les grandes aventurières du 19ème & 20ème siècles. Les 10 témoignages de ce livre sont assez inégaux, certains m’ont emportée, pour d’autres je n’ai pas été conquise, mais quoiqu’il arrive ce livre est une bonne source d’inspiration pour les filles en recherche de retours d’expérience, quelles qu’elles soient, d’un voyage en sac à dos au voyage en stop en solo, en passant par un premier voyage à l’étranger avec un bébé ou sur d’un voyage initiatique. Et ce aux 4 coins du monde !

5 livres pour enfin oser voyager seule et organiser son voyage

Je me souviens de cette époque où j’organisais mon tour du monde en solo. En dehors des rencontres de voyageurs au long cours qui m’ont été très utiles, je cherchais toutes les ressources possibles pour me rassurer, ne rien oublier avant mon départ. A l’époque, en 2009, il n’y avait pas grand chose à disposition : pas de livres, très peu de blogs, ne parlons pas des podcasts. Aujourd’hui l’offre s’est largement étoffée et je vous livre ici, quelques ressources qui pourront vous être utiles pour vous convaincre, vous rassurer et vous lancer.

Le voyage pour les filles qui ont peur de tout

Pas besoin d’être une grande aventurière pour se lancer dans le voyage en solo. Le voyage pour les filles qui ont peur de tout, écrit par les québécoises Marie-Julie Gagnon (qui compte quelques livres de voyage à son actif) et Ariane Arpin-Delorme, est là pour vous aider à apprivoiser vos peurs, à lever les freins, mesurer les risques et vous lancer une fois pour toute dans l’aventure !

C’est avec humour et sans tabou que le sujet du voyage en solo est abordé dans ce livre, sous différents chapitres.

Dans le premier, ce sont 18 profils de voyageuses qui vous sont présentés. De la baroudeuse de l’extrême à la dragueuse en série en passant par la fauchée, vous vous reconnaitrez forcément dans l’un d’eux, peut-être même dans plusieurs d’entre eux.

Dans les chapitres suivants, tous les sujets utiles à la préparation d’un premier voyage sont abordés, histoire de ne rien oublier et tout balayer avant de partir : le fric, l’assurance voyage, la sécurité, les activités, sac à dos ou valise ? l’hébergement, les conseils de destinations, les types de voyage (train, humanitaire, sac-à-dos, randonnée en liberté…).

Chaque profil et chaque chapitre sont agrémentés de témoignages et de retours d’expérience (dont le mien sur le voyage en solo page 131).

Editions Michel Lafon – Prix conseillé 15,95€

Mon avis sur Le voyage pour les filles qui ont peur de tout

Peur de vous lancer dans le voyage en solo ? Ecrit par des filles, pour des filles, avec des témoignages de filles, c’est le livre qu’il vous faut pour vous lancer une fois pour toute ! Drôle et exhaustif, il balaye tous les sujets et lève vos craintes les unes après les autres. Les autrices, toutes deux des voyageuses solo aguerries, ont su avec leurs connaissances du terrain, faire de ce livre un véritable recueil d’expériences répondant à toutes situations possibles. La peur est normale et ne doit pas être un frein au voyage. Il suffit de savoir l’apprivoiser pour vivre les meilleures expériences de voyage. Après vous être rassurée en lisant ce livre, vous n’aurez qu’une envie : vous lancer dans l’aventure en solo !

Note : une deuxième édition de ce livre est parue au Québec en 2020 “avec de nouveaux profils” m’a confié Marie-Julie Gagnon. Je n’ai pas l’impression que cette version soit encore disponible en France.

Organiser un tour du monde avec Novo Monde

Où trouver un condensé d’informations pour organiser son tour du monde ? Que l’on voyage seule, en famille ou en couple, Destination Tour du monde, écrit par le couple de blogueurs Fabienne et Benoit Luisier du blog Novo-monde.com, est le livre qu’il vous faut ! Avec leur expérience de tourdumondistes et de grands voyageurs, il ont rassemblé dans cet opus, toutes les informations nécessaires pour ne rien laisser au hasard avant le départ.

Editions Helvetiq – Prix conseillé : 24€

Fabienne et Benoit partagent avec nous leurs expériences, délivrent leurs conseils, répondent à nos interrogations et nous livrent leurs secrets pour organiser et profiter au mieux de son tour du monde.

Passés les réponses aux questions du “Pourquoi partir en tour du monde ?” ils nous emmènent fêter Songkran en Thaïlande, visiter les temples d’Angkor au Cambodge ou voir les Moais sur l’île de Pâques, et partagent leurs plus belles rencontres, leurs galères, les tops et flops de leur voyage, etc… De quoi nous donner envie de prendre de suite nos sacs à dos et partir à l’aventure.

Viennent ensuite des chapitres dédiés à l’organisation du voyage en soi, des conseils pour vivre au mieux son voyage (street food, faire du stop, organiser un trek en autonomie…), les dangers, les états d’âme que l’on peut avoir quand on voyage sur une durée assez longue.

Enfin, dans le dernier chapitre, des témoignages de tourdumondistes viennent enrichir le contenu déjà assez complet de ce livre de près de 200 pages.

Mon avis sur Destination Tour du monde

Alliant retour d’expérience et guide pratique, Destination Tour du monde est une bonne source d’information pour qui veut organiser un voyage au long cours. La mise en page est ludique, comportant aussi bien des photos rapportées par Fabienne et Benoît de leur tour du monde, qu’une iconographie simple et efficace. Aucune idéalisation du voyage dans ce livre mais bien des conseils avisés qui répondent à toutes les questions que vous pouvez vous poser avant de partir en voyage, de sélection du sac à dos aux choix du logement en passant par les questions du matériel à emporter en voyage. Si vous voulez à la fois rêver à votre prochain voyage au long cours sans l’idéaliser et organiser votre voyage, c’est le livre qu’il vous faut ! Bien sûr il n’est pas centré sur le voyage en solo mais celui-ci est abordé via des témoignages.

Oser voyager seul

Entre voyages et expatriations, Michael Pinatton a parcouru le monde en solo pendant plus d’une décennie. De ses expériences, il a rapporté plusieurs livres dont le dernier, le récit de son voyage Paris-Téhéran à vélo. Dans Oser voyager seul, il nous livre toutes ses clés pour réussir son voyager en solo.

Quand l’idée nous vient de partir voyager seule, il y a comme un précipice qui se forme devant nous quand vient la question : par où je commence ? Il se creuse quand on se pose différentes questions : comment ne pas se sentir seule ? Vais-je m’ennuyer ? Comment communiquer ? et ma sécurité ?…

Dans son livre, Michael aborde tous les sujets et répond à toutes les questions que l’on se pose, en se servant de sa propre expérience. Pas un sujet n’est laissé sur le côté.

Et sur les sujets qu’il maitrise moins comme le voyage en solo au féminin, le voyage à budget réduit ou à n’importe quel âge, il s’appuie sur le témoignage sous forme d’interview, de voyageurs expérimentés sur ces sujets.

Le livre est divisé en 4 parties : la peur de voyager en solo, avant le voyage, pendant le voyage et enfin passer à l’action.

Mon avis sur Oser voyager seul

Dans Oser voyager seul, Michael Pinatton aborde de façon exhaustive toutes les questions que l’on se pose avant un premier grand voyage seul. C’est à ma connaissance le seul livre qui soit entièrement dédié au voyage en solo et qui soit aussi exhaustif. Bien qu’il soit écrit par un mec, on retrouve tous les sujets chers à la voyageuse solo et il se complète assez bien avec Le voyage pour les filles qui ont peur de tout dont j’ai parlé plus haut. Tout y est pour lever vos peurs et vos angoisses et même rassurer vos proches !

Vous pourrez aussi trouver d’autres ressources sur Traverser la frontière, le blog de Michael

Auto-édité, ce livre ne se trouve que sur Amazon.

Tout plaquer pour partir au bout du monde

Anne-Florence Salvetti-Lionne est journaliste et a tout plaqué à deux reprises, une fois pour faire le tour de l’Amérique du nord, l’autre pour une expatriation au Canada. Dans son livre Tout plaquer pour partir au bout du monde, elle nous guide pas à pas dans l’organisation d’un voyage, qu’il soit court ou au long cours.

Hachette pratique – Prix conseillé 14,95€

Qui n’a pas rêver un jour de tout plaquer et partir pour un tour du monde ou une expatriation ? Entre le rêve de partir et le départ, il y a une montagne qui souvent nous parait insurmontable, et d’indénombrables questions qui n’en finissent pas d’être posées. Quand partir ? Quel budget ? Que fais-je de mon boulot ? Où aller ? Les visas ? Démarches administratives…

Anne-Florence Salvetti-Lionne nous livre aussi bien son expérience que des clés pour réussir à partir sereinement en voyage, que ce soit seul, en couple ou en famille. Elle nous délivre ses conseils et recueille des témoignages de voyageurs ou blogueurs de voyage pour nous rassurer pas-à-pas et aider à franchir le pas.

Au travers de différents chapitres, elle nous aide à nous poser les bonnes questions et nous prend par la main pour organiser notre propre voyage.

Mon avis sur Tout plaquer et faire le tour du monde et revenir… ou pas !

C’est le livre que j’aurais aimé avoir entre les mains pour organiser mon tour du monde ! Il est informatif, pratique, concis et il aide à lever les craintes, les peurs et à se lancer, sans trop en faire non plus. Il n’est pas centré sur le voyage en solo mais on s’en fiche. Quand il s’agit de partir, il faut s’organiser que l’on parte seule, à deux ou en famille. A chacun de trouver sa façon de s’organiser mais si on peut glaner quelques clés ça-et-là pour se lancer, on prend ! J’émets cependant un petit bémol sur la mise en page : les encadrés et pages de conseils et témoignages sur fonds colorés sont parfois difficiles à lire (genre police rouge sur fond jaune ou police rouge sur fond rose).

Lonely Planet Guide du grand voyageur

Lonely Planet est l’un des premiers éditeurs à avoir sorti un guide pratique pour aider à préparer un grand voyage. Ecrit par Nans Thomassey (Nus et culottés) Anick-Marie Bouchard qui a parcouru le globe en stop et Guillaume Charroin, lui aussi voyageur expérimenté, la bible du grand voyageur est un incontournable à avoir dans sa bibliothèque.

Si vous avez l’âme d’une aventurière et avez envie de tenter toutes les expériences de voyage possibles alors c’est le guide qu’il vous faut !

Que vous souhaitiez voyager à vélo, vous déplacer en cargo, être prêt pour votre microaventure de 3 jours en pleine nature, loger chez l’habitant ou faire un road trip, vous trouverez forcément la réponse à tous vos questionnements dans ce guide.

La Bible du Grand voyageur est divisé en plusieurs grandes parties : préparer son départ, se déplacer, se nourrir, se loger, sécurité et santé.

Un chapitre très complet est entièrement dédié au voyage au féminin.

Lonely Planet – Prix conseillé 16€

Mon avis sur la Bible du Grand voyageur

Pas de chichis dans la bible du grand voyageur, il aborde tous les sujets, jusqu’à la survie ! Il est complet et mis à jour régulièrement par ses auteurs afin d’y inclure les nouvelles tendances. C’est le guide utile à tous les voyageurs en sac à dos, qu’ils soient en solo, en couple ou en famille. La 4ème édition est sortie en 2018. C’est l’un des premiers guides du genre à avoir été publié et comme tout bon Lonely Planet qui se respecte, le meilleur ami du voyageur.

J’espère que dans tous ces livres et récits d’aventure, vous trouverez l’inspiration pour vous lancer. Que ces expériences singulières de voyage auxquelles vous pourrez vous identifier, vous rassureront et vous donneront la force d’oser voyager seule.

Et vous, quels sont vos récits de voyageuses en solo ou vos livres de référence pour partir seule sur les routes du monde ?

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Inscrivez-vous à la lettre d’Adeline

Et recevez chaque mois des idées d’évasion, des recommandations de livres, podcasts, musiques ou des bons plans exclusifs pour les abonnés

Note : cet article contient des liens d’affiliation. Quand vous achetez un livre via l’un de ces liens, je reçois une commission qui m’aide à vivre à l’heure où le secteur du tourisme est bien ébranlé par la pandémie liée au Coronavirus. Je connais vos réticences envers le géant américain, c’est pourquoi pour chaque livre je vous propose des alternatives françaises. Un grand merci de votre compréhension.

10 livres pour enfin oser voyager seule !

Autres articles à découvrir

Laisser un commentaire