Road trip en Macédoine orientale (Grèce) : Itinéraire & conseils pratiques

La Grèce est très loin de se résumer à Athènes, aux seuls Cyclades et Péloponnèse. L’été dernier une amie m’a embarquée dans un road trip en Grèce continentale à la découverte de la Macédoine orientale et de la Thrace. De Thessalonique à Kavala, en passant par Xanthi, l’île de Thassos et les trois péninsules de la Chalcidique, c’est dans un voyage surprenant, loin des clichés helléniques, que j’ai été embarquée. Retour sur ces 3 semaines en Grèce.

Road trip en Grèce continentale : itinéraire détaillé & conseils pratiques pour un voyage de 3 semaines en Macédoine orientale et la Thrace

Itinéraire de 3 semaines en Grèce continentale

L’article étant très long, retrouvez ci-dessous le sommaire de cet itinéraire de 3 semaines ainsi que tous mes conseils pratiques pour préparer votre voyage en Grèce continentale. Cliquez directement sur les liens il vous mèneront au paragraphe en question :

    1. Visiter Thessalonique
    2. Le lac Volvi
    3. Philipes, un site historique classé au patrimoine de l’humanité
    4. Kavala, l’ouverture vers la mer Egée
    5. Xanthi et les villages pomaques
    6. Thassos, une île paradisiaque à une heure de Kavala
    7. Le mont Athos, Kassandra et Sithonia : 3 péninsules en Chalcidique
    8. Voyager en Grèce continentale : mes conseils pratiques
      1. Trouver un vol pour Thessalonique
      2. Formalités pour entrer en Grèce
      3. Louer une voiture en Grèce
      4. Conduire en Grèce
      5. Où loger en Grèce continentale entre la Thrace et la Chalcidique
      6. Quel budget prévoir pour un voyage de 3 semaines en Grèce continentale ?
      7. Activités à ne pas manquer en Macédoine orientale et Thrace ?
      8. Guides et livres à lire sur la Grèce continentale
      9. Organiser son voyage en Grèce continentale avec une agence

Thessalonique, porte d’entrée vers la Macédoine orientale

Vue de ses hauteurs, la deuxième ville de Grèce n’est ni plus ni moins qu’un enchevêtrement de bâtiments blancs qui tombent dans la mer, et un port important de la mer Egée. Il faut se balader et se perdre dans Thessalonique pour comprendre que c’est sa vie qui en fait tout son charme.

Thessalonique - Oeuvre Parapluies de Giorgos Zongolopoulos
C’est au coucher du soleil que je découvre Thessalonique. La balade en front de mer me mène du port jusqu’aux parapluies, une oeuvre de Giorgos Zongolopoulos idéalement située. A cette heure-ci, un fois les grosses chaleurs passées, tout le monde sort et envahit les terrasses des restaurants, des bars et se balade au bord de la mer.

En 20 ans, l’oeuvre des parapluies de l’artiste athénien est devenue l’emblème de Thessalonique… Quand on y voit de telles lumières, on comprend pourquoi elle éclipse la tour blanche, monument historique de la ville.

La tour Blanche a été construite au 15ème siècle par les Ottomans et servit jadis de prison. Haute de 34m, elle faisait autrefois partie des remparts. Aujourd’hui elle abrite le musée de l’histoire de Thessalonique et marque une belle étape de la promenade de Nea Paralia.

Promenade au coucher du soleil sur le front de mer de Thessalonique en Grèce. Au loin se dessine la Tour blanche.

Il faut entrer dans l’église Agios Dimitrios. Elle a malheureusement brûlé lors de l’incendie de 1917 qui a détruit une bonne partie de la ville mais a été reconstruite selon les plans de celle datant du 4è siècle. Elle fait partie des monuments inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco. J’ai aimé sa crypte, un ancien bain romain où l’on trouve cette jolie rotonde et une abside qui daterait, elle aussi, du 4è siècle.

Thessalonique : crypte de l'église Agios Dimitrios où l'on trouve d'anciens bains romains Grèce
Bains romains de l'église Agios Dimitrios à Thessalonique

C’est de la tour Trigonion que j’ai trouvé la plus belle vue sur la ville et ses remparts byzantins. De là-haut, par temps dégagé et non voilé, on peut voir le fameux mont Olympe !

Vue sur Thessalonique depuis la tour Trigonion #grèce

Je ne suis pas restée suffisamment longtemps à Thessalonique pour faire le tour de toutes les églises, de ses musées ou de ses fameux marchés et en faire un guide assez complet. Je n’ai fait que la survoler. Il y faisait bien trop chaud. Par contre si vous voulez aller plus loin sur la ville, je vous recommande l’article les 12 bonnes raisons de visiter Thessalonique écrit par Emily du blog Travel and film.

Retour en haut

Quitter Thassalonique

Depuis Thessalonique, nous avions choix d’aller explorer la Macédoine occidentale et centrale avec le mont Olympe, les monastères des Méteores, le site antique de Vergina ou celui d’aller vers la Macédoine orientale et la Thrace, moins connues de nous autres voyageurs français. C’est le choix que nous avons fait, l’envie de profiter des plages et de la mer étant aussi dominante.

La douceur du lac Volvi

Nous mettons donc le cap à l’est, en direction de la Turquie pour d’abord nous retirer dans des campagnes… Objectif : prendre le temps et profiter de la nature. Sur la route, nous nous arrêtons sur le lac Volvi.

Un petit café au bord de l’eau nous tend les bras. Le décor est paisible : un héron sur un bateau ancré au loin est à l’affût des poissons, des oies et autres canards sont à l’heure au rendez-vous matinal du barbotage et les petits vieux du village papotent autour d’un café frappé. Tout est paisible et serein, on est bien.

La musique bien locale qui sort des haut-parleurs de la terrasse ce jour-là, m’emmène loin au pays des vacances !

La douceur du lac Volvi près de Thessalonique en Grèce
Bateau sur le lac Volvi près de Thessalonique en Grèce

Le lac Volvi est une réserve naturelle. Il est possible de se balader au bord de l’eau mais ce n’est pas vraiment aménagé pour y faire de la randonnée. C’est possible mais de ce que j’ai vu, pas vraiment sympa.

Arrivée à Mousthéni, dans les collines de l’arrière pays

A notre arrivée en Grèce, nous avions envie de quiétude aussi nous avons trouvé une auberge dans l’arrière pays, au pied du Mont Pangaion. En pleine montagne et seulement à une vingtaine de minutes des plages et de quelques sites d’intérêts, cet isolement nous a bien convenu.

Retour en haut

Philippes, un site classé au patrimoine de l’humanité

Nous avons d’abord découvert le site archéologique de Philippes classé depuis 2016 au patrimoine mondial de l’UNESCO. La ville fondée par Philippe II de Macédoine conserve de beaux vertiges. Arrivée au petit matin, à l’ouverture, nous avions le lieu pour nous. Très étonnant pour un site historique de cette envergure.

Site archéologique de Philippes en Grèce, classé au patrimoine mondial de l'Unesco

Ici vous attendent un théâtre, un forum immense et deux basiliques. Au bout du site, sur la route de l’acropole, un petit musée, avec de très belles mosaïques et statues, vaut le petit détour. Certaines parties du site sont assez détruites mais il subsiste tout de même de très belles pièces comme la basilique B et ses colonnes ou les pavements en mosaïques du quartier épiscopal.

La via Egnatia traverse le site de Philippes en Grèce
Colonnes du site archéologique de Philippes en Grèce, un site classé au patrimoine mondial de l'Unesco

Le site s’étend sur 87ha, il donc assez grand et situé de part et d’autre de la route nationale qui relie Kavala et Drama et reprend le tracé de la Via Egnatia, la voie romaine qui traversait les Balkans, de l’Albanie à la Turquie d’aujourd’hui. Il n’y a que très peu de zones d’ombre aussi si vous le visitez en été, mieux vaut y aller à l’ouverture le matin ou avant la fermeture le soir afin d’éviter les grosses chaleurs.

Informations sur Philippes

Le site est ouvert de 8h à 20h d’avril à octobre et de 8h à 15h le reste de l’année. Le billet combiné (avec le musée) coute 6€ et c’est gratuit pour les moins de 18 ans. Et plus de détails historiques sur le site de l’Unesco.

Retour en haut

Kavala, l’ouverture sur la mer Egée

Kavala est une ville blanche construite à flanc de colline et qui descend doucement vers la mer Egée. Le port invite à une aventure sur les flots, d’île en île mais avant il faut absolument faire une pause dans l’ancien quartier ottoman.

Vue sur Kavala depuis le ferry de Thassos #grèce

Le quartier de Panagia se découvre à pied depuis l’aqueduc de Kamares et travers les petites rues qui serpentent vers la citadelle. Cet ouvrage majestueux, haut de 52m de haut qui traverse la ville, fût érigé au XVIème siècle par Soliman le magnifique. On en prend toute sa dimension depuis la tour de la citadelle qui surplombe la ville et depuis sa tour fortifiée, offre l’une des plus belles vues sur Kavala (après celle depuis la mer bien sûr).

Vue sur l'aqueduc de Kamares à Kavala depuis la citadelle #grèce
Aqueduc de Kamares en plein coeur de Kavala #grèce

Il faut se perdre ensuite dans les rues, observer les portes, lever les yeux et marcher jusqu’à la sublime maison de Méhémet-Ali, un officier ottoman né au 18ème siècle à Kavala et considéré comme le fondateur de l’Egypte moderne. On ne peut pas passer à côté de cette bâtisse, encore faut-il y être aux heures d’ouverture pour pouvoir la visiter ou s’y arrêter prendre un café. J’y suis arrivée à l’heure de la fermeture malheureusement.

Crique au coeur de la ville de Kavala #grèce
Maison de Méhémet Ali à Kavala en Grèce

A la pointe de ce genre de presqu’île sur laquelle s’élève le quartier de Panagia, un escalier descend vers les eaux turquoises de la mer Egée. Idéal pour un petit rafraichissement au coeur de la ville !

Maisons du quartier de Panagia à Kavala, Grèce

Porte de Kavala, Grèce
Jolie porte du quartier de Panagia à Kavala, Grèce

Retour en haut

Xanthi et les villages pomaques

C’est une escapade hors du temps qui attend les visiteurs curieux qui osent s’aventurer sur les contreforts du mont Rhodope. Après Kavala, nous avons fait nos curieuses et c’était chouette !

Xanthi mérite le détour pour son quartier historiques et ses vieilles maisons à l’architecture néoclassique construites par les marchands de tabac à la fin du 19ème siècle. Même si le quartier est tombé en désuétude à la fin du négoce du tabac puis de la crise financière, j’ai l’impression que des investisseurs sont en train de lui donner une petite cure de rafraichissement ! C’est une chouette escapade hors des sentiers touristiques.

Rue de Xanthi dans la Thrace en Grèce
Village pomaque dans la Thrace en Grèce

Depuis Xanthi, nous sommes montées vers le nord, via la route qui monte en Bulgarie. L’idée était d’aller à la rencontre des pomaques, un peuple de confession musulmane, de dialecte mêlant le grec, le bulgare et le turc et de passeport grec… Les villages étaient quelque peu fantômes mais c’est une jolie escapade hors du temps que nous avons fait dans le massif des Rhodopes.

Si vous voulez en savoir plus sur cette balade à faire en voiture sur une journée depuis Kavala, je vous invite à lire mon article Xanthi & les villages pomaques.

Thassos, l’île émeraude

Ah Thassos… En vacances, j’aime bien allier le côté culturel et le côté repos. Thassos offre tout cela et plus encore !

Moins connue que les îles des Cyclades, Thassos offre une escapade entre mer et montagne, entre plage, sites historiques et petits villages de montagne. Située non loin des côtes, à seulement 1 heure de Kavala ou de Keramoti, on peut y aller sur le pouce en ferry avec sa voiture.

Ferry pour Thassos avec les mouettes qui volent et suivent notre bateau
La plage d'Aliki à Thassos en Grèce continentale

Nous y avons découvert de jolies criques et plages peu fréquentées, des villages de montagnes où les odeurs de miel et d’huile d’olive se mêlent, visiter un monastère avec vue sur le mont Athos et profiter de la vie d’une île, de ses couchers de soleil magiques et de ses diners dans les tavernes sur la plage. C’est ça les vacances, non ?

Thassos, coucher de soleil en Thrace

Je vous invite à lire mon article Thassos, l’île Emeraude pour en savoir plus.

Theologos est le plus joli village de Thassos. Il se trouve dans les montagne mais facilement accessible par la route depuis Potos.
Theologos est mon village préféré sur l'île de Thassos en Grèce. Situé dans les montagnes on s'y balade tranquillement et on y trouve des produits locaux comme le miel, l'huile d'olive et même des sandales.

Retour en haut

Le mont Athos, Kassandra et Sithonia, 3 péninsules en Chalcidique

Notre voyage de 3 semaines en Grèce s’est terminé en Chalcidique. Vous reconnaitrez facilement cette région sur une carte grâce à sa forme. Située au sud-est de Thessalonique, elle est composée de 3 petites péninsules qui s’enfoncent dans la mer Egée, tels 3 doigts d’une main. Kassandra, Sithonia et le mont Athos ont chacune leur personnalité : de la plus fréquentée par les thessaloniciens à la plus préservée, de fait car le droit d’entrée est très stricte.

Kassandra : du peuple, du béton et Afitos

Après avoir été pas mal isolée dans la Thrace, nous retrouvons les embouteillages et la foule… ça part mal ! Kassandra est la péninsule la plus proche de Théssalonique aussi elle est très prisée des théssaloniciens qui y viennent passer leurs week-end, dès le printemps. Des plages, des lignées de transat et du béton. Il faut aimer.

Nous nous arrêtons d’abord à Néa Fokea, un petit port de pêche dominé par une petite église et une tour byzantine. Un arrêt assez charmant, loin de la foule.

Petite église sur la péninsule de Kassandra en Grèce
Petit port de Néa Fokea en Grèce

Ensuite nous prenons la route d’Afitos qui se veut être le village le plus authentique de la péninsule. Bien que très touristique, je lui trouve effectivement une âme, avec ses vieux bidons d’huile d’olive peints par des artistes locaux et transformés en pots de fleurs. J’ai aimé me balader dans ses ruelles, me poser pour bouquiner sur une terrasse, offrant une vue panoramique sur la mer Egée et ses eaux turquoises.

Afitos, le village le plus "authentique" de la péninsule de Kassandra en Grèce

Herbes sur les hauteurs de la mer Egée sur Kassandra en Grèce
Terrasse à Afitos sur Kassandra en Grèce
Vue sur la mer Egée à Afitos en Grèce

Le reste de notre escapade à Kassandra n’est pas mémorable. Nous avons essayé de trouver une plage mais entre béton et lignée de transats avec file d’attente, nous avons rebroussé chemin et sommes retournées sur Sithonia afin de profiter de la plage privée de notre hôtel.

Sithonia, entre plages et pinèdes

A Sithonia, nous avons rusé pour trouver des endroits calmes : s’incruster sur les plages des campings, prendre les chemins de traverse et trouver un rocher isolé… Avec vue sur le mont Athos… Toujours !

Vue sur le mont Athos depuis la péninsule de Sithonia

Le village de Vourvourou, au nord-est de la presqu’île, est très prisé et certainement l’un des plus beaux de la péninsule. L’eau y est translucide et il n’y pas grand de plage pour se poser mais en marchant un peu, on trouve des rochers avec un accès à l’eau pas trop compliqué (pensez à prendre des chaussons et un masque pour éviter les oursins).

Péninsule de Sithonia, Grèce
Péninsule de Sithonia, Grèce

Plus au sud, nous avons rusé et trouvé les plages de campings bien agréables finalement. Pour le côté “je me repose à la plage”, j’ai largement préféré Thassos !

Le mont Athos, une république monastique interdite aux femmes

Les monastères du mont Athos sont eux retirés, loin de la foule et des transats. Il faut dire que cette république monastique est interdite aux femmes et aux enfants. Les hommes, en s’y prenant quelques mois à l’avance pourront faire une retraite dans l’un des monastères de la Sainte Montagne.

Le mont Athos culmine à 2 033m, il abrite 20 monastères et 12 dépendances habités par 1500 moines. La république monastique a un statut à part et défini par la Constitution Grecque. Il est classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1988 pour son caractère unique et préservé.

Monastère du mont Athos, une montagne sacrée de Grèce continentale inscrite au patrimoine mondial de l'humanité pour ses 20 monastères orthodoxes

Le seul moyen pour moi d’approcher cette montagne sacrée qui a guidé tout mon séjour en Grèce, a donc été de faire une sortie de quelques heures en bateau depuis Ouranopoli. Ce village marque la frontière avec la république monastique et vit au rythme de celle-ci.

Ce jour-là, le 15 août 2019, deux moines sont montés à bord à la pointe sud de la péninsule afin d’offrir une bénédiction aux pèlerins venus spécifiquement pour cela, femmes incluses. Ce moment emprunt de recueillement était comme suspendu. Ces moines sont de vrais ermites, ils vivent une vie de recueillement, de dévotion. C’est une réelle vocation.

Prière sur le bateau au mont Athos, une montagne sacrée interdite aux femmes

Arrivée des prêtres sur la bateau pour la bénédiction du 15 août au mont Athos
Le prêtre attendant le bateau qui le ramènera sur le mont Athos

Durant la navigation, nous restons relativement loin des côtes et des monastères mais à l’oeil nu, nous arrivons tout de même à les distinguer. Nous ne les voyons pas tous mais je peux quand même dire qu’ils ont tous une architecture singulière. Si j’étais un homme, je pense que je tenterais l’expérience d’aller y passer quelques jours, au rythme des moines et de leurs prières.

Monastère du Mont Athos en Grèce continentale. Il est interdit aux femmes de s'y rendre donc la sortie en bateau est recommandée

Pour les hommes, permis de séjour obligatoire sur la Sainte Montagne

Pour se rendre au Mont Athos, il faut obtenir un permis de séjour délivré par le bureau des pèlerins de Thessalonique ou d’Ourianopoli. Il faut s’y prendre environ 6 mois avant la date d’arrivée (surtout les mois d’été) car seuls 100 permis sont délivrés chaque jour aux orthodoxes et seulement 10 aux non orthodoxes. Le laisser passer, appelé diamonitirion, coûte 35€ pour les non orthodoxes, 25 € pour les orthodoxes et 18€ pour les étudiants. Pour réserver, il faut s’adresser au bureau de la Sainte direction des pèlerins du Mont Athos à Thessalonique (Tél : 2310 25 25 78) ou à Ourianopoli (Tél 23770 71 421).

Pour en savoir plus sur cette expérience, je vous recommande l’article de La Croix : Au mont Athos, une hospitalité austère.

Retour en haut

Conseils pratiques pour voyager en Grèce continentale

Trouver un vol pour Thessalonique

Depuis Paris Orly, la compagnie Transavia, la compagnie low cost du groupe Air France, assure un vol direct pour Thessalonique deux fois par semaine à partir de 44€ l’aller simple.

Si vous avez le courage de prendre le bus jusqu’à Beauvais, la compagnie Ryanair assure aussi des vols directs jusqu’à la deuxième plus grande ville de Grèce. Il y a aussi Air France et Aegean qui assurent des vols directs

De nombreuses autres compagnies assurent des vols avec escale comme Lufthansa, Austria ou des compagnies d’Europe de l’est comme Air Serbia et Air Moldova. J’ai volé sur ces deux compagnies pour aller en Grèce et je me suis sentie en sécurité. Les avions sont récents et il n’y pas de crainte à avoir. Les vols ne sont malheureusement pas directs.

Pour comparer les prix sur toutes les compagnies qui assurent les liaisons, je vous conseille les comparateurs Liligo et Skyscanner ou les agences de voyage en ligne comme Opodo ou Edreams.

Retour en haut

Formalités pour entrer en Grèce

Pour les ressortissants français et européens, il suffit d’une carte d’identité valide pour entrer en Grèce. Pour les autres, je vous invite à regarder les accords entre votre pays et la Grèce et/ou l’Europe.

Avant de réserver votre billet d’avion, je vous recommande de regarder la validité de votre carte d’identité ou de votre passeport aux dates de votre voyage. Pour voyager en toute sérénité et l’esprit léger, je vous invite à lire mon article Préparer un voyage à lire dans ma rubrique conseils aux voyageurs.

Retour en haut

Louer une voiture en Grèce

Pour ce séjour en Grèce, nous avons réservé notre voiture avec BSP Auto. Ce site vous permet de comparer les prix des différents loueurs présents sur votre destination. Tout s’est bien passé, je n’ai rien à dire sur cette location sauf de bien vérifier si votre loueur se trouve à l’aéroport ou dans les environs et si correspond avec vos heures de vol. Si les locaux ne sont pas situés à l’aéroport même, bien sûr ils viennent vous chercher et vous déposent au retour mais faites bien attention à quelle heure est votre vol le matin et à quelle heure l’agence ouvre.

Nous avions pris une voiture chez un loueur à quelques kilomètres de l’aéroport qui est venu nous chercher/nous ramener mais il s’est avéré que le vol au retour était vraiment très juste par rapport aux heures d’ouverture aussi nous avons préféré prendre un hôtel + taxi et ramener la voiture la veille.

Retour en haut

Conduire en Grèce

Contrairement à mon road trip en Albanie ou celui dans les Pouilles en Italie, je n’ai pas grand chose à dire sur la conduite en Grèce… En tout cas en Macédoine orientale, j’ai trouvé les conducteurs assez sérieux et respectueux du code de la route.

Attention il y a beaucoup de radars sur les routes de Grèce. Comme chez nous, ils sont indiqués par de grands panneaux (sauf les sauvages bien sûr).

Retour en haut

Où loger en Grèce continentale dans la Thrace et la Chalcidique

Pour ce road trip en Macédoine, nous avons choisi de ne réserver que nos premiers hôtels à Thessalonique et vers Kavala puis de faire à l’intuition. Gros pari en août, notamment en Chalcidique où nous avons pas mal galeré pour trouver notre hôtel. Si vous allez dans cette région en été, je vous conseille vivement de réserver quelques mois en avance. Elle est très prisée, c’est notamment dû à la proximité de cette région avec Thessalonique.

A Thessalonique, nous avons dormi au Capsis hotel. Nous recherchions un hôtel avec piscine situé non loin du centre qui nous permette à la fois de visiter Thessalonique à pied, de nous détendre aux heures où il est impossible de visiter la ville à cause de la chaleur et avec un parking pour garer notre voiture. Nous avions aussi repéré le Met hotel et le Makedonia Palace. Nous avons opté pour l’hôtel le moins cher des trois pour sa situation géographique.

De Thessalonique, nous sommes parties vers l’est. Nous avons fait le choix de nous isoler en pleine nature à 30km de Kavala et avons dormi 3 nuits au Dionysus village resort. C’est un hôtel familial, avec des bungalows individuels, situé dans les montagnes au-dessus du village de Mousthéni. Il est assez isolé de tout mais il y a quand même un restaurant très sympa quelques kilomètres plus bas. J’ai beaucoup aimé le petit déjeuner avec des saveurs surprenantes (confiture d’aubergine, pâte à tartiner au caroube qui ressemble étrangement à du Nutella…)

Dionysus village resort à Mousthéni en Grèce
Dionysus village resort à Mousthéni, Grèce

A Thassos, nous avons cherché un hôtel dans le sud, là où se trouvent les plus belles plages et les villages de montagne. Nous avons trouver le Villaggio Scorpios Bungalows, un petit hôtel familial comprenant quelques petits bungalows avec cuisine. C’est très bien situé avec des rochers en contrebas sur lesquels on peut se poser loin de la foule des plages. On peut s’y baigner via un accès par une échelle si on n’a pas peur de la profondeur de l’eau. La décoration des bungalows est très simple mais c’est suffisant vu le temps que l’on y passe. Il y a un petit restaurant avec vue sur le mont Athos où peut prendre petit-déjeuners et diner.

Villaggio Scorpios Bungalows sur l'île de Thassos
Le jardin du Villaggio Scorpios Bungalows à Thassos

Après 4 nuits à Thassos, nous avons eu envie de prolonger notre séjour et avons choisi de prendre une nuit dans l’ouest pour voir l’un de ses couchers de soleil. Nous avons donc pris une chambre dans le petit boutique hotel Sentimento vers Skala Prinou et à deux pas de l’embarcadère pour Kavala.

Sur Sithonia et en nous prenant 1 semaine avant d’y arriver, nous avons eu du mal à trouver un logement pour 3 nuits consécutives. Nous sommes restées au Maria’s house à Metamorfosi, une petite pension familiale avec piscine et petite plage privée en contrebas ! J’ai beaucoup aimé cet endroit et en repartant ils nous ont même offert un pot des olives vertes de leur production. La piscine est fermée à l’heure de la sieste parce que c’est sacré ! Ensuite nous avons trouvé une chambre au Geranion village vers la ville de Nikiti. C’est un gros complexe donc beaucoup moins de charme que la petite pension familiale mais c’est néanmoins très propre.

Maria's house sur Sithonia, Grèce
Maria’s house, la petite pension sympa de Sithonia

Si vous voulez voyager en été en Chalcidique, je vous conseille vraiment de réserver quelques temps à l’avance pour avoir un logement décent. Je vous recommande plutôt Sythonia que Kassandra, moins bétonnée et possédant encore quelques coins un peu sauvages.

Retour en haut

Activités à ne pas manquer en Macédoine orientale et Thrace

Retour en haut

Quel budget prévoir pour la Grèce continentale ?

  • Les hôtels : il faut compter entre 70 et 130 € par nuit pour une chambre pour 2 personnes selon l’emplacement et la saison.
  • Les restaurants : autour de 10/15€ par repas et par personne
  • Pour la location de voiture, il faut compter autour de 30€ par jour pour une petite voiture, assurances incluses.
  • L’essence est au même prix que chez nous. Nous en avons eu pour 109€ pour les 3 semaines de voyage.

Retour en haut

Guides et livres à lire sur la Grèce continentale

Pour ce voyage en Grèce continentale, j’avais emporté avec moi le Guide Michelin le Géo Guide, tous les deux bien complémentaires. J’ai opté pour ces deux guides car après en avoir feuilleté pas mal (dont le Routard et le Lonely Planet), j’ai trouvé que c’était ceux qui avaient développé le mieux leur chapitre sur la Macédoine Orientale et Thrace. Je les ai trouvés assez complémentaires.

Emportez avec vous un petit guide de conversation grec si vous ne voulez pas être perdu dans les coins les plus reculés.

Retour en haut

Organiser son voyage en Grèce continentale avec une agence

Evaneos est un site qui vous met en relation avec des agences locales qui prônent le tourisme responsable. 6 agences locales sont présentées en Grèce sur leur site, aucune ne propose de séjours au-delà de la Chalcidique mais une agence en Bulgarie propose de découvrir la Thrace.

Vous pouvez interroger les différentes agences sur votre projet et leur demander un devis. N’hésitez pas c’est gratuit.

Retour en haut

Itinéraire détaillé et conseils pratiques pour un voyage en Grèce continentale. C'est en Macédoine orientale et la Thrace que je vous emmène, aux confins de la Grèce, de la Bulgarie et de la Turquie. Un voyage entre mer et montagne
Itinéraire détaillé et conseils pratiques pour un road trip en Macédoine orientale et la Thrace en Grèce continentale
Road trip en Macédoine orientale (Grèce) : Itinéraire & conseils pratiques
Autre article écrit par Adeline

Visiter Séville et se laisser charmer par la belle andalouse

Séville, la belle andalouse, est en train de s’imposer comme l’une des villes...
Lire la suite

1 Comment

  • J’adore la Grèce et même si j’y ai passé 3 mois lors de l’été 2015, je vois qu’il me reste encore des tonnes de trucs à y voir. Merci pour tous ces conseils. Je les garde sous le coude car très hâte d’y retourner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *