Accueil > Voyager au Vietnam à l’heure du Coronavirus : chronique d’un voyage reporté !

Voyager au Vietnam à l’heure du Coronavirus : chronique d’un voyage reporté !

par Adeline
Publié Mise à jour le

C’est l’histoire d’un voyage au Vietnam qui se prépare depuis de longs mois avec Philo Globetrotting et Sarah le blog de Sarah. C’est l’histoire du bonheur de repartir en Asie et découvrir le nord du pays que je ne connais pas. C’est enfin l’histoire d’un invité surprise, le coronavirus, qui débarque et chamboule tous nos projets, malgré notre volonté de ne pas céder à la panique !  A l’approche de ce séjour de 3 semaines dans le nord du Vietnam, ce n’est donc pas la peur de partir qui m’a fait faire machine arrière mais bien le Covid-19 et les restrictions mises en place par le gouvernement vietnamien. Chronique d’un départ au Vietnam reporté… Pour le meilleur !

Voyager au Vietnam à l'heure du coronavirus : Chronique d'un départ reporté

C’est de ma retraite de 3 semaines dans les montagnes de Savoie que je vous écris. Je suis loin du coronavirus et pourtant celui-ci m’a rattrapée. Si j’écris cet article aujourd’hui, c’est pour vous exposer tout ce qui m’a amenée ces derniers jours à prendre la décision que je repoussais depuis quelques jours : reporter mon voyage au Vietnam… Une décision difficile mais qui, j’en suis sûre, me permettra de mieux partir quand les conditions de voyage seront meilleures, plus sereines et plus positives. En tout cas quand le contexte anxiogène mondial se sera évaporé.

Un voyage au Vietnam qui s’organise depuis 6 mois

Après la Thaïlande et le Cambodge, l’idée d’aller explorer le Vietnam me trottait depuis pas mal de temps dans la tête.

En octobre dernier, Sarah, Philo et moi participons à un tirage au sort sur stand du Petit Futé à l’IFTM-Top résa de Paris, un salon professionnel du voyage, pour gagner des billets d’avion pour le Vietnam ou l’Ethiopie.

Boom c’est Philo qui gagne les billets pour Vietnam.

Il est assez vite décidé que nous partirons toutes les trois pour découvrir le nord du pays. ça tombe bien, lors de mon premier voyage au Vietnam en 2004 j’avais fait un périple du delta du Mekong à Hanoi, ville où je m’étais arrêtée car la saison n’était pas la meilleure pour aller plus au nord. Visiter cette région me met en joie.

Nous entrons en relation lors du salon avec l’agence locale Asiatik travel, prête à nous aider à organiser un séjour de 12 jours pour aller à la rencontre des ethnies, faire des randonnées et du vélo dans les rizières, se balader sur des marchés…

Sarah et moi décidons même de prolonger le voyage d’une semaine pour découvrir plus amplement Hanoi et ses environs.

Le voyage s’organise doucement quand en janvier dernier le coronavirus s’invite.

Gestion du Covid-19 au Vietnam

On le sait tous, le virus vient de Wuhan en Chine. Le Vietnam a vite fermé ses portes aux ressortissants des pays à risque (Chine, Corée, Italie, Iran…) et selon l’OMS a eu une gestion exemplaire du virus.

Les flux ont beau être maitrisés, un grain de sable peut vite enrayer la machine et boom !

Partir ou pas partir au Vietnam avec ce satané Covid-19 ?

Les médias se sont vite emparés du sujet, créant confusion et psychose en France et à travers le monde… Si ma première réaction a été de ne pas céder à cette ambiance anxiogène, je me suis vite rendue compte que dans une telle situation, c’est impossible de rester insensible. Si je suis en bonne santé et ne risque a priori pas grand chose, j’ai forcément dans mon entourage des personnes vulnérables auxquelles je dois aussi penser.

Suis-je à ce point irresponsable de vouloir voyager et peut-être contribuer à la propagation d’un virus ? J’ai assez râlé après ces voyageurs qui ne se font pas vacciner et qui apportent avec eux la rougeole dans des zones où celle-ci avait été éradiquée (et qui parfois n’ont pas les moyens sanitaires de lutter contre une nouvelle infection). Serais-je égoïste à ce point ?

Dans ma tête j’avoue que tout est brouillon, confus. Que faire ? Je suis partagée entre l’envie profonde de partir et découvrir le nord du Vietnam et la raison, cette petite voix qu’il faut parfois savoir écouter pour mieux rebondir par la suite.

Je pars, je ne pars pas, je pars, je ne pars pas…

Quand les choses s’inversent : le Vietnam dicte ses règles

Tout s’enraye début mars quand une vietnamienne revient d’Europe avec le virus…

Nous y sommes, les choses s’accélèrent.

Si hier la peur du coronavirus pouvait nous inciter à annuler ou reporter un voyage, aujourd’hui et au regard de la propagation rapide du Covid-19 à travers l’Europe, il est clair que la décision ne nous appartient plus. Ce sont les états qui décident les uns après les autres de notre sort.

Retour sur mon carnet de bord d’un départ avorté !

Carnet de départ au Vietnam à l’heure du Covid-19

Février 2020

On commence à parler sérieusement du Coronavirus. Les premiers cas sont déclarés en France et le gouvernement français décide de passer en stade 2. Le Vietnam lui continue de gérer assez bien cette crise. Pas de raison d’annuler ou reporter le voyage pour le moment.

L’Italie devient un gros foyer de coronavirus et la France n’y coupe pas non plus. Dans une moindre mesure mais…

Mi-février Sarah décide d’annuler le voyage, elle ne se voit pas voyager avec un masque et flipper… Elle pense à sa santé et celle de son entourage.

Sujet acté. Son billet d’avion est annulé !

1ère semaine de mars : déclaration médicale obligatoire

Le Vietnam impose une déclaration médicale à remplir en ligne avant l’arrivée dans le pays. Vous pouvez la consulter ou la remplir ici. Cliquez sur le drapeau bleu-blanc-rouge pour le remplir en français.

Jeudi 5 mars

Je remplis ma demande de e-visa pour 3 semaines (25$) sur le site officiel du gouvernement du Vietnam. Je saurai dans 3 jours ouvrés s’il est accepté ou pas.

2ème semaine de mars : les conditions d’entrée au Vietnam se durcissent

Les conditions d’entrée au Vietnam se durcissent. Le Quai d’Orsay conseille à tous les voyageurs au Vietnam de reporter leur voyage. La mise en quarantaine pend au nez de ceux qui arrivent d’une zone à risque ou ayant été sur un vol avec un cas avéré. La France et de nombreux pays européens en font partie.

A lire : Covid-19 : après Israël et Moscou, le Vietnam menace à son tour de durcir les conditions d’entrée

Lundi 9 mars 2020

Le nombre de cas de Covid-19 augmente au Vietnam. De 16 cas (tous guéris), nous sommes passés à 30 cas ce jour.

Philo publie ces petites stories sur son compte Instagram et nous restons optimistes… Pour combien de temps ?

Partir ou pas au Vietnam à l'heure du Covid-19 ?
Le Vietnam à l'heure du Coronavirus
Partir ou pas au Vietnam à l'heure du Corona virus ?

Je reçois ce jour-là un mail de la part d’Agoda, site sur lequel j’avais fait ma réservation : “Nous sommes au regret de vous informer que l’établissement Graffiti House n’est pas capable d’honorer votre réservation car ils ferment due à la situation causé par le nCoV à Truc Bach-Hanoi”.

En cherchant des informations sur le site de l’Ambassade de France au Vietnam, il s’avère qu’un cas de Covid-19 s’est déclaré dans la rue de cet hôtel et le gouvernement a demandé la mise en quarantaine du quartier.

Les nouvelles du Vietnam ne sont pas bonnes. Une Vietnamienne a ramené le virus d’Europe le 2 mars dernier et les choses s’affolent. Tu Do de l’agence locale Asiatik Travel qui a organisé nos 12 jours dans le nord du pays, nous annonce que des hôtels refusent de servir des clients, que des bateaux dans la baie d’Halong sont en quarantaine…

A lire sur Ouest France : Coronavirus : des français bloqués au Vietnam

Le premier ministre du Vietnam annonce qu’il supprime l’exemption de visa pour 7 pays européens et le Royaume-Uni. Cette décision prend effet le 12 mars 2020 minuit.

Source :  Coronavirus : fin de l’exemption de visa pour la France au Vietnam

Mardi 10 mars

Je me lève, vois les stories et la publication sur Facebook de One day One travel. Franck et Richard sont au Vietnam depuis quelques jours et expliquent la difficile décision qu’ils ont pris de quitter le Vietnam.

Je décide d’écrire à Tu. Les nouvelles sont de moins en moins bonnes :

  • des hôtels sont mis quarantaines, d’autres refusent tout simplement d’accueillir les européens
  • des lieux emblématiques de Hanoi ferment leurs portes au public comme le temple de la littérature ou le musée ethnographique
  • le risque de mise en quarantaine des ressortissants français à l’arrivée ou n’importe où ailleurs dans le pays est fort
  • Des bateaux de la baie d’Halong sont en quarantaine, la baie de Lan Ha et Tam Coc n’accueillent plus les ressortissants européens et à ce que je lis sur certains forums, d’autres régions pourraient rejoindre ces deux-là dans les jours à venir.

Les vietnamiens ont peur et préfèrent prendre leurs précautions, m’explique Tu. Prévenir plutôt que guérir. C’est compréhensible. Les mentalités sont différentes et je le sais bien moi qui visite les pays d’Asie depuis de si nombreuses années. Il faut s’adapter et surtout ne pas juger.

Je lui demande donc d’être honnête avec nous. Il me dit qu’il vaut mieux être raisonnable et reporter ce voyage. Je loue son courage, lui qui vit du tourisme. La situation est difficile pour lui et tous ses confrères actuellement. Comme toute l’industrie touristique mondiale d’ailleurs.

Il me faut trouver la juste balance entre la raison et l’envie. Dans ces conditions, la décision n’est pas si difficile à prendre.

Un mail à Vietnam Airlines qui m’accompagnait sur le projet et mon voyage est reporté à une date ultérieure. Je ne sais pas quand. Il faut laisser les choses s’apaiser et savoir rebondir dès que le pays sera de nouveau près à nous accueillir sereinement, avec le sourire et l’envie surtout.

Je prends tout cela avec beaucoup de philosophie. Je ne veux pas faire partie de ceux qui veulent voyager coûte que coûte. Je voyage pour partager, rencontrer et découvrir d’autres cultures. Ce coronavirus vient tout bousculer et les conditions ne sont pas réunies pour partir dans un contexte positif et propice aux échanges.

“Arrêtez de véhiculer des informations anxiogènes, pensez aux locaux” m’a t-on dit sur les réseaux sociaux alors que j’intervenais sur un forum pour faire part de la situation actuelle au Vietnam. En prenant cette décision, je pense justement aux locaux. Je ne les abandonne pas, je suis solidaire et recule mon projet pour mieux profiter du Vietnam d’ici quelques mois, quand ce virus ne sera qu’un mauvais souvenir. Je serai là !

Le monde doit se découvrir avec bienveillance. Arrêtons d’être égoïste. Pensons aussi et avant tout à ceux qui nous entourent et qui nous font grandir.

Il faut se rendre à l’évidence : les ressortissants français commencent à être interdits ou mis en quarantaine dans de nombreux pays ou villes : Israël, Moscou, Salvador, Inde, Jordanie, Colombie, Argentine et la liste s’allonge de jour en jour.

Je vous invite à lire cet article de Trek magazine qui met à jour en temps réel la liste des pays interdits aux voyageurs français à l’heure du Coronavirus.

Planifier un voyage n’importe où dans l’Europe ou le monde à l’heure actuelle n’est pas raisonnable.

On ne peut pas prôner un tourisme responsable et solidaire et faire n’importe quoi à l’heure du Covid19. Sachons raison garder, relativisons et restons chez nous en attendant que virus se passe !

A compter du 12 mars minuit, l’exemption de visa est suspendue par les autorités vietnamiennes pour les ressortissants français ainsi que 7 autres pays de l’UE et le Royaume-Uni.

Pour entrer au Vietnam, il faut maintenant faire une demande de visa à l’ambassade du Vietnam avec certains justificatifs (santé, déplacements au Vietnam…) et les délais peuvent être très longs. Les autorités françaises recommandent dans ce contexte de reporter votre voyage.

Si cela ne vous dissuade pas encore, je vous recommande d’aller faire un tour sur la page Tourdumondiste – La communauté sur Facebook, de nombreux voyageurs sur place partagent leur quotidien au Vietnam et ce n’est pas forcément très drôle (barrages militaires, mises en quarantaine, refus dans les hôtels, fermetures de restaurants, fermetures progressives de sites emblématiques…). Pour information, les autorités viennent d’annoncer la fermeture de la baie d’Halong.

Edit 13 mars : je vous invite aussi à lire l’article le tour du monde pendant le coronavirus de Pierre et Matthieu qui sont actuellement au Vietnam et racontent leurs conditions de voyage en Asie depuis le début de l’épidémie (pandémie maintenant), notamment ces derniers jours où la situation se complique pour eux.

Edit 14 mars : Les autorités vietnamiennes refusent l’accès à leur territoire à compter du 15 mars 12h00 toute personne en provenance de l’espace Schengen.

Si toutefois vous décidiez de partir malgré tout au Vietnam, voici les conseils que je peux vous donner :

  • Portez un masque même si vous n’êtes pas malade ou n’avez pas de symptômes, les vietnamiens apprécieront ce geste de votre part
  • Lavez-vous les mains souvent avec du savon ou à défaut du gel hydroalcoolique
  • Ne serez pas la main, ne faites pas la bise
  • Eternuez dans votre coude
  • Restez à un mètre les uns des autres
  • Utilisez des mouchoirs à usage unique

Pour connaitre les dernières informations sur les conditions d’entrée au Vietnam, je vous invite à vous rendre :

Ce sont les meilleures sources d’information.

Ironie du sort : mon visa a été validé aujourd’hui mercredi 11 mars.

Je ne change pas d’avis. Je reste en France.

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Inscrivez-vous à la lettre d’Adeline

Et recevez chaque mois des idées d’évasion, des recommandations de livres, podcasts, musiques ou des bons plans exclusifs pour les abonnés

Voyager au Vietnam à l\'heure du Coronavirus : chronique d\'un voyage reporté !

6 commentaire

Les Cyclomigrateurs vendredi 13 mars 2020 - 07:33

Nous sommes actuellement au Vietnam en voyage à vélo.
Nous sommes entrés à vélo juste avant la suppression de l’exemption de visa, ouf !
Sur place, la population se méfie clairement de nous. C’est assez désagréable d’être vus comme des pestiférés…
Néanmoins la plupart des gens sont charmants et, petit avantage, il n’y a plus de touristes !

répondre
Adeline vendredi 13 mars 2020 - 15:51

J’espère que vous pourrez profiter au maximum de ce voyage.
J’ai l’impression aussi que cela dépend des régions. Le nord est plus touché par ce Covid19 que le sud visiblement.

répondre
nathalie dagneaux samedi 18 avril 2020 - 13:10

j’ai pris un circuit pour le vietman pour le 15 septembre de 15 js je ne sais pas si je peux le reporter ou je dois le reporter étant donné que nous sommes des personnes de 71 ans j’ai besoin de conseil merci

répondre
Les Cyclomigrateurs mercredi 22 avril 2020 - 13:07

Bonjour Nathalie
Avez-vous posé la question auprès de votre organisateur ?

répondre
Adeline vendredi 24 avril 2020 - 19:37

Bonjour Nathalie,
Je vous conseille de contacter votre agence de voyage (en ce moment ils contactent les clients au mois le mois j’ai l’impression). Sachez qu’il y a un accord entre l’état et le Syndicat des entreprises du tour opérating pour alléger les conditions d’annulation/de report des voyages avec un départ entre le 1er mars et le 15 septembre. Vous saurez tout dans cet article https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13965 Vous pourrez reporter votre séjour ou obtenir un avoir à utiliser dans les 18 mois.

répondre
MONCEL dimanche 21 juin 2020 - 20:34

Bonsoir, j’ai réservé un circuit pour le Vietnam du Nord au Sud du 29/10 au 12/11/2020. Le rêve de toute une vie.j’espere pouvoir y aller et surtout pouvoir en profiter. Je n’ai jamais pris l’avion, donc je stresse un peu. Lol.
Merci de m’avoir fait partager votre expérience. Bonne soirée.

répondre

Laisser un commentaire