La forêt tropicale de Daintree, une histoire de rencontres

Située au nord du Queensland, la forêt tropicale de Daintree est l’un des poumons verts de l’Australie. Ce que l’on sait moins, c’est que du haut de ses 125 millions d’années, elle est la plus vieille forêt du monde, bien plus vieille que la forêt amazonienne. De Cairns au cap Tribulation, je suis partie à la rencontre de ceux qui vénèrent et habitent cet environnement aussi exceptionnel qu’hostile. Un paysage qui diffère totalement de la plage paradisiaque de Whitehaven beach.

Que faire dans la forêt tropicale de Daintree en Australie ? Rencontres avec les hommes, la faune et la flore #australie

La forêt tropicale, un environnement hostile et extraordinaire

Historiquement terre des aborigènes, la forêt tropicale de Daintree abrite une flore dense dans un désordre naturellement très organisé et où vit 2/3 de la faune australienne. Je me trouve là, pour quelques jours, au coeur d’un environnement exceptionnel mais hostile. Serpents, araignées, grenouilles, crocodiles, casoars, que des animaux dangereux face auxquels il faut faire très attention.

A la rencontre des aborigènes des gorges de Mossman

Depuis Cairns, je monte vers le nord en direction des gorges de Mossman. J’y rencontre Roy Gibson, l’initiateur du centre et créateur des dreamtime walks de la petite communauté aborigène Yalanji.

Quand j’étais petit, je fabriquais des cabanes dans cette forêt alors je me suis dit que je pourrais faire quelque chose des terres de notre communauté. Pas pour moi, oh non. Pour les enfants, leur offrir un travail, un avenir et permettre aux visiteurs de la forêt tropicale de Daintree de découvrir les traditions de la culture aborigène

Roy Gibson, créateur des dreamtime walks au coeur des gorges de Mossman dans le Queensland #australie

Pour être très honnête, je suis allée à cette visite un peu à reculons. La culture aborigène est fascinante mais j’ai souvent peur, avec ce genre d’endroit, que l’on transforme l’idée de sa découverte en quelque chose qui ressemble à un zoo. J’ai vite été rassurée. Il n’y a rien d’industriel derrière le centre des gorges de Mossman, juste un projet créé pour le bien d’une communauté et l’envie de partager leur temps du rêve.

Jeux de lumière dans la forêt tropicale de Daintree #queensland #australie

Le temps du rêve, c’est une philosophie, une religion, un mode de vie ou juste leur manière ancestrale de vivre avec la nature, en respectant les esprits des ancêtres qui l’habitent et en l’écoutant vivre. Tout est très mystique dans la culture aborigène, il faut donc aller à la rencontre de celle-ci pour seulement essayer de la comprendre.

Roy Gibson parle couramment le Yalanji mais son triste constat est que sa langue est en train de s’éteindre. Il a créé ce centre pour maintenir la culture et offrir un emploi aux jeunes (et moins jeunes) de sa communauté. Son prochain projet : lancer des cours de yalanji pour redonner un peu de vie à cette langue et ne pas qu’elle ne s’éteigne avec les rares personnes qui savent encore en manier ses mots.

Road trip dans la forêt tropicale de Daintree #queensland #australie

Cette visite m’a donné envie de relire Le chant des pistes de Bruce Chatwin, un livre que j’ai lu il y a 26 ans au retour de mon année en Australie. Il y raconte comment ce peuple aborigène, un peuple de nomades, vivait et s’aventurait dans la nature en suivant des lignes imaginaires tracées par les esprits de leurs ancêtres.

Face à face avec une famille de casoars

Après cette visite, j’ai repris ma route en direction du nord. Un ferry pour passer le fleuve Daintree (plein de crocos) et me voilà au coeur de la forêt primaire. Une petite route longe l’océan pacifique. La forêt tropicale de Daintree est aujourd’hui classée comme parc national donc rien ne viendra détruire celle-ci avec d’autres constructions que les rares qui existent déjà. La route qui monte jusqu’au cape Tribulation serpente à travers la forêt. Les rayons du soleil sont bloqués par la cime des arbres. Je m’arrête au Daintree heritage lodge pour deux nuits.

Après avoir posé ma valise dans ma chambre, je descends dans la petite crique située en contrebas du restaurant et je me retrouve nez à nez avec une famille de casoars à casque, une animal que je rêve de voir en liberté depuis des années. Depuis mon tour du monde en réalité quand je suis allée à Mission beach et que quelqu’un m’avait dit de conduire prudemment car je pouvais en croiser. Bien sûr je n’en avais pas vu à l’époque.

Et voilà, en y rêvant mais sans l’espérer, je me retrouve face à face avec un père et son petit. Ah oui parce qu’il faut que je vous raconte un peu de la vie de cette bête…

Famille de casoars à casque dans un billabong de la foret tropicale de Daintree en Australie

Le casoar à casque est un animal territorial donc quand on reste plusieurs jours au même endroit, on est plutôt susceptible d’en croiser. Les habitants de Cape Tribulation vous diront qu’ils en voient régulièrement. Il faut savoir que c’est le mâle qui élève les petits. Et oui la mère, elle, est assez égoïste et auto-centrée. Elle cherche un mâle, pond son oeuf et le laisse couver pour aller vivre sa vie plus loin sans se soucier de sa petite famille. C’est donc le père qui élève le petit qui prendra son indépendance entre 9 et 18 mois après sa naissance.

Je n’étais pas très fière face à cet animal préhistorique qui peut être très dangereux pour l’être humain. Il faut voir ses pattes. Elles sont dignes de celles d’un petit dinosaure et franchement personne n’aimerait en prendre un coup.

Casoar à casque (cassowary) dans la forêt de Daintree, Australie
Crique du Daintree heritage lodge, Australie

J’ai quand même eu peur quand le mâle est revenu sur ses pas et que je me suis retrouvée très très proche de lui. Je ne savais pas quoi faire alors j’ai fait l’arbre. Statique, je n’ai pas bougé. Il a finalement fini par rebrousser chemin pour aller rejoindre son petit. Ouf !

Je suis restée là une vingtaine de minutes à les observer de loin, sans les gêner. C’est toujours une grande joie de voir de tels animaux en liberté. J’ai attendu 8 ans pour voir ces casoars, j’ai donc savouré ce moment intensément !

Une nuit dans la forêt tropicale de Daintree

La forêt tropicale de Daintree n’est pas la première forêt primaire dans laquelle je vais et ce que j’aime le plus, c’est de me balader à pied, en compagnie d’un guide bien sûr, pour aller à la rencontre des êtres qui l’habitent. Cette fois-ci la visite s’est faite de nuit. Oh oh, un peu d’adrénaline.

J’aime beaucoup ces marches noctures. On ne sait jamais si l’on va voir quelque chose, je les prends comme une chasse aux trésors. Malheureusement ce soir-là, les animaux avaient décidé de dormir. Je ne verrai guère qu’un petit rat tout mignon, des araignées toutes velues et venimeuses, un gros lézard et une petite grenouille toute aussi dangereuse que jolie. ça me fait encore froid dans le dos d’en parler. Passez vite les 3 photos suivantes si vous avez peur de ces bébêtes 😉

Lézard dans la forêt de Daintree en Australie
Petite grenouille vue de nuit dans la forêt de Daintree
Araignée dans la forêt de Daintree en Australie

Heureusement pas de serpent mais notre guide nous demandera d’ouvrir les yeux sur le retour car de nuit les serpents sortent souvent sur la route. Nous n’en verrons pas.

Ce soir-là, je m’endormirai avec les bruits de la forêt et des rêves de petits animaux qui tournent autour de ma cabane. J’ai été élevée comme ça, en pleine campagne, avec les bruits de la nuit, et j’adore ça !

Cape Tribulation : quand la forêt tombe dans la mer de corail

Au petit matin, avant le lever du soleil, j’entrevois Cape Tribulation, Cape Tribe pour les intimes. C’est un lieu mythique en Australie !

Lever de soleil sur cape Tribulation - Australie

D’abord c’est ici que le Capitaine Cook a échoué en 1770 sur un récif appelé aujourd’hui du nom de son bateau Endeavour reef. S’en sont suivies quelques semaines de tribulations pour le capitaine et son équipe, d’où le nom donné à ce cap.

Ensuite, c’est là que deux écosystèmes importants pour notre planète se rejoignent : la forêt tropicale de Daintree et la grande barrière de corail. Toutes deux sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco et ce serait le seul endroit au monde où deux sites Unesco se rejoignent ainsi.

Cape Tribulation ou quand la foret tropicale de Daintree tombe dans la mer de corail #queensland #australie

C’est chouette Cape Tribe.

Autrefois une communauté hippie s’était installée dans ce coin assez retiré du monde et ce village en a gardé l’âme. Toujours assez retiré du monde, les gens qui habitent ce coin sont assez conscients de vivre dans un lieu exceptionnel. Ils sont donc très respectueux de la nature et j’étais heureuse de partager quelques belles discussions sur la protection de la barrière de corail ou le récent bannissement du plastique par le Queensland. ça vaut le coup de s’arrêter dans ce coin-là et discuter. Vraiment.

Balade aménagée à travers la forêt tropicale près de Cape Tribulation #queensland #australie
Végétation dans la forêt de Daintree #queensland #australie
Ombrelle naturelle dans la forêt de Daintree #queensland #australie

Ici quelques balades ont été aménagées entre forêt et mangrove pour permettre aux visiteurs de découvrir la forêt avec leur petites jambes, à leur rythme et sans stress. Il y a la Dubuji boardwalk, accessible depuis le Turtle rock cafe et le Marrdja boardwald un peu plus au sud mais que je n’ai pas faite. Sinon il faut absolument aller sur les plages pour voir cette forêt tomber dans la mer. Evitez de mettre les pieds dans l’eau, il y a des crocodiles qui trainent ! Le mieux est de le faire au lever du soleil. Il faut aussi aller se balader au cape Tribulation (la petite langue de terre qui part dans la mer). Vous y trouverez aussi une petite balade aménagée qui mène jusqu’à la plateforme pour prendre une photo de cette majestueuse forêt qui descend jusqu’à la plage.

Le centre de découverte de la forêt tropicale de Daintree

Sur la route du retour vers Cairns, je m’arrête au centre de découverte de la forêt de Daintree. Pour moi c’est un incontournable pour en apprendre plus sur la forêt tropicale. Plusieurs balades aménagées vous promènent à travers ce large territoire pour aller à la rencontre de la faune et de la flore. Attention ce n’est pas un zoo. Les animaux vivent en totale liberté (c’est la forêt) donc vous n’en verrez pas forcément, disons qu’il faut ouvrir ses yeux. Après à l’aide de l’audioguide et de tous les panneaux installés dans les plateformes qui vous mènent au-dessus de la canopée, vous apprendrez tout ce que vous voulez savoir. J’ai vraiment aimé cet endroit qui donne la liberté de bouger seul dans la forêt avec toutes les informations utiles. Ouvrez les yeux, c’est un territoire de casoars !

Végétation dans le centre de découverte de la forêt de Daintree #queensland #australie
Couple de perroquet du centre de découverte de la forêt de Daintree #queensland #australie
Naturellement beau ! Végétation dans la forêt tropicale de Daintree #queensland #australie

La forêt est fascinante ! Ici j’ai appris que pour trouver autant d’espèces végétales qu’il y a sur 1 kilomètre dans la forêt tropicale de Daintree, il faudrait parcourir la largeur de l’Europe. ça vous pose le décor de la richesse et de la densité de cet écosystème. Les espèces vivent et se développent en fonction de leur besoin de soleil. C’est pour cela que j’expliquais en introduction que cette forêt vivait dans un désordre bien organisé. C’est fascinant !

Virée sur la rivière Daintree pour voir les crocodiles

Après un arrêt au Mont Alexandra pour la vue qui descend de la forêt jusqu’à la mer de corail, à moi les crocodiles.

Vue du Mont Alexandra dans la forêt de Daintree #queensland #australie

Depuis le bateau, j’en ai vu deux ou trois en train de lézarder au soleil. L’un d’entre eux nous a montré ses belles dents. J’en ai vu aussi quelques uns dans l’eau. Bon je n’avais pas le matériel photo pour les prendre d’aussi loin, je vous mets celle qui me plait le plus car on voit bien le crocodile dans son élément naturel. Cherchez Charlie 😉

Crocodile lézardant au soleil sur les rives du fleuve Daintree #queensland #australie

Bon je vous avoue, je préfère de très loin mes casoars !

La forêt tropicale de Daintree est l’un des lieux les plus visités en Australie mais je pense que beaucoup s’arrêtent à Kuranda pour le train et le téléphérique qui s’élève au-dessus de la forêt. S’aventurer au nord de la forêt tropicale de Daintree offre une expérience plus immersive, même si vous n’irez jamais en profondeur dans la forêt dont la grande partie n’a jamais été explorée par l’homme.




Visiter le nord du Queensland : carnet pratique

Arriver dans le Queensland :

L’aéroport le plus proche de la forêt tropicale de Daintree est Cairns mais selon les compagnies internationales, vous devrez peut-être transiter par Brisbane comme cela a été le cas pour moi avec Thaï Airways.

Pour trouver des vols pas chers pour le Queensland, je vous conseille d’aller faire des recherches sur des sites comme SkyscannerLiligoExpediaGo voyagesEdreams ou Opodo,…

Louer une voiture en Australie :

Pour visiter le nord du Queensland (et l’Australie en général), mieux vaut choisir de louer une voiture ou un van pour avoir la liberté de s’arrêter quand on veut. Pour faire la route de Cairns au Cape Tribulation, nous avons juste loué une voiture que nous avons prise à l’aéroport de Cairns. Cette option était suffisante pour nous puisque nous dormions en hôtels ou en lodges. Pour éviter les frais de van, vous pouvez aussi prendre une tente et dormir dans les parcs nationaux aménagés pour le camping. C’est ce que j’avais fait lors de mon tour du monde.

Pour louer une voiture au meilleur prix, vous pouvez comparer les prix sur Rentalcars ou Autoescape.

Quand visiter le nord du Queensland ?

La meilleure saison pour visiter le Queensland est la saison sèche de mai à septembre. Même si le climat y est tropical et qu’il fait entre 20° et 35° toute l’année, la saison des pluies, chaude et humide, est beaucoup moins agréable pour voyager. Et quand il pleut, il pleut… Quelques mètres cumulés chaque saison.

Où dormir dans la forêt tropicale de Daintree ?

Dormir au coeur de la forêt tropicale de Daintree est une expérience unique. On y entend tous les bruits de la forêts, des cris des animaux aux mouvements des branches des arbres dans le vent. Cette expérience m’a vraiment rappelé mes 3 jours dans un écolodge dans la forêt amazonienne en Bolivie. C’est vraiment quelque chose à vivre au moins une fois dans sa vie.

Allée du Daintree heritage lodge #queensland #australie
Le Daintree heritage lodge, au coeur de la forêt de Daintree #queensland #australie

Je vous conseille donc d’éviter la facilité de prendre un hôtel à Port Douglas ou Cairns et plutôt de dormir au nord du fleuve Daintree pour être au coeur de la forêt. Le mieux est de centrer vos recherches entre Cow Bay et Cape Tribulation si jamais vous voulez sortir le soir. Moi je logeais au Daintree heritage lodge (déjà assez éloigné de Cape Tribe), un hôtel qui se trouve à quelques encablures de la route principale et qui est situé en plein coeur de la forêt. La petite crique qui se trouve en contrebas du restaurant offre de belles opportunités de voir des animaux sauvages comme les casoars (c’est là que je les ai vus). Les chambres sont assez simples et l’hôtel complètement déconnecté de tout réseau mais j’aime bien ce genre d’endroit où l’on est en totale connexion avec la nature. Il y a normalement un peu de wifi mais quand j’y étais il ne marchait pas. Pour moi ce n’est pas gênant car on va dans un tel endroit pour profiter de la nature, pas pour rester derrière son téléphone.

Non loin de là, vers Cow Bay, le Daintree forest bungalow a l’air sympa aussi et plus près de Cape Tribulation Wilwood a l’air vraiment trop bien.

Si vous souhaitez faire une retraite, le Daintree ecolodge & spa a l’air sublime par contre il est situé au sud de la rivière et à l’intérieur des terres. C’est un autre style mais je m’y verrais bien.

La forêt tropicale de Daintree, un milieu hostile

La forêt tropicale de Daintree est pleine de dangers aussi on n’y va pas comme on irait se balader dans nos forêts. En dehors des circuits aménagés entre forêt et mangrove vers le Cape Tribulation et ceux du centre de découverte, mieux vaut être accompagné d’un guide pour s’aventurer plus loin. Dans cette forêt se cache une faune assez dangereuse, araignées et serpents entre autres, qui la rend très hostile.

Méduses et crocodiles, ces petits habitants de la mer de corail en Australie

Côté mer ce n’est pas plus réjouissant puisque la baignade est interdite sur toutes les plages qui longent la forêt. Les deux principales raisons sont les crocodiles et les méduses. Si vous voulez vous baigner, il faudra trouver des petites criques mais vous assurer au préalable que ce n’est pas dangereux. Demandez aux gens sur place leurs bons tuyaux, seuls eux savent !

Que faire dans la forêt tropicale de Daintree ?

Si c’est si dangereux pourquoi y aller allez-vous me dire ! Et bien parce que cette forêt est exceptionnelle et unique. C’est l’une des plus vieilles, sinon la plus vieille du monde. C’est aussi le seul endroit sur notre jolie planète où deux sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco pour leurs richesses et leur singularité, la grande barrière de corail et la forêt tropicale de Daintree, se rejoignent.

Voici une liste des choses à faire dans la forêt :

Parmi toutes ces expériences, celle que j’ai le moins aimée, c’est la tyrolienne. Elle n’apporte rien à l’expérience de la forêt sauf celle d’être sur des plateformes situées au-dessus de la canopée (que l’on retrouve aussi au centre de découverte). C’est vraiment une expérience dessinée pour une première découverte de tyrolienne ou pour les familles, pas pour ceux qui ont le goût de l’aventure et qui aiment se jeter dans le vide pour aller vite. Tout est tellement sécurisé niveau contrôle de la vitesse des descentes, que pour les adultes qui en ont déjà fait ailleurs (ce qui est mon cas), l’expérience n’est pas fun du tout (sauf la dernière ligne). Et en plus les descentes se font en duo (encore moins fun). Mieux vaut garder son argent pour d’autres expériences sur terre ou sous la mer.

Je ne vous ai pas parlé de la barrière de corail car je souhaite lui dédier un article. Le reef sur lequel j’ai fait du snorkeling est superbe et je vous conseille vraiment l’expérience.

Pour toute information complémentaire sur le Queensland, je vous conseille les sites Queensland.com et Tropical North Queensland.

Si vous n’avez pas de moyen de transport, vous pouvez toujours réserver l’un de ces tours d’une journée à faire depuis Cairns :

Forêt tropicale de Daintree, rencontre avec cette forêt aussi extraordinaire qu'hostile #australie #queensland
Découverte de la forêt tropicale de Daintree en Australie. Que voir, que faire, où dormir ? #australie #queensland

Voyage réalisé sur l’invitation du Queensland. 



La forêt tropicale de Daintree, une histoire de rencontres
4.3 (86.67%) 3 votes
Tags from the story
,
More from Adeline

Découvrir l’âme de Jacmel

Si quelqu'un m'avait dit avant mon départ en Haïti que je trouverais là-bas une...
Lire la suite

5 Commentaires

  • J’aime beaucoup ton blog. Un plaisir de venir flâner sur tes pages. Une belle découverte et un enchantement. Très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésite pas à visiter mon univers. A bientôt.

  • Aristote avait raison de dire que la nature ne fait rien en vain ! Mais que rajouter devant un tel récit …. sinon que l’immersion est totale dans la description de cet écosystème . Ce chapitre démontre bien que la terre peut être cruciale pour un peuple comme les aborigènes vivant spirituellement et en parfaite harmonie avec les dons de la nature. Tu nous fais osciller entre sueurs froides et allégresse lorsque tu abordes la diversité de la faune et la flore si différente du reste du monde.
    Une partie de l’Océanie nous est ici livré avec des notes de pudeur, de sagesse et la douceur des mots soulignés par la beauté des clichés. Merci Adeline de toujours et encore partager ce bouquet final avec tes nombreux lecteurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *