Organiser son voyage en Islande : itinéraire détaillé et conseils pratiques

Après vous avoir détaillé le budget de ce road trip hivernal et livré tous mes hébergements pas chers autour de la route circulaire, je vous détaille mon itinéraire de 3 semaines en Islande et vous délivre mes conseils pratiques pour l’organisation de votre voyage. Et oui on a toujours plein de questions sur la location de voiture en Islande, les conditions météo, celles de la route, de l’équipement qu’il faut prendre, des applications à télécharger dans son téléphone… Bref je vous livre ici tout ce que j’ai jugé utile de partager pour vous aider à organiser votre propre road trip en Islande et essayer de répondre à vos questions.

Organiser son voyage en Islande : un guide pratique complet pour vous aider à préparer votre séjour #islande #inspiredbyiceland

Quel itinéraire pour un voyage en Islande ?

Pour ce premier séjour en Islande en hiver, j’ai fait le choix de prendre la route circulaire en commençant par le nord et la péninsule de Snæfellsnes et en finissant par le cercle d’or. J’ai parcouru cet itinéraire en près de 3 semaines alors que certains font ce tour de l’Islande en 12 jours (ce qui peut être tendu en hiver compte tenu de la météo). Voici mes étapes :

    1. Reykjavik
    2. La péninsule de Snæfellsnes
    3. La Péninsule de Vatnsnes
    4. Myvatn
    5. Les fjords de l’est
    6. Le parc national de Vatnajökull
    7. De Vik au Cercle d’or
    8. La péninsule de Reykjanes
    9. Bilan de mon road trip en Islande

J’aurais aimé aller vers les fjords de l’ouest mais en hiver, sur un voyage d’une durée déterminée, c’est bien compliqué de s’enfoncer si loin dans les hautes terres. Je me suis donc dit que les Fjords de l’ouest méritaient un voyage qui leur serait dédié et j’ai reporté la visite de cette partie-là de l’Islande à plus tard.

Je vous ai concocté une carte où j’ai rassemblé quelques points de repères ainsi que toutes les étapes que nous avons faites avec mon amie Héloïse. Cette carte est légère mais elle a l’avantage d’aider à visualiser 🙂

 

Carte de mon voyage en Islande, un itinéraire de 3 semaines sur la route circulaire numéro 1

Guide pratique pour un road trip en Islande

Je me suis posée beaucoup (énormément) de questions avant mon voyage en Islande et j’ai beaucoup cherché les réponses, parfois en vain. A mon retour, je me suis donc dit que j’allais rassembler dans un article assez pratiques toutes ces questions pour vous apporter les réponses utiles en un seul et même endroit. Si vous cliquez sur les liens ci-dessous, ils vous emmèneront directement aux réponses.

  1. Voyager responsable en Islande
  2. Quand partir en Islande ?
  3. La météo en Islande
  4. Quand voir des aurores boréales en Islande ?
  5. Quelles activités faire en Islande ?
  6. La conduite en Islande : c’est quoi une F-Road ?
  7. Louer une voiture ou un 4×4 en Islande ?
  8. Quelle(s) assurance(s) prendre pour la voiture ?
  9. Quel équipement pour un voyage en Islande en hiver ? En été ?
  10. Hébergements pas chers en Islande c’est possible ?
  11. Le paiement sans cash en Islande
  12. Quel budget prévoir pour un voyage en Islande ?
  13. Voyager connecté en Islande
  14. Applications indispensables à charger sur son téléphone
  15. Les guides de voyage sur l’Islande
  16. Les livres sur l’Islande
  17. Trouver des vols pas chers pour l’Islande
  18. Voyager en Islande en indépendant et/ou via une agence

Voyager en Islande en 3 semaines : mon itinéraire

Reykjavík

Je ne vais être très prolixe sur Reykjavík… Je vous avoue, je n’ai pas vraiment aimé cette ville. Nous ne nous sommes pas rencontrées je crois. Oui elle est mignonne avec ses maisons colorées et elle m’a fortement fait penser à Ushaïa. Elle a plein de jolis cafés et de bonnes adresses hipster aux prix inaccessibles, elle est plutôt agréable pour se balader mais pas de quoi, pour moi, en faire tout une affaire en hiver. Par contre j’ai aimé l’architecture aussi fascinante de jour que de nuit de la Harpe, l’opéra situé en pleine ville en bord de mer, et de l’église Hallgrímskirkja.

Une journée suffit pour faire le tour de la ville. Si vous ne restez que quelques jours en Islande, passez votre route et filez directement dans la nature !).

Eglise Hallgrimskirkja de Reykjavik #islande #reykjavik
Vue du haut de l'église Hallgrimskirkja à Reykjavik #reykjavik #islande

Si vous cherchez des articles de rédacteurs qui ont apprécié Reykjavík, alors je vous conseille ceux de Miles&love et Hellolaroux. Sinon il y a un joli petits guides des Editions Nomades dédié à Reykjavik que je vous recommande. Ecrit par des locaux, vous y trouverez toutes les bonnes adresses de bars, musées, boutiques…

La Péninsule de Snæfellsnes

La péninsule de Snaefellsnes, c’est mon premier contact avec l’incroyable nature islandaise alors forcément j’en garde une souvenir ému. Même si vent soufflait fort, il faisait beau (le premier jour) et c’était super agréable.

Parmi les choses à ne pas manquer :

  • Les champs de lave du parc national de Snæfellsjökull
  • Voir les phoques sur la plage d’Itry Tunga
  • Randonner de Hellnar à Anarstapi
  • Aller jusqu’à Búðakirkja, l’église noire
  • Photographier Kirkjufell
  • Penser à Jules Verne car c’est le volcan Snæfellsjökull qui l’a inspiré pour Voyage au centre de la terre

Et s’arrêter partout où vous en avez envie parce c’est beauuuuuu 😉

Eglise sur la péninsule de Snæfelsnes #islande #snæfellsnes

Un road trip en Islande sur la péninsule de Snæfellsnes = jamais sans un stop à l'église de Bodir ! #islande #roadtrip
Búðakirkja, l’église noire de la péninsule de Snæfelsnes
Anarstapi, un arrêt sur la péninsule de Snæfellsnes #roadtrip #islande
Paysage entre Hellnar à Anarstapi sur la péninsule Snæfellsnes
Anarstapi, arrêt sur la péninsule de Snæfellsnes
Traversée du parc national de Snæfellsjokull, incontournable d'un Road trip en Islande #roadtrip #islande
Champs de lave du parc national de Snæfellsjokull
Le mont Kirkjufell, péninsule de Snæfellsnes
le mont Kirkjufell sur la péninsule de Snæfellsnes
Eglise à la sortie de la péninsule de Snæfellsnes #islande #snæfellsnes
Une église perdue à la sortie de la péninsule de Snæfellsnes

Si vous souhaitez aller plus loin sur cette péninsule, je vous recommande l’article de Wild Bird Collective : les 17 choses à faire dans la Péninsule de Snæfellsnes.

Informations pour un road trip sur la péninsule de Snæfellsnes :

La boucle sur la péninsule fait environ 200 kilomètres. Pour en profiter, avoir le temps de randonner, s’arrêter, il faut prévoir au moins 2 jours complets.

La Péninsule de Vatnsnes

Après deux jours sur Snæfellsnes, nous prenons la route pour la péninsule de Vastnes. Première nuit à Hvammstangi à la Guesthouse 46, une petite auberge idéalement située sur le fjord. Après une bonne nuit, nous partons faire le tour de la péninsule sur une route de graviers.

En hiver il n’y a pas grand monde par là alors c’était hyper agréable de circuler comme de se balader. Ici, on peut :

  • Aller voir la colonie de phoques à la ferme Illugastaðir au nord-ouest de la péninsule. C’est une jolie balade aménagée et on y voit plein plein de phoques nager dans les eaux froides du fjord. Pensez peut-être à prendre des jumelles si vous en avez, vous pourrez observer aussi des oiseaux.
  • Hvitserkur, vous savez c’est le rocher en forme rhinoceros ça vous parle ? Il est situé au nord-est de la péninsule et c’est une jolie balade à faire. En hiver prévoir les crampons et couvrez-vous, c’est très exposé au vent (je vous parle équipement plus bas).
  • Les chevaux partout qui viennent habiller les vues sur les fjords
  • Sur la côte est, profitez de la sublime vue sur le fjord et les montagnes de Tröllaskagi, la péninsule des trolls. Avec les plages de sable noir en contrebas, c’est magnifique !
Les chevaux islandais de la péninsule de Vatsnes #islande #vatsnes
Phoques de la péninsule de Vatnsnes #islande #Vatnsnes

Road trip en Islande - Vue sur le fjord sur la péninsue de vatnsnes #islande #vatnsnes

Road trip en Islande - Hvitserkur péninsule de Vatnsnes #islande #Hvitserkur #vatnsnes
vue sur les fjords sur la péninsule de Vatnsnes #islande

En été, pour ceux qui sont adeptes d’équitation, il est possible de faire des sorties équestres dans cette région.

A la sortie de la péninsule, nous nous arrêtons à Kolugljúfur Canyon, ma première cascade en Islande 😉 Emotion. Bon ce n’est pas la plus belle mais c’est une petite balade qui détend les jambes.

De Myvatn à Egilsstaðir

Après Vatnsnes, l’idée était ensuite d’aller explorer la péninsule des trolls et nous baigner à Hofsós dans le bassin installé en bord de fjord. Malheureusement nous avons fait face à une grosse tempête de neige ce qui a totalement compromis notre projet. Ce jour-là nous avons donc pris la route pour Myvatn et la ferme d’Öndólfsstaðir Farm B&B que nous avions réservé (très chouette adresse au passage). Il a neigé toute la journée donc ce fût une journée de conduite assez éprouvante mais la récompense, c’est que nous nous sommes posées 3 jours pour profiter du coin.

Il y a plein de choses à faire dans la région, notamment de belles cascades et de belles randonnées mais avec les chutes de neige et le froid, elles ne furent pas trop au programme. A faire :

  • Aller se baigner aux bains de Myvatn, bien moins fréquentés que le blue lagoon, et surtout à un prix beaucoup plus accessible (autour de 30 ou 40€ selon la saison
  • Faire le tour du lac de Myvatn et s’arrêter se balader de temps en temps (il y a quelques balades aménagées)
  • Profiter de la vue sur le sublime cratère de Hverfjall
  • Les paysages lunaires enneigés de Hverir
  • Monter jusqu’à Husavík, la ville des baleines et continuer la route pour voir d’autres très belles vues sur les fjords
  • Faire une excursion pour aller voir les baleines dans la baie Skjálfandi (de mars à novembre)
  • Voir les sublimes chutes de Goðafoss. J’ai eu la chance de les voir sous la neige, c’était trop beau !
  • Visiter Akureyri, la deuxième ville qui bouge en Islande après Reykjavík

Sur la route de Myvatn - Road trip en Islande #islande #roadtrip

Godafoss, de sublimes chutes situées entre Husavik et Myvatn #roadtrip #islande #godafoss
Les sublimes chutes de Goðafoss sous la neige
Panneaux en Islande... Sous la neige #roadtrip #islande
La neige tombe… Visibilité zéro !
Volcan Hverfjall près du lac de Myvatn #roadtrip #islande
Le Volcan Hverfjall, juste à côté de Myvatn
Le long du fjord au nord de Husavik, Islande #roadtrip #islande
Le long du fjord, au nord de Husavik

 

Hverir, un secteur géothermique près de Myvatn
Le paysage lunaire de Hverir sous la neige

La route de Myvatn à Egilsstaðir sous la neige est sublime. Ici c’est le vide intersidéral, il ne se passe pas grand chose : pas d’habitations, pas de réseau 🙂 Bon c’est sur cette route que s’emprunte le chemin vers les fameuses Dettifoss mais l’accès, avec les grosses chutes de neige, était fermé ! Une bonne raison m’est donnée d’y retourner en été 🙂

Sur la route d'Egylsstardir - road trip en islande #roadtrip #islande
Sur la route entre Myvatn et Egilsstaðir

Arrivée à Egilsstaðir, et sur les recommandations de voyageurs rencontrés à Myvatn, nous partons faire la randonnée qui mène jusqu’à Hengifoss. Haute de 118m, c’est la deuxième plus haute cascade d’Islande. La balade monte un peu mais est très sympa sauf à la fin où avons trouvé un chemin tout glacé (et j’avais oublié mes crampons dans la voiture). Trop dangereux pour continuer. Nous la verrons donc que de loin mais la balade était déjà chouette.

Randonnée jusqu'à Hengifoss en Islande

Informations pour u road trip de Hvammstangi à Egilsstaðir :

La portion de Hvammstangi à Egilsstaðir fait environ 500 km (hors détours). Pour la découvrir, prévoyez au moins 4 ou 5 jours et faites le choix de sortir de la route numéro 1 pour vous enfoncer dans les péninsules. J’ai toujours le regret de ne pas avoir pu découvrir la péninsule des trolls (Tröllaskagi).

Les Fjords de l’est

Il a neigé toute la nuit aussi quand nous repartons d’Egilsstaðir au petit matin, nous ne sommes pas très optimiste sur notre journée et puis la chance est avec nous et nous ferons finalement la route jusqu’à Djúpivogur sous le soleil. Compte tenu de la neige, la petite étape que nous avions un temps envisagé jusqu’au village de Seyðisfjörður est compromise. Du coup nous nous arrêtons au village de pêcheurs de Breiðdalsvík où une église a été transformée en guesthouse (fermée en hiver).

Les fjords de l’est sont magnifiques mais il est vrai qu’en hiver, ils peuvent vite devenir compliqué à visiter. Les routes qui longent le fjords sont exposées au vent et deviennent vite glissantes ou envahies de congères.

Route des fjords de l'est en Islande
La sublime route des fjords de l’est enneigée
Eglise des fjords de l'est en Islande (transformée en guesthouse)
L’église de Breiðdalsvík
Panneau à l'entrée du tunnel des fjords de l'est en Islande
Interdit de faire du cheval dans le tunnel

Du fait de la météo, nous avons parcouru cette région assez rapidement mais franchement nous aurions pu passer du temps à nous enfoncer dans chaque péninsule, nous arrêter dans les villages, aller randonner et profiter des paysages magnifiques qu’offrent cette région.

Mes petits conseils dans les fjords de l’est :

  • Prendre les routes 92 et 96 pour vous enfoncer dans les petites péninsules et longer la mer. En hiver on est obligé de prendre cet itinéraire quand la route numéro 1 est fermée (elle traverse un col fermé à la circulation en cas de neige)
  • S’arrêter et se balader dans les petits villages comme Breiðdalsvík, Berunes et Djúpivogur
  • Si le temps le permet, faites le détour pour moi  jusqu’à Seyðisfjörður
  • Passer une nuit à Djúpivogur, un petit village hors du temps et sans touristes en hiver. C’est chouette !
  • La plage de sable noir de Stokksnes
Le port de Djúpivogur dans les Fjords de l'est en Islande
Le port de Djúpivogur

Djúpivogur il y a une belle balade qui part du village, traverse un piste d’atterrissage et longe la mer mais ce matin-là le vent glaçant nous a fait rebrousser chemin. Nous y sommes allées en voiture du coup ! Première fois que je prends une piste d’atterrissage en voiture, il n’y a que dans les coins isolés que l’on peut faire ça…

Nous quittons les fjords de l’est pour Höfn, une petite ville aux portes du parc national de Vatnajökull. A la sortie du long tunnel des fjords, nous nous arrêtons à la plage de sable noir de Stokksnes. Pour y aller, il faudra débourser la somme de 800 ISK par personne (soit 6€ environ). C’est un lieu de tournage assez connu du coup le propriétaire du terrain a flairé un bon business. Il faut admettre que c’est magnifique avec le Vestrahorn en arrière plan. En s’enfonçant sur la plage, on peut même croiser des phoques. Je n’en ai pas vu 🙁

Plage de Stokksnes en Islande
La plage de Stokksnes à l’est de l’Islande
Plage de Stokksnes, Islande
Plage de Stokksnes en islande #islande #roadtrip #stokksnes

Ce soir-là à Höfn, le ciel islandais nous grattifiera de somptueuses aurores boréales. Ce sont les premières que nous voyons aussi intenses, dansantes et lumineuses, dans le jardin de notre guesthouse. C’est vraiment trop beau… Ce seront les dernières aussi. Pas facile de les voir quand on n’a pas l’oeil aguerri (et peut-être aussi le courage de sortir dans le froid) alors nous savourons notre chance.

Photographier les aurores boréales lors d'un voyage en Islande

Si vous voulez savoir tout savoir sur les aurores boréales et les photographier, je vous conseille le guide comment photographier les aurores boréales d’Aurora maniacs. Jérome est un chasseur d’aurores boréales passionné.

Information pour votre road trip dans les fjords de l’est :

La portion de Egilsstaðir à Höhn représente environ 250 km. Elle se découvre en 2 ou 3 jours.

Si vous êtes dans le coin en hiver consultez bien la météo avant de prendre la route, c’est parfois très glissant et ça vaut peut-être le coup de décaler d’un ou deux jours.

Attention dans le tunnel qui se prend vers la plage de Stokksnes, on m’a reporté de nombreux contrôles de vitesse. Faites attention, ne dépassez pas les limites sous peine de PV (au prix exorbitant).

De Höfn à Vik : le parc national de Vatnajökull

Après Höfn, nous passons 3 jours dans les environs du parc national de Vatnajökull et ses sublimes glaciers. C’est l’un des plus vastes parcs nationaux d’Europe et il couvre près de 14% de l’Islande. Les paysages y sont assez variés, gigantesques, époustouflants, magiques… Il n’y a pas de superlatifs suffisamment puissants dans la langue française pour le qualifier.

Avant d’aller voir Jökulsarlon et la plage de diamants, nous nous arrêtons au glacier Heinabergsjökull, bien moins fréquenté que certains autres situés à proximité de la route. Après quelques kilomètres de chemin, nous garons la voiture et partons pour quelques heures sur les bords de ce glacier à le regarder, l’entendre vivre, vibrer, crier.

Un glacier est assez envoûtant. Il y en a plusieurs dans le coin, à vous d’emprunter les chemins qui vous mèneront vers l’exceptionnel.

Sur un glacier en Islande #islande #roadtrip

Le plus connu et le plus grand d’entre tous, c’est le glacier de Jökusárlón. Vous ne serez jamais seuls par là… Des bus et des voitures par centaines et c’est là pour moi que ça devient compliqué de profiter de cet environnement si unique avec des gens qui ne respectent ni la nature, ni les autres !

Nous trouvons quand même le moyen de nous isoler en marchant le long de la plage de diamant (pourquoi tout le monde reste au même endroit ?) et le long du glacier. A l’opposé de l’accueil des visiteurs d’où partent toutes les excursions sur le glacier (visites de caves, marche sur le glacier, tour en zodiac…), il y a une petite randonnée sympa. J’ai adoré me promener le long de l’eau et voir les oeuvres d’art que forment les blocs de glace. Bon on croisera toujours des imbéciles qui feront des choses stupides comme Justin Bieber mais bon, il y a quand même moyen de s’isoler un peu !

Les amoureux de Diamond beach #islande #roadtrip #diamondbeach
Glaçon sur la plage de Diamond beach #islande #roadtrip #diamondbeach

Vue sur Jökulsarlon #islande #roadtrip #glacier

Jökulsarlon, The glacier en Islande #islande #roadtrip #glacier

C’est vers Skaftafell que nous choisirons de faire une excursion en cave de glace et sur le glacier. Pour être honnête, c’est très beau et très décevant à la fois. Je suis sortie extrêmement déçue de cette expérience (trop de monde, l’usine…) et j’estime que ça ne vaut pas le coup de perdre son argent dans une version courte de cette visite (3 heures environ). Si c’était à refaire, j’essayerais de trouver une excursion glacier et cave sur une journée qui me permette de m’enfoncer plus loin et de voir quelque chose de plus unique, plus précieux et moins fréquenté. Faire la queue pour voir de la glace, c’est inconcevable pour moi et pourtant c’est ce que j’ai vécu !

Une cave de glace en Islande #islande #roadtrip #icecave

Focus sur la glace d'une cave de glace en Islande #islande #roadtrip
Entrée d'une cave de glace #islande #roadtrip #icecave

Si vous voulez aller plus loin sur les glaciers, je vous conseille l’article la rencontre des glaciers sur le blog l’oeil d’Eos qui présente une autre expérience, en zodiac cette fois.

Avant de passer une bonne partie de la journée à Skaftafell, nous nous arrêtons à Hof pour voir cette petite église (la hofskirkakja), faite de bois et de tourbe, construite au 19ème siècle. Elle est mignonne et ce n’est pas un gros détour depuis la route numéro un.

la petite église de Hof au sud de l'Islande #islande #roadtrip
la petite église de Hof au sud de l'Islande #islande #roadtrip

En dehors des excursions sur le glacier, le Skaftafell réserve de nombreuses autres surprises. Nous garons la voiture au parking du parc.

Le temps n’est pas au top mais nous faisons quand même la petite randonnée d’à peine 2km jusqu’à Svartifoss. Bien nous en a pris car arrivées en haut, le ciel est bleu. Ce mur de basalte noir composé de colonnes (dont on se demande comment elles ont été sculptées) au milieu duquel tombe cette cascade, c’est magnifique.

Chutes de Svartifoss dans le parc de Skaftafel en Islande

Mon coup de coeur dans le coin, c’est la randonnée au-dessus du canyon de Fjaðrárgljúfur. En été, on peut marcher sur un sentier directement dans le canyon, en hiver avec la glace c’est impossible. Il y a un sentier aménagé sur les hauteurs avec 3 points de vue magnifiques. Ce canyon formé il y a plus de 2 millions est une particularité à côté de laquelle il ne faut pas passer.

Le surprenant canyon de Fjadrargljufur - #islande #roadtrip

Le surprenant canyon de Fjadrargljufur - #islande #roadtrip
Le surprenant canyon de Fjadrargljufur - #islande #roadtrip

Vue depuis le surprenant canyon de Fjadrargljufur - #islande #roadtrip

Pour résumer, dans cette portion de la route circulaire, je vous conseille :

  • La découverte des glaciers : en marchant sous ou sur la glace, en zodiac… Trouvez ce qui vous convient mais profitez, c’est magique !
  • Diamond beach ou la plage des diamants… Tous ces petits blocs de glace venus de Jökusárlón qui viennent s’échouer sur la plage de sable noir voisine, c’était la première fois que je voyais ça.
  • Une randonnée depuis le centre du parc Skaftafell : c’est assez facile si le temps le permet (je parle de l’hiver si c’est pas trop enneigé)

Informations spécial road trip dans le parc de Vatnajökull :

Cette portion entre Höfn et Vik fait environ 270 km. Idéalement, pour avoir le temps de voir les glaciers, faire des randonnées et profiter, il faut prévoir entre 3 et 4 jours.

De Reykjávik à Höfn environ, je vous conseille de réserver longtemps à l’avance vos auberges ou hôtels car ils affichent très vite complets et ce été comme hiver. Les propriétés ne sont pas nombreuses entre Vik et Höfn ou dans les environs de Skaftafell, la demande est supérieure à l’offre et vous êtes parfois obligés de vous replier sur des logements dans le cercle d’or.

Petit conseil au passage pour le parc de Skaftafell: le parking est payant mais aucun péage n’est mis en place. La plaque de votre voiture est photographiée et vous devez aller payer vous-même à la maison du parc. Si vous ne vous acquittez pas de votre dû, c’est amende assurée.

Vik, le sud-ouest le et cercle d’or

La portion qui s’étend de Reykjávik à Vik est la partie la plus connue de l’Islande, la plus fréquentée été comme hiver aussi. Très honnêtement, et même s’il faut reconnaitre qu’il y de très belles choses à voir dans le coin, je n’ai pas du tout apprécié mes 3 jours dans ce fameux cercle d’or. Si j’avais su, j’aurais zappé complètement cet endroit pour profiter de mon temps et m’enfoncer dans les péninsules du nord. Tous les sites sont surfréquentés, les gens font voler des drones ce qui a eu le don de m’horripiler et j’en passe… Franchement il y a d’autres choses à faire en Islande que d’aller faire la queue pour faire une photo à la Justin Bieber sur une carcasse d’avion échouée ou se retrouver avec tous les bus de Reykjávik sur la plage aux alentours de Vik pour voir les stacks de Reynisdrangur.

Il y a tout de même de jolis choses à voir dans le coin (mais préparez-vous à ne pas être seuls). Entre autres, vous pourrez aller voir :

  • Les chutes de Skogasfoss, situées non loin de la route numéro 1 et au pied de Eyjafjallajökull, le volcan le plus célèbre du monde au nom imprononçable qui a paralysé le monde aérien en 2010
  • Le parc national de Þingvellir, très intéressant puisque c’est là que les vikings ont créé le premier parlement démocratique du monde (en l’an 930). N’hésitez pas à aller vous promener au-delà des sentiers proches du parking. Dans ce parc, vous pourrez même faire du snorkelling à Silfra pour voir la fameuse faille, là où 2 plaques tectoniques se séparent.
  • Geysir si vous voulez une fois dans votre vie voir le sol cracher de l’eau. Seul le geyser de strokkur fait des éruptions toutes les 10 minutes environ. Vous seriez chanceux de voir l’historique grand Geysir se réveiller.
  • De toutes les chutes d’eau vues lors de ce séjour, Gullfoss restent celles qui m’ont le plus impressionnée. Le bruit, le débit de l’eau et la couleur, il y a de quoi être hypnotisée.

Si je devais retourner dans cette région, ce serait certainement pour faire un trek aux Landmannalaugar et Þórsmörk pour explorer les hautes terres et m’éloigner des sentiers touristiques. L’autre chose qui me tente bien, c’est d’aller explorer les Iles Vestmann, le coup de coeur de Sarah.

Overtourisme en Islande

Plage de Vik en Islande, étape incontournable lors d'un road trip en Islande #islande #roadtrip

Chutes de Gullfoss dans le cercle d'or en Islande
Le Le parc national de Þingvellir, cercle d'or - Islande
Le parc national de Þingvellir

Conseils road trip dans le cercle d’or et le sud-est :

Il faut compter environ 300 km pour découvrir le cercle d’or et le sud-ouest de l’Islande donc comptez bien 2 ou 3 jours pour le découvrir.

Essayez de regarder à quelle heure partent les bus de touristes de Reykjavík pour essayer de visiter les sites avant (ou après) leur passage. C’est ce que nous avons faire pour Geysir et avons vu le site sans trop de monde.

La péninsule de Rekjanes

Nous n’avons pas vu grand chose de la péninsule de Reykjanes. Nous y avons expérimenté un bon temps islandais : de la pluie, de la pluie et de la pluie et après avoir autant déchanté dans le cercle d’or, c’était la cerise sur le gateau. Fatiguées, nous avons fait rapidement le tour en voiture avant de nous poser à l’hotel pour notre dernière nuit en Islande.

C’est ici que se trouve le Blue Lagoon mais vu le prix (à partir de 50€ et ça peut monter jusqu’à 86€ selon la période et l’heure) nous avons décidé, avant d’aller en Islande, que nous ne le ferions pas. Sachez qu’il y a des sources chaudes à peu près partout en Islande, parfois gratuites, parfois payantes mais bien moins chères que le blue lagoon. Si cela vous intéresse, le site Hotpot Iceland les a recensées.




Mon séjour en Islande : le bilan

J’ai vraiment adoré mon séjour de 3 semaines en Islande. Cette île est époustouflante pour qui aime la nature. La voir en hiver sous la neige, quel bonheur ! Bien sûr il y a eu des ratés mais ce sont les aléas du voyage. Dans mes régions préférées, il y a la péninsule de Snæfellsnes, tout le nord, les fjords et les glaciers. Je suis littéralement tombée amoureuse des fjords. Les paysages de montagnes enneigées qui tombent dans la mer, c’est vraiment quelque chose d’unique, d’un peu mystique. Magique ! A couper le souffle.

La route circulaire à contresens : avantages et inconvénients

Si c’était à refaire, je referais la route circulaire en sens inverse. C’était génial de recevoir tous les conseils de voyageurs rencontrés le soir dans nos auberges, qui eux la faisaient dans le sens recommandé par les guides. Par contre, je commencerais par un jour dans le nord du cercle d’or (Þingvellir, Skogafoss et Geysir) avant de partir vers la péninsule de Snæfellsnes. Le but : profiter de jours supplémentaires pour explorer les péninsules et m’enfoncer dans les villages des fjords de l’est et zapper le sud du cercle d’or au retour.

Pour faire le tour de l’Islande en hiver, j’étais heureuse d’avoir prévu un voyage de près de 3 semaines. A elle toute seule, la route circulaire fait 1300km environ. Avec tous les détours qui s’offrent à nous, on peut facilement faire 2 à 3000 km sur la durée d’un séjour.

Un second voyage en Islande ?

Pour un second voyage en Islande, j’irais juste avant l’été (la saison haute) pour voir des macareux, ces oiseaux marins que je rêve de voir, et je me dirigerais directement vers les fjords de l’ouest, difficilement accessibles en hiver et qui ont l’air tellement beaux ! Je retournerais aussi dans le nord pour explorer Tröllaskagi, la péninsule des trolls. Et comme dit un peu plus haut, je m’enfoncerais plus dans les hautes terres pour randonner sur quelques jours.

Retour en haut

Organiser son voyage en Islande : le guide pratique

On se pose beaucoup de questions avant un séjour en Islande. Quand partir ? Combien de temps partir ? Quelle voiture louer ? Quel vêtements prendre ? Où dormir ? etc… J’ai donc rassemblé ci-dessous toutes les réponses.

Voyager responsable en Islande

J’en ai déjà parlé dans mon article bilan de 2018 mais sachez que j’ai été choquée par l’incivilité des touristes en Islande, surtout dans le cercle d’or qui subit vraiment les affres de l’overtourisme.

Entre ceux qui passent les barrières où il est clairement marqué « Faune en régénération ne pas passer la barrière », ceux qui font voler leur drone alors qu’un panneau annonce clairement que c’est interdit, je me suis vraiment énervée parfois.

Depuis mon séjour, le gouvernement islandais a mis en place un serment que vous pouvez lire à droite et signer en ligne sur le site de Inspired by Iceland ici. Celui-ci engage les touristes à respecter leur environnement et les règles.

Dans les faits je ne pense pas que ça marche réellement mais le lire, c’est déjà prendre conscience que l’écosystème de l’Islande est fragile et que respecter les règles est INDISPENSABLE !

le serment islandais à lire et signer avant un voyage en Islande

Quand partir en Islande ?

Il y a quelques années l’Islande faisait le plein de visiteurs en été et l’hiver était, pour le pays, une saison plutôt basse. Aujourd’hui, il semblerait qu’il n’y ait plus de saison pour visiter l’Islande. Les stopovers et autres aurores boréales ont donné un attrait à la destination en hiver qu’elle n’avait jamais connu auparavant. A vous donc de décider si vous êtes plutôt neige et aurores boréales ou randonnées et soleil de minuit 😉 Bon en hiver beaucoup de coins sont fermés ou isolés donc dans les faits ça reste tout de même une saison basse.

Il y a donc 3 saisons du tourisme en Islande :

  • La haute saison de juin à août, c’est le pic de fréquentation touristique. Les journées sont longues et toutes les routes de montagne sont ouvertes
  • La mi-saison en mai et septembre : les tarifs sont en baisse (locations de voiture, hotels…). Le temps commence à faire des siennes et il peut y avoir des chutes de neige et des routes fermées
  • La saison basse d’octobre à avril : les routes de montagne sont fermées, le temps est aléatoire et vous pouvez faire face à de grosses chutes de neige mais c’est la saison des aurores boréales. Attention à cette période les journées sont plus courtes (surtout en décembre et janvier). Le bon compromis est le mois de mars où les jours sont déjà plus longs qu’en France puisque l’Islande se situe à proximité du cercle polaire arctique.

Je ne suis jamais allée en Islande en été mais à voir l’engouement pour le cercle d’or en hiver, j’imagine combien l’Islande doit être peuplée de visiteurs en haute saison (pensez à réserver vos auberges longtemps à l’avance). Si la question de l’overtourisme en Islande vous intéresse, je vous invite à aller lire l’article de mon amie Sarah Faut-il aller en Islande ?. Je rejoins pas mal ses réflexions.

La météo en Islande

La météo est imprévisible en Islande, aussi je vous conseille de regarder le plus régulièrement possible le site Vedur.is (le site météo local). Sur celui-ci vous pourrez connaitre les prévisions météo mais aussi l’état des routes, si elles ont été déblayées ou pas, ainsi que leur fermeture ou non. En hiver c’est INCONTOURNABLE. Grâce à ce site, nous avons pu adapter notre voyage au fil des jours. La bonne nouvelle c’est que votre abonnement téléphonique français vous permet de rester connecté en Islande sans surplus donc vous pourrez le consulter n’importe quand, tant que vous aurez du réseau bien sûr. Si vous restez le long de la route circulaire, vous n’aurez pas trop de problème de connexion. Si vous vous enfoncez dans les terres, ce sera un peu plus compliqué.

La meilleure période pour voir des aurores boréales en Islande

La meilleure période pour voir des aurores boréales en Islande s’étend à peu près de novembre à mars. C’est seulement si les 3 conditions, nuit noire, ciel clair et particules solaires, sont réunies que vous aurez la chance d’en voir. Avec de la chance vous pourrez même en voir dès septembre.

Pour mettre toutes les chances de votre côté pour en voir, je vous conseille de télécharger l’application My Aurora forecast qui vous indiquera les meilleurs moments. Selon leur intensité, ce n’est pas toujours évident de les repérer soi-même et il faut avoir le courage d’aller dans le froid en pleine nuit pour cela. Ceci dit c’est tellement magique que ça vaut le coup !

Si vous ne vous sentez pas capable de sortir et aller à la chasse aux aurores boréales vous-même, il y a de nombreux tours qui existent comme ceux proposés par Island travel ou Guide to Iceland. Je le recommande vraiment si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour en voir. Contrairement à nous autres novices, les guides savent où aller et les repérer dans le ciel. Quand on est moins aguerri, c’est moins facile.

Quelles activités faire en Islande ?

Vous le verrez en organisant votre voyage, les activités sont assez chères en Islande. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a plein de randonnées, de cascades ou de promenades en bord de fjords qui sont gratuites et qui donnent tout autant de plaisir que les activités payantes.

En hiver, comme je le dis dans le paragraphe précédent, il y a quelques petites choses comme une excursion pour voir les aurores boréales ou une visite de caves de glace qui peuvent se justifier (seulement de novembre à mars). Comme je vous l’ai raconté plus haut, je suis mitigée sur l’excursion cave de glace sur 2 ou 3 heures. Il y avait trop de monde dans celle que j’ai visitée et ça m’a clairement gâché mon plaisir (même s’il faut reconnaitre que c’est sublime).

Conduire en Islande

Conduire en Islande n’est pas si difficile que cela quand on reste sur la route circulaire par un temps normal. Cela peut devenir plus compliqué par temps de neige ou si on essaye de s’aventurer sur des chemins ou autres F-roads. Nous avons fait le choix de ne pas faire plus de 200 km par jour pour pouvoir nous laisser le temps d’être dehors. Je ne recommande pas plus de 200km par jour.

Expliquez-moi quel est le but d’aller en Islande et passer plus de temps dans sa voiture que dehors ?

Mais c’est quoi les fameuses F-roads ?

Les F-Roads se sont les routes de montagnes qui mènent aux coins les plus reculés d’Islande, principalement dans les hautes terres. Si vous n’avez pas de 4×4 vous ne pourrez pas les emprunter car elles sont fort caillouteuses et sont traversées par des gués voire des rivières. En hiver ne vous posez pas de questions elles sont fermées et vous ne pourrez pas les prendre.

Les routes non goudronnées

En dehors des F-Roads il existe de nombreuses petites routes non goudronnées. Vous pourrez les emprunter facilement, même sans 4×4, en étant prudent et en respectant les limites de vitesse pour ne pas endommager vos pneus, votre carrosserie ou votre pare-brise. En hiver, surtout si comme nous vous ne louez pas de 4×4, faites attention aux trous cachés sous la glace. Ils peuvent être profonds et si la glace se brise, vous pouvez facilement rester bloqués. C’est surtout dans les péninsules qu’on les trouve ou les chemins d’accès à certains glaciers ou cascade.

Respecter les vitesses

La route circulaire est bourrée de radars fixes et volants. Elle est limitée à 80 ou 90 km/h selon les portions et c’est un vrai conseil de ne pas dépasser les limitations pour 2 raisons :

  1. si vous prenez un PV, c’est autour de 200€ de votre budget qui s’envole et s’en va droit dans les caisses de l’état islandais. (j’ai croisé des conducteurs qui se sont fait prendre et croyez-moi ils étaient dégoutés)
  2. Attention aux accidents ! La route circulaire est une vulgaire route à 2 voies, l’équivalent de nos départementales (ou nationales selon les portions) et il n’y a pas d’autre alternative pour aller d’un point à un autre. S’il y a du vent (ce qui est le cas souvent) votre voiture peut être déportée. Plus vous roulerez vite, et selon le modèle de votre voiture aussi, plus vous aurez de mal à la maintenir sur la route.

Pour la petite histoire, nous avons été bloquée 4 heures sur la route circulaire dans le sud à cause d’un accident très grave qui a nécessité l’évacuation des blessés par hélicoptère. Visiblement c’était le deuxième de ce genre en 15 jours, toujours des touristes. Alors réfléchissez avant de prendre des risques inutiles ! Vous êtes en vacances SOYEZ PRUDENT !

Louer une voiture ou un 4×4 pas cher en Islande

La location de voiture en Islande est le poste à ne pas négliger lors d’un road trip. Faut-il louer un 4×4 ou une voiture ? C’est une bonne question. En été la question ne se pose pas. Si vous voulez aller sur les F Road, il vous faudra un 4×4.

En hiver les F Roads sont fermées donc la question de louer un 4×4 se pose moins. Lors de notre road trip hivernal, nous avons loué une voiture et le 4×4 ne nous a pas manqué. Pour une première découverte de l’Islande en hiver c’était suffisant. Attention ne prenez cependant pas un pot de yaourt de 1er prix, il vous faut une voiture qui tienne la route !

Pour louer une voiture ou un 4×4 en Islande, mieux vaut passer par un loueur local que par une compagnie internationale du genre Hertz, Avis, Sixt & co que vous trouverez sur des comparateurs comme Rentalcars. Dans les compagnies locales, j’ai beaucoup vu revenir en bien Blue car rentals sur les forums. Nous, nous avions faire le choix d’utiliser le comparateur Guide to Iceland. Quand vous choisirez la compagnie par laquelle vous passerez, faites attention à où vous devez récupérer votre voiture, cela peut-être directement à l’aéroport, dans sa zone industrielle ou à Reykjavík. Mieux vaut la récupérer à l’aéroport pour éviter de payer le bus qui vous emmène à Reykjavík.

La question des assurances pour la voiture

En louant une voiture en Islande, vous serez confrontés à des sujets qui ne se posent pas lors d’une location ailleurs. Quelques assurances sont à prendre en supplément comme les dommages graviers, l’assurance sable et cendre, bris de glace… Une fois en Islande, on se rend compte que tout cela n’est pas un jeu et qu’il vaut mieux les avoir au cas où.

Avant de les prendre, je vous conseille tout de même d’appeler l’assurance de votre carte de crédit (Premier ou Platinum) qui couvre certains dommages et qui vous évitera peut-être certains surplus. La seule chose c’est que vous aurez à payer avant d’être remboursé alors que si vous prenez une assurance locale, vous n’aurez rien à payer.

D’autre part, je vous conseille de bien faire l’état des lieux de votre voiture avant de partir vous balader sur les routes d’Islande et notamment les impacts sur la carrosserie et votre pare-brise. Par exemple nous avons repéré avant le départ un impact sur le pare-brise qui n’était pas spécifié dans l’état des lieux. En le précisant avant de partir, le loueur nous a prévenues que si l’éclat venait à s’agrandir ou se briser durant notre séjour alors le remplacement du pare-brise ne serait pas à notre charge. Si nous n’avions rien dit, nous aurions certainement dû payer le remplacement en cas de bris. Ils sont un peu filous les loueurs. Mieux vaut être vigilant.

Quel équipement pour un voyage en Islande ? 

Selon la saison l’équipement à prévoir pour un voyage en Islande va différé. Je vous détaille ci-dessous l’équipement pour un voyage en hiver puisque c’est la saison que j’ai choisie pour y aller. Je vous donne aussi plus bas quelques recommandations sur ce que je pense utile pour un voyage estival.

Quel équipement pour un séjour en Islande en hiver ?

Comme toutes les destinations où il fait un froid polaire, le principe des 3 couches est le conseil que vous devrez appliquer :

  • Une couche de sous-vêtements thermiques, sous-pull et collant. Les marques Odlo, Icebreaker ou la gamme heatech de Uniqlo font l’affaire, vous en trouverez aussi chez Décathlon. Ne portez surtout pas de coton sur cette couche (qui ne sèche pas) mais plutôt de la laine ou du synthétique.
  • Une veste polaire – j’aime qu’il y ait une capuche sur ma polaire
  • Un manteau, l’accessoire à ne SURTOUT PAS NEGLIGER. Moi j’ai un manteau de la marque Columbia avec la technologie Omni-heat qui garde la chaleur.
  • J’ai aussi toujours dans mon sac une doudoune ultra-légère d’Uniqlo que je peux ajouter en sous-couche si j’ai froid
  • Un pantalon de ski indispensable pour les jours où il neige ou fait très froid.

Un road trip en Islande réserve toujours de belles surprises. Autoportrait sur un fjord. #roadtrip #islande

Dans les autres accessoires indispensables, je vous conseille :

Sinon retrouvez ma liste des accessoires indispensables où vous trouverez entre autre couteau suisse, thermos, gourde filtrante… très utiles en Islande pour vos pauses déjeuner (et pour laisser le moins de déchets possibles sur cette jolie île).

Côté beauté, n’oubliez pas une crème solaire et une crème hydratante pour le visage et le corps ainsi qu’un stick à lèvres.

Quel équipement pour un séjour en été en Islande ?

Je ne suis jamais allée en Islande en été donc mes conseils ne seront pas aussi précis que pour l’hiver mais je pense qu’il ne faut pas oublier une très bonne veste coupe vent et imperméable genre une veste en Gore-tex et un sur-pantalon imperméable en cas de pluie et/ou de vent. Il ne faut pas négliger les chaussures de randonnée, imperméables elles aussi.

Si vous souhaitez faire du camping, n’oubliez pas une bonne tente, un matelas et un duvet.

Hébergements pas chers en Islande

Dans mon article où dormir en Islande, je vous détaille la liste des auberges où j’ai dormi et vous délivre tous mes petits conseils pour trouver des endroits avec cuisine pour pouvoir se faire à manger et éviter ainsi de payer des restaurants hors de prix. Nous avons réservé toutes nos auberges sur Booking.com mais regardez et comparez aussi les prix sur hotels.com, Agoda et même sur Guide to Iceland.

C’est en faisant du camping que vous voyagerez le plus économiquement en Islande. En hiver c’est plutôt difficile, les campings sont fermés, il fait froid… Vous avez toujours la solution de louer un van et de vous installer où vous pourrez pour la nuit mais comme je le précise dans mon article sur le budget d’un voyage en Islande, ce n’est pas plus économique que la location de voiture + auberge (c’est même plus cher car le van consomme plus d’essence).

Iù dormir pas cher en Islande, le guide

Payer en Islande : le paiement sans cash

L’Islande est en train de devenir un pays « cashless » donc vous n’aurez pas besoin de retirer de couronnes islandaises pour faire vos achats : tout se paye par carte bancaire partout en Islande ! D’ailleurs, je vous déconseille de retirer du cash car la commission prise sur place par les banques est hors de prix (j’ai essayé, c’était 6€ pour un retrait).

Même en payant par carte vous aurez des frais donc voyager en Islande peut vous coûter un bras en frais bancaire et en taux de change.

Avant de partir, renseignez-vous des frais appliqués par votre banque en Islande. C’est peut-être un vrai conseil que d’essayer de regarder si ça ne vaut pas le coup de prendre une carte du genre N26 ou Revolut, qui même dans leurs offres de base, vous permettent de payer sans frais dans toutes les devises. J’en ai une dont je ne me sert qu’en voyage. J’approvisionne le compte avant mon départ et contrôle le tout via l’application. C’est très pratique !

Quel budget prévoir pour votre voyage en Islande ?

Comme chaque voyage, la question du budget est très personnelle. On voyage tous différemment, que ce soit au niveau des hôtels où dormir, de la nourriture ou des activités, chacun gère selon ses envies. Moi j’ai voyagé avec une amie et le voyage de 3 semaines en Islande nous est revenu à environ 3000€ hors vols pour 2. Si le détail de nos dépenses vous intéresse, regarder mon article Quel budget pour un voyage en Islande ?

Il est possible de voyager moins cher en dormant dans des campings mais seulement en été (en hiver ils sont fermés) et encore moins cher en faisant du stop. Si ce sujet vous intéresse, je vous recommande l’article auto-stop et camping en Islande, un voyage tumultueux écrit par Astrid du blog voyage alternatif Histoires de tong.

Quel budget pour un voyage en Islande ?

Voyager connecté en Islande

Nous avons de la chance, nous autres français, car notre abonnement fonctionne en Islande sans frais supplémentaires. Vous pourrez donc vous servir de votre téléphone n’importe où tant que vous aurez du réseau. Autour de la route circulaire numéro 1, pas trop de problèmes, sauf un long passage inhabité dans le nord, par contre dès que vous vous enfoncerez plus dans les hautes terres, le réseau sera inexistant. C’est bien une déconnexion aussi ! Quoiqu’il arrive vous aurez du Wi-Fi dans vos hôtels ou auberges, stations essence, etc…

Applications indispensables pour un séjour en Islande

Vous l’aurez compris, gérer son budget pendant son voyage en Islande est INDISPENSABLE. Je vous conseille de lire ou relire mon article sur les applications utiles pour gérer son budget en voyage.

Je vous conseille de charger aussi les suivantes :

  • Waze l’application GPS pour vous diriger en dehors de la route circulaire. Attention Waze ne distingue pas les routes des chemins, mieux vaut encore peut-être avoir une carte papier bien utile. Oui c’est un peu vieille école mais parfois c’est quand même bien pratique ! J’avais emporté la carte Iceland de Reise know how et elle m’a bien rendu service. Très détaillé, elle vous permet de comprendre si vous pouvez vous engager dans un chemin ou pas.
  • Si vous voyagez en van ou en camping, l’application Park4night peut vous être utile pour trouver où dormir
  • Maps.me pour vos randonnées et marquer vos bons spots sur une carte
  • Hot Pot Iceland (application payante et chère 14,99€), elle recense les sources chaudes, les stations essence et les piscine
  • My aurora forecast pour vous aider dans la chasse aux aurores boréales

A lire avant de voyager en Islande ?

Les guides pour organiser son voyage

Je suis partie avec 2 guides Lonely Planet : celui sur l’Islande en général et celui dédié à la route circulaire. Je me suis pas mal servie de ce dernier qui résume très bien ce que l’on peut voir ce et ce qu’il y a à faire autour de la route numéro 1. Je trouvé néanmoins que ces deux guides ne pas sont pas très adapté à un tourisme d’hiver en Islande où moins de sites sont accessibles. Le boom du tourisme en hiver est assez récent finalement et je pense que ça devrait évoluer dans les prochaines éditions.

Le choix d’un guide est assez personnel, sachez qu’il existe aussi le Guide du Routard, le guide Evasion et le guide vert dédiés à cette destination. Je vous en parlait un peu plus haut, le guide des Editions Nomades sur Reykjavik se glisse facilement dans la poche !

J’ai aussi aimé avoir avec moi la carte Iceland de Reise know how ainsi que la celle de International photographer qui détaille tous les bons spots où aller. Une mise à jour de cette dernière est prévue en 2020.

Lectures d’auteurs islandais

Je suis entrée dans l’univers de l’auteur islandais Jón Kalman Stefánsson avec D’ailleurs, les poissons n’ont pas de pieds, une saga familiale qui se déroule sur 3 générations de Keflavik à Norðfjörður. Depuis j’ai envie de me plonger dans une autre saga de cet auteur en 3 tomes Entre ciel et terre, la tristesse des anges et le coeur de l’homme.

Et si vous aimez les polars, il y a deux auteurs islandais connus dans le milieu : Arnaldur Indridasson et ses livres qui mettent en scène à travers l’Islande l’inspecteur Erlendur et Arni Thorarinsson qui a récemment publié un dernier opus Treize jours qui vient compléter une bien belle collection de titres.

d'ailleurs les poissons n'ont pas de pieds, livre à livre avant de partir en islande
Livre à lire sur l'islande Analdur Indridason
Treize jours de Arni Thorarinsson

Trouver des vols pas chers pour l’Islande depuis Paris

2 compagnies desservent directement l’Islande depuis Paris : la compagnie nationale Iceland Air et la compagnie low cost Wow Air. Aux dernières nouvelles, la compagnie Wow Air n’est pas en très bonne santé, je ne m’aventurerais donc pas à réserver un vol des mois à l’avance sur cette compagnie. Depuis Nantes, j’avais volé sur Easyjet en m’arrêtant à Londres Gatwick.

Pour trouver des vols pas chers pour l’Islande, je vous conseille de vous y prendre quelques mois à l’avance et de comparer les prix sur des sites comme SkyscannerLiligoExpediaGo voyages, Edreams, Opodo,…

Voyager en Islande en indépendant et/ou via une agence ? 

Nous avons construit notre itinéraire de 3 semaines en Islande toutes seules et nous nous sommes parfois arrachées les cheveux pour réserver les hôtels. Sur notre route, nous avons croisé un couple qui avait réservé voiture, auberges et activités avec Evaneos et qui en étaient ravis. Avec cette compagnie, vous pouvez demander un devis gratuit auprès d’agences locales qui construisent un voyage à votre image.

Guide to Iceland et Travel Iceland, 2 agences locales, proposent des circuits accompagnés ou des road trips indépendants, par exemple ce circuit de 7 jours autour des aurores boréales ou ce road trip de 18 jours à travers toute l’Islande, ça peut aussi être des pistes à explorer. Ils réservent tout pour pour vous, vous n’avez plus qu’à récupérer voiture et road book et le voyage est à vous.

Enfin si vous êtes adeptes de trek, Terres d’aventure propose de belles randonnées en Islande sur 8, 10 jours ou 2 semaines. Si vous voyagez seule alors c’est peut-être une bonne idée de regarder du côté de cette agence.

Retour en haut

Road trip en Islande : mon itinéraire détaillé et mes conseils pratiques #islande
Quel itinéraire pour un voyage en Islande ? Parcours détaillé et conseils pratiques



Organiser son voyage en Islande : itinéraire détaillé et conseils pratiques
5 (100%) 1 vote

Tags from the story
More from Adeline

Continuer à voyager malgré le terrorisme

Les temps sont durs pour le tourisme et ce à l'échelle mondiale....
Lire la suite

9 Commentaires

  • Quel superbe article ! J’ai eu la chance de découvrir ce pays en juin 2017, les paysages étaient donc complètement différents mais nous avions fait sensiblement le parcours ! Avec un coup de cœur pour la région de Myvatn 🙂 Et en effet à cette période nous avons pu rencontrer les macareux moine dont je suis tombée totalement sous leur charme !
    Ces paysages hivernaux donnent vraiment envie d’y retourner pour découvrir le pays différemment !
    Merci en tout cas pour ce magnifique partage 🙂

  • MA-GNI-FI-QUE article ! merci merci merci ! (je ne dis pas souvent ça alors crois-moi ahaha)
    Je suis allée une seule fois en Islande et pour une petite durée. Je ne suis restée que dans la région de Reykjavik, Gullfoss et Blue Lagoon. Mais j’avais vraiment adoré ce pays. Et ton article me donne envie d’y retourner, de faire le tour du pays (en passant par Husavik *petit rêve depuis longtemps*). Tes photos sont sublimes, elles reflètent tellement bien l’ambiance du pays : chaleureuse malgré le froid glacial en cette période.
    Quand je dis que j’ai envie d’y retourner c’est genre maintenant ! Quitter l’Australie, sa chaleur et ses kangourous pour m’enfoncer dans la neige et voir des chevaux, des phoques, des baleines (<3) ! L'Islande a toujours eu cet effet sur moi. Quand je lis ou vois qqch qui parle de ce pays, j'ai une envie immédiate de partir.

    J'ai également lu "d'ailleurs les poissons n'ont pas de pieds" et même si ce n'est pas une histoire à rebondissements, j'ai été captivé par ce livre. Les auteurs islandais maitrisent l'art de l'écriture c'est impressionnant. Ils captivent et vous entrainent dans leur monde avec force. D'ailleurs j'ai lu ce livre à la plage et en le lisant j'avais l'impression d'être plutôt au fin fond de l'Islande (et j'ai même eu froid :-D)

    Alors pour tout ça, un grand merci.
    A bientôt (toujours un plaisir de te lire).

  • Encore un article au top, hyper complet et illustré de photos magnifiques. Je n’ai encore jamais eu l’occasion d’aller en Islande, un jour peut-être, si j’en ai l’occasion ton article sera alors un guide parfait. Merci pour ce partage super intéressant.

  • Quel bel article détaillé et complet!! J’imagine pas le temps que tu as passé à l’écrire!
    Dans tous les cas, cela me donne encore plus envie d’aller découvrir ce pays qui a l’air juste magnifique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *