L’art du détail, le détail de l’art à Karlsruhe

« Karlsruhe, das ist meine stadt »… Cette phrase est celle que je retiendrai de ces 3 jours passés à Karlsruhe en juin dernier. Pour ceux qui n’auraient aucune notion d’allemand, on pourrait la traduire par « Karslruhe, c’est ma ville ». Bon en français ça ne donne rien, je suis d’accord, mais en allemand, chanté par un groupe de hip hop local pour clôturer la cérémonie d’ouverture des célébrations des 300 ans de la ville, c’était assez marquant.

Entêtant serait plutôt le mot adéquat.

feu d'artifice sur le chateau de Karlsruhe Allemagne

Karlsruhe ou l’art du détail

Si je m’attache à cet instantané de voyage, c’est que l’art du détail a eu son importance lors de mon séjour à Karlsruhe.

Il faut que je vous avoue qu’après les 3 heures de train depuis Paris, mon premier contact avec la ville est plutôt triste. Il fait gris, de temps à autres la pluie s’en mèle, il y a des travaux partout. Pas un temps ni une atmosphère à mettre un appareil photo dehors… On me rassure en me disant que c’est la ville la plus ensoleillée d’Allemagne. Qui ici pensait que les allemands n’avaient pas d’humour ? Pas moi j’adore !

Du coup à défaut d’avoir le soleil j’ai décidé de m’attacher aux détails… Et il y a en a eu des détails à Karlsruhe !

Là-bas, il y a un système de Tramtrain unique au monde : des trams qui roulent sur des rails de train, c’est original et ça leur permet d’aller loin, plus loin que les limites de la ville. Depuis Karlsruhe on peut aller jusqu’à Baden-Baden, Heidelberg ou en forêt noire en tram. Pas mal non ?

J’aime bien les villes à tram, ça leur donne un cachet unique (et plus ils sont vintage et plus j’aime). Bon ce tramtrain date de 1992 donc celui-ci n’est pas si vintage que ça !

Unique tramtrain de Karlsruhe
Tramtrain dans le centre ville de Karlsruhe
les rails du tramtrain à Karlsruhe

Au-delà de cette invention qui depuis a fait des émules dans d’autres villes d’Allemagne et du monde, Karlsruhe est une ville verte. Pas étonnant, il n’y a pas plus vert que les allemands et on devrait en prendre de la graine nous les français. En ville et autour de la ville, près de 70 000 kms de chemins de randonnées et de pistes cyclables sont aménagés. D’ailleurs de Durlach, une jolie cité médiévale intégrée aujourd’hui à Karlsruhe et accessible en tram, on peut directement partir sur des sentiers de randonnées dans la forêt noire.

Vue sur la forêt noire depuis Durlach Karlsruhe

Jardin botanique de Karlsruhe Allemagne

Karslruhe - Funiculaire Durlach

Et enfin, je vous en ai déjà parlé mais les allemands ont l’art de savoir donner une seconde vie à des bâtiments industriels desafectés. Vous vous souvenez certainement de la cotonnerie de Leipzig ? Et bien ici, ce sont les abattoirs (nom allemand : alter schlachter) qui se voient renaître. Ici une salle de spectacle côtoie un pub, des startups côtoient des créateurs et des restaurants commencent à ouvrir. Ambiance créative garantie.

Karlsruhe - Alter Schlachthof

A Karlsruhe il faut toujours garder les yeux grands ouverts pour tous ces petits détails qui égayeront une journée maussade…. Un vieux combi, des façades, des portes, des fenêtres, des vélos, des mélanges de matières … Voilà un petit medley de tous ces petits détails qui attiré mon regard durant ces trois jours.

Dans le jardin d'une Galerie d'art à Durlach Karlsruhe

Karlsruhe - fenêtre durlach
Karlsruhe - nains de jardin
Karlsruhe - dans les ruelles de Durlach
Van de pompier vintage Karslruhe
Mélange de matière Karlsruhe
Karlsruhe - Porte WC
Gutenberg Platz Karlsruhe
Oeillets marché Gutenberg Platz Karlsruhe allemagne
Old school café Karlsruhe

Karlsruhe ou le détail de l’art

A Karlsruhe, l’art du détail se transforme aussi en détail de l’art car on y trouve le musée le plus sympa d’Allemagne : le ZKM. Bon ok j’exagère j’avais aussi beaucoup aimé le Vitra design Museum qui se trouve lui aussi au Bade-Wurtemberg, plus au sud proche de la frontière Suisse. J’en parle ici si vous voulez aller plus loin. Le ZKM ou le centre d’art et de technologie des médias de Karlsruhe est une expérience en soi, un musée qui invite ses visiteurs à vivre des moments uniques.

J’y ai vu trois installations hors du commun :

La première, la ville est la star, offre des installations spectaculaires au coeur de la ville. Celle-ci étant en travaux pour de nombreuses années, le musée en partenariat avec la ville a décidé, dans le cadre des célébrations des 300 ans, d’égayer la vie des habitants. L’art intégre donc le centre de Karslruhe jusqu’à fin septembre. On peut y voir cette maison suspendue à une grue Pulled by the roots de l’artiste argentin Leandro Erlich, ou Truck d’Erwin Wurm, une voiture garée n’importe comment, celle-là même qui s’est pris une contravention en juin dernier, bref, c’est ludique et ça permet de faire abstraction, le temps d’un instant, des travaux et du bruit.

Chateau Karlruhe art dans la ville ZKM
L'art dans la ville Karlsruhe - ZKM

Le musée offre aussi une expérience que tout le monde souhaite vivre un jour. Oui, qui n’a jamais rêvé de marcher dans un nuage ? C’est ce que la deuxième installation du ZKM, Cloudscapes créée par Transolar et Tetsuo Kondo, propose. Elle permet aux visiteurs via des rampes et autres escaliers, de se déplacer dans toutes les couches d’air du nuage, de l’expérimenter et de l’appréhender. C’est génial, vivant, pour les petits comme les grands.

Cloudspace installation ZKM
Cloudspace installation ZKM 2

Enfin Micro Macro de l’artiste et compositeur japonais Ryoji Ikeda nous plonge dans un univers numérique. Sur deux étages, le visiteur navigue au coeur des écrans, sur lesquels il peut parfois marcher. Sur ceux-ci des images monochromes ou pas, des données binaires ou pas et un son très numérique qui s’égrenne au fil des images. Je serais restée des heures assise sur l’écran à voir défiler les images légèrement hypnotisantes, à regarder déambuler les visiteurs et vivre l’installation chacun à sa manière. Une oeuvre unique et assez fascinante je dois l’avouer.

Installation Macro Micro ZKM Karlsruhe

ZKM juliette au coeur de Micro Macro
Karlsruhe - ZKM Micro Macro_

Le ZKM est pour pour moi la plus grande attraction de Karlsruhe avec les jolies ruelles de Durlach mais je dois dire que cette ville est attachante et je comprends maintenant ce groupe de hip hop. Elle fait partie de celles qui se vivent plutôt qu’elles ne se visitent !

Souvenez-vous : Karlsruhe das is meine Stadt.

Carnet pratique sur Karlsruhe

Pour y aller le plus pratique est de prendre le train depuis Paris. En 3H on arrive directement au coeur de la ville avec tous les trams à disposition devant la gare.

Où dormir ? 

Berliner hof. Situé en plein centre ville, l’hôtel n’a aucun caractère mais l’accueil y est fort sympathique et le buffet du petit déjeuner est très varié.

Station de tram : Europa Platz

Où manger ?

Kaiser Garden est un chouette restaurant tradtionnel avec une verrière donnant sur une belle terrasse à l’arrière. Idéal pour une journée ensoleillée et pour y manger les spécialités locales comme les maultaschen (des raviolis de viande) ou des spätlze, sortes de pâtes de pommes de terre.

Accessible à pied depuis le centre ville sinon Station de tram Mühlburger Tor

Im Schlachthof : restaurant des abattoirs à la décoration très sympa.

Station de tram TullaStrasse

Où boire un verre ?

Les jours où il fait beau la plage du P10 est idéale. Se croire à la plage sur le toit d’un parking, c’est le concept de ce bar tendance situé à deux pas de Europaplatz

Ne pas rater :

La petite ville médiévale de Durlach (tram direct depuis Europa Platz ou Marktplatz). Prendre le funiculaire et monter sur la turmberg, qui permet d’avoir une vue panoramique sur Karlsruhe et la forêt noire.

Immanquable : le ZKM bien sûr (mais je crois que vous avez compris non ?)

Pratique :

Acheter la Welcome Card de Karslruhe pour prendre les transports sereinement et bénéficier de réductions pour plusieurs attractions.

Plus d’informations sur le site de l’office du tourisme de Karlsruhe

Pour ne rien rater de mon actualité, n’hésitez pas à me suivre sur Facebook, Instagram, Twitter et Pinterest.

Le projet #JaimeLAllemagne est le fruit d’une collaboration entre le Collectif des blogueurs voyage et l’Office National Allemand du Tourisme. Tous les choix éditoriaux des billets produits suite à ce voyage me reviennent.

Tags from the story
More from Adeline

14ème rencontres du cinéma de montagne de Grenoble

Les rencontres du cinéma de montagne se dérouleront du 19 au 23...
Lire la suite

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *