3 semaines en Thaïlande : mon itinéraire & mes conseils pratiques

Quel itinéraire pour un voyage de 3 semaines en Thaïlande ? C’est une question que vous me posez régulièrement, voici donc celui que j’ai réalisé lors de mon premier séjour. J’aime beaucoup ce pays, j’y ai fait de nombreuses escapades et je continue d’y aller temps à autres. Ce que je vous propose ici, c’est l’itinéraire parfait pour découvrir la Thaïlande lors d’un premier voyage. Il vous permettra d’en savoir plus sur son histoire, visiter ses temples, aller à la rencontre de sa culture, découvrir sa cuisine et ses saveurs et enfin vous reposer en fin de séjour sur ses îles paradisiaques.

Itinéraire détaillé pour 3 semaines en Thaïlande

Cet itinéraire est très détaillé, voici donc le sommaire cliquable pour vous rendre directement à la section aux villes ou aux conseills pratiques :

  1. 3 jours à Bangkok
  2. 2 jours à Ayutthaya
  3. 3 jours à Sukhothai
  4. 4 jours à Chiang Mai
  5. 1 semaines sur les îles
  6. 1 jour à Bangkok
  7. Voyager seule en Thaïlande
  8. Conseils pratiques pour voyager en Thaïlande
    1. Comment obtenir son visa
    2. Comment se rendre à Bangkok depuis l’aéroport ?
    3. Comment se déplacer à travers la Thaïlande ?
    4. Comment se déplacer dans les villes ?
    5. Louer une voiture ou un scooter en Thaïlande, est-ce une bonne idée ?
    6. Que mettre dans sa valise pour un voyage en Thaïlande ?
    7. Je n’arrive pas à voyager déconnecté(e), il y a le wifi en Thaïlande ?
    8. Quelles applications télécharger sur mon téléphone ?
    9. Besoin d’un guide ?

 

3 jours à Bangkok

Bangkok est une ville riche, tentaculaire et fascinante. C’est l’une de mes villes préférées au monde et je pourrais clairement y passer des jours entiers sans me lasser. Elle se visite pour ses temples, ses marchés, ses canaux, ses quartiers traditionnels ou sa cuisine.

En 3 jours à Bangkok, vous aurez le temps de vous rendre dans le vieux quartier et visiter le Wat Pho (mon temple préféré), le Grand Palais qui se trouve juste à côté et le Wat Arun qui se situe juste de l’autre côté du fleuve Chao Phraya. Il vient juste d’être rénové et est vraiment sublime !

Détail du Grand Palais #thaïlande
Grand palais, Bangkok
Grand Bouddha couché du Wat Pho #bangkok #watpho
Wat Pho, Bangkok
Wat Arun #bangkok #thailande
Wat Arun – Bangkok

Dans mes incontournables à visiter à Bangkok se trouvent aussi les marchés : le marché aux fleurs ou Chatuchak Market si vous êtes sur place un week-end. Il y a aussi les Khlongs, ces canaux qui partent du fleuve et s’étendent à travers la ville.

J’aime beaucoup aussi le quartier chinois de jour comme de nuit. De jour c’est un quartier très commerçant et de nuit quand les rideaux de fer se ferment, les stands de cuisine de rue font leur apparition, les néons s’allument et une deuxième vie commence. J’y ai passé de nombreuses soirées et j’aime toujours autant y aller.

Pour ceux qui aiment le street art, Bangkok commence à être une scène intéressante et on y trouve de nombreuses fresques en ville, notamment celles de l’artiste local Alex Face.

Quartier chinois à Bangkok #thailande #bangkok
Yaowarat road – Bangkok
Fontaine de la Maison de Jim Thompson à Bangkok
Maison Jim Thompson – Bangkok
Alex Face, street art à Bangkok #thailande
Alex Face, street artiste de Bangkok

Bangkok est pleine d’énergie et se déguste doucement. La ville étant très étendue, très embouteillée aussi, je vous conseille de ne pas trop surcharger votre programme, surtout en début de séjour où vous allez devoir gérer le décalage horaire.

Où dormir à Bangkok ?

Bangkok est une ville très étendue et choisir un logement est toujours, je trouve, un peu compliqué. Le choix du quartier dans lequel dormir se fait selon ses envies de visite, selon la distance jusqu’aux transports en commun ou selon le temps sur place. Pour vous aider dans ce choix, je vous ai rédigé ce guide Où dormir à Bangkok qui j’espère saura répondre à vos interrogations.

Retour en haut

2 jours à Ayutthaya

Ayuthaya était autrefois la capitale du Royaume du Siam. Le parc historique est classé au patrimoine mondial de L’UNESO et on y trouve un ensemble de temples construits entre le 14ème et le 17ème siècles. Ils sont parfois bien conservés, parfois en ruine. Le plus connu chez nous est certainement le Wat Phra Mahathat avec sa tête de Bouddha sertie de racines mais il ne faut pas passer à côté du Wat Phra Si Sanphet, le temple qui accueillait à l’époque les cérémonies royales. J’ai bien aimé aussi le Wat Lokayasutharam. Il est majoritairement en ruine mais son Bouddha couché long de 37 m et haut de 8 m lui confère une atmosphère bien particulière. Ces trois-là se trouvent sur l’île d’Ayutthaya.

Wat Phra Mahathat - Ayutthaya
Wat Phra Mahathat
Wat Lokayasutharam, Ayutthaya
Wat Lokayasutharam
Wat Mahathat, Ayutthaya - Thaïlande
Wat Mahathat- Ayutthaya

En dehors de l’île je vous conseille le Wat Yai Chai Mongkhon, un ancien monastère entouré de Bouddhas et le Wat Chai Watthanaram qui se situe au bord du Chayo Phraya et d’inspiration Khmer. Au coucher du soleil, il est sublime !

Le site historique est assez vaste et surtout au coeur de la ville. J’ai loué un vélo pour faire ceux de l’île d’Ayutthaya et un tour en bateau pour explorer ceux en bordure du fleuve. Si c’était à refaire, je pense que je me louerais un scooter ou un tuk-tuk à la journée pour explorer tout ça plus sereinement sans craindre la circulation.

Vous pourrez aussi prendre un tour à la journée depuis Bangkok que vous pouvez réserver sur Getyourguide par exemple mais très honnêtement c’est une journée très fatigante que vous vous apprêtez à vivre si vous le faites comme cela. Je vous recommande plutôt de vous y rendre en train ou en mini van et d’y passer deux nuits afin d’avoir une journée entière d’exploration à votre guise.

Où dormir à Ayutthaya ?

La dernière fois que j’ai séjourné à Ayutthaya, j’ai dormi à la Thaihouse The Riverfront, c’était sommaire mais j’aime bien ces maisons traditionnelles en bois. Elle est cependant un peu bruyante avec les bateaux qui passent sur le fleuve en contrebas. Si je devais y retourner, je choisirais peut-être le Baan Tye Yang Guesthouse ou la Tamarind Guesthouse car j’en ai eu de bons échos. Cette dernière est assez bien située au centre de l’île à proximité de certains temples. Il y a aussi le Bann Bamai Boutique qui reçoit de belles appréciations et Ayutthaya Retreat qui a l’air juste sublime !

Si vous êtes adeptes d’auberges de jeunesse, n’hésitez pas aussi à aller jeter un oeil sur Hostelworld, il y de belles adresses comme le Fun Dee hostel and cafe ou le Busaba Ayutthaya.

Que faire depuis Ayutthaya ?

Vous pouvez aller à Lopburi célèbre pour ses ruines et ses singes ou aller vers Kanchanaburi pour son pont de la rivière Kwai et sa proximité avec le Parc national d’Erawan. Depuis Ayutthaya j’ai préféré, lors de mon premier voyage en Thaïlande, prendre un bus et monter vers le parc de Sukhothaï pour voir d’autres ruines.

Retour en haut

3 jours à Sukhothaï

Je préfère le parc de Sukhothaï, lui aussi classé au patrimoine mondial de l’Unesco, au parc d’Ayutthaya. Les ruines sont toutes situées dans un rayon assez restreint et il suffit de louer un vélo pour la journée à l’entrée du parc pour le découvrir. Attention ce n’est pas non plus de tout repos. Même si l’environnement est assez plat, il faut parcourir quelques kilomètres pour aller d’une ruine à l’autre, parfois sous le soleil et souvent dans l’humidité.

Mes temples préférés sont le Wat Mahathat à faire à l’ouverture du parc avant que les bus ne débarquent et le Wat Si Chum avec son impressionnant Bouddha assis. Je conseille aussi le Wat Saphan Hin pour sa vue sur les environs (quand le ciel est dégagé).

Les pieds d'un Bouddha du Wat Mahathat à Sukhothai - Thailande

Le grand Bouddha assis du Wat Si Chum à Sukhothai - Thaïlande
Wat Si Chum – Sukhothai
Dans les ruines du Wat Si Chum - Sukhothai
Wat Si Chum – Sukhothai
Wat Mahathat- Sukhothai
Wat Mahathat – Sukhothai

Il suffit d’une journée pour visiter le site en lui-même mais je vous conseille de rester plus longtemps pour explorer les alentours en vélo par exemple. J’ai fait un tour avec Cycling Sukhothai et j’ai vraiment aimé car je suis allée dans les campagnes, sur des marchés et visiter des lieux où je n’aurais certainement pas mis les pieds par moi-même.

Si vous êtes intéressé(e) par d’autres ruines, à environ 70 km au nord de Sukhothaï se trouvent les ruines de Kamphaeng Phet, inscrites aussi au Patrimoine mondial de l’Unesco. Elles sont sur ma liste pour l’un de mes prochains voyages en Thaïlande ! La visite peut se faire en bus à la journée depuis Sukhothaï, il faut compter 2 heures pour y aller quand même.

Dormir dans la nouvelle ville ou la vieille ville de Sukhothaï ?

La nouvelle ville de Sukhothaï se trouve à une dizaine de kilomètres du parc historique. Il vous faudra donc prendre un Tuk-Tuk tôt le matin si vous voulez y être à l’ouverture. J’ai testé les deux versions. J’ai aimé dormir dans la vieille ville pour avoir les ruines pour moi quelques instants à l’ouverture avant l’arrivée des bus de touristes, mais il faut reconnaitre qu’elle est moins animée le soir que la nouvelle ville. Aussi si vous ne venez que visiter le parc, la solution de la vieille ville est la bonne, si vous souhaitez explorer les environs alors optez pour la nouvelle ville.

Où dormir à Sukhothaï ?

Quand vous ferez vos réservations, vérifiez bien si l’hôtel se trouve dans la nouvelle ville ou vers le parc historique. D’une manière générale, les logements sont moins chers dans la nouvelle ville que près du parc historique. Normal mais vous devrez payer le Tuk-Tuk aller/retour le matin et le soir. A vous de choisir.

Dans la nouvelle ville, j’ai fait quelques recherches pour vous. J’ai trouvé The nature une nouvelle adresse qui a l’air bien sympa et le J&J Guesthouse avec ses petits bungalows qui sont deux adresses où j’aurais pu dormir.

A côté du parc historique j’ai repéré plusieurs adresses comme Le Charme Sukhothai historical parc avec ses chambres sur l’eau et j’ai aimée le charme du  Sriwilai Sukhothai. Plus accessible en terme de prix, le Vieng Tawan Sukhothai Guesthouse reçoit de belles critiques tout comme le Baan B&B Sukhothai.

Retour en haut

4 jours à Chiang Mai

Chiang Mai est le centre culturel et artistique du nord de la Thaïlande. C’est une région très riche que j’aime beaucoup où je suis aussi allée régulièrement mais qui m’a un peu déçue lors de mon dernier passage. J’y ai vraiment ressenti les effets de l’over tourisme et j’ai trouvé l’attitude de certains touristes vis à vis des sites et des croyances parfois assez détestable. C’est dommage mais Chiang Mai reste néanmoins une ville et une région incontournable en Thaïlande.

Durant ces 4 jours, je vous conseille de dédier 2 jours à la ville en elle-même :

  • une journée sera consacrée à la vieille ville avec des temples comme le Wat Phra Sing, le Wat Chedi Luang, le Wat Phan Tao en enfin le Wat Chiang man. Il y en a un autre à l’extérieur des murs qui est tout en argent le Wat Sri Suphan (détaillez bien les gravures, vous y trouverez certainement des super heroes). Vous aimerez aussi vous promener sur les petits marchés comme celui au sud de la vieille ville situé vers Chiang Mai  gate (non loin du temple d’argent)
  • La deuxième journée sera dédiée aux extérieurs. Je vous conseille de monter au Doi Suthep, un temple situ au coeur de la montagne. Sur la route, vous pourrez vous arrêter à mi-chemin pour voir la vue sur la ville de Chiang Mai. Je vous conseille aussi un petit détour au Wat Umong, un temple situé en pleine nature, assez paisible. C’est mon préféré je crois mais attention aux moustiques !
  • Si vous vous trouvez à Chiang Mai le week-end, n’oubliez pas d’aller faire un tour au Saturday ou sunday night market. Ce dernier se trouve au coeur de la vieille ville dès la fin d’après-midi le dimanche. Vous y trouverez tous les produits artisanaux fabriqués dans les villages alentours et de quoi manger sur le pouce !
Wat Umong, Chiang Mai #Thailande
Wat Umong, Chiang Mai
Environs de Chiang Mai
Temple de Lampang, Thaïlande
Temple de Lampang

Vous consacrerez les 2 autres jours à quelques activités :

  • si vous voulez aller voir des éléphants, je vous conseille le Elephant Nature Park créé par Lek Chailert une femme fantastique qui sauve les éléphants de la maltraitance à travers tout le Royaume de Thaïlande. Ici ne comptez pas monter sur le dos d’un pachyderme, vous allez plutôt les nourrir, les baigner ou vous balader avec selon le programme que vous choisirez. Vous apprendrez pourquoi il ne faut pas monter sur leur dos en allant dans ce centre mais en gros, pour pouvoir balader des touristes, un éléphant est maltraité pendant de nombreuses années. Il ne faut absolument pas soutenir cette industrie misérable et préférer les centres qui les aiment et les respectent.
  • Vous pouvez prendre un cours de cuisine. Lors de mon premier séjour il y a bien longtemps, j’étais allée à Baan Thai cookery mais il y en a d’autres qui existent, renseignez-vous sur place auprès de votre hôtel.
  • Enfin il y a de nombreuses opportunités en dehors de la ville comme aller visiter les villages artisanaux ou visiter Lampang, une ville très chouette située au sud de Chiang Mai (si vous aimez les temples, c’est là qu’il faut aller). Vous pourrez aussi aller faire des treks dans les campagnes au nord ou visiter des projets royaux qui ont été mis en place pour lutter contre la pauvreté et la culture du pavot.
  • Une autre idée est de passer une journée avec un photographe anglais qui vit là-bas une journée de photo avec Alan. Ce jour-là j’avais photographié les moines de Chiang Mai avec lui.

Chiang Mai est le point de départ vers de nombreuses activités ou de nombreuses autres villes. Si les îles ne vous tentent pas, alors continuez votre route vers le nord jusqu’à Pai ou vers l’est jusqu’à Chiang Rai et le Mékong.

Où dormir à Chiang Mai ?

Comme pour Bangkok, je vous ai préparé ce guide Où dormir à Chiang Mai ? pour vous simplifier la vie. Vous pourrez ainsi voir si vous préférez la vieille ville ou les quartiers situés plus en périphérie où vous trouverez peut-être plus de confort et une piscine !

Retour en haut

1 semaine sur les îles

Quelle île choisir en Thaïlande ? Le choix est cornélien. Pour moi le choix se porte d’abord sur le golf de Thaïlande ou la mer d’Andaman mais aussi sur ce que vous cherchez à faire. Le repos ? La fête ? Trouver un peu de vie locale ?

Le golf de Thaïlande ou la mer d’Andaman ?

Le Golf de Thaïlande se trouve au sud-est de Bangkok et c’est là que l’on trouve les iles Ko Tao, Koh Samui ou Koh Pha Ngan. Les unes comme les autres sont un bon choix. Si vous souhaitez faire un peu de snorkeling ou de plongée alors préférez Ko Tao. Evitez Koh Pha Nghan les soirs de pleine lune car il s’y déroule la Full Moon Party (sauf si votre but est d’y participer bien sûr). En dehors de cette période, je crois que c’est une chouette île.

La mer d’Andaman s’étend à du nord-ouest au sud-ouest de Bangkok. C’est ici que se trouvent les îles Similan, Phuket, Koh Phi Phi, Koh Lanta, Koh Lipe et de nombreuses autres îles.

Personnellement je ne suis pas trop fan des îles festives qui n’offrent plus rien de traditionnel en terme d’expérience. Je n’ai pas trop aimé Koh Phi Phi où je suis allée passer Noël il y a quelques années par exemple et je n’aime pas trop Phuket non plus. Je préfère les îles où il y a encore une petite vie locale et où on peut se balader sur des marchés et manger dans la rue une cuisine épicée non européanisée. Lors de mon dernier séjour j’ai eu un vrai coup de coeur pour Koh Yao Noi. Sur cette île de pêcheurs il y a très peu de voitures et l’île étant à majorité musulmane, il y a très peu d’alcool donc absolument pas une île pour faire la fête. C’est un chouette endroit pour se balader et se reposer. Elle se trouve aussi dans la baie de Phang Nga et offres de belles balades en bateau à la journée ou 1/2 journée.

J’avais bien aimé Koh Lanta aussi et eu un coup de coeur lors d’une journée en bateau pour la toute petite île de Koh Ngai. Une vraie carte postale !

Vue de la plage de Koh Ngai en Thaïlande... Sublime plage
Vue de la plage de Koh Ngai – Thaïlande

L’offre est vaste et votre choix va vraiment dépendre de ce que vous attendez de votre séjour sur une île. Le repos, vous le trouverez absolument partout. Si c’est la fête alors choisissez Koh Phi Phi, Koh Pha Nghan ou les environs de Krabi (ce ne sont pas forcément des îles mais il y a des endroits sympas à découvrir comme Ao Nang ou Railey beach)

Quelle est la plus belle îles en Thaïlande ?

Question piège car selon moi, toute la beauté du monde ne remplace pas la rencontre avec les habitants. Je ne suis pas vraiment une spécialiste des îles pour être très honnête, je peux juste vous dire que parmi toutes celles que j’ai visitées, j’ai préféré Koh Tao, Koh Lanta et Koh Yao Noi.

Comment aller sur ces îles ?

En gros il y a 4 points d’entrée : Phuket et Krabi pour la mer d’Andaman, Surath Thani ou Chumphon pour le sud du golf de Thaïlande. Si vous venez du nord de la Thaïlande, le mieux est de prendre un avion pour vous éviter les 24h de bus. Regardez les vols pour Phuket ou Krabi. Il y a aussi un aéroport à Koh Samui mais je pense que depuis le nord vous devrez vous arrêter à Bangkok si vous voulez aller directement sur cet ile.

1 jour à Bangkok

L’heure du retour a sonné. Je vous conseille de passer une dernière nuit à Bangkok histoire de ne pas stresser avant votre vol de retour. Ce sera aussi l’occasion de faire vos derniers achats dans les centres commerciaux ou sur les marchés avec de rentrer en France.

Il est aussi possible de revenir directement en avion depuis Phuket ou Krabi pour  prendre votre vol international, vérifiez juste que vous arrivez bien à l’aéroport de Suvarnabhumi et non celui Don Mueang. Si vous arrivez dans ce dernier, il vous faudra alors prévoir une à deux heures de transfert en plus. Comptez un minimum de 5 à 6 heures entre votre arrivée à Don Mueang et votre départ de Suvarnabhumi.

Retour en haut




Un itinéraire construit pour prendre le temps

Cet itinéraire est vraiment conçu pour des voyageurs qui ne connaissent pas la Thaïlande et qui y mettent les pieds pour la première fois. Il va vous permettre d’en découvrir plusieurs visages en prenant le temps de le faire. Je ne suis pas pour la surcharge d’un programme et le fait d’en voir le plus possible en trois semaines. Je trouve que l’on passe à côté de son voyage en faisant cela. La Thaïlande est immense (elle fait plus de 3000 kilomètres du nord au sud et on perd beaucoup de temps dans les transport pour aller d’un point à un autre donc autant prévoir de quoi se dégourdir les jambes entre chaque long trajet non ?

Retour en haut

Voyager seule en Thaïlande

La Thaïlande est vraiment le pays où il fait bon voyager seule ! On s’y sent plutôt en sécurité, les gens sont accueillants et bienveillants. Tout est fait pour que l’on s’y sente bien, surtout dans les zones rurales et moins touristiques.

Je vous conseille quand même de surveiller vos affaires et de faire attention aux arnaques. C’est souvent le plus compliqué quand on est seule à prendre soin de soi.

Je vous mets en garde contre les vols, surtout dans les bus. Gardez bien vos affaires les plus précieuses comme vos papiers, votre carte de crédit ou votre argent sur vous (une banane c’est moche mais c’est l’idéal) et votre sac photo entre vos pieds si vous voyagez dans un bus de nuit.

Faites attention à vous lors des soirées alcoolisées (surtout sur les plages du sud genre Koh Phi Phi ou Koh Pha Ngan si vous allez à la Full moon party). On ne sait jamais ce qui traine dans un verre que l’on peut vous offrir donc surveillez-le du moment où on le sert jusqu’au moment où il atterri dans votre main. Surtout ne le lâchez pas, on n’est jamais à l’abris de quelqu’un de malveillant.

N’acceptez pas non plus de prêts de vêtement de quiconque que vous ne connaissez pas. On ne sait pas ce qui peut trainer dans les poches. J’ai vécu une sale histoire (ailleurs qu’en Thaïlande) qui aurait pu très mal tourner donc depuis je fais très attention à ça.

Ces deux derniers conseils valent à peu près partout dans le monde quand on voyage seule, pas seulement en Thaïlande !

Retour en haut

Itinéraire de 3 semaines en Thaïlande : Questions pratiques

Comment obtenir son visa pour les ressortissants français ?

Le visa de 30 jours s’obtient à l’arrivée en Thaïlande. Vous remplissez une feuille d’immigration que l’on vous remet dans l’avion et obtenez un tampon sur votre passeport à la police au frontière directement à l’aéroport de Bangkok. C’est très simple, aucune formalité à accomplir avant le voyage, juste celle d’avoir un passeport valide encore 6 mois au minimum après votre date de retour. Ne vérifiez pas la validité de votre passeport la veille du départ mais plutôt quelques mois avant histoire d’avoir le temps d’en refaire un si nécessaire.

Comment se rendre dans Bangkok depuis l’aéroport de Suvarnabhumi ?

Il y a divers moyens de vous rendre en centre ville depuis l’aéroport international de Suvarnabhumi. Ils sont plus ou moins chers, plus ou moins rapides. A vous de choisir selon vos moyens :

Le train

Le train est situé au sous-sol de l’aéroport et fonctionne de 6h à minuit. La city line coute entre 15 et 45 Bht et met autour de 30 mn pour rejoindre la station de Paya Thaï où vous rejoindrez le métro aérien BTS. La ligne express coute 150 Bht et met 15 mn. J’ai testé la city line qui s’arrête dans toutes les gares, c’est très très chargé le matin mais ça se fait et c’est plutôt pratique quand on a pris un hôtel proche d’une station de métro.

Le taxi

Le taxi coute autour de 450 bht pour aller en centre ville. Le prix varie en fonction de si vous prenez la route express ou pas (vous payerez le prix du péage). C’est environ 12€ franchement je préfère cette option-ci surtout après un vol long courrier, c’est plus reposant. La station de taxi se trouve au 1er étage de l’aéroport et vous pouvez y descendre avec un charriot à bagages (testé et approuvé)

Le shuttle privé

Vous pouvez demander à votre hôtel s’ils organisent des trajets depuis l’aéroport ou réserver sur GetYourGuide. Cette option coûte plus cher que le taxi (environ 27 euros pour 2 personnes) mais vous n’aurez pas à attendre à l’arrivée, le chauffeur viendra directement vous chercher à la sortie du terminal.

Il y a aussi des bus mais je n’ai jamais testé cette option. Le train c’est mieux que le bus non ?

Comment se déplacer à travers la Thaïlande ?

En Thaïlande on peut se déplacer en train (mais pas partout), en bus ou en avion. Le réseau de bus est très bien développé. C’est le meilleur moyen de vous déplacer d’un point à un autre quand il n’y a pas de train. Il existe des mini vans comme des gros bus, parfois à double étage. Quand j’ai la possibilité, je privilégie les mini-van, plus agréable que les gros bus même si les places sont vraiment optimisées. Ils partent rarement vides.

Si vous restez peu de temps en Thaïlande et voulez quand même explorer à la fois le sud et le nord, c’est parfois plus simple de faire des trajets intérieurs en avion. Je vous conseille le comparateur 12go.asia pour trouver les meilleurs tarifs aussi bien en train qu’en van, en bus ou en avion. Chaque compagnie est évaluée, cela vous permet de bien faire vos choix selon le temps, le prix et la note de chaque compagnie.

Si vous voulez vous déplacer en train, par exemple de Bangkok à Chiang Mai, sachez qu’il faut réserver à l’avance. Cette ligne est très prisée, surtout pour le train de nuit.

Comment se déplacer dans les villes ?

Bangkok est la seule ville en Thaïlande où il existe un réseau de transport en commun (bateau, métro et bus). Ailleurs il faudra vous déplacer en songthaeo, des taxis collectifs de couleur rouge ou bleue selon les villes. La bonne nouvelle c’est qu’ils ne coutent quasiment rien, la mauvaise c’est qu’il faut vraiment bien se renseigner sur la route qu’ils empruntent car on ne sait jamais trop où ils vont.

Tuk-Tuk et street art à Bangkok #thailande

Le plus simple reste parfois de prendre un tuk-tuk ou un taxi mais attention aux arnaques. Je vous conseille de télécharger l’application Grab (c’est le Uber d’Asie du sud-est), au moins vous n’aurez pas de mauvaise surprise quant au coût ni aux arnaques. Vous pourrez aussi payer le chauffeur en liquide contrairement à Uber. C’est bien pratique. Il faut juste être connecté pour pouvoir l’utiliser.

Louer une voiture ou un scooter en Thaïlande, est-ce une bonne idée ?

Etre plus libre, pouvoir explorer les campagnes, sur le papier c’est une bonne idée mais dans les les faits, louer un véhicule en Thaïlande l’est peut-être un peu moins. Malheureusement la Thaïlande fait partie des pays où il y a le plus d’accidents de voiture meurtriers au monde. Si vous décidez de louer une voiture faites vraiment attention à vous, le danger est bien réel. La pire période est Songkran en avril. C’est le nouvel an bouddhiste et c’est une grande période de congés où les gens retournent dans leur famille. Il y a du monde sur la route et dans les transports.

Pour ce qui est du scooter, c’est encore pire je trouve. Je sais à peu près de quoi je parle puisque j’en ai loué assez souvent. Dans les campagnes, quand on prend des petites routes et que l’on a déjà conduit cet engin, on gère à peu près. Eviter absolument les grandes routes car les locaux roulent très très vite et n’ont pas de grandes notions de sécurité routière.

Pour louer un scooter ou une voiture, vous devez être en possession d’un permis international. Il s’obtient gratuitement en deux mois environ en France. Il faut faire une demande en ligne et envoyer les éléments par courrier. Vous pouvez prendre connaissance de toutes les démarches à suivre ici. Dans les faits on ne vous le demande pas pour louer le véhicule mais vaut mieux l’avoir avec vous si vous vous faites arrêter.

Le port du casque est obligatoire quand on roule en 2 roues mais les casques offerts à la location sont plus qu’inutiles. Portez-en un quand même. Vérifiez bien les freins et les pneus du véhicule avant de partir et notez les égratignures. C’est sûr que la location de scooter n’est pas très cher et que ça offre une certaine liberté mais soyez conscients des risques que vous encourez quand vous en louez un.

Rappelez-vous qu’on roule à gauche en Thaïlande.

Que mettre dans sa valise pour un voyage en Thaïlande ?

Il fait chaud en Thaïlande donc on aura plutôt tendance à mettre des vêtements légers dans sa valise. Comme cet itinéraire le suggère, vous allez passer dans des temples donc n’oubliez pas de prendre des vêtements qui couvriront vos genoux (robe ou pantacourt) et vos épaules (T-shirts plutôt que débardeurs). Vous pouvez aussi prévoir de mettre un paréo et une écharpe dans votre sac pour les couvrir juste le temps de la visite du temple.

Concernant les chaussures, je vous conseille des sandales du genre Birkenstocks, c’est pratique aussi bien pour marcher que pour visiter les temples où on doit les enlever avant de rentrer. Ce sera pratique aussi pour aller à la plage. C’est bien aussi de prendre une paire de baskets pour visiter les parcs historiques par exemple ou faire du vélo. N’oubliez pas une paire de chaussure un petit peu plus habillée si vous voulez aller boire un verre en rooftop à Bangkok. Les tongs sont refusées systématiquement. Généralement je prends une paire de ballerines, ça ne prend pas de place et c’est léger.

Il ne faut pas oublier de prendre de l’anti-moustique, vous pourrez en acheter sur place ainsi que du baume du tigre pour soulager les piqures. N’oubliez pas non plus votre crème solaire pour vous protéger du soleil.

Ne chargez pas trop votre valise/sac à dos. Vous trouverez absolument tout sur place et certainement moins cher qu’en France. La seule chose que je vous conseille de ne pas oublier, au-delà de ce que j’ai dit plus haut, c’est une ASSURANCE VOYAGE car on n’est jamais à l’abris d’un accident. Vérifiez ce que couvre votre assurance personnelle ou votre carte de crédit et si ça ne suffit pas, regardez du côté de Chapka assurances. Je vois trop passer d’appels aux dons sur les réseaux sociaux pour financer des hospitalisations suite à un accident de scooter par exemple. Si vous pourrez financer vos petits bobos en Thaïlande, vous n’aurez absolument pas les moyens de financer les gros problèmes ou un rapatriement. Pensez-y quelques semaines avant de partir (et surtout pas à la dernière minute).

Je n’arrive pas à voyager déconnecté(e), il y a le wifi en Thaïlande ?

Il y a le wifi dans tous les hôtels et de nombreux bars en Thaïlande donc pas de soucis vous pourrez rester en contact avec votre famille et vos amis en France. Vous pourrez acheter aussi une carte sim locale avec des Go de données pour quelques centaines de baht. Trois fois rien. Ces cartes sim se trouvent à l’aéroport ou dans tous les boutiques 7/11 où vous pourrez aussi les recharger. Lors de mon dernier séjour, j’avais pris une Tourist sim card chez DTAC (429 Baht soit 11 euros environs pour 3Go de données sur 30 jours). Ce n’est peut-être pas l’offre la plus compétitive, à vous de vérifier sur place selon vos besoins.

Quelles applications télécharger sur mon téléphone ?

Pour gérer votre budget, comprendre le change Baht/euro, je vous conseille de lire mon article gérer son budget en voyage. Je vous y parle toutes les applications utiles. Après des applications comme Maps.me pour vous repérer, Around me pour trouver restaurants, cafés ou tout autre endroit utile et enfin Google traduction pour vous faire comprendre peuvent avoir leur utilité si vous souhaitez rester connecté.

Besoin d’un Guide papier pour votre en voyage en Thaïlande ?

L’offre sur la Thaïlande est assez large en terme de guides papiers contrairement à d’autres destinations. Je fais toujours le choix de m’orienter vers le Lonely Planet (qui vient de sortir sa 13è édition) mais vous pouvez aussi vous orienter vers le guide Evasion, le Géo Guide spécialisé sur Bangkok et les îles ou le guide du routard (qui lui aussi vient de sortir son édition 2019). J’ai eu un coup de coeur pour Bangkok l’essentiel aux éditions nomades. On y trouve de très adresses qui changent de l’ordinaire.

Retour en haut

J’ai peut-être oublié de répondre à quelques autres questions pratiques que vous vous posez. N’hésitez donc pas à vous exprimer dans les commentaires, je me ferai une joie d’y répondre et de les ajouter à cet article si nécessaire. En attendant vous pouvez aller plus loin sur les visites dans ce pays en consultant ma rubrique Que faire en Thaïlande ?

Besoin d’aide dans l’organisation de votre voyage ?

Par manque de temps ou simplement dépassé par l’organisation d’un tel voyage, parfois on a besoin d’aide. Je ne peux que vous conseiller de demander un devis à la société Evaneos qui fait appel à des agences locales pour répondre au mieux à vos besoins et vos envies sur place. Cela vous donnera des idées de prix et si cela correspond au budget que vous vous êtes fixé alors simplifiez-vous la vie ! Attention il s’agit juste de la réservation du voyage sur place donc vous devrez réserver votre billet d’avion en plus du prix du devis.

Vous avez aimé cet article ? Alors sauvegardez-le dans Pinterest pour le retrouver lors de la préparation de votre itinéraire en Thaïlande.

Quel itinéraire pour 3 semaines en Thaïlande ? Mes conseils pour un premier séjour #mathailande #thailande
Quel itinéraire pour 3 semaines en Thaïlande ? Je vous propose mon tout premier itinéraire, un classique ! #thailande



3 semaines en Thaïlande : mon itinéraire & mes conseils pratiques
4.8 (95%) 4 votes

More from Adeline

L’Inde du sud en quelques portraits…

[caption id="attachment_730" align="alignleft" width="200" caption="Sasikala"][/caption] Voici quelques portraits réalisés depuis mon arrivée...
Lire la suite

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *