Accueil > Il était une fois ma Thaïlande…

Il était une fois ma Thaïlande…

par Adeline
Publié Mis à jour le

Mon histoire avec la Thaïlande a débuté pendant mon tour du monde en 2010. Je sortais épuisée de 3 mois en Inde et au Népal, et j’avais besoin d’un pays reposant et empreint de sérénité avant d’affronter la suite de mon voyage. Je n’en connaissais pas grand-chose, seulement qu’il était très touristique et qu’on y trouvait de belles plages. Après quelques voyages au pays du sourire, je peux assurer que ma Thaïlande ne se résume pas à ces quelques clichés…

Une arrivée à Bangkok un jour de Songkran

Mon arrivée à Bangkok fût épique. En effet, ce 13 avril marquait le début des festivités de Songkran, la fameuse fête de l’eau. Ce jour-là les pistolets à eau étaient de sortie. Dans la rue les gens souriaient, s’arrosaient et se souhaitaient des « happy Songkran » à tout va. Une première image heureuse de la Thaïlande.

Ces quelques jours à Bangkok m’ont permis de découvrir une ville où se mêlent la tradition et la modernité à la perfection. Traversée par le Chao Phraya, on s’y déplace aussi bien en bateau en bois qu’en métro aérien climatisé ; on peut sortir d’un temple et aller dans un mall ultra moderne, diner dans la rue à Chinatown et dormir dans un hôtel de luxe, se balader dans les Klongs ou les marchés flottants, et finir sa soirée sur un rooftop avec vue sur la skyline de Bangkok… C’est une ville pleine de contrastes qui dégage une énergie particulière qui plaisent à la photographe de rue que j’essaye d’être parfois.

Malgré mes nombreux séjours, Bangkok est loin de m’avoir livré tous ses secrets, alors j’y retourne encore et encore pour ses couleurs, ses odeurs, ses saveurs et son caractère. Il règne à Bangkok une atmosphère singulière qui fait d’elle une de mes villes préférées au monde.

Chiang Mai, région culturelle et artisanale de Thaïlande

Au nord de la Thaïlande, sa petite sœur Chiang Mai est totalement différente. Plus traditionnelle, plus reposante aussi. Ici pas de métro, pas de bateau mais des taxis collectifs rouges qui vous emmènent partout où vous voulez.

A Chiang Mai j’ai aimé me balader de temple en temple, aller à la rencontre des moines, flâner sur les marchés et goûter sa cuisine. C’est une ville assez riche où j’ai toujours su quand j’arrivais, jamais quand je repartais. Je m’y suis sentie bien à vivre l’instant présent. Pôle culturel et artisanal du pays, l’ennui n’est jamais une option à Chiang Mai. Sauf à le vouloir.

Dans cette région montagneuse, verte et luxuriante, nombreuses sont les expériences à vivre : randonnée, cours de cuisine, rencontre avec lek Chailert et ses éléphants, visite de petites communautés comme celle de Nong Hoi, visiter Lampang et aller à la rencontre de la culture Lanna. Toutes ces expériences m’ont souvent retenue d’aller explorer le reste du nord du pays, et d’aller vers Pai, à la frontière birmane, ou vers le Mékong, à la frontière du Laos. Autant de raisons d’un jour y retourner.

Sites archéologiques, temples, la culture thaï

Dans mes diverses pérégrinations en Thaïlande, j’ai aimé me perdre dans ses sites archéologiques, tous inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Au petit matin, avant l’arrivée des bus bondés de touristes, le parc historique de Sukhothai est d’une sérénité incroyable. Le soleil se lève, les nénuphars s’éveillent et Bouddha veille. Se retrouver là, seule face au Wat Mahathat donne une énergie incroyable pour le reste de la journée. Je l’ai vraiment préférée à Ayutthaya dont les ruines sont éparpillées dans la ville.

A Sukhothai, on peut louer un vélo, et se balader de vestige en vestige, seule au monde. A Sukhothai il faut prendre son temps et voir la vie se dérouler devant soi. Ce site est d’une extrême douceur et se déguste lentement, un parc où chaque détail provoque une émotion différente.

Un tour dans l’Isan, ces terres agricoles oubliées des touristes

A l’est de Bangkok, la région de l’Isan abrite de merveilleux joyaux. Il y a quelques années, j’ai eu envie d’aller voir des éléphants en liberté, et eu vent qu’il y en avait dans le Parc National de Kao Yai. Dans cette forêt montagneuse et luxuriante, se trouvent plus de 800 espèces animales. Je garde un souvenir extraordinaire de cette journée où la guide avait déployé toute son énergie pour que notre petit groupe puisse en voir. Ce n’est seulement qu’à la nuit tombée, en rentrant à l’auberge, après avoir beaucoup senti le pachyderme sans jamais le voir vraiment, que nous sommes tombés sur un troupeau. Extraordinaire rencontre après une journée absolument géniale.

Dans cette région située à l’est de Bangkok et au nord du Cambodge, se cachent aussi de magnifiques temples Khmers dont celui de Phimai, le Prasar Phanom Rung et Muang Tham. Le souvenir de mon passage dans la région n’est cette fois pas liée aux temples, mais une nouvelle fois à la fête de Songkran.

Lors de ce séjour, j’avais posé mes valises dans une pension à Nang Rong où, dès mon arrivée, le propriétaire m’avait proposé de participer à un concours de salade de papaye dans une fête locale. Toujours à l’affût de jolies rencontres et d’instants singuliers, je me suis dit que c’était l’occasion de vivre quelques moments d’exception. Je n’ai pas été déçue. Je raconte tout cela dans mon article Songkran, salade de papaye et concours de ladyboys.

Cette région m’attire énormément, et si je retourne un jour en Thaïlande, elle fera partie de mes priorités. L’idée d’aller tutoyer de nouveau le Mékong et les temples Khmers, dont l’architecture me bouleverse, me fait vraiment envie. L’idée d’aller à la rencontre d’une région moins explorée, et plus traditionnelle aussi.

Du golfe de Thaïlande à la mer d’Andaman

Bizarrement, le côté plage est la facette que je connais le moins en Thaïlande. Au fil des années et de mes différents voyages, je me suis rendue compte que j’étais plus attirée par les traditions et les rencontres de l’intérieur du pays. Dans mes voyages organisés au feeling, il ne me restait jamais assez de temps pour explorer vraiment le côté mer. On ne se rend pas compte mais ce pays est grand. Plus de 3000 km séparent le nord du sud.

Ceci étant, j’ai quand même fait de belles découvertes à Koh Tao côté golfe de Thaïlande, et Koh Yao Noi du côté de la mer d’Andaman. Sur cette dernière où je suis restée quelques jours, j’ai apprécié la vie simple, à proximité des pêcheurs. C’est aussi l’île idéale pour aller explorer la baie de Phang Nga, ses rochers karstiques luxuriants et ses eaux limpides. Je vous invite à lire mon article Koh Yao Noi, de la simplicité et l’authenticité d’une île.

Sur Koh Tao, une île idéale pour les amateurs de plongée, mes souvenirs sont plus lointains puisque j’y suis allée pendant mon tour du monde (donc il y a 12 ans). Je me souviens de coraux accessibles depuis la plage dans lesquels se cachent des petits requins inoffensifs, et de belles sorties en mer à la recherche de requins baleine.

La Thaïlande compte énormément d’îles. Chacune a son caractère et il est vraiment difficile de choisir. J’ai tendance à aimer aller vers les moins connue.

Sérénité d’un voyage en solo en Thaïlande

Au pays du sourire, la nature, la culture, la découverte et le bien-être sont au centre du voyage. La Thaïlande est mon pays refuge. Pour la voyageuse solo que je suis, je sais que là-bas je trouverai toutes les ressources pour me sentir bien.

Certains compte le nombre de pays qu’ils traversent ou visitent. Personnellement je prends plaisir à voyager à nouveau dans les pays où je me sens bien, où je me sens sereine et en sécurité. La Thaïlande fait partie de ceux qui ont une place particulière dans mon coeur, et où je ne me lasse pas de retourner.

Liens utiles pour organiser son voyage en Thaïlande

Notez qu’en cliquant sur ces liens suivants vous ne payerez pas plus cher votre voyage mais je percevrai une petite commission. Merci d’avance.

Texte écrit en partenariat avec l’office de tourisme de Thaïlande. L’angle et le ton sont les miens.

5/5 - (1 vote)

Autres articles à découvrir

Laisser un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation. Si vous continuez à utiliser ce site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies Accepter Lire la suite