Accueil > Mes 15 incontournables à voir en Thaïlande (+ mes conseils pour y aller et à quelle période)

Mes 15 incontournables à voir en Thaïlande (+ mes conseils pour y aller et à quelle période)

par Adeline

Découvrez les joyaux incontournables à visiter en Thaïlande, un pays où l’ancien se marie harmonieusement avec le moderne, et où chaque coin offre une expérience unique. Des temples majestueux de Bangkok aux plages paradisiaques de Krabi, Khao Lak ou Ko Tao, en passant par les marchés animés de Chiang Mai, plongez dans une aventure captivante au cœur de la richesse culturelle, des paysages enchanteurs et de la cuisine délicieuse de ce pays d’Asie du Sud-Est. Bienvenue dans mon exploration des incontournables qui font de la Thaïlande une destination inoubliable.

Le meilleur de la Thaïlande en un coup d’oeil

Note : cet article peut contenir des liens d’affiliation. Pour tout complément d’information, merci de consulter ma page mentions légales

Carte de Thaïlande

1- Bangkok, l’incontournable capitale du royaume de Thailande

Bangkok est la porte d’entrée incontournable de la Thaïlande. Mégalopole envoutante, on y trouve tout ce qui nous fascine lorsque l’on voyage : la culture, la gastronomie, les temples et palais, les marchés, des rooftops, de très beaux hôtels comme des petites pensions… Un séjour à Bangkok réserve toujours de bonnes surprises entre tradition et modernité.

J’aime dormir dans la partie moderne et me retrouver le soir à Chinatown à manger dans les cantines de rues. J’aime aller à la découverte des temples de Bangkok, ou flâner sur ses marchés. J’aime aussi aller à la découverte de petits quartiers plus méconnus des touristes comme Thon Buri de l’autre côté du fleuve Chao Phraya. Bangkok me fascine depuis le 1er jours où j’y ai mis les pieds en 2010. A chaque voyage en Thaïlande j’y retourne encore et encore, et je suis loin d’en avoir fait le tour.

Meilleure Période pour visiter Bangkok : de novembre à mars. Avril est le mois le plus chaud avec une ambiance très humide et des pointes de chaleur dépassant les 40°. C’est aussi la période la moins cher pour y aller. Si vous supporter chaleur et humidité, alors vous pourrez y aller jusqu’en juillet-août. Même en saison des pluies, c’est ok d’y aller.

Mes conseils : J’aime toujours par commencer mon voyage en Thaïlande par la visite de Bangkok en 2 ou 3 jours et finir par une nuit pour poser mes valises quelque part avant de reprendre l’avion. Comme toutes les grandes capitales du monde, c’est une ville qui va à 100 à l’heure et je préfère profiter de son agitation en début de voyage plutôt qu’à la fin. Pour y dormir, j’ai deux quartiers préférés Sukhumvit, un hub du métro aérien et du métro souterrain, et le quartier chinois pour profiter de l’animation du soir.

A lire : mes incontournables à visiter à Bangkok (pour un premier séjour) et 3 jours à Bangkok (pour un deuxième séjour) et mon guide pour trouver les meilleurs hôtels à Bangkok (et surtout dans quel quartier dormir)

2- Ayutthaya, l’ancienne capitale florissante du royaume de Siam

Fondée au XIVe siècle, Ayutthaya a été la capitale florissante du royaume de Siam (entre 1350 et 1767), un empire prospère pendant plus de 400 ans avant d’être détruite au XVIIIe siècle. Aujourd’hui Ayutthaya est un site archéologique fascinant, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991. Les ruines des temples et des palais témoignent de la richesse culturelle et historique de l’ancienne Ayutthaya. Elles se trouvent dispersées à travers la ville. On peut y voir d’imposantes statues de Bouddha, des prangs élancés (tours en forme de bouton de fleur), une tête de Bouddha encerclé dans un arbre et de nombreux autres vestiges. Chaque coin de rue révèle une nouvelle histoire, un nouveau chapitre du passé thaïlandais.

Meilleure Période pour visiter Ayutthaya : la meilleure période s’étend de novembre à mars, le climat est plus frais et agréable pour aller de site en site (surtout si vous le faites à vélo). Évitez la saison des pluies (surtout septembre et octobre)

Comment y aller : Ayutthaya est située à 80km au nord de Bangkok, et facilement accessible en train ou en bus depuis Bangkok

Mes conseils : Du fait de sa proximité avec Bangkok, Ayutthaya se visite facilement à la journée. Je préfère y aller sur deux jours et y dormir une ou deux nuits. Même si la ville est très étendue, j’ai beaucoup aimé découvrir la ville d’Ayutthaya à vélo, et faire une sortie en bateau le soir pour voir les temples situés le long du fleuve.

A lire : mon guide dédié au parc archéologique d’Ayutthaya

3- Sukhothai, le joyau à voir au centre de la Thaïlande

La parc historique de Sukhothai est un joyau situé au centre de la Thaïlande, à mi distance de Bangkok et Chiang Mai. Cette ancienne cité, fondée au XIIIe siècle, est considérée comme la première capitale du royaume de Siam. Elle fut prospère entre le XIIIè et le XIVè siècles, une période considérée comme l’âge d’or de la civilisation thaïlandaise. Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, Sukhothai est une destination incontournable pour les amateurs d’histoire et de culture, mais aussi de nature car le parc se trouve dans un cadre naturel très bien entretenu.

Le site historique de Sukhothaï est assez vaste et regorge de temples, de statues de Bouddha et de vestiges architecturaux. Le Wat Mahathat, avec son imposante stupa centrale, le Wat Si Sawai, un temple khmer aux influences hindoues, et le Wat Si Chum et son incroyable Bouddha assis font partie des mes incontournables à voir à Sukhothaï.

Meilleure Période pour visiter Sukhothai : La saison sèche de novembre à février est la meilleure saison pour explorer ce site historique

Transport : Sukhothai est accessible en bus depuis Bangkok, il faut environ 6 heures pour y aller.

Où dormir à Sukhothaï ? la plupart des hôtels se trouvent dans la nouvelle ville située à une dizaine de kilomètres du parc historique. Je préfère dormir dans une petite pension dans la vieille ville qui se trouve juste à côté de l’entrée du parc afin d’y être à l’ouverture et d’éviter les gros bus de touristes.

Conseil : si vous avez le temps, n’hésitez pas à faire une sortie vélo avec un guide dans les environs de la nouvelle ville de Sukhothaï. Vous découvrirez des temples méconnus, irez à la découverte de marchés et gouterez à l’alcool de riz. J’ai bien aimé faire cette sortie

A lire : mon guide sur le parc historique de Sukhothaï

4- Chiang Mai, le centre artisanal de Thaïlande

Chiang Mai est la ville à visiter en Thaïlande du nord. Elle offre un savoureux mélange de culture, de nature, d’artisanat et de gastronomie. A chaque séjour, j’ai toujours su quand j’arrivais mais jamais quand j’en repartirais car je m’y suis toujours sentie bien.

Celle que l’on nomme la perle du nord de la Thaïlande est nichée au cœur des montagnes. Berceau de la culture Lanna, Chiang Mai allie une riche histoire culturelle à une ambiance décontractée, attirant les voyageurs en quête d’authenticité, de diversité et de zénitude. De ses temples majestueux issus de l’époque Lanna à ses marchés animés, Chiang Mai offre une expérience unique en Thaïlande.

Les montagnes environnantes offrent des possibilités infinies pour les amoureux de la nature, que ce soit lors de randonnées dans la jungle, ou de visites de communautés. Ne manquez pas le lever du soleil depuis le sommet du Doi Suthep pour une vue panoramique époustouflante sur la ville.

Chiang Mai est célèbre pour son artisanat traditionnel. N’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles de la vieille ville, ou pousser les portes du quartier Nimmanhaemin pour découvrir des galeries d’art, des boutiques de design et des ateliers d’artisans locaux. Vous pouvez également participer à des cours de cuisine thaïlandaise ou à des sessions d’artisanat pour une immersion complète dans la culture locale.

A faire à Chiang Mai : prendre un cours de cuisine Thaï, faire le marché du dimanche, aller manger dans les marchés, visiter les communautés, visiter un sanctuaire d’éléphant comme l’Elephant nature park de Leik Chailert

Meilleure période pour visiter Chiang Mai : de novembre à février les journées sont agréables et les soirées sont fraiches. La saison des pluies n’est pas du tout dérangeante pour visiter Chiang Mai.

Comment aller à Chiang Mai : Chiang Mai dispose d’un aéroport international. Elle est également accessible en train et en bus depuis Bangkok

A lire : mon guide des incontournables à Chiang Mai et celui pour trouver les meilleurs hôtels où dormir à chiang Mai

5- Lampang, la cité des calèches à découvrir au sud-est de Chiang Mai

Située dans le nord de la Thaïlande, Lampang séduit par son ambiance provinciale préservée. Cette ville, moins explorée que d’autres destinations, offre une immersion dans l’authenticité thaïlandaise. Célèbre pour ses calèches, ses temples historiques et son atmosphère décontractée, Lampang captivera les voyageurs en quête de charme traditionnel et d’expériences locales uniques.

Si vous aimez les temples, Lampang vous réserve des belles surprises. Dans cette petite cité située au sud-est de Chiang Mai, se cachent quelques belles demeures et probablement les plus beaux temples à visiter en Thaïlande. La majeure partie sont en bois, héritage de l’époque Lanna. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller lire mon article dédié à Lampang, un circuit facile à faire depuis Chiang Mai sur une journée.

6- Chiang Rai et le triangle d’or

La ville de Chiang Rai située à 3h30 de route l’est de Chiang Mai et aux portes du Laos, séduit les voyageurs par son mélange captivant de culture, de temples éblouissants et de paysages enchanteurs. Le Wat Rong Khun, surnommé le « Temple Blanc », est une œuvre d’art architecturale moderne incontournable. C’est ici que fut découvert le petit Bouddah d’émeraude que l’on peut admirer au Grand Palais à Bangkok.

Chiang Rai est située dans le Triangle d’Or, une région mythique aux confins de la Thaïlande, du Laos et de la Birmanie. Jadis célèbre pour le commerce de l’opium, cette région offre désormais des paysages montagneux pittoresques, des marchés locaux colorés et une immersion dans l’histoire fascinante de la région. Laissez la ville de côté et parez explorer des collines de Mae Salong, une plantation de thé, ou posez-vous simplement sur les rives du Mékong. Je ne connais que très peu la région mais j’aimerais beaucoup y retourner.

Comment visiter Chiang Rai : en avion depuis Bangkok (1h25 de vol) ou en bus depuis Chiang Mai

Quand y aller ? la saison sèche est la meilleure période pour y aller mais jusqu’en Juillet-Août ça le fait. On peut même y trouver un peu de fraicheur du fait des montagnes (enfin pour nous il y fera toujours très chaud et humide)

Où dormir ? une adresse de charme dans les environs de Chiang Rai Bambuh boutique Homestay

7-Phuket

Bienvenue sur l’île de Phuket, une perle tropicale dans la mer d’Andaman, où le sable blanc s’étend à perte de vue et les eaux cristallines invitent à la détente. Des plages animées de Patong aux recoins paisibles de Kata Beach, Phuket offre un éventail d’expériences balnéaires. En dehors du littoral, explorez la vieille ville aux influences sino-portugaises, goûtez à une cuisine thaïe authentique dans les marchés locaux, et plongez dans une vie nocturne dynamique. Phuket promet une escapade tropicale mêlant détente, aventures et découvertes culturelles.

J’ai toujours eu un peu de mal avec Phuket car l’île est assez bétonnée et propice au tourisme de masse. Il y a beaucoup d’embouteillages, et du coup c’est difficile d’aller d’un point à un autre sans perdre du temps. C’est surtout la proximité de Phuket avec certaines îles, comme Koh Phi Phi, les îles Similan, ou celles de la baie de Phang Nga qui la rend attractive. Cependant lors de mon dernier séjour, j’ai découvert la communauté Bangrong et la vieille ville de Phuket qui m’ont un peu réconciliée avec cette île du sud de la Thaïlande.

Quand aller à Phuket ? L’île de Phuket est accessible toute l’année, néanmoins la meilleure période pour y aller et découvrir les îles sous un joli ciel bleu s’étend de novembre à mars.

Comment y aller ? Phuket est accessible en avion depuis les 4 coins de Thailande. Depuis Bangkok, il est possible d’y aller en bus de nuit (c’est pas cher mais c’est long). Si vous êtes vers Krabi, vous pouvez prendre le bateau.

8- Khao Lak, détente à proximité de la nature

Située sur la côte d’Andaman, Khao Lak séduit les voyageurs en quête de tranquillité. Avec ses plages de sable doré bordées de palmiers, cette station balnéaire offre un cadre idyllique pour des vacances relaxantes. Entre les eaux cristallines de la mer d’Andaman et les parcs nationaux environnants, Khao Lak est l’endroit parfait pour combiner détente en bord de mer et exploration de la nature luxuriante de la Thaïlande.

Ce n’est que très récemment que j’ai visité la côte ouest du sud de la Thaïlande et je crois que c’est l’endroit que j’ai préféré à ce jour au pays du sourire pour me poser sur une plage. J’ai aimé la tranquillité de la station balnéaire mais aussi sa proximité avec de nombreuses attractions. On peut y passer une semaine sans jamais s’ennuyer. Parmi mes incontournables à côté se trouvent le parc national de Khao Sok, la baie de Phang Nga et l’île James Bond, le centre de sauvetage des tortues, aller sur les îles Similan et Surin… Vous pouvez retrouver toutes ces activités dans mon guide sur Khao Lak, ainsi que deux hôtels où j’ai dormi et que j’ai adorés.

Quand y aller ? La meilleure saison pour aller à Khao Lak s’étend d’octobre à mars. En dehors de cette saison il peut pleuvoir fort. Sachez aussi que les îles Similan et Surin sont fermées et inaccessibles entre mars et octobre.

Comment y aller ? l’aéroport le plus proche de Khao Lak est celui de Phuket (80km). Vous pouvez aussi trouver des bus depuis Bangkok, Surat Thani, Krabi…

9- les parcs nationaux maritimes des îles Similan et îles Surin

Les îles Similan, situées dans la mer d’Andaman, et les îles Surin, plus au nord, sont des parcs nationaux marins réputés pour leurs eaux cristallines et leurs récifs coralliens exceptionnels. Les plongeurs du monde entier affluent vers les Similan pour explorer les fonds marins riches en vie marine, tandis que les Surin offrent une biodiversité incroyable, avec la chance d’apercevoir des raies manta majestueuses. Ces deux paradis sous-marins promettent des expériences de plongée et de snorkeling inoubliables au cœur de la mer d’Andaman.

Quand aller aux îles Similan et aux îles Surin ? la période pour aller dans les parcs nationaux maritimes de la mer d’Andama s’étende d’octobre à mars. Le reste de l’année les îles sont fermées au public.

Comment y aller ? Des tours vers les îles Similan et Surin sont organisés depuis Phuket et Khao Lak. L’accès aux îles est limité à quelques milliers de personnes donc mieux vaut réserver.

Où dormir ? je vous conseille ces 2 très beaux hôtels à Khao Lak

10- le parc national de Khao Sok, la nature luxuriante

Niché dans le sud de la Thaïlande, le parc national de Khao Sok est un trésor naturel regorgeant de formations karstiques spectaculaires, de jungles denses et luxuriantes, et de lacs tranquilles. Offrant une biodiversité exceptionnelle, le parc abrite une flore et une faune uniques, dont des éléphants sauvages et une variété d’oiseaux exotiques. Des excursions en bateau sur le lac Cheow Lan aux randonnées dans la jungle, chaque aventure à Khao Sok révèle la beauté intemporelle de la nature thaïlandaise.

Lors de mon séjour dans le parc national de Khao Sok, j’ai passé deux jours sur le lac de Cheow Lan. Je vous conseille vivement de le faire pour vivre une expérience hors du temps et retiré de toute civilisation. Les auberges flottantes mettent à disposition des kayaks pour aller se promener librement sur l’eau, et il est aussi possible de se baigner. Lors d’une sortie au petit matin avec un guide, j’ai eu aussi la chance de voir deux éléphants sauvages en train de se baigner. C’est la magie du lac Cheow Lan. Pour lire cette histoire, allez lire mon article sur le parc national de Kho Sok.

Quand aller à Khao Sok ? la meilleure saison pour visiter le parc national de Khao Sok est de décembre à mars. D’avril à novembre il pleut trop pour être envisageable.

Comment y aller ? Il est très simple de rejoindre le parc national de Khao Sok en mini bus depuis Phuket, Khao Lak, Surat Thani ou Krabi.

11- Krabi

La province de Krabi est une destination enchanteresse mêlant des plages de sable fin, des formations karstiques spectaculaires et une nature luxuriante. Les emblématiques falaises calcaires de Railay Beach attirent les grimpeurs du monde entier, tandis que les îles environnantes, comme Koh Lanta, Koh Jum ou Koh Yao offrent des eaux cristallines et une vie marine foisonnante. Avec ses temples pittoresques, ses marchés locaux animés et ses options de détente le long de la côte, Krabi séduit les voyageurs en quête d’aventure et de beauté naturelle.

Je suis allée plusieurs fois à Krabi. C’est la destination idéale pour faire une pause avant d’aller à Koh Lanta ou dans les îles de la baie de Phang Nga. L’endroit où j’ai préféré me poser est la plage de Tonsai. Un peu isolée, elle est propice à la détente. Sinon Ao Nang (très touristique) ou Railay beach sont de bonnes bases pour découvrir le reste de la baie.

Comment aller à Krabi ? L’aéroport le plus proche est celui de Krabi. C’est aussi possible d’y aller en bus depuis Bangkok. Armez-vous de patience il faut 13h 🙂

Quand y aller ? la meilleure période pour aller à Krabi s’étend de décembre à mars. En saison des pluies vous aurez peu de chance de voir du ciel bleu, ce qui est vraiment dommage.

12- La baie de Phang Nga

La côte sud-ouest de la Thaïlande est un paradis tropical, célèbre pour ses plages immaculées, ses îles exotiques et ses récifs coralliens riches en biodiversité. Au cœur de cette mer scintillante se trouve la baie de Phang Nga, réputée pour ses formations karstiques spectaculaires émergeant de l’eau. Les célèbres îles James Bond, les grottes marines et les lagunes cachées font de cet endroit un joyau naturel incontournable, offrant une expérience maritime enchanteresse.

J’ai découvert le coeur de la baie de Phang Nga lorsque je suis allée dans la petite île de pêcheurs de Koh Yao Noi. Un endroit très simple où il fait bon se poser quelques jours. Le reste des îles se visite par long tail boat et je vous recommande de faire l‘excursion sur l’île de Koh Hong et monter jusqu’à son observatoire pour avoir la meilleure vue sur la baie.

Comment y aller ? La baie de Phang Nga est accessible depuis Phuket, Krabi ou Khao Lak. Il est possible de dormir sur Koh Yao Noi ou Koh Yao Yai pour être au coeur de cette sublime nature

Quand y aller ? de décembre à mars, en dehors de cette période, le temps peut être très gris et couvert, et très pluvieux en saison des pluies.

13- Le parc national de Khao Yai

Le parc national de Khao Yai, situé dans les montagnes de la province de Nakhon Ratchasima à l’est de Bangkok, est le plus ancien et l’un des plus vastes parcs nationaux de Thaïlande. Célébré pour sa diversité écologique, ses forêts luxuriantes, ses cascades majestueuses et ses sentiers de randonnée sinueux, Khao Yai offre une escapade naturelle éblouissante. Les visiteurs peuvent y découvrir une faune impressionnante, notamment des éléphants, des singes, et une myriade d’oiseaux. Ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO est une invitation à l’aventure au cœur de la nature préservée de la Thaïlande.

Le parc national de Khao Yai est associé à l’un de mes meilleurs souvenirs en Thaïlande puisque c’est la première fois que j’ai vu des éléphants sauvages dans le pays. Après les avoir cherchés toute la journée avec une guide thaïe, nous avons croisé un troupeau alors que nous rentrions à la guesthouse. Le simple fait de chercher, ne pas trouver et puis finalement être récompensées alors que nous étions dépitées, font que cette journée restera gravée à jamais dans ma mémoire.

La meilleure saison pour visiter le parc national de Khao Yai est la saison sèche, de novembre à février. Pendant cette période, le temps est plus frais avec des températures agréables, et les conditions météorologiques sont généralement stables. C’est une période idéale pour la randonnée, l’observation de la faune et la découverte des paysages naturels du parc. On peut aussi y aller jusqu’en Juin mais il y a fait plus chaud et humide et c’est moins propice à la randonnée (ou alors il faut aimer dégouliner d’humidité).

Comment y aller ? Le parc national de Khao Yai est situé à une centaine de kilomètre de Bangkok mais il faut compter entre 2 et 3 heures de route depuis Bangkok, tout dépend des embouteillages. En mini bus vous pourrez rejoindre Pak Chong, la ville la plus proche de l’entrée du parc national. L’autre alternative est de faire une excursion depuis Bangkok.

14- Les îles du golfe de Thaïlande

Les îles du Golfe de Thaïlande captivent pour leurs plages de sable blanc, leurs eaux cristallines et leurs cocotiers. Chacune offre une atmosphère distincte, de la vie nocturne animée de Koh Phangan aux récifs coralliens spectaculaires de Koh Tao. Ces îles sont des havres de détente idéaux pour les voyageurs en quête de soleil, d’aventure sous-marine et de l’énergie vibrante de la vie insulaire thaïlandaise. Que vous soyez amateur de plages paisibles, de festivités animées ou de plongée sous-marine, les îles du Golfe de Thaïlande promettent une escapade tropicale inoubliable.

J’ai découvert Koh Tao pendant mon tour du monde.

La meilleure saison pour aller dans les iles du golfe de Thaïlande s’étend de janvier à avril. C’est la haute saison (janvier-mars) avec des températures agréables, peu de pluie et des conditions idéales pour les activités en plein air. Les fêtes de fin d’année attirent également de nombreux visiteurs.

Comment y aller : des bateaux partent régulièrement de Surat Thani, Chumphon ou Nakhon pour les îles du sud du golfe de Thaïlande (Koh Samui, Koh Tao ou Koh Pha Ngan), et des départs se font de Bangkok, Rayong ou Pattaya pour les îles du nord du golfe de Thaïlande (Koh Samet, Koh Chang, Koh Kood et Koh Mak)

15- La province de l’Isan

L’Isan, la vaste région située dans le nord-est de la Thaïlande, offre une immersion authentique dans la culture et la vie rurale. Région agricole et grenier de la Thaïlande, ses attraits touristiques comprennent des festivals animés (comme le festival des éléphants à Surin), une cuisine locale savoureuse et des temples chargés d’histoire.

Parmi les sites incontournables, le temple Phimai, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, dévoile l’architecture khmère impressionnante. Les festivals tels que la fête des fusées de Bun Bang Fai ajoutent une touche de vivacité, célébrant les traditions locales avec enthousiasme. Les marchés flottants, les rizières étendues et les villages traditionnels révèlent le quotidien de cette région encore préservée du tourisme de masse.

La région de l’Isan est également réputée pour sa cuisine épicée qui se distingue des autres régions. Je vous conseille de goûter le som tam (salade de papaye verte) et le larb (salade de viande hachée trop trop bonne). En explorant l’Isan, les voyageurs découvrent un autre visage de la Thaïlande, imprégné d’une richesse culturelle et d’une hospitalité chaleureuse.

J’ai découvert l’Isan il y a quelques années. J’avais envie de découvrir les temples Khmers du côté de Phimai (à l’image de ceux d’Angkor au Cambodge) et surtout envie de fuir Bangkok pour Songkran. Je me suis retrouvée en pleine campagne à fêter le nouvel an bouddhique avec les communautés locales. C’est l’un des plus merveilleux souvenirs de mes différents séjours en Thailande. Depuis j’ai envie d’y retour

Quand y aller ? comme ailleurs en Thaïlande, la meilleure saison pour aller dans l’Isan est de décembre à mars. Une période où il fait autour de 25° et où l’air est sec. A partir d’avril, le temps devient humide et très chaud.

Comment y aller ? la région de l’Isan est assez vaste. Pour aller visiter les temples dans le sud de l’Isan, il faut aller en bus jusqu’à Nakhon Ratchasima (environ 4h depuis Bangkok).

Liens utiles pour organiser son séjour en Thaïlande

Rate this post

Autres articles à découvrir

Laisser un commentaire