Ayutthaya, visite au coeur du Royaume de Siam

Alors que l’eau s’évacue doucement du centre de la Thaïlande, je décide de quitter Bangkok et de me risquer à prendre la direction du nord et de m’arrêter à Ayutthaya, l’une des villes les plus sévèrement touchées par les inondations des derniers mois.

Ayutthaya, l’une des anciennes capitales du Royaume de Siam est  une ville-île encerclée par le fleuve Chao  Praya et ses confluents. Je comprends pourquoi elle a été aussi touchée par les récentes inondations.

Les touristes ne sont pas encore vraiment revenus et elle porte toujours les stigmates de plusieurs semaines d’isolement. Les magasins ré-ouvrent petit à petit leurs portes mais les murets de pierre et autres sacs de sable sont toujours là, comme si chacun hésitait à les enlever, de peur que l’eau ne revienne… Les hôtels et restaurants en bord de fleuve s’affairent quant à eux à nettoyer leurs terrasses, après 3 mois de fermeture, afin d’accueillir du mieux qu’ils peuvent les rares touristes se risquant à venir dormir. La vie reprend donc son cours dans une Ayutthaya où, comme partout en Thaïlande, les habitants gardent le sourire.

Je loue un vélo, le moyen idéal de parcourir la ville qui regroupe pas moins de 400 temples, principalement des ruines. Avec la fête du Roi, j’ai la chance de visiter les sites gratuitement. Un comble quand on voit combien la ville aurait besoin de cet argent. Bref. Après m’être perdue en vélo la veille (n’ayant toujours pas trouvé un sens de l’orientation), j’essaye de m’organiser et trouve des repères pour me diriger dans la ville. Ainsi j’ai réussi à visiter sans me perdre, le Sri Sanphet et son alignement de 3 Chedîs bordés de frangipaniers, le Wat Mahathat, célèbre pour la tête de Bouddha encerclée dans les racines d’un banyan puis en face, le Ratchaburana d’inspiration khmer dont la tour est magnifiquement conservée. L’après-midi, je me risque à prendre l’autoroute en vélo (si si c’est possible, dangereux mais possible) pour aller au Wat Yai Chai Mongkon et voir ses dizaines de Bouddhas drapés de jaune safran. Il est un peu excentré par rapport aux autres mais le détour vaut le coup pour la vie et l’ambiance vivante qui y règne.

Amis voyageurs, n’hésitez pas à vous rendre à Ayutthaya. La vie y reprend son cours doucement et les ruines sont pratiquement toutes nettoyées. Il est encore agréable de les visiter sans qu’elles soient envahies de cars de touristes.

Petit conseil de voyageur :  visiter Ayutthaya avant Sukhothai. Les ruines du second site sont mieux entretenues, plus impressionnantes, plus poétique voir bucoliques que celles d’Ayutthaya. Cette excursion reste néanmoins facile et incontournable depuis Bangkok pour ceux qui ont soif de temples, de Bouddhas et de ruines et qui ne comptent pas continuer leur route vers le nord.

More from Adeline

Fête du vin et vendanges au Bade-Wurtemberg

Le mois de septembre est arrivé et les vignes sont prêtes pour...
Lire la suite

9 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *